Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Grâce à la pandémie, Amazon double ses bénéfices au 2T20 en encaissant 5,2 milliards de dollars
Et enregistre ainsi son plus gros bénéfice jamais réalisé sur un trimestre en 26 ans d'existence

Le , par Olivier Famien

180PARTAGES

9  0 
Depuis hier, les résultats financiers des grandes entreprises technologiques comme Google, Apple, Facebook et Amazon ont été publiés. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que la crise de la COVID-19 n’a pas eu raison de la plupart de ces entreprises.

En effet, malgré la crise, le géant de l’e-commerce a réalisé un bénéfice de 5,2 milliards de dollars pour son second trimestre fiscal. Ce résultat représente une croissance de 100 % par rapport aux résultats de l’année 2019 estimés à 2,6 milliards de dollars. En 26 ans d’existence, ce résultat représente son plus gros bénéfice jamais réalisé sur un trimestre.

Alors que de nombreuses entreprises ont vu leurs activités baisser lors de la crise, ce qui a imposé des réductions de salaires ou de salariés pour certaines entreprises, ou encore un arrêt complet des activités pour d’autres, les ventes en ligne, elles, ont bondi de 48 % pour atteindre 45,9 milliards de dollars au deuxième trimestre. Pour faire face à cette croissance d’activités, Amazon a donc embauché 175 000 personnes tandis que la demande pour ses services montait en flèche. En effet, sur sa plateforme de vente en ligne, les marchands ont payé plus à l’entreprise pour exécuter et sponsoriser leurs produits afin d’atteindre les clients fidèles de l’entreprise. Cela a entraîné une augmentation de 52 % et 41 % des revenus des services aux vendeurs et d’autres revenus tels que les publicités. En somme, cette situation a entraîné une croissance des revenus de l’entreprise de 40 % par rapport à l’année précédente ce qui lui a permis d’atteindre 88,9 milliards de dollars.

Nous précisons qu’à la fin du mois d’avril, Amazon avait déclaré qu’il prévoyait investir 4 milliards de dollars ou plus de son bénéfice d’exploitation du deuxième trimestre dans les dépenses liées à la crise du coronavirus. Les résultats de l’entreprise auraient donc été bien meilleurs si elle n’avait pas engagé ces dépenses « supplémentaires liées au COVID-19 pour aider à assurer la sécurité des employés et à livrer des produits aux clients ».

Dans ces dépenses, l’on a par exemple une enveloppe de 500 millions de dollars qui a été distribuée comme bonus aux travailleurs de première ligne ainsi qu’aux partenaires de l’entreprise. Nous avons également un rehaussement des salaires qui a été effectué pour payer les personnes travaillant à l’heure. Nous avons aussi des dépenses qui ont été engagées pour payer des équipements de protection pour le personnel. Par ailleurs, 27 millions de dollars (dont 8,5 millions de dollars provenant des employés) ont été offerts comme dons lors du mouvement Black Lives Matter.



Depuis le début de cette année, alors que les cours des actions de nombreuses entreprises s’effondrent en bourse, celui d’Amazon a grimpé de plus de 60 %. Conséquemment, la richesse de Jeff Bezos, le plus grand actionnaire d’Amazon, a connu un bond significatif et l’a propulsé encore au rang de l’homme le plus riche du monde, bien qu’il ait donné 36 milliards de dollars de ses actions Amazon à son ex-épouse MacKenzie Bezos dans le cadre de leur règlement de divorce l’été dernier.

Au-delà des services de ventes en ligne qui ont connu une croissance formidable dans cette crise, Amazon, l’un des géants du cloud computing, a vu la demande de ses services croître également avec l’obligation pour les entreprises de travailler à distance. Les revenus d’Amazon Web Services (AWS) ont augmenté de près de 29 % (contre 43 % pour Google) pour atteindre 10,81 milliards de dollars. Au niveau international également, la société affiche un bénéfice d’exploitation anormalement élevé dû, selon Brian Olsavsky, directeur financier d’Amazon, à une augmentation des dépenses des clients en Europe et au Japon pendant la pandémie.

À la suite de la publication de ces chiffres, Brian Olsavsky a déclaré que le profit démesuré avait surpris l’entreprise, car au moment où il a publié ses prévisions le trimestre dernier, les acheteurs achetaient des produits à faible marge. « Tout le monde cherchait des masques. Tout le monde cherchait des gants. Tout le monde faisait ses courses en ligne. Ce mélange n’est pas très rentable », a-t-il déclaré. « Ce que nous avons vu au deuxième trimestre, c’est non seulement que le mix a commencé à revenir à un mixage plus normal », mais que « nous avons également pu expédier beaucoup plus que ce que nous avions initialement pensé ».

Pour le troisième trimestre, la société prévoit des coûts plus élevés et des dépenses de 2 milliards de dollars liées au COVID-19. Pour ses activités commerciales, l’entreprise compte réaliser des ventes nettes de 87 à 93 milliards de dollars pour un bénéfice compris en 2 et 5 milliards de dollars.

À la suite de ces résultats plus que spectaculaires, Jeff Bezos a déclaré dans un communiqué : « C’était un autre trimestre très inhabituel. »

Source : Amazon

Et vous ?

Quels commentaires faites-vous de ces résultats d’Amazon anormalement élevés, vu le contexte de la crise ?

Selon vous, l’entreprise pourra-t-elle renouveler l’exploit au troisième trimestre ?

Vu les effets bénéfiques de la pandémie sur ses activités, trouverez-vous cela étrange qu'Amazon souhaite que la situation perdure ?

Voir aussi

Amazon franchit le cap de 1000 milliards USD de capitalisation boursière et rejoint Apple dans ce cercle fermé
Amazon a fait de Jeff Bezos l’homme le plus riche du monde, mais pourquoi maltraite-t-elle autant ses salariés, Victimes d’accident de travail ?
Le chiffre d’affaires d’Amazon a augmenté de 26 % au cours du 1T20, mais son PDG prévient les investisseurs que les bénéfices vont souffrir des mesures liées au Covid-19
Amazon enregistre un bénéfice record de 3,6 milliards de dollars au cours des trois premiers mois de 2019, soit 2 milliards de plus qu’au 1T18

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !