Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le chiffre d'affaires d'Amazon a augmenté de 26 % au cours du 1T20
Mais son PDG prévient les investisseurs que les bénéfices vont souffrir des mesures liées au Covid-19

Le , par Stéphane le calme

103PARTAGES

8  0 
Le chiffre d'affaires d'Amazon a augmenté de 26 % au cours des trois premiers mois de l'année, a annoncé jeudi la société. Le géant de la technologie est devenu une destination de magasinage essentielle en mars après que la pandémie de Covid-19 ait incité les gouvernements de par le monde à imposer ou encourager le confinement. Néanmoins, le PDG Jeff Bezos a prévenu les investisseurs que les bénéfices de l'entreprise en souffriraient au cours des prochains mois, car elle dépenserait des milliards de dollars pour des mesures de sécurité destinées à sa main-d'œuvre et d'autres mesures liées aux coronavirus.

« Dans des circonstances normales, au cours du deuxième trimestre à venir, nous nous serions attendus à réaliser quelque 4 milliards de dollars ou plus de bénéfices d'exploitation », a déclaré Bezos dans un communiqué. « Mais ce ne sont pas des circonstances normales. Au lieu de cela, nous nous attendons à dépenser l'intégralité de ces 4 milliards de dollars, et peut-être un peu plus, des dépenses liées à Covid, à la fourniture de produits aux clients et la sécurité des employés ».

Bezos a déclaré que les nouveaux investissements comprennent le paiement d'équipements de protection individuelle pour la main-d'œuvre d'entrepôt de première ligne d'Amazon et le nettoyage supplémentaire de ses installations. Le chiffre de 4 milliards de dollars comprend également les pertes de productivité dues aux changements qu'Amazon apporte à ses entrepôts, y compris la répartition des travailleurs. Amazon travaille également au développement de son propre laboratoire de tests Covid-19 et a déclaré qu'il commencerait par tester certains de ses employés de première ligne. L'initiative de test coûtera à Amazon environ 300 millions de dollars au cours des trois prochains mois et, en cas de succès, près de 1 milliard de dollars sur l'année, a déclaré Brian Olsavsky, directeur financier d'Amazon, lors d'un appel avec des journalistes.

Amazon a enregistré 75,5 milliards de dollars de revenus au premier trimestre et un bénéfice net de 2,5 milliards de dollars.

Les résultats ne reflètent qu’une partie de l’impact du coronavirus à ce jour, car ce trimestre de son année fiscale ne s’est achevé qu’en fin mars et de nombreux décrets imposant ou encourageant le confinement n’ont commencé qu’au milieu de ce mois. Mais les chiffres offrent un aperçu de l'impact de la pandémie sur Amazon, qui est passé du leader du commerce de proximité à un service essentiel pour des millions de résidents respectant les mesures de confinement édictées pendant la crise.


Les ventes dans les magasins de détail physiques d'Amazon - notamment sa chaîne d'épicerie Whole Foods - ont augmenté de 8 % au premier trimestre dans un contexte de précipitation des acheteurs pour s'approvisionner en articles essentiels pendant la crise. Ces mêmes ventes n'ont augmenté que de 1 % au cours de la même période de 2019. Amazon ne divulgue pas de chiffres de vente spécifiques pour les services de livraison Whole Foods et Amazon Fresh, qui ont connu une demande sans précédent pendant la pandémie.

Amazon a également vu plus d'engagements de ses membres Prime pendant la pandémie, a déclaré Olsavsky aux analystes de Wall Street jeudi. Il a expliqué que les membres Prime achètent plus souvent et augmentent le volume des commandes. Le nombre de nouveaux utilisateurs du service de streaming vidéo de Prime « a presque doublé » au premier trimestre, a-t-il déclaré.

En mars, Amazon a révisé certaines de ses pratiques commerciales de longue date pour tenter de prioriser les expéditions des articles les plus demandés. La société a cessé d'accepter des articles non essentiels dans ses entrepôts pendant plusieurs semaines et a repoussé la livraison de certains articles jusqu'à un mois. Certains marchands d'Amazon ont profité des changements tandis que d'autres ont souffert lorsque Amazon a caché leurs vitesses d'expédition plus rapides, ce que la société a appelé à l'époque une « erreur ».

Amazon a également dû apporter des changements radicaux à ses opérations d'entrepôt. La société a déclaré la semaine dernière qu'elle avait dépensé près de 700 millions de dollars dans le monde en salaires supplémentaires pour son personnel horaire d'entrepôt et ses prestataires de livraison pendant la pandémie, à la fois en augmentant le salaire horaire de 2 $ et en doublant les salaires pour les heures supplémentaires. Amazon a également embauché 175 000 employés d'entrepôt supplémentaires depuis le début de la pandémie. Une partie de cette expansion est conçue pour répondre à une demande qui a parfois ressemblé au volume de la saison des fêtes; quelques nouvelles embauches ont été faites pour combler le manque d’employés d'entrepôt existants qui ont soit déclaré être malades, soit décidé de prendre des congés non payés pendant la crise.


En cours de route, Amazon a également ajouté des précautions de sécurité telles que des équipements de protection individuelle pour les associés d'entrepôt, un nettoyage amélioré et des contrôles de température au début de chaque quart de travail. Mais certains employés d'entrepôt, groupes de militants et employés d'entreprises ont déclaré que les mesures étaient arrivées trop tard ou n'étaient pas adéquates. Les travailleurs ont participé à plusieurs petits débrayages dans les installations au cours du dernier mois. Amazon a également licencié plusieurs employés d'entreprise et employés d'entrepôt impliqués dans l'organisation de manifestations, bien que la société ait déclaré qu’ils avaient été licenciés pour d'autres raisons. Les licenciements ont suscité des questions pour le PDG Jeff Bezos de politiciens comme le sénateur Cory Booker (D-NJ), ainsi que l'indignation de certains des employés en col blanc d'Amazon.

Lors de l'appel d'Amazon avec les journalistes, un porte-parole a refusé de révéler le nombre total d'employés d'entrepôt qui ont été testés positifs pour Covid-19 ainsi que le nombre d'entrepôts Amazon qui ont confirmé des cas de virus.


En France, une action syndicale initiée au motif de ce qu’Amazon a failli à implémenter les mesures nécessaires à la protection des employés contre l’épidémie de coronavirus a conduit le tribunal judiciaire de Nanterre à demander à la grande enseigne d’établir une évaluation des risques inhérents à l’épidémie de Covid-19 pour tous ses entrepôts et de restreindre en attendant son activité aux seuls produits essentiels. La juridiction estime que la société a « de façon évidente méconnu son obligation de sécurité et de prévention de la santé des salariés ».

Amazon s’était défendu en soulignant avoir distribué sur ses sites « plus de 127 000 paquets de lingettes désinfectantes, plus de 27 000 litres de gel hydroalcoolique, ainsi que plus de 1,5 million de masques » et avoir « mis en place des contrôles de température et des mesures de distanciation sociale ». Elle a décidé de fermer ses entrepôts pour une durée indéterminée. C’est ce que confirme une récente publication de Reuters qui rapporte des propos du CEO Frederic Duval : « Amazon ignore à quel moment la réouverture de ses entrepôts en France aura lieu ». La grande enseigne a décidé de mettre à contribution ses entrepôts dans les pays voisins pour contourner la décision.

Notons que la cour d’appel de Versailles a décidé d’assouplir les restrictions en élargissant la liste des marchandises qu’Amazon peut livrer. Les produits concernés appartiennent aux catégories suivantes :
  • « High-tech, Informatique, Bureau » ;
  • « Tout pour les animaux dans la rubrique Maison, Bricolage, Animalerie » ;
  • « Santé et soins du corps, Homme, Nutrition, Parapharmacie dans la rubrique Beauté, Santé et Bien-être » ;
  • « Épicerie, Boissons et Entretien ».

Néanmoins, l'homme le plus riche au monde a lui-même accumulé 25 milliards de dollars supplémentaires pendant la pandémie, d'après le magazine Forbes. Cela représenterait une hausse de 20 % de sa fortune en raison de sa participation de 11 % dans le géant de la distribution en ligne. La fortune du PDG d'Amazon est estimée à 140 milliards de dollars (129 milliards d'euros).

Source : Amazon

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !