Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

"Zuck off" : médecins, infirmières et scientifiques s'insurgent contre Zuckerberg,
La réaction contre les politiques de Facebook se poursuit

Le , par Nancy Rey

304PARTAGES

9  0 
Les responsables de la ville de San Francisco envisagent de revenir sur la décision d’avoir donné un nom à un hôpital public local en l'honneur de Mark Zuckerberg, cette démarche est soutenue par les infirmières et les médecins de l'hôpital. Ces derniers s'insurgent en effet contre le co-fondateur et le PDG de Facebook depuis que l'hôpital a changé de nom en 2015.

Le membre du conseil des superviseurs de San Francisco, Gordon Mar, a présenté mardi dernier une résolution au conseil des superviseurs qui condamnerait le nom de Zuckerberg. La résolution demande également à la ville d'établir des règles claires sur les droits de dénomination qui reflètent les « valeurs de la ville et son engagement à affirmer et à défendre les droits de l'Homme, la dignité et la justice sociale et raciale ».


Les médecins et les infirmières de l'hôpital ont fait campagne pour que l'hôpital abandonne ce nom depuis sa mise en place en 2015, suite à un don de 75 millions de dollars de Zuckerberg et de sa femme, Priscilla Chan, révèle une pédiatre qui travaillait à l'hôpital. Au fil des ans, le personnel de l'hôpital a exprimé son inquiétude quant au fait que l'hôpital est associé à Facebook et à tous ses problèmes et controverses, y compris, mais sans s'y limiter, ceux liés à la vie privée, à la recherche non éthique, à la diffusion de fausses informations, au discours de haine et à la désinformation.

Ils ont écrit des articles d'opinion dans les journaux locaux, signé des pétitions, distribué des macarons sur lesquels on pouvait lire "Zuck off" et fait circuler des lettres. Lors d'une manifestation en 2018, des infirmières ont apporté un rouleau de ruban adhésif bleu sur le grand panneau métallique à l'entrée principale de l'hôpital, dissimulant complètement le nom "Zuckerberg".

Bien que les protestations se soient calmées alors que les travailleurs de la santé luttent pour faire face à la pandémie de la COVID-19, l'opposition à ce nom est toujours aussi vive. Robert Brody, médecin à l'hôpital, a fait circuler un courriel le mois dernier demandant au personnel de l'hôpital d'envisager de supprimer "Zuckerberg" des signatures de courriels, des présentations et des documents de recherche, selon un article du site Web américain d'information sur la santé de Stat news. Il promeut l'idée avec le slogan "X to the Z".

« Que cela nous plaise ou non, le nom de Zuckerberg est lié à notre institution. Dans un avenir désespéré de financement institutionnel, il est peu probable que nos dirigeants soutiennent un quelconque effort pour changer le nom officiel en San Francisco General Hospital". Mais cela ne signifie pas que nous, qui travaillons ici, devons utiliser le nom ou la lettre Z », a écrit le Dr Brody dans le courriel.


Le directeur de la communication de l'hôpital, Brent Andrew, a déclaré que l'hôpital n'envisageait pas de changer de nom. L'hôpital a publié une déclaration disant que « le don de 75 millions de dollars du couple en 2015 a permis à l'hôpital d'acquérir une technologie de pointe que nous utilisons chaque jour pour sauver des vies de patients, et en fournissant un soutien continu aux rénovations, aux améliorations des soins aux patients et à l'éducation ».

Cependant, Andrew a noté que le conseil de surveillance de la ville est en fait l'organe qui a l'autorité de nommer l'hôpital. En fait, c'est le conseil lui-même qui a approuvé le nom de Zuckerberg en 2015.

Les superviseurs de l'époque, qui sont presque entièrement différents des superviseurs qui composent le conseil actuel, ont approuvé la résolution de changement de nom. Avec cette résolution, le conseil a accepté de changer le nom de "San Francisco General Hospital and Trauma Center" en "Priscilla and Mark Zuckerberg San Francisco General Hospital and Trauma Center". Cependant, dans la pratique, l'hôpital est presque exclusivement connu sous le nom de "Zuckerberg San Francisco General and Trauma Center" ou simplement ZSFG. La résolution précise également que le nouveau nom « doit rester en place pendant 50 ans ».

Il n'est pas précisé si le conseil d'administration peut rompre cet accord. Dans le cadre du scandale Cambridge Analytica de Facebook en 2018, un autre membre du conseil d'administration, Aaron Peskin, a demandé au procureur de la ville de définir une procédure pour retirer le nom de Zuckerberg de l'hôpital, selon le San Francisco Chronicle. Le résultat de cette enquête n'a pas été rendu public. Cependant, Andrew a indiqué que le conseil d'administration avait le pouvoir de changer le nom.

Pendant ce temps, l'opposition au nom se poursuit à l'hôpital de San Francisco. Mike Dingle, un aide-soignant à la retraite qui a inventé le slogan et les boutons "Zuck off", a suggéré qu'il travaillait sur les masques faciaux "Zuck off". Et la protestation du personnel de l'hôpital n'est qu'un des fronts de l'opposition à laquelle Zuckerberg et Facebook sont actuellement confrontés. Plus de 1000 entreprises ont cessé d'acheter des publicités sur la plateforme de médias sociaux dans le cadre de la campagne "Stop Hate for Profit". La campagne accuse Facebook d'avoir « une longue histoire d'autorisation de contenus racistes, violents et faux sur sa plateforme ».

Par ailleurs, 260 scientifiques financés par Chan Zuckerberg Initiative (CZI) ou le CZ Biohub ont écrit une lettre ouverte à Zuckerberg le mois dernier pour lui demander d'améliorer les politiques de Facebook en matière de discours de haine et de désinformation. « La diffusion d'une désinformation délibérée et d'un langage conflictuel est directement contraire à la mission de l'initiative Chan Zuckerberg, qui utilise la technologie pour aider à résoudre certains de nos défis les plus difficiles, de la prévention et de l'éradication des maladies à l'amélioration des expériences d'apprentissage pour les enfants, en passant par la réforme du système de justice pénale et la construction d'un avenir plus inclusif, plus juste et plus sain pour tous », ont-ils écrit.

Sources : Resolutions (1, 2), Lettre ouverte, Stat news

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Que pensez-vous de la gestion actuelle de Facebook ?
Êtes-vous du même avis que ceux qui souhaitent le départ de Zuckerberg ? Pourquoi ?

Voir aussi :

Les actionnaires de Facebook en ont assez de Marc Zuckerberg, mais ne peuvent rien faire contre lui, En voici les raisons

L'audition de Mark Zuckerberg devant le Congrès américain a révélé un PDG déconcerté le patron de Facebook aurait-il trompé les élus américains ?

Les sénateurs veulent savoir quand Zuckerberg a appris que Facebook piégeait les enfants pour les faire dépenser l'argent de leurs parents

Zuckerberg en passe d'être le milliardaire qui a le plus perdu en 2018 : sa fortune s'effrite de 23 milliards qui équivalent à la fortune d'Elon Musk

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de virginieh
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 27/07/2020 à 10:44
Citation Envoyé par Neckara Voir le message

"La justice sociale et raciale" sont déjà en contradiction avec les Droits de l'Homme... Tout ce que j'en retiens, c'est qu'on a là une ville hypocrite piétinant les Droits de l'Homme quand ça l'arrange.
Bon a part leur blabla de politicards avec lequel tu n'es pas d'accord. Ca me choquerais qu'en France des hôpitaux publics deviennent de facto des pubs permanentes pour de grands groupes sous prétexte que ceux ci ont fait des dons (alors qu'ils font des pieds et des mains pour payer le moins d'impôts possible, et que ces dons sont en partie déduits de leurs impôts).
6  1 
Avatar de stardeath
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/07/2020 à 12:53
Citation Envoyé par virginieh Voir le message
Ca me choquerais qu'en France des hôpitaux publics deviennent de facto des pubs permanentes pour de grands groupes sous prétexte que ceux ci ont fait des dons (alors qu'ils font des pieds et des mains pour payer le moins d'impôts possible, et que ces dons sont en partie déduits de leurs impôts).
ça arrivera un jour, c'est "nos" politiques avec des lois bien choisis qui autorisent les grands groupes à "frauder" (guillemets parce que justement c'est légal), quand ces groupes voudront s'acheter une rédemption (et vu les finances de la santé publique) je pense que nos hôpitaux seront à vendre.
2  0 
Avatar de Neckara
Inactif https://www.developpez.com
Le 27/07/2020 à 8:16
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
La résolution demande également à la ville d'établir des règles claires sur les droits de dénomination qui reflètent les « valeurs de la ville et son engagement à affirmer et à défendre les droits de l'Homme, la dignité et la justice sociale et raciale ».
Ce qui me choque, c'est surtout la déclaration de cette ville...

"La justice sociale et raciale" sont déjà en contradiction avec les Droits de l'Homme... Tout ce que j'en retiens, c'est qu'on a là une ville hypocrite piétinant les Droits de l'Homme quand ça l'arrange.

Il n'y a pas de "justice sociale", il n'y a pas de "justice raciale", il n'y a que la Justice, où tous les citoyens sont libres et égaux devant la Loi. Si on a besoin de juger par rapport à des "groupes", comme c'est le cas avec la "justice sociale" et la "justice raciale", alors les citoyens ne sont plus libre ni égaux. De plus, cela va aussi en contradiction avec d'autres Droits, comme la présomption d’innocence, ainsi que le droit à un procès équitable.

Enfin, ça c'est juste le minimum... parce qu'en fonction des gugus, on a aussi le droit à la propriété privé qui y passe, ainsi que le droit à la sûreté.
7  6 
Avatar de tom_45
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 27/07/2020 à 17:17
Citation Envoyé par virginieh Voir le message
Bon a part leur blabla de politicards avec lequel tu n'es pas d'accord. Ca me choquerais qu'en France des hôpitaux publics deviennent de facto des pubs permanentes pour de grands groupes sous prétexte que ceux ci ont fait des dons (alors qu'ils font des pieds et des mains pour payer le moins d'impôts possible, et que ces dons sont en partie déduits de leurs impôts).
Pourquoi ? il est évident que le don, c’était pour se faire de la pub.
Pour moi, ce n'est pas plus choquant que de voir de la pub sur france television.
Dans le même genre, ça ne me choquerait pas si demain il y a des pharmacies (voire des cliniques) au nom de Leclerc ! ...
0  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 28/07/2020 à 16:11
Citation Envoyé par virginieh Voir le message
Bon a part leur blabla de politicards avec lequel tu n'es pas d'accord. Ca me choquerais qu'en France des hôpitaux publics deviennent de facto des pubs permanentes pour de grands groupes sous prétexte que ceux ci ont fait des dons (alors qu'ils font des pieds et des mains pour payer le moins d'impôts possible, et que ces dons sont en partie déduits de leurs impôts).
À ceci près qu'il n'y a aucun lien avec Facebook ici. Mark Zuckerberg n'est pas Facebook et vice-versa.

De plus il me semble que Mark Zuckerberg fait désormais partie des personnes importantes de l'Histoire de l'informatique voire même plus, qu'il a désormais un statut qui justifie que l'on puisse donner son nom à des rues ou à des établissements publics. Le "Zuck off" je le vois un peu comme un fan-club de Karim Benzema qui demanderait à la ville de Bayonne que le stade Didier Deschamps change de nom.

Enfin Zuckerberg est libre de dépenser son argent comme il l'entend. Son compte en banque n'est pas celui de Facebook et vice-versa. Payer moins d'impôts lui permet de joindre l'utile (payer moins d'impôts) à l'agréable (Zuck à le droit d'être généreux et de vouloir aider l'hôpital public) ? Fort bien pour lui. C'est son choix, il fait ce qu'il veut de son fric et ce n'est pas à moi de décider à sa place. Le milieu associatif serait en crise si toutes les personnes qui s'engagent le faisaient exclusivement pour des raisons non personnelles. Combien de vedettes s'engagent dans des associations juste parce que ça leur permet entre autres de dégonfler leurs melons ?
0  1