Cambridge Analytica aurait fait du profilage de 50 millions d'utilisateurs de Facebook
Pour influer sur les élections US et le vote du Brexit

449PARTAGES

18  0 
Le quotidien américain New York Times et britannique The Guardian ont publié des informations relatives à une campagne de manipulation orchestrée par l’entreprise Cambridge Analytica, une société spécialisée dans l’analyse de données (data mining). La source, un lanceur d’alerte canadien répondant au nom de Christopher Wylie, a été employé au sein de cette entreprise qui est suspectée d’avoir exploité les données de 50 millions d’utilisateurs de Facebook à leur insu.

Ces données auraient permis d’effectuer un profilage des électeurs potentiels dans le cadre de la campagne victorieuse de Donald Trump outre-Atlantique, mais aussi du « Oui » au Brexit.

Sur le New York Times, nous pouvons lire :

« L'entreprise avait obtenu un investissement de 15 millions de dollars de Robert Mercer, le riche donateur républicain, et courtisé son conseiller politique, Stephen K. Bannon, avec la promesse d'outils qui pourraient identifier les personnalités des électeurs américains et influencer leur comportement. Mais il n'avait pas les données pour faire fonctionner ses nouveaux produits.

« Ainsi, l'entreprise a recueilli des informations privées des profils Facebook de plus de 50 millions d'utilisateurs sans leur autorisation, selon d'anciens employés, associés et documents de Cambridge, ce qui en fait l'une des plus importantes fuites de données dans l'histoire du réseau social. La violation a permis à l'entreprise d'exploiter l'activité privée des médias sociaux d'un large éventail de l'électorat américain, en développant des techniques qui ont étayé son travail sur la campagne du président Trump en 2016.

« Un examen du New York Times et de The Observer de Londres révèle comment la volonté de Cambridge Analytica de mettre sur le marché une nouvelle arme potentiellement puissante a entraîné sa mise en examen – ainsi que celle des riches investisseurs conservateurs cherchant à remodeler la politique – par des enquêteurs et des législateurs des deux côtés de l’Atlantique. »

Comment Cambridge Analytica a-t-elle obtenu des données Facebook sur quelque 50 millions de personnes ?

Il faut d’abord savoir que Cambridge a payé pour acquérir les renseignements personnels par l'intermédiaire d'un chercheur externe, le Dr Aleksandr Kogan qui, selon Facebook, prétendait les recueillir à des fins académiques. Il ne s’agit donc pas d’une violation du système de Facebook.

Ceci étant dit, rappelons que Facebook offre un certain nombre d'outils technologiques pour les développeurs de logiciels, et l'un des plus populaires est Facebook Login, qui permet aux gens de simplement se connecter à un site Web ou une application en utilisant leur compte Facebook au lieu d’enregistrer de nouvelles informations. Vous verrez probablement le même système avec d’autres services populaires comme celui de Google.

Les gens s’en servent probablement parce que c'est facile (en deux clics, ils peuvent créer leur compte) et élimine le besoin de se souvenir d'une nouvelle combinaison pseudo/MdP.

Seulement voilà : lorsque les utilisateurs utilisent Facebook Login, ils accordent au développeur de l'application une série d'informations provenant de leur profil Facebook, telles que leur nom, leur emplacement, leur adresse e-mail ou leur liste d'amis. C'est ce qui est arrivé en 2015, quand un professeur de l'Université de Cambridge nommé Dr Aleksandr Kogan a créé une application appelée « thisisyourdigitallife » qui utilisait cette fonctionnalité de connexion de Facebook. Quelque 270 000 personnes ont utilisé Facebook Login pour créer des comptes et ont ainsi choisi de partager leurs données personnelles avec Kogan.


Christopher Wylie

En 2015, cependant, Facebook a également permis aux développeurs de recueillir des informations sur les réseaux d'amis de personnes qui ont utilisé Facebook Login. Cela signifie que même si un seul utilisateur a accepté de remettre ses données, les développeurs peuvent également accéder à certaines données sur leurs amis. Précisons que depuis, Facebook a mis à jour ses conditions de service pour que cela ne soit plus possible, du moins pas au même niveau de détail.

Grâce à ces 270 000 personnes qui ont opté, Kogan a pu accéder aux données de quelque 50 millions d'utilisateurs de Facebook, selon le Times. Cette collecte de données aurait pu inclure des informations sur l'emplacement et les centres d'intérêt des utilisateurs, ainsi que des informations plus détaillées, telles que des photos, des mises à jour d'état et des enregistrements.

Le Times a constaté que les données de Cambridge Analytica « d’environ 30 millions de [personnes] contenaient suffisamment d'informations, y compris les lieux de résidence, que l'entreprise pourrait faire correspondre les utilisateurs à d'autres enregistrements et construire des profils psychographiques. »

Les choses sont devenues problématiques lorsque Kogan a partagé ces données avec Cambridge Analytica. Facebook soutient que cela va à l'encontre des conditions d'utilisation de l'entreprise. Conformément à ces règles, les développeurs ne sont pas autorisés à « transférer les données que vous avez reçues de nous (y compris les données anonymes, agrégées ou dérivées) vers tout réseau publicitaire, courtier de données ou autre service de publicité ou de monétisation. »


Robert Mercer, qui a investi 15 millions de $ dans Cambridge Analytica, où sa fille Rebekah fait partie du comité de direction

Dès 2015, Facebook avait découvert les pratiques du professeur et exigé « des certifications d’Alexandr Kogan et de toutes les parties auxquelles il avait transmis des données que celles-ci avaient été détruites. »

Après les avoir obtenues, Facebook estime maintenant avoir de bonnes raisons de penser que les données n’avaient finalement pas été effacées.

De ce fait, la société de Mark Zuckerberg annonce avoir exclu de Facebook le professeur Kogan et Cambridge Analytica. À ce titre, ils ne peuvent plus gérer les pages Facebook de leurs clients et acheter d’espaces publicitaires : « Nous avons suspendu Cambridge Analytica de notre plateforme pour une violation claire de nos politiques. Ils ne peuvent pas acheter d’annonces ni administrer les pages de leurs clients. »

Le compte Facebook de Christopher Wylie a également été suspendu. Selon Tamsin Allen, son avocat, la numéro un des réseaux sociaux aurait tout d’abord collaboré avec celui-ci avant de le bannir de Facebook publiquement après publication des deux articles.

En Grande-Bretagne, Cambridge Analytica est confrontée à des enquêtes croisées du Parlement et des régulateurs du gouvernement sur des allégations selon lesquelles elle aurait effectué un travail illégal sur la campagne « Brexit ». Le pays a des lois strictes sur la vie privée, et sa commissaire à l'information a annoncé samedi qu'elle cherchait à savoir si les données de Facebook avaient été « illégalement acquises et utilisées ».

Aux États-Unis, les enquêteurs du Congrès ont interrogé Alexander Nix, le directeur général de Cambridge Analytica,sur le rôle de l'entreprise dans la campagne Trump. Et le conseiller spécial du département de la Justice, Robert S. Mueller III, a demandé les courriels des employés de Cambridge Analytica qui ont travaillé pour l'équipe Trump dans le cadre de son enquête sur l'ingérence russe dans les élections.

Le quotidien américain indique que « Bien que la substance de l'intérêt de Mueller soit un secret bien gardé, les documents consultés par The Times indiquent que la filiale britannique du cabinet prétend avoir travaillé en Russie et en Ukraine. Et le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a révélé en octobre que Nix l'avait contacté pendant la campagne dans l'espoir d'obtenir des informations confidentielles. »

Source : NYT, The Guardian

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Les réseaux sociaux peuvent-ils, selon vous, contribuer à faciliter le profilage d'internautes et donc la manipulation de masse ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 26/03/2018 à 12:47
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Je ne comprends pas les gens qui sont outrés, n'ont-il pas lu les CLUF de Facebook ? C'est typiquement un pacte faustien.
Dire que c'est la faute aux utilisateurs qui ne lisent pas les CLUF, c'est vrai mais cela n'empêche pas que les CLUF relèvent plus de la magouille juridique que du droit.

1. Les CLUF sont établis de manière à ce que personne ne les lisent ou que personne n'en comprennent la teneur. Quand il faut prendre une loupe pour lire pendant 3/4 heures un texte qui n'est pas dans ta langue (bien souvent les CLUF sont accessibles uniquement en anglais) et qui est rempli de terme juridique qui exige une formation de juriste international pour en comprendre la signification, c'est faire en sorte que l'utilisateur accepte des conditions sans les lire.

2. Et même si les CLUF sont violées par l'entreprise, l'utilisateur lambda n'a aucun moyen de défendre ses intérêts: Le for est aux USA (for = le lieu où la justice peut être activée) et l'utilisateur devra débourser plusieurs dizaines de milliers de dollar auprès d'avocats us avant même de pouvoir présenter sa demande.
15  1 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/04/2019 à 14:59
Cela arrive à tout le monde, y'a pas de quoi en faire un drame.

Tiens, pas plus tard que la semaine dernière, je me baladais tranquillement au centre-ville, et paf ! Je braque une banque par erreur.
Cela m'arrive tout le temps, je suis vraiment tête en l'air.
15  1 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/03/2018 à 11:56
Je ne comprends pas les gens qui sont outrés, n'ont-il pas lu les CLUF de Facebook ? C'est typiquement un pacte faustien.

L'exploitation de données leur est cédés, et TOUT ce que vous allez y mettre peut être exploité, même images et vidéos. Donc si vous ne voulez pas subir une fouille rectacle en règle, ne leur donnez pas les clés de votre vie privé et ne parlez pas de votre vie privée en public.

La fausse lettre d'excuses du Zuckerberg, un horrible rouquin qualifiant ses utilisateurs de "débiles mentaux", n'y changera rien. Son Business Model est le viol de votre vie intime et cette pratique est tellement ancrée dans le moloch tentaculaire que rien ne pourra jamais y changer, à part la destruction par une pluie de soufre enflammé, forkée.

De ce point de vue, Cambridge data est utilisé comme un bouc émissaire commode pour absoudre la société de ses tords, mais il ne faut pas s'y tromper.
13  5 
Avatar de Namica
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 0:31


Le pire étant bien sur que même les non utilisateurs de FB sont tracés à partir des sites qui affichent le bouton "Like" et son script.
13  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 22/03/2018 à 8:57
Citation Envoyé par nirgal76 Voir le message
J'en pense que l'agent russe Snowden
Ah c'est carrément un agent russe maintenant ?
11  0 
Avatar de Rokhn
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/04/2018 à 23:37
Citation Envoyé par petitnouveau1 Voir le message
Ces faits sont notoirement connus. Je ne pense pas qu'une personne même médiocrement informée puisse ne pas les en avoir connaissance.
Pareil, tu réponds toujours pas à ma question, j'ai pas besoin d'aller chercher des choses que tu m'avances en ayant soit-disant la connaissance divine. Apparemment je suis la personne mal informée ici et je te demande bien de m'éclairer de tes magnifiques sources qui sont pour le moment juste dans ta tête

Citation Envoyé par petitnouveau1 Voir le message
Tu prenais à la rigolade des faits extrêmement graves.
Si tu avais pas compris, je me foutais ouvertement de toi et de ta phrase débile & non des nombreuses victimes d'un fou narcissique
11  1 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 21/04/2018 à 12:37
Citation Envoyé par datalandia Voir le message
c'est a chaque fois ce qui me choque le plus dans les propos comme zirak. Si on les écoutaient se serais de pauvre victime du système.
mais personne ne les forcent a venir sur ce site qui a de la pub
Sauf que je n'ai jamais rien dit de tel, je suis juste en désaccord avec toi sur le fait que la pub améliore la vie des gens, et sur le fait que tout le monde adore regarder les pubs.
11  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/04/2018 à 11:38
Citation Envoyé par Charvalos Voir le message
Bien sûr que si que le fascisme et les nazis sont extrêmement proches.
Auxquels on peut aussi ajouter le Franquisme espagnol, également assez proche.

Mais, c'est super intéressant de lire la discussion sur les différents systèmes politiques par 2 personnes qui n'y connaissent apparemment rien du tout.
11  1 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 27/04/2018 à 9:22
Citation Envoyé par maakliop Voir le message
En attendant tu profites de cet historique alors si nous sommes fautifs.
... alors si nous sommes fautifs et donc ?
Manque la fin de ta phrase, là, du coup c'est imbitable.

Citation Envoyé par maakliop Voir le message
Quand t'es content de t'acheter un tshirt à 10 balles tu participes à l'exploitation des plus pauvres.
Ou pourrait voir l'autre côté de la pièce : heureusement qu'on leur achète des T-shirts à 10 balles, ça leur permet d'un peu moins crever de faim, tout comme pour l'exploitation tant décriée des enfants, qui revient souvent sur le tapis.

Maintenant, au lieu de perdre ton temps sur les forums, tu peux charger ton sac à dos et aller leur filer un coup de main...
11  1 
Avatar de FrostWilson
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 02/05/2018 à 14:58
Citation Envoyé par datalandia Voir le message
[...] la littérature une tentative de communication peu efficace.

je fête ma 100ieme intervention avec vous dans ce formidable club

Toujours 0 points en 100 interventions, et encore heureux qu'on ne compte en négatif...

Moi je veux bien qu'on ne soit pas toujours d'accord, c'est l'intérêt des débats, mais être systématiquement en opposition avec tout le monde ne fait pas forcément de nous un génie incompris... non parfois je pense qu'il faut savoir se remettre en question.
11  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web