Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Irlande et le Canada donnent le code source de leur application de traçage à la Linux Foundation Public Health,
Une initiative qui a pour but de lutter contre le Covid-19 et les futures pandémies

Le , par Axel Lecomte

268PARTAGES

3  0 
Le 20 juillet, la Linux Foundation a lancé l'initiative Linux Foundation Public Health (LFPH), qui a pour but d'utiliser des technologies open source pour aider les autorités de santé publique du monde entier à lutter contre le Covid-19 et les épidémies qui pourraient voir le jour. La LFPH est composée de sept membres (Cisco, doc.ai, Geometer, IBM, NearForm, Tencent et VMWare) et vient de sélectionner le code source des applications de traçage irlandais (COVID Tracker Ireland) et canadien (COVID Shield).

« La LFPH se concentrera dans un premier temps sur les applications de notification d'exposition qui utilisent le système GAEN (Google Apple Exposure Notification) et se développera pour prendre en charge tous les aspects des activités de dépistage, de traçage et d'isolement de la PHA », explique l'initiative dans un communiqué.

« Pour catalyser ce développement de l'open source, la Linux Foundation Public Health est en train de créer une communauté mondiale de sociétés de technologie et de conseil de premier plan, d'autorités de santé publique, d'épidémiologistes et d'autres spécialistes de la santé publique, d'experts en matière de confidentialité et de sécurité, et de développeurs individuels », a déclaré Dan Kohn, directeur général de la LFPH. « Bien que nous soyons enthousiastes à l'idée de nous lancer dans deux projets open source très importants, nous pensons que notre fonction de rassembleur pour permettre la collaboration dans la lutte contre cette pandémie pourrait être notre plus grand impact », précise-t-il.


COVID Green, le code source de l'application irlandaise, se mondialise

L'application Covid Tracker Ireland compte actuellement plus de 1,3 million de téléchargements depuis son lancement par le Health Service Executive (HSE) d'Irlande, il y a deux semaines. Le code source de l'application, nommé COVID Green, a été développé par une équipe de NearForm dans le cadre de la réponse du gouvernement irlandais à la pandémie.

D'après le HSE, Covid Tracker Ireland utilise Bluetooth et des identifiants anonymes pour enregistrer un contact étroit avec n'importe quel appareil utilisant la même application. Cette dernière va ainsi alerter l'utilisateur si celui-ci se trouve près d'une personne infectée avant de le donner des conseils sur les mesures à prendre. En outre, Covid Tracker Ireland utilise le système de notification d'exposition développé par Apple et Google, permettant aux appareils de partager des identifiants anonymes via Bluetooth. Ces identifiants ne peuvent pas être utilisés pour identifier les utilisateurs ou leurs téléphones, rassure le HSE.

« Nous sommes heureux de contribuer COVID Green, le code open source derrière l'application irlandaise COVID Tracker, à la Linux Foundation Public Health », se réjouit Fran Thompson, directeur de l'information au sein du HSE. « Cette application est une grande démonstration de l'innovation dans le secteur de la santé irlandais combinée aux capacités informatiques de l'industrie irlandaise des logiciels. Nous sommes extrêmement fiers du travail que nous avons entrepris en partenariat avec NearForm pour répondre à la pandémie. Nous sommes impatients de collaborer avec d'autres autorités de santé publique du monde entier via la Linux Foundation Public Health pour les aider à répliquer rapidement notre approche tout en tirant les leçons de leurs expériences », ajoute-t-il.

Dans un communiqué, le HSE a déclaré :

« Il s'agit d'une approbation significative du travail effectué par l'équipe derrière l'application COVID Tracker Ireland, qui a été une collaboration entre le gouvernement irlandais, HSE, NearForm et Science Foundation Ireland » ;

« Tout au long du développement de ce projet, l'équipe a fait partie d'un effort mondial, tirant les leçons du travail d'équipes en Allemagne et en Suisse et contribuant à des projets dans toute l'Europe. Rendre le code disponible via la Linux Foundation Public Health signifie que l'équipe irlandaise pourra bénéficier du travail que d'autres pays et États américains font en utilisant notre code pour continuer à améliorer l'application Covid Tracker Ireland » ;

« Le code Covid Tracker Ireland sera mis à disposition sous le nom de projet COVID Green. Le référentiel sera géré par les développeurs NearForm ».

De son côté, Cian O'Maidin, PDG de NearForm a déclaré : « Nous sommes ravis de faire partie du consortium Linux Foundation Public Health en partenariat avec le gouvernement irlandais. En tant que réalisation d'un objectif à vie d'améliorer la vie des gens à travers le monde, notre partenariat entre les nations permettra la création d'un nouveau tissu conjonctif pour la santé publique où nous pouvons travailler en équipe à l'échelle mondiale pour lutter contre le Covid ».

COVID Shield : une application qui est en cours de déploiement

L'application canadienne COVID Shield est mise à l'essai dans le pays depuis début juillet. Elle a été créée par un groupe de bénévoles de Shopify ainsi que des membres des Services numériques de l'Ontario et du Canada, dans le but d'aider les Canadiens à reprendre le travail en toute sécurité. L'application n'est pas encore disponible en téléchargement, mais son code source est disponible à titre de référence pour aider les autorités locales de santé publique à développer leur propre application mobile. Comme pour Covid Tracker Ireland, COVID Shield est basé sur la technologie de notification d'exposition d'Apple et de Google.

Bien que COVID Shield ne soit pas un projet officiel de Shopify, le PDG de l'entreprise, Tobi Lütke, a affirmé son soutien aux efforts de l'équipe de développement. « Nous sommes très heureux d'accueillir COVID Shield avec la LFPH et nous accueillons les contributions d'autres développeurs pour faciliter au maximum le lancement des notifications d'exposition pour les PVVIH », a affirmé Aaron Olson, développeur volontaire.

Par ailleurs, les deux codes source sont à la disposition des autorités de santé publique et de leurs partenaires informatiques. Ces derniers peuvent ainsi les utiliser et les personnaliser. COVID Shield et COVID Green seront également rejoints par d’autres projets d’applications hébergés par la Linux Foundation Public Health.

« Pendant cette grave crise mondiale, je m'engage à ce que toutes les parties de la communauté de la Linux Foundation soutiennent la LFPH », a déclaré Jim Zemlin, directeur exécutif de la Linux Foundation. « L'open source fournit une architecture pour la collaboration mondiale et c'est ce qui est nécessaire pour construire, sécuriser et maintenir les composants critiques de notre infrastructure de santé publique. La Linux Foundation a longtemps permis une collaboration intersectorielle dans plus d'une douzaine de secteurs verticaux et Dan Kohn, qui a mené la Cloud Native Computing Foundation à une croissance rapide qui a défini une industrie de plusieurs milliards de dollars, est un choix idéal pour diriger cet effort », conclut-il.

Sources : Linux Foundation Public Health, Health Service Executive, COVID Shield

Et vous ?

Quel est votre avis sur cette initiative ?

Voir aussi :

Le Contrôleur européen de la protection des données appelle à la mise en oeuvre d'une application mobile paneuropéenne pour suivre le COVID-19, l'initiative devrait lancer sa plateforme cette semaine
Apple et Google lancent un outil commun de traçage du COVID-19 pour iOS et Android, il se traduira d'abord par une API, puis un outil intégré nativement aux deux systèmes
Covid-19 : la technologie de traçage de contacts Apple-Google suscite l'intérêt dans 23 pays, mais les autorités ne devraient pas exiger des numéros de téléphone des utilisateurs
L'INRIA publie une partie du code source de StopCovid, l'application qui s'appuie sur le protocole ROBERT, plutôt que sur l'API proposée par Apple et Google
Une startup met au point COVID-Net, un réseau de neurones convolutifs, open source, pour dépister les patients soupçonnés d'infections au COVID-19, à partir des radiographies pulmonaires

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !