Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Donald Trump a signé une autorisation secrète qui a donné à la CIA plus de pouvoirs pour lancer des cyberattaques,
D'après d'anciens responsables américains

Le , par Jonathan

276PARTAGES

8  0 
À en croire d’anciens responsables américains, le président Donald Trump aurait signé en 2018, une autorisation secrète donnant plus de pouvoirs à la Central Intelligence Agency (CIA), comme celui de lancer des cyberattaques. C’est donc ainsi que l’Agence a pu mener secrètement des cyberopérations offensives contre le Corps des gardiens de la révolution islamique iranien, l'agence de renseignement russe FSB et d'autres cibles. Cette autorisation est connue sous le nom de constatation présidentielle.

Cette autorisation a eu pour effet d’annuler les restrictions créées par les administrations précédentes, permettant à l'Agence d'autoriser davantage de ses propres opérations avec des cibles de son choix au lieu d'attendre l'approbation de la Maison-Blanche. Les pouvoirs accordés à la CIA ne couvrent pas seulement le piratage ou la collecte de données, mais ouvrent un moyen de lancer des cyberopérations axées sur la perturbation. Cela pourrait inclure la coupure d'électricité ou la compromission d'une opération de renseignement en divulguant des documents en ligne.


La portée des actions de l’Agence a également été élargie et désormais la CIA peut lancer des cyberattaques contre des groupes de médias, des œuvres de bienfaisance, des institutions religieuses ou des entreprises potentiellement liées aux services de renseignement du pays. Depuis la signature de l'ordonnance, la CIA aurait effectué au moins une douzaine d'opérations qui figuraient sur sa liste de souhaits. Parmi lesquels la fuite du code source des outils de cyber espionnage iraniens, ou encore le dumping public des détails de 15 millions de cartes de paiement de trois banques iraniennes et le piratage de deux entrepreneurs qui travaillaient avec le FSB russe.

Les partisans de cette décision ont déclaré qu'elle accordait à l'agence de renseignement la possibilité d'agir plus agilement, tandis que les critiques ont déclaré que cela pourrait être un niveau dangereux de surveillance du renseignement. Certains anciens responsables américains sont allés plus loin en déclarant : « Notre gouvernement est en train de se transformer en WikiLeaks, en utilisant le piratage, le dumping et en communiquant sur le dark web avec des dissidents ». Au-dessus de tout ceci, il y a des internautes qui pensent que si les dernières cyberattaques lancées par la CIA ne sont pas suffisantes pour inquiéter les responsables américains sur les nouveaux pouvoirs de l’Agence, alors les ripostes des cibles devraient pouvoir y parvenir.

Source : Yahoo

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Trump vs Twitter : le Président américain signe son décret contre les réseaux sociaux, qu'il accuse de censure et biais politiques
Macron et Trump déclarent une trêve dans le différend qui les oppose sur la taxe numérique, afin de ne pas sombrer dans une guerre commerciale qui ne serait bénéfique à personne
Une action en justice contre un décret de Trump insinue qu'il viole le droit des sociétés à la liberté d'expression, par sa répression des médias sociaux

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Thomasa21
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 24/07/2020 à 9:24
Le pouvoir finit toujours par corrompre même les personnes les plus pieuses et hônnetes du monde, cela se sait. donner donc plus de pouvoirs à une agence qui en avait déjà autant revient à la pousser à commettre encore plus d'exactions tout simplement.
2  0 
Avatar de tanaka59
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/07/2020 à 20:10
Bonsoir,

Certains anciens responsables américains sont allés plus loin en déclarant : « Notre gouvernement est en train de se transformer en WikiLeaks, en utilisant le piratage, le dumping et en communiquant sur le dark web avec des dissidents ».

Qu’en pensez-vous ?
L'hopital se fout de la charité ma parole. Ouvertement contre Wikileaks mais on fait pareil ?

Assange et Swoden doivent donc être graciés alors !
1  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/07/2020 à 8:06
Quel pays ne le fait pas?
1  0