Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La richesse des milliardaires américains de la Tech augmente de 101,7 milliards de $, soit 26 % depuis le début de la pandémie,
Au moment où 6500 milliards de $ de celle des ménages disparaissent

Le , par Nancy Rey

408PARTAGES

5  0 
Comme l'a signalé la Réserve fédérale dans la semaine du 10 juin, plus de 6500 milliards de dollars de richesse des ménages ont disparu au cours des trois premiers mois de cette année, la pandémie ayant resserré son emprise sur l'économie mondiale. Pendant cette même période, la richesse globale des milliardaires américains a augmenté de plus de 584 milliards de dollars, soit de 20 %.

« C'est le plus grand choc économique aux États-Unis et dans le monde, vraiment, de mémoire d'homme. Nous sommes passés du plus bas niveau de chômage en 50 ans au plus haut niveau en près de 90 ans, et nous l'avons fait en deux mois » a déclaré, le président du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale des États-Unis, Jerome H. Powell.


Depuis le 18 mars, la classe des milliardaires américains a vu sa richesse augmenter de 20 %, soit 584 milliards de dollars, depuis le début brutal de la pandémie, alors que 45,5 millions d'Américains se sont retrouvés au chômage et que l'économie s'est effondrée, selon une nouvelle analyse réalisée par Americans for Tax Fairness (ATF) et l'Institute for Policy Studies - Program on Inequality (IPS), qui s'appuie sur le "rapport IPS Billionaire Bonanza 2020"

Dans l'ensemble, entre le 18 mars (date approximative du début du confinement, lorsque la plupart des restrictions économiques fédérales et étatiques ont été mises en place) et le 17 juin, la valeur nette totale des milliardaires américains est passée de 2948 milliards de dollars à 3531 milliards de dollars, selon l'analyse des données de Forbes. Depuis le 18 mars, date à laquelle Forbes a publié son rapport annuel sur la richesse des milliardaires, les États-Unis notent 29 milliardaires supplémentaires, comptabilisant désormais 643 milliardaires. Au cours des trois mêmes mois, plus de 45,5 millions de personnes ont déposé une demande d'emploi, selon le ministère du Travail.

Les cinq premiers milliardaires : Jeff Bezos, Bill Gates, Mark Zuckerberg, Warren Buffett et Larry Ellison ont vu leur fortune augmenter de 101,7 milliards de dollars au total, soit 26 %. Les fortunes de Bezos et de Zuckerberg ont augmenté ensemble de près de 76 milliards de dollars, soit 13 % du total de 584 milliards de dollars.


« Cette orgie de richesses montre à quel point notre système économique est fondamentalement défectueux. En trois mois, environ 600 milliardaires ont augmenté leur richesse, bien au-dessus de ce que les gouverneurs de la nation ont besoin pour leurs États, en matière d'aide fiscale pour continuer à fournir des services à plus de 330 millions d'habitants. Leur richesse a gonflé deux fois plus que ce que le gouvernement fédéral a versé en chèques uniques à plus de 150 millions d'Américains. Si cette pandémie révèle quelque chose, c'est à quel point notre société est devenue inégale et doit changer radicalement », a déclaré Frank Clemente, directeur exécutif de l'ATF.

« La dernière chose dont la société américaine a besoin, c'est d'une plus grande polarisation économique et raciale. La montée en flèche de la richesse des milliardaires et des profits du à la pandémie mine l'unité et la solidarité dont le peuple américain aura besoin pour se remettre et grandir ensemble, et non pas se séparer davantage », a déclaré Chuck Collins, directeur du programme sur l'inégalité de l'Institute for Policy Studies et co-auteur du rapport "Billionaire Bonanza 2020".


Au cours de la même période d'environ trois mois, près de 2,1 millions d'Américains sont tombés malades et environ 118 000 sont morts du Covid-19. Parmi les autres victimes de la pandémie, on compte 27 millions d'Américains qui pourraient perdre la couverture médicale fournie par leur employeur. Les travailleurs à bas salaires, les personnes de couleur et les femmes ont souffert de manière disproportionnée dans les crises médicale et économique combinées.

Des décennies de réductions d'impôts pour les riches ont alimenté la croissance des milliardaires et de leur richesse. Même au milieu de la plus grande urgence nationale depuis la Seconde Guerre mondiale, les distributions d'impôts aux riches se sont poursuivies, tout récemment, elles ont été intégrées dans la loi d'aide à la lutte contre la pandémie : Coronavirus Aid Relief and Economic Security Act (CARES act), promulguée fin mars. Le Health and Economic Recovery Omnibus Emergency Solutions Act (HEROES Act) récemment adopté par le Congrès américain abrogerait cet allègement fiscal qui donne une réduction d'impôt moyenne de 1,6 million de dollars cette année à 43 000 millionnaires et milliardaires, selon le Comité mixte sur la fiscalité. L’ATF estime que la fermeture de cette échappatoire permettrait de récolter 246 milliards de dollars, une somme énorme qui pourrait être utilisée pour le soulagement de la pandémie.

Source : Rapport IPS Billionaire Bonanza 2020, ATF

Et vous?

Quelle est votre opinion sur le sujet ?

Voir aussi :

Mark Zuckerberg et Bill Gates interviennent-ils sur le coronavirus là où le gouvernement aurait échoué ? Les milliardaires de la technologie pourraient changer le discours les concernant

Coronavirus*: les annulations de neuf conférences technologiques majeures, franchissent la barre du*milliard de dollars en perte économique directe

Quelles pourraient être les conséquences du coronavirus sur l'industrie technologique*? Les analystes parlent d'un effet boule de neige

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pierre-y
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 9:23
On le sent pas trop le ruissellement.
1  0 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 13:49
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
une richesse virtuelle car boursière.

arrêtons de comparer des choux et des carottes svp.

ils n'ont pas 101.7 milliard sur leur compte en banque
C'est un patrimoine avec une valeur à un instant T donc c'est quand même comparable (que ce soit dans des immeubles de l'or …).
1  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 13:54
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
ils n'ont pas 101.7 milliard sur leur compte en banque
Vu l'état des banques actuellement, heureusement pour eux qu'ils ne les ont pas là
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 9:25
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Depuis le 18 mars, la classe des milliardaires américains a vu sa richesse augmenter de 20 %, soit 584 milliards de dollars, depuis le début brutal de la pandémie, alors que 45,5 millions d'Américains se sont retrouvés au chômage et que l'économie s'est effondrée, selon une nouvelle analyse réalisée par Americans for Tax Fairness (ATF) et l'Institute for Policy Studies - Program on Inequality (IPS), qui s'appuie sur le "rapport IPS Billionaire Bonanza 2020"
Quand les riches s'enrichissent et que tous les autres s'appauvrissent c'est une crise économique.
Il fallait bien que ça arrive, ça fait trop longtemps que les banques centrales maintiennent artificiellement les marchés en vie. Ça finira par avoir des conséquences graves (malheureusement ce ne sont pas les ultra riches qui vont le payer).

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
« C'est le plus grand choc économique aux États-Unis et dans le monde, vraiment, de mémoire d'homme. Nous sommes passés du plus bas niveau de chômage en 50 ans au plus haut niveau en près de 90 ans, et nous l'avons fait en deux mois » a déclaré, le président du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale des États-Unis, Jerome H. Powell.
C'est dommage cette histoire de SARS-CoV-2 ça flingue l'excellent bilan de Monsieur Trump. Cela dit il va se retrouver contre Joe Biden donc il a encore moyen de gagner.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 14:39
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
Vu l'état des banques actuellement, heureusement pour eux qu'ils ne les ont pas là
Il ne faut pas non plus trop avoir d'actions, parce que n'importe quelle entreprise peut chuter très rapidement.
Les banques centrales gonflent des bulles et au bout d'un moment elles pètent.

Les actions d'Apple, Amazon, Microsoft, Google, etc, pourraient faire ça :


Citation Envoyé par Darkzinus Voir le message
(que ce soit dans des immeubles de l'or …)
C'est effectivement un bon plan d'investir dans les métaux précieux, parce que plus l'économie va mal, plus ils prennent de la valeur.
Par contre il faut acheter du physique, l'or papier c'est de la merde.
0  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 12:56
une richesse virtuelle car boursière.

arrêtons de comparer des choux et des carottes svp.

ils n'ont pas 101.7 milliard sur leur compte en banque
0  1