Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

France : la 5G mérite-t-elle un vrai débat ? Oui, d'après Pierre Hurmic, le nouveau maire de Bordeaux
Qui estime que les populations n'ont pas à se voir imposer une technologie dangereuse

Le , par Patrick Ruiz

468PARTAGES

16  0 
La feuille de route de déploiement de la 5G est connue depuis le début de la deuxième moitié de l’année 2018. Dans les grandes lignes, l’attribution des fréquences et les déploiements commerciaux sont prévus pour l’année en cours (2020), ce, pour une grande ville à minima. La couverture des axes de transports principaux par la 5G est pour sa part annoncée pour 2025. Fait notable : le plan ne parle de la technologie qu’en termes d’avantages (instantanéité, fiabilité, etc.). Pourtant des voix s’élèvent pour protester contre son déploiement. Pierre Hurmic – nouveau maire de Bordeaux – en fait partie. Il estime que les populations n’ont pas à se voir imposer une technologie dangereuse.



« Je trouve totalement inadmissible qu'on puisse imposer la 5G sans expliquer, sans discuter, sans voir ce que sont les aspirations des habitants. Vous savez, je suis avocat dans le civil, je me suis battu ces dernières années contre Linky. Je n'aime pas les techniques imposées. La 5G mérite un vrai débat, il faut indiquer à nos concitoyens quels sont les dangers de la 5G. Il y a des dangers liés à la 5G et je pense qu'il faut mettre cette discussion sur la table pour que les Bordelaises et les Bordelais n'apprennent pas du jour au lendemain que leur territoire est couvert par la 5G », a-t-il indiqué au micro de RTL en réponse à la question de savoir si la 5G est dangereuse.


Pierre Hurmic rejoint ainsi plusieurs maires écolos nouvellement élus sur la question. D’avis de ces derniers, la 5G mérite des études d’impact sérieuses sur la santé et l’environnement. Sur la base de données tirées de déploiements pilotes représentatifs menés en France, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) a, en avril dernier, publié les conclusions d’une évaluation de l’exposition de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques des réseaux 5G. Il en ressort que pour les fréquences dans la bande 3400-3800 MHz, c’est-à-dire celle qui sera utilisée lorsque la 5G fera ses débuts dans l’Hexagone, les mesures observées sont très inférieures aux seuils qui ont été fixés par la loi. En moyenne, le niveau d’exposition atteint 0,06 volt par mètre (V/m) sur les 43 sites que l’ANFR a examinés. Le pic le plus haut a été mesuré à 0,36 V/m. Grosso modo, le rapport parlait de « résultats rassurants. » Ceux des évaluations de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) sur les effets de la 5G sur la santé sont attendus au premier trimestre 2021.


Pierre Hurmic entend obtenir un moratoire sur l’expérimentation par la ville de Bordeaux du réseau 5G et lancer un débat public autour du déploiement de cette technologie. L’argumentaire qui y sera développé permettra peut-être d’arrêter le train gouvernemental en marche sur ladite question. Sur ce terrain en effet, les maires n’interviennent pas dans la chaîne de décision. En vertu de dispositions légales édictées par le Conseil d’État, « seules les autorités de l’État désignées par la loi (ministre, ARCEP, ANFR) sont compétentes pour réglementer de façon générale l’implantation des antennes relais de téléphonie mobile. » « Un maire ne saurait donc réglementer par arrêté l’implantation des antennes relais sur le territoire de sa commune, sur le fondement de son pouvoir de police générale », rappelle le texte.

Sources : YouTube, Conseil d’État

Et vous ?

5G n'y a-t-il que des avantages ?
Partagez-vous l’avis selon lequel la technologie 5G il peut y avoir des dangers ?

Voir aussi :

La 3GPP jette les bases de la vraie 5G en finalisant la 5G SA, la version 15 de la norme, pas de véritables appareils compatibles 5G avant 2020 ?
Des PC dotés d'une connexion sans fil 5G pourraient faire leur apparition en 2019, grâce au partenariat d'Intel avec Dell, HP, Lenovo et Microsoft
Neutralité du net : l'Arcep identifie les terminaux mobiles comme étant l'un des maillons faibles d'un internet ouvert et propose des solutions
États-Unis : vers une nationalisation du réseau 5G à venir ? La manœuvre est envisagée pour contrer l'espionnage chinois
L'Arcep fait un état des lieux du déploiement de l'IPv6 en France, et note des disparités entre les opérateurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/06/2020 à 11:06
Le mec s'est battu contre Linky, il est donc disqualifié d'office. Les fréquences, c'est quelque chose d'archi connu et étudié depuis des dizaines d'années, on sait ce qu'on peut faire, et ce qu'on ne peut pas faire.

C'est d'autant plus dommage que la 5G (et, pire, la 6G en préparation) comporte un danger bien réel : celui de l'exploitation et de l'épuisement de ressources rares. Un problème écologique réel, juste pour un confort de navigation légèrement accru. On est en train de bousiller la planète pour pouvoir télécharger des films de pingouins un peu plus fluidement, et monsieur sort des arguments 1000 fois débunkés sur la soi-disant nocivité des champs magnétiques.
20  1 
Avatar de FatAgnus
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/06/2020 à 12:16
Citation Envoyé par walfrat Voir le message

Pour faire un débat il faut des arguments, et des preuves. Ou est la preuve que la 5G est nocive ?
Pour ce qui est de la contribution au réchauffement climatique, c'est prouvé, comme l'indique l'article Faut-il faire la 5G ? de Hugues Ferreboeuf et Jean-Marc Jancovici.

Avec le déploiement 5G, la consommation d’énergie des opérateurs mobiles serait multipliée par 2,5 à 3 dans les cinq ans à venir. Pour la France cela correspondrait à une augmentation de 2 % de la consommation d’électricité du pays. Il faut aussi ajouter l’énergie nécessaire à la fabrication des éléments de réseau, et surtout à la production des milliards de terminaux et d’objets connectés que nous souhaiterons relier via ce réseau.

Pour réduire l'empreinte carbone des smartphones nous devrions augmenter leur durée de vie, mais la 5G va juste accélérer leur remplacement.

La 5G va à l'encontre même de la neutralité carbone. Pour rappel, se limiter aux deux degrés de réchauffement, il faut diviser par trois nos émissions à effet serre d'ici 2050, donc -4,5 % par an sur trente ans.

Donc une technologiste comme la 5G qui augmente les émissions de gaz à effet de serre de façon importante est une technologie nocive. Pour rappel la crise climatique ce n'est pas juste avoir un peu plus chaud, la déstabilisation du climat peut provoquer plein de mauvaises surprises, comme l'instabilité alimentaire partout sur terre à partir de 3 % de réchauffement.
16  2 
Avatar de FatAgnus
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/06/2020 à 12:55
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Les français n'ont pas voté pour des écologistes mais pour des djihadistes verts... et ils vont s'en rendre compte très vite!
Que dire des djihadistes capitalistes qui au nom du Dieu Argent détruisent irrémédiablement note planète en prenant l’atmosphère pour une poubelle (en y déversant plusieurs de tonnes équivalent CO2), en provocant des extinctions massives de la biodiversité, en déforestant plusieurs millions d'hectares de forêts par an, en déversant plusieurs millions de tonnes de plastiques dans les océans tous les ans, en asséchant ou polluant les nappes phréatiques, en appauvrissant les sols, etc. ?

En face ces vilains djihadistes verts voudraient nous priver de nos libertés essentielles, pouvoir changer de smartphones tous les deux ans, nous priver de la 5G qui pourrait nous permette de télécharger vingt-sept films en une seconde, pourvoir prendre l'avion pour pouvoir bronzer à l'autre bout de monde, nous affamer en mangeant moins de viande, nous contraindre de rouler à 110 km/h sur les autoroutes. Quel scandale de vouloir nous priver de ces libertés essentielles, tellement essentielles qu'elles devraient être inscrites dans notre constitution.
14  3 
Avatar de walfrat
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/06/2020 à 11:04
Un "débat" ?

Il y a des dangers liés à la 5G et je pense qu'il faut mettre cette discussion sur la table pour que les Bordelaises et les Bordelais n'apprennent pas du jour au lendemain que leur territoire est couvert par la 5G
Pour faire un débat il faut des arguments, et des preuves. Ou est la preuve que la 5G est nocive ?

Sinon c'est de la "politique" j'imagine...
11  3 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/06/2020 à 11:43
Citation Envoyé par blbird Voir le message
En général, on essaye de prouver que la nouvelle technologie n'est pas nocive avant de la mettre en place, on ne demande aux utilisateurs de prouver qu'elle est nocive après avoir commencé à l'utiliser... Heureusement!
Sauf que dans ce cas précis les impacts des champs magnétiques sur la santé sont connus depuis 40 ans. On a déjà la réponse.
9  1 
Avatar de FatAgnus
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/06/2020 à 20:12
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
L'éternel discours franchouillard: Les vilains patrons gros et gras qui profitent du petit smicard en tuant la planète!
Rien à voir, puisque tous les consommateurs participent à cette pollution, même le niveau de vie d'un smicard n'est pas soutenable. Notre planète ne pourrait pas supporter 7,7 milliards de terriens ayant le niveau de vie d'un smicard. Dans le cas où nous voulons abaisser nos émissions de gaz à effet de serre, nous devrions effectivement dans un premier temps tondre les plus riches, mais cela ne suffira pas, la baisse de niveau de vie doit impacter tout le monde, même les smicards. Mais que tu le veuilles où non, la recherche des profits et de la croissance à tout prix détruisent un peu plus la planète chaque jour.

Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message

Mais mon gars, tout le monde pollue la planète
On est bien d'accord sur ce point. Mais généralement la pollution générée est proportionnelle au revenu de la personne.

Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message

: Les "jeunes écolo du dimanche" sont les premiers à faire des grandes théories avant de se faire un petit week-end à Barcelone ou à Londres en avion, a acheter toutes les semaines des vêtements fun venus d'Asie, a changer de smartphone tous les 6 mois quand ce n'est pas se faire une petite fête sympa entre copain au milieu d'un parc urbain en abandonnant sur place papier gras et autres canettes de bières qui seront nettoyés le lendemain par des travailleurs de couleurs que les "jeunes écolo du dimanche bien pensant" veulent défendre contre le racisme en hurlant dans les rues!!!
Quand on veut décrédibiliser un mouvement, on prend l'exemple qui ridiculise le mouvement, ce que tu fais bien du reste. Si je me prétends « non-fumeur » et que je fume un paquet de cigarettes par jour, suis-je un « non-fumeur » ? Nous sommes ce que nous faisons et pas ce qu'on qu'on dit être. De plus être dire « écolo » n'a pas beaucoup de sens en soit, puisque même en limitant nos impacts sur l’environnement toute personne pollue, il faut juste choisir nos priorités, et la plus grande menace est certainement la crise climatique.

Tu pointes deux problèmes, le premier problème est que beaucoup de personnes pensent qu'elles peuvent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre en gardant ou en augmentant leurs niveaux de vie, ce qui est bien sûr faux. C'est une mauvaise connaissance du problème.

Le deuxième problème est de croire que les petits gestes individuels suffiront. À titre individuel, je peux décider de manger de la viande une fois par semaine, ne pas prendre l'avion, ne pas changer de smartphones, acheter six fois moins de vêtements, c'est bien, mais ça ne suffira pas. Nous devons avoir des actions au niveau du gouvernement, qui par exemple limiterait les voyages en avions, instaurerait des quota carbones pour les citoyens, etc.

Un autre exemple d'action du gouvernement serait de décider de ne pas faire la 5G. Après tout la 5G est-elle indispensable ? Serons-nous plus heureux dans nos vies avec la 5G ?
8  1 
Avatar de FatAgnus
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/06/2020 à 21:28
Citation Envoyé par calvaire Voir le message

si les gens produisaient leurs électricité en pédalent peut etre qu'ils consommerais moins inutilement et aurait moins de maladie de riche (diabète, cholesterol...)
Attention, il est illusoire de croire que la force musculaire des hommes pourraient remplacer la quantité d'énergie utilisée aujourd'hui pas les machines. Un Français a l’équivalent de 400 à 500 esclaves à sa disposition 24 heures sur 24 ! Rien que produire la nourriture aujourd’hui consommée par les français, il faudrait une population agricole de 1,8 milliards de personnes si nous avions le même régime alimentaire et pas d’énergie fossile ou fissile. Lire la page Combien suis-je un esclavagiste ? – Jean-Marc Jancovici

Citation Envoyé par calvaire Voir le message

les nouveaux panneaux solaire et éolienne d'ailleurs sont 100% recyclable et n'utilise plus de terre rares.
Même sans terres rares, les panneaux solaires et éoliennes nécessitent du pétrole et des métaux pour être fabriqués et sont majoritairement fabriqués en Chine. Le jour où il faudra construire des des panneaux solaires et éoliennes en France avec le pétrole que nous n'avons pas, avec les métaux que nous n'avons pas, issus des mines que nous n'avons pas, ce sera une autre histoire.

Même si les panneaux solaires et éoliennes sont recyclables, ils ne seront pas forcément recyclés, et si même ils sont recyclés, c'est peu probable qu'on atteigne un recyclage de 100 %. Enfin le résultat du recyclage ne servira pas à fabriquer d'autres éoliennes au d'autres panneaux solaires, mais finira probablement comme aciers de bas de gamme dans du béton, ou comme remblais sous les autoroutes ou les lotissements. L'économie circulaire n'existe malheureusement pas pour les produits de hautes technologies.
7  0 
Avatar de Kayzenne
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 30/06/2020 à 11:34
A quoi bon parler de 5G quand on voit que encore durant les dernières municipales de ma ville, aucun des candidats n'ont parlé du déploiement de la fibre optique mais se sont tous positionnés contre l'installation d'antenne relais réseau téléphone vers une école.

Ce qui est d'autant plus absurde car la diffusion étant "conique" l'école aurait été touchée minimement. Du coup on la met 2 km plus loin, pour être sûr que les enfants ne seront pas touchés.

A mon sens, l'accès à la technologique se doit d'être continue et non interrompue par l'apparition de la 5G. On voit encore là un jeu de politiques qui ne connaissent rien aux éléments techniques et qui ne favorisent pas d'autres accès à une connexion optimale car "en France on aime faire des ronds points".

J'imagine que Mr le maire de la ville de Bordeaux doit être équipé en fibre et ne voit pas l’intérêt d'une antenne 5G. Qu'il mette de la fibre partout !
6  0 
Avatar de walfrat
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/06/2020 à 12:50
Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
Pour ce qui est de la contribution au réchauffement climatique, c'est prouvé, comme l'indique l'article Faut-il faire la 5G ? de Hugues Ferreboeuf et Jean-Marc Jancovici.

Avec le déploiement 5G, la consommation d’énergie des opérateurs mobiles serait multipliée par 2,5 à 3 dans les cinq ans à venir. Pour la France cela correspondrait à une augmentation de 2 % de la consommation d’électricité du pays. Il faut aussi ajouter l’énergie nécessaire à la fabrication des éléments de réseau, et surtout à la production des milliards de terminaux et d’objets connectés que nous souhaiterons relier via ce réseau.

Pour réduire l'empreinte carbone des smartphones nous devrions augmenter leur durée de vie, mais la 5G va juste accélérer leur remplacement.

La 5G va à l'encontre même de la neutralité carbone. Pour rappel, se limiter aux deux degrés de réchauffement, il faut diviser par trois nos émissions à effet serre d'ici 2050, donc -4,5 % par an sur trente ans.

Donc une technologiste comme la 5G qui augmente les émissions de gaz à effet de serre de façon importante est une technologie nocive. Pour rappel la crise climatique ce n'est pas juste avoir un peu plus chaud, la déstabilisation du climat peut provoquer plein de mauvaises surprises, comme l'instabilité alimentaire partout sur terre à partir de 3 % de réchauffement.
Ca c'est effectivement un argument qui mérite un débat. C'est tout ce que je demande.
5  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/06/2020 à 17:42
Justement, on s'en fout un peu de l'avis du maire de Bordeaux. Quelles sont exactement ses qualifications scientifiques ? Sur quels rapports d'experts se base-t-il pour nous donner ses conclusions ?

Par ailleurs, l'opinion du public on s'en fout pas mal également. Il y a des questions qui doivent se débattre autour des opinions chacun, d'autres pas du tout. La science n'est pas une question d'avis, c'est une question de faits.
5  1