États-Unis : vers une nationalisation du réseau 5G à venir ?
La manœuvre est envisagée pour contrer l'espionnage chinois

Le , par Patrick Ruiz

173PARTAGES

10  0 
Les États-Unis sont en pourparlers avec des entreprises du secteur privé pour la mise sur pied d’un réseau 5G sécurisé. C’est ce que rapporte l’agence de presse Reuters des propos d’un membre de l’administration Trump qui s’est exprimé sous anonymat. L’équipe sécurité du président des États-Unis étudie les possibilités de contrer la Chine qui sait comment se faufiler dans les conversations téléphoniques des membres du gouvernement américain.


« Nous voulons construire un réseau afin que les Chinois soient dans l’incapacité d’écouter vos conversations », rapporte Reuters des propos de ce dernier. « Nous devons nous doter d’un réseau sécurisé qui empêche les acteurs malveillants de nous faire du rentre-dedans. Nous devons également nous assurer que les Chinois ne monopolisent pas le marché et mettent tous les réseaux non 5G hors jeu », a ajouté Reuters des propos du membre du gouvernement qui s’est voulu on ne peut plus clair. D’après ce que rapporte Reuters, les discussions battent leur plein dans les sphères gouvernementales et un avis de Donald Trump est attendu dans les 6 à 8 mois.

Bloomberg pour sa part indique que le contenu des échanges est relatif au financement, mais également au contrôle dudit réseau. La plupart des grands noms de la téléphonie dans le pays sont bien positionnés quant à l’attribution des bandes de fréquence. AT&T par exemple s’apprête à être le premier opérateur à lancer la 5G sur douze sites répartis sur l’ensemble du territoire d’ici à la fin d’année. Aussi, l’une des possibilités est de voir des réseaux 5G sécurisés construits par des opérateurs de téléphonie et mis en concurrence les uns avec les autres. L’option la plus plausible cependant est de voir le gouvernement mettre les moyens nécessaires pour construire son propre réseau, ce qui apparaitrait comme une nationalisation d’un bastion jusqu’ici contrôlé par le privé.

« Merci aux milliards de dollars d’investissement effectués par les entreprises américaines, le travail relatif au lancement du service 5G est en bonne voie dans notre pays. Nous n’avons aucun doute quant au fait que les États-Unis vont mener la révolution 5G », a déclaré un porte-parole d’AT&T. La 5G est un terrain sur lequel il convient d’être un pionnier quand on prend en compte les promesses de performance des industriels. Seulement, avec ces dernières les problèmes de sécurité à prendre en compte iront croissant. On est désormais en plein à l’ère des véhicules autonomes qu’il est possible de contrôler par ce biais, attention aux dégâts si un pirate arrive à prendre la main à distance.

À ce sujet, il faut dire qu’aux yeux des États-Unis, l’empire du Milieu est très loin d’être l’intervenant le plus crédible de la sphère de la cybersécurité. La montée en puissance de la Chine et sa domination dans le domaine des télécoms sont bien réelles. Les produits de Huawei et autres ZTE inondent le marché et ont souvent été retrouvés truffés de portes dérobées. Le cas des smartphones OnePlus rapporté sur cette plateforme il y a deux mois en est une illustration. Seulement, quel intervenant dans cet univers est blanc comme neige ? Peut-on faire fi de ce que d’après des documents publiés par WikiLeaks en juin 2015, le pays de l’oncle Sam a mis les présidents Chirac, Hollande et Sarkozy sur écoute ? Passons…

Le processus de déploiement de la 5G est bien lancé aux États-Unis et il semble difficile que les opérateurs de téléphonie mobile adhèrent à la nouvelle idée de l’administration Trump. Et pour cause, dans le cas de la première option il faudrait que chacune des entreprises concernées abandonne une voie déjà tracée pour consentir de nouveaux investissements, ce qui serait de nature à freiner le processus. Une centralisation du réseau 5G comme espéré par l’administration serait pour sa part de nature à faire trop d’ombre aux opérateurs privés.

Sources

Reuters

Bloomberg

Votre opinion

Que pensez-vous de la nouvelle idée de l’administration Trump ?

Voir aussi

USA : La Maison-Blanche inscrit la 5G dans la stratégie de sécurité nationale, d'après un rapport publié par l'administration Trump

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de headmax
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/01/2018 à 19:56
C'est intelligent de nationaliser une entreprise stratégique par contre le matériel pour la 5 G sera 100% US ?
Avatar de KEKE93
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 29/01/2018 à 20:41
Citation Envoyé par headmax Voir le message
C'est intelligent de nationaliser une entreprise stratégique par contre le matériel pour la 5 G sera 100% US ?
Hum, en effet, Lucent a été racheté par Alcatel il y a 10 ans qui lui-même a été racheté par Nokia ( Nokia avait racheté aussi la division telco de Siemens).

En dehors de Ericsson et de Nokia, je ne vois pas trop ce qui reste de non chinois. Cisco ( je ne m'y connais pas trop ), c'est plutôt les routeurs.

Ah, j'oubliais que le canadien Nortel avait fait faillite après l'explosion de la bulle internet de 2000...
Avatar de abriotde
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/01/2018 à 21:58
Pour que le réseau soit vraiment a l'abris de piratage alors même que l'on ne peux économiquement parlant tout contrôler même quand on est les USA et que l'on a plus d'industrie Américaine, il n'y a qu'une solution : lancer des solution Open-Hardware et Open-Source. Ces solutions pourront être mises en place par des industries privé mais si l'on a le protocole de fabrication, on peux derrière tout vérifier.
Avatar de CoderInTheDark
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 31/01/2018 à 13:18
Nationaliser !!!!!
Vous ne vous rendez pas compte pour un libéral comme Trump, ça va le rendre malade

D'habitude ce sont les communistes et les socialistes bref les gauchistes qui nationalisent .
C'est un truc de mauviette, un truc de ffromages qui pus beuahhhh.
Ils vont faire la tête à la word compagny

Pour mémoire ce que l'oncle Sam reproche aux fournisseurs chinois, il le faisait lui même
Interception des routeurs de coeur de réseaux Cisco à la douane par des équipes spéciale pour y implémenter des back door.
Je ne vais pas tout récapitueler on connait l'histoire ici
Mais eux ils ont droit ils sont les gentils

A force de vouloir délocaliser on perd le contrôle sur la sécurité.
Ils ont eu ce qui voulaient, même s'ils n'ont pas voulu ce qu'ils ont eu

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web