Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Huawei est sur le point de perdre le Brésil, car les États-Unis ne financeront les infrastructures 5G brésiliennes qu'à une seule condition :
Que le Brésil tourne le dos à Huawei

Le , par Nancy Rey

435PARTAGES

6  0 
Dans une interview accordée au journal brésilien Folha de S.Paulo, l'ambassadeur américain au Brésil, Todd Chapman a déclaré que le retrait de Huawei du marché brésilien est une question de « sécurité nationale pour Washington et vise à protéger les données et la propriété intellectuelle, ainsi que les informations sensibles des nations ».

Le Brésil, l'un des plus grands marchés du géant chinois des télécommunications Huawei, pourrait être prêt à céder ses contrats 5G aux acteurs européens des télécommunications : Ericsson et Nokia. Les États-Unis sont en pourparlers avec le gouvernement brésilien, ils proposent de financer l'infrastructure 5G à condition que le Brésil se débarrasse de Huawei.

Ce serait une grande perte pour le géant chinois des télécommunications, car l'entreprise a renforcé sa présence sur le marché brésilien au cours des deux dernières décennies. Huawei a mené des essais 5G pour les quatre grandes entreprises de télécommunications du Brésil : Telefonica Brasil SA, TIM Participacoes SA, America Movil's Claro et Oi SA. La société a également promis d'installer une usine à Sao Paulo d'ici 2022 avec un investissement de 800 millions de dollars.


Le marché brésilien était une valeur sûre pour Huawei, mais maintenant que les États-Unis sont prêts à financer les coûts d'infrastructure si le gouvernement brésilien se tourne vers les acteurs européens, l'accord semble très improbable. Et cela signifierait une perte énorme pour le géant chinois des télécommunications. « Qui veut faire des investissements dans des pays où ses informations ne seront pas protégées ? », s’est interrogé Chapman.

Antérieurement, les entreprises de télécommunications canadiennes ont fermé la porte aux entreprises chinoises en raison de la pression américaine. Deux entreprises de télécommunications canadiennes (BCE et Telus Corp) ont décidé d'utiliser des équipements de Nokia et de Ericsson pour construire leurs réseaux 5G de nouvelle génération au Canada.

Alors que Bell et Telus allaient certainement utiliser l'équipement 5G de Huawei pour déployer la technologie au Canada, les choses ont basculé en peu de temps. Bell qui utilise déjà Huawei dans son réseau 4G existant, a exclu la participation de l'entreprise chinoise au déploiement de la 5G. Telus a déclaré en février de cette année qu'il s'associerait à Huawei pour le déploiement de la technologie 5G dans le pays. Mais Bell et Telus ont tous deux rejeté Huawei de manière assez virulente. Les trois principaux opérateurs de télécommunications du Canada, à savoir Bell, Telus et Rogers, travaillent désormais avec Nokia et Ericsson.

Les États-Unis utilisent la même méthode que celle utilisée au Canada et, par conséquent, Huawei risque une seconde secousse majeure d’ici quelques semaines.

Parmi les principaux fournisseurs des équipements 5G dans le monde (Altiostar, Cisco Systems, Datang Telecom/Fiberhome, Ericsson, Huawei, Nokia, Qualcomm, Samsung et ZTE), les trois sociétés chinoises ont pris la tête de la course (Huawei, Datang et ZTE), compte tenu des produits moins chers et plus efficaces. Notons que la réaction hostile mondiale envers la Chine et les entreprises chinoises, en particulier les vendeurs d'équipements de télécommunications, a entraîné la renaissance de deux entreprises européennes. Il s'agit de la multinationale suédoise Ericsson et de la société finlandaise Nokia.

Le contrecoup à l'endroit de Huawei vient non seulement des gouvernements, mais aussi des acteurs du secteur des télécommunications eux-mêmes. Le gouvernement des États-Unis a déjà notifié aux pays européens d'utiliser les produits Ericsson, Nokia et Samsung à la place de Huawei. Ce que de nombreuses entreprises devraient suivre, car elles ne veulent pas avoir à dos l'administration Trump, au regard de l'importance des marchés américains.

Les actions Ericsson et Nokia sont en hausse depuis quelques mois, après des années de baisse constante, ceci grâce à Donald Trump et au ressentiment envers la Chine et ses entreprises après l'apparition du Covid-19.

Source : Folha de S.Paulo

Et vous ?

Que pensez-vous des manœuvres américaines imposées à Huawei et des justifications liées à la sécurité nationale avancées par l’ambassadeur américain ?

Voir aussi :

Huawei signe un accord avec TomTom pour utiliser son service de cartographie dans ses smartphones, le Chinois réduit encore plus sa dépendance aux entreprises US

Voici 6 raisons pour lesquelles Huawei donne aux États-Unis et à ses alliés des cauchemars en matière de sécurité informatique

Huawei poursuit le gouvernement des USA pour ce qu'il appelle une interdiction injuste, l'obligeant à rendre publiques ses accusations à son encontre

Après l'Allemagne et le Royaume-Uni, la Belgique blanchit Huawei, nouveau coup dur pour la campagne de diabolisation des États-Unis ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Darkzinus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/06/2020 à 13:49
On n'est pas à une ingérence près …
7  2 
Avatar de walfrat
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 17/06/2020 à 11:43
J'ai bien envie de dire que l'ingérence, pour son unique profit évidemment, c'est ce qui définit les USA depuis la fin de la WWII.

Oh et évidemment, l'ingérence c'est loin d'être limité qu'aux USA hein,
2  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 22/06/2020 à 10:36
Il faut dire merci à Trump ?
Il va donner un mini coup de pouce à l'économie européenne
ouarffff
0  0 
Avatar de Gluups
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/06/2020 à 21:59
Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
On se plaint des merdes et autres saloperies venant de Chine . Produisons en Europe ou aux USA ... On serait ou sont fabriquées les composants et qui développe les programmes . Pas des programmes fait par des hordes d'indiens sous payés dans des conditions plus que douteuses ...

On relancerait l'emploi également.
Oui, ça fait un moment qu'on s'aperçoit que la démocratie ne nous tombera pas du ciel, il va bien falloir l'arracher.
Et plus nous allons y mettre du temps, plus ça se fera dans la douleur.
0  0