Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google propose gratuitement au grand public Meet, son outil « premium » de vidéoconférence qui était réservé aux entreprises
Pour tenter de contrer Zoom

Le , par Stéphane le calme

403PARTAGES

7  0 
Quelles sont vos applications de vidéoconférence préférées ?
Suite aux mesures de confinement imposées à cause de l’épidémie COVID-19, de nombreuses entreprises ont été encouragées à demander à leurs collaborateurs de travailler depuis leurs domiciles. Cela n’a pas été sans conséquence : les entreprises fournissant des services ou outils de communication ou de collaboration ont vu leur usage exploser.

Ainsi, l’épidémie est devenue le moment où ces entreprises battaient leurs records d’utilisation. Nous avons par exemple Slack qui a annoncé fin mars que sa plateforme a atteint de nouveaux records de fréquentation en simultané avec plus de 12 millions d’utilisateurs actifs par jour.

Même son de cloche chez Microsoft Teams. En Mars, la demande a fait un bond dans le monde entier, faisant passer Teams de 32 millions d’utilisateurs actifs au quotidien à 44 millions en seulement une semaine. Microsoft a publié un rapport au début de mois qui a indiqué que de plus en plus de personnes utilisent les fonctionnalités de vidéo et de réunions de Teams et que l’outil enregistre un nouveau record de 2,7 milliards de minutes de réunion par jour. C'est une augmentation de 200 % par rapport aux 900 millions de minutes de la mi-mars, période à laquelle de nombreuses entreprises se sont mises à travailler à distance. L'utilisation des appels vidéo dans Teams connaît donc une croissance de plus de 1000 % en mars 2020.

L’un des autres gagnants est Zoom qui a annoncé le 22 avril 2020 avoir franchi la barre des 300 millions de participants quotidiens. Une popularité établie malgré le fait que plusieurs employeurs ont interdit à leurs collaborateurs de se servir de Zoom étant donné les nombreux problèmes de sécurité qui étaient posés.

Face à cela, Google a lancé une offensive : Meet, son outil « premium » de vidéoconférence qui était jusque là payant et réservé aux entreprises, est devenu gratuit pour tout le monde :

« Aujourd'hui, nous rendons Google Meet, notre produit de visioconférence haut de gamme, gratuit pour tous, avec une disponibilité qui se déploiera au cours des prochaines semaines. Nous avons investi des années pour faire de Meet une solution de visioconférence sécurisée et fiable à laquelle les écoles, les gouvernements et les entreprises du monde entier font confiance, et ces derniers mois, nous avons accéléré la publication des fonctionnalités les plus demandées pour la rendre encore plus utile. À partir du début du mois de mai, toute personne possédant une adresse e-mail peut s'inscrire à Meet et profiter des nombreuses fonctionnalités disponibles pour nos utilisateurs professionnels et éducatifs, telles que la planification simple et le partage d'écran, les légendes en temps réel et les mises en page qui s'adaptent à vos préférences , y compris une vue en mosaïque étendue.

« Il est important que tous ceux qui utilisent Meet aient une expérience sécurisée et fiable dès le départ. Dès la semaine prochaine, nous étendrons progressivement sa disponibilité à de plus en plus de personnes au cours des semaines suivantes. Cela signifie que vous ne pourrez peut-être pas créer de réunions sur meet.google.com tout de suite, mais vous pouvez vous inscrire pour être averti dès que cela sera possible ».


Il faut dire que Meet a également bénéficié de la nécessité pour les travailleurs d’effectuer leurs tâches à distance : « Depuis ce mois-ci, Meet héberge 3 milliards de minutes de visioconférences et enregistre environ 3 millions de nouveaux utilisateurs chaque jour. Et la semaine dernière, les participants aux réunions quotidiennes de Meet ont dépassé les 100 millions ».

Concrètement, avec Google Meet, le grand public aura accès, sur ordinateur, iOS et Android, à :
  • la possibilité de faire un direct avec jusqu’à 100 000 téléspectateurs pour les clients G Suite
  • un affichage « mosaïque » qui permet de voir 16 personnes à la fois
  • la possibilité d’avoir jusqu’à 100 personnes par appel (250 pour les entreprises)
  • des sessions d’une durée illimitée pendant cette période (qui reviendront à leur limite de 60 minutes après le 30 septembre) ;
  • la possibilité de partager son écran pour faire une présentation
  • des sous-titres en temps réel grâce à l’intelligence artificielle
  • la possibilité d'intégrer des vidéos YouTube dans la discussion, afin de les regarder tous en même temps.

Insistant sur le point sécurité et confidentialité, Google assure avoir pris une approche simple : activer par défaut les paramètres qui permettent de mieux protéger les utilisateurs. L’éditeur indique notamment que :
  • Nous fournissons un ensemble solide de contrôles de l'hôte tels que la possibilité d'admettre ou de refuser l'entrée à une réunion, et de désactiver ou de supprimer les participants, si nécessaire.
  • Nous n'autorisons pas les utilisateurs anonymes (c'est-à-dire sans compte Google) à participer à des réunions créées par des comptes individuels.
  • Les codes de réunion sont complexes par défaut et donc résistants à la «supposition» par force brute.
  • Les visioconférences Meet sont chiffrées en transit et tous les enregistrements stockés dans Google Drive sont chiffrés en transit et au repos.
  • Nous n'avons pas besoin de plugins pour utiliser Meet sur le Web. Il fonctionne entièrement dans Chrome et d'autres navigateurs modernes, il est donc moins vulnérable aux menaces de sécurité.
  • Sur mobile, nous avons dédié des applications Google Meet dans l'App Store d'Apple et Google Play Store.
  • Les utilisateurs de Meet peuvent inscrire leur compte dans le programme de protection avancée de Google, nos protections les plus solides disponibles contre le phishing et le piratage de compte.
  • Google Cloud subit régulièrement des audits de sécurité et de confidentialité rigoureux pour tous ses services. Nos certifications de conformité mondiales peuvent aider à soutenir les exigences réglementaires telles que le GDPR et HIPAA, ainsi que COPPA et FERPA pour l'éducation.
  • Vos données Meet ne sont pas utilisées à des fins publicitaires et nous ne vendons pas vos données à des tiers.

« C'est la première fois que nous ouvrons au grand public un produit destiné aux entreprises. Cette décision a été motivée par la nécessité de fournir une solution sécurisée pour les personnes confinées loin des autres jusqu'au moment où nous n'aurons plus à être dépendant de ces outils pour échanger », a expliqué Javier Soltero, vice-président de Google en charge de G Suite (Gmail, Google Docs, Google Drive…).

L'entreprise de Mountain View vise les PME, qui n'ont pas en temps normal les moyens de se payer le service, les enseignants qui dispensent des cours à distance, mais aussi d'autres utilisateurs pour des moments plus conviviaux.

« Nous nous sommes vite rendu compte que cet outil professionnel était déjà largement utilisé les samedis après-midi pour autre chose qu'une réunion de travail… », a noté Javier Soltero.

Pour utiliser Google Meet, il suffit d’avoir un compte Google, et de se connecter sur meet.google.com. Vous avez également la possibilité de passer par l’application iPhone, iPad et Android.

Télécharger Meet sur iOS
Télécharger Meet sur Android

Source : Google

Et vous ?

Durant cette période avez-vous déjà participez à des réunions en audio ou vidéoconférence ?
Quel outil avez-vous utilisé ?
Votre entreprise se servait-elle déjà de cette application ou les circonstances l'ont conduite à la choisir ?
Dans le cadre personnel utilisez-vous le même outil pour communiquer avec vos proches ? Si non, quelle application utilisez-vous ?
Que pensez-vous de la stratégie de Google visant à proposer Meet au grand public ?
Que pensez-vous de l'application Meet en elle-même ? Dispose-t-elle d'une plus-value face à la concurrence selon vous ? Comment trouvez-vous l'interface, les qualités des réunions, les options proposées ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 30/04/2020 à 8:12
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Durant cette période avez-vous déjà participez à des réunions en audio ou vidéoconférence ?
Quand je fais des vidéoconférence c'est en fait plutôt un partage d'écran. Mais en ce moment ce sont essentiellement des réunions audio.
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Quel outil avez-vous utilisé ?
L'outil que met à disposition mon entreprise : Jabber.
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Votre entreprise se servait-elle déjà de cette application ou les circonstances l'ont conduite à la choisir ?
On utilisait déjà cela auparavant.
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Dans le cadre personnel utilisez-vous le même outil pour communiquer avec vos proches ? Si non, quelle application utilisez-vous ?
Mon téléphone me suffit pour communiquer avec mes proches, pas besoin de faire de visio... (surtout avec ma coupe de cheveux en ce moment )
0  0 
Avatar de ARKHN3B
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/04/2020 à 18:45
Au début du confinement, la start-up dans laquelle je travaille utilisait Google Meet, puis est rapidement passé à Zoom (comprenez effet de mode).

Depuis, malgré tous les points négatifs qui ont été relevé ces dernières semaines quant à l'utilisation de Zoom (e.g. la sécurité), nos gérants continuent de l'utiliser (et nous avec par la même occasion).

Personnellement, je suis totalement contre l'utilisation de cette plateforme, les problèmes liés à la sécurité des données est un point non-négligeable dans le choix d'une solution logiciel pour la communication interne en entreprise.
0  0