Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un accès Wi-Fi à 6 GHz pourrait augmenter les vitesses de connexions et générer 183 milliards de dollars d'ici 2025,
Selon une étude

Le , par Nancy Rey

205PARTAGES

5  0 
Alors que la Federal Communications Commission (FCC) se prépare à voter sur l'ouverture de la bande de 6 GHz pour l'utilisation du Wi-Fi sans licence, un rapport financé par le secteur conclu que cette décision pourrait générer plus de 180 milliards de dollars de revenus au cours des 5 prochaines années. Cela ouvrirait en effet plus de 1200 MHz de nouvelle bande passante pour les appareils Wi-Fi 6E de nouvelle génération, contre un total de 500 MHz à partir de la bande des 5 GHz.

Publié le 13 avril dernier, le rapport a été financé par WifiForward, un groupe de défense des intérêts de l’industrie dont les membres comprennent Google, Microsoft, Comcast, Charter, Broadcom, Arris et d’autres. Il a été élaboré par le Dr Raul Katz, directeur de la recherche en stratégie commerciale au Columbia Institute for Tele-Information et président de Telecom Advisory Services. Les principaux points à retenir sur l’impact de la potentielle décision de la FCC comprennent :

  • l’addition de 106 milliards de dollars au produit intérieur brut d’ici 2025 en raison de l’augmentation des vitesses de large bande, de l’accélération du déploiement de l’internet des objets et de l’élargissement de l’accès au marché pour les applications de réalité augmentée et virtuelle ;
  • un surplus de production de 69 milliards de dollars en raison des économies de trafic sans fil de l’entreprise et des ventes d’équipements Wi-Fi et AR / VR ;
  • un excédent de consommation de 8 milliards de dollars grâce à l’augmentation des vitesses à large bande.

Des vitesses plus rapides en perspective

Le rapport note que la vitesse moyenne de téléchargement haut débit fixe aux États-Unis était de 137 Mbps en février 2020 et il prévoit que ce chiffre doublera à 280 Mbps d’ici 2022. C’est plus rapide que les vitesses moyennes des routeurs double-bandes actuels sur les 2.4 et des bandes de 5 GHz (267 Mbps), ce qui pourrait conduire à un nouveau goulot d’étranglement dans les années à venir, où le routeur moyen n’est pas capable de tirer pleinement parti des réseaux ultrarapides.

En plus d’ouvrir la bande 6 GHz pour une utilisation Wi-Fi sans licence, la FCC propose également d’ouvrir les 45 MHz inférieurs de la bande 5,9 GHz. Ce changement créerait le premier canal 160 MHz contigu largement utilisable aux États-Unis. Selon le rapport, cela couvrirait le goulot d’étranglement en augmentant la capacité moyenne de transfert du routeur à 468 Mbps et contribuerait en fin de compte à 23 milliards de dollars au PIB américain d’ici 2025, ainsi qu’à 5 milliards de dollars de surplus des consommateurs sur la même période.

Quant à l’ouverture de 1200 MHz dans la bande des 6 GHz, Katz fixe la valeur économique sur cinq ans à 83 milliards de dollars de contribution au PIB, 68 milliards de dollars de surplus aux producteurs et 3 milliards de dollars de surplus aux consommateurs. Ajoutez cela aux gains de 5,9 GHz et vous obtenez ce grand total de 183,44 milliards de dollars ajoutés à l’économie américaine d’ici 2025.


Une bonne affaire ?

La proposition de la FCC pour la bande 6 GHz l’ouvrirait pour les connexions Wi-Fi à puissance standard, ainsi que pour les connexions intérieures à faible puissance (LPI) et les connexions à très faible puissance (VLP).

« Dans le cadre de cette nouvelle proposition, les parties prenantes de l’industrie affirment que les dispositifs LPI et VLP présentent non seulement un risque d’interférence nuisible minimal, mais offrent également une énorme valeur économique », écrit Katz. « En fait, un large éventail de parties prenantes, y compris les fournisseurs de services à large bande et les entreprises technologiques estiment qu’à moins que la désignation des appareils LPI et VLP ne soit respectée, la valeur économique dérivée de la bande 6 GHz serait considérablement diminuée ».

En outre, le rapport décrit le potentiel d'une connectivité sans fil omniprésente et à haut débit à travers de multiples points d'accès intérieurs dans les installations commerciales, telles que les usines industrielles, les campus d'entreprises générant un surplus initial du producteur à partir des économies réalisées dans les télécommunications équivalant à 54,04 milliards de dollars entre 2020 et 2025.

En ce qui concerne le VLP, Katz prévoit que le fait de réserver de l'espace dans la bande de 6 GHz pour des connexions de ce type permettra une nouvelle génération d'applications AR/VR qui pourrait rapporter jusqu'à 14 milliards de dollars aux entreprises américaines qui vendent du matériel, des logiciels et du contenu au cours des 5 prochaines années.

Une aubaine pour la 5G également

Katz estime que les opérations cellulaires devraient également bénéficier de la proposition de la FCC. Le trafic de données continuant à augmenter, les réseaux Wi-Fi pourront assumer une plus grande part de la charge.

« En l'absence de bandes de fréquences supplémentaires sans licence, les fournisseurs de services devraient déployer des infrastructures coûteuses pour faire face à la croissance du trafic », écrit Katz, en faisant remarquer que la bande passante supplémentaire que la FCC veut attribuer sera un facteur direct de ces efforts. « On suppose, de manière prudente, que cet avantage deviendra effectif pour une partie du déploiement des réseaux urbains et ruraux, ce qui permettra de réaliser des économies de 13,60 milliards de dollars ».

Un mot sur le vote

La FCC devrait commencer à voter sur ses propositions le 23 avril. Si elles sont adoptées et avec le soutien de son président Ajit Pai, l'industrie du Wi-Fi est prête à se lancer dans la course. La Wi-Fi Alliance a déjà établi la désignation Wi-Fi 6E pour les nouveaux appareils équipés pour exploiter la bande 6GHz. De nouveaux jeux de puces pour les points d'accès et les appareils mobiles sont déjà équipés et pourraient faire leur apparition dans les appareils disponibles d'ici la fin de cette année.

Source : Rapport WifiForward

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

La Wi-Fi Alliance lance officiellement Wi-Fi CERTIFIED 6, son programme de certification du Wi-Fi 6, qui promet rapidité et économie d'énergie
La Wi-Fi Alliance annonce Wi-Fi 6 qui améliorerait l'état du réseau, au fur et à mesure que le nombre de périphériques augmente
CES 2020 : les routeurs Wi-Fi 6 d'entrée de gamme sont présentés par des constructeurs comme TP-Link avec son Deco X9, et Netgear avec son Nighthawk Mesh
La Wi-Fi Alliance fait passer le Wi-Fi 6 à 6 GHz pour faciliter la croissance continue du Wi-Fi, et adopte la terminologie Wi-Fi 6E pour les appareils pouvant fonctionner sur cette bande

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de squizer
Membre actif https://www.developpez.com
Le 21/04/2020 à 9:45
Le wifi 6E va rendre la terre ronde d'après les études qui ont été faites.
Il semblerait que les larges bandes de fréquences utilisées renforce les pôles magnétiques ce qui a tendance à plier notre planète sur les bords, à terme elle deviendra ronde ça serait une catastrophe !
Pire, plusieurs études montrent déjà que le Wifi 6E sera responsable du Covid-22.



Plus sérieusement, c'est déjà difficile d'être proche des débits théorique du Wifi-5 (ac) car le signal se dégrade très vite dans la bande des 5Ghz, ça va être pire en 6Ghz.
Il va falloir avoir un bridge dans chaque pièce bientôt !

Il serait beaucoup plus intéressant de trouver un moyen d'améliorer le débit dans des fréquences plus basse en utilisant des bandes plus large que les 20-40Mhz du wifi 4.
1  0 
Avatar de nicopulse
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 30/04/2020 à 17:10
Du 6 Ghz ???? Alors que le 5 Ghz ne traverse déjà pas les murs ?

C'est sur les basses fréquences qu'il aurait fallut trouver du spectre à libérer pour le WiFi ! ... ont est pas prêt de voir le WIFI n 2,4 Ghz (WiFi 4) disparaitre..... Chez moi et au bureau c'est le seul qui fonctionne correctement. Le WiFi 5 est une grosse bouse et je ne sais pas ce qu'apporte le WiFi 6 dans le cadre d'une utilisation personnelle....
1  0