Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le site Web d'Alphabet, société mère de Google, pour le dépistage et l'analyse des nouveaux cas de coronavirus est désormais en ligne,
Et ouvre ses portes dans deux comtés de la Californie

Le , par Stan Adkens

490PARTAGES

3  0 
Google a apporté des précisions dans un article de blog dimanche sur l’activité de Verily, la branche d’Alphabet qui se concentre sur la santé et les sciences de la vie, concernant la lutte contre le coronavirus. Sundar Pichai, le PDG de Google a déclaré que la filiale travaillait en collaboration avec les autorités sanitaires locales et fédérales de l'État de Californie pour aider à établir des sites de dépistage dans la région de la baie de San Francisco, et sur un outil en ligne pour accroître le dépistage des risques et les tests pour les personnes à haut risque de Covid-19. L’outil Web est désormais en ligne comme l’avait indiqué le géant américain de l’Internet.

La société sœur de Google, Verily, a lancé tard dimanche un site Web qui invite les adultes du nord de la Californie à répondre à des questions sur leur santé et leurs voyages récents, ce qui pourrait leur permettre de passer un test gratuit de dépistage du coronavirus. « Si vous souhaitez vous faire dépister pour la Covid-19, remplissez un questionnaire en ligne basé sur les directives des responsables de la santé publique. En fonction des réponses et de la disponibilité des rendez-vous pour le test, vous saurez si vous êtes admissible au test dans le cadre de ce programme à l'heure actuelle », lit-on sur le nouveau site Web de Verily.


Le président américain Donald Trump avait remercié Google vendredi pour avoir développé un site Web qui, selon lui, aiderait les gens à déterminer s'ils ont besoin d'un test de dépistage du coronavirus. Même si le président américain Donald Trump avait, selon le New York Times, auparavant surestimé le concept et déclaré que Google comptait 1 700 ingénieurs travaillant sur le projet, l’outil de Verily utile pour les citoyens inquiets est disponible aux Etats-Unis. Verily a déclaré qu'elle avait travaillé avec certains employés de Google pour développer le nouveau site Web, selon Reuters.

Le site Web indique également que Verily travaille « avec le bureau du gouverneur de Californie pour diriger les personnes à haut risque vers les nouveaux centres de dépistage des comtés de San Mateo et Santa Clara », parfois en appelant directement ces utilisateurs pour fixer des rendez-vous de dépistage, a rapporté Reuters. Toutefois, la société informe les utilisateurs que les personnes présentant des symptômes du virus grippal sont censées consulter un médecin directement plutôt que de passer par le système de Verily.

La maladie qui altère le système respiratoire s'est propagée ces dernières semaines dans des pays du monde entier, entraînant l'annulation d'événements, l'interdiction de rassemblements de masse, le verrouillage des villes, la fermeture de pubs et de restaurants, et des recommandations d'auto-isolement pour ceux qui pensent avoir contracté le virus. Selon un article de Reuters publié aujourd’hui, plus de 162 000 personnes ont été infectées par le nouveau coronavirus et plus de 6 000 personnes sont mortes de la maladie qu'il provoque, le Covid-19.

Selon le site Web consacré à la lutte contre le coronavirus, pour pouvoir être testés, les utilisateurs doivent également être âgés de plus de 18 ans, ils doivent pouvoir parler et lire l'anglais, et ils doivent être prêts à signer des formulaires d'autorisation qui donnent à Verily le droit d'utiliser leurs informations dans le cadre de la recherche clinique du Project Baseline.

Les questions portent notamment sur l'essoufflement, la fièvre et d'autres symptômes. Les personnes qui se qualifient pour les tests peuvent prendre rendez-vous pour un test gratuit. Verily n'est actuellement en mesure d'offrir ces services qu'aux résidents californiens des comtés de San Mateo et de Santa Clara, mais l'organisation déclare qu'elle « travaille à étendre rapidement les tests de toutes les manières possibles ».

Un compte Google est requis pour l’enregistrement sur le site Web : des préoccupations liées aux données utilisateurs

Le processus d’enregistrement sur le site Web rend un compte Google obligatoire pour les personnes désireuses de faire leur test. Selon Reuters, cette exigence a suscité quelques critiques sur les médias sociaux, les futurs utilisateurs du site s’inquiétant de ce que leurs activités Google pourraient être liées à leurs données sur le nouvel outil en ligne. Mais Google a dit dans une déclaration que « Vos données recueillies par Verily dans le cadre du programme de test ne seront jamais jointes à celles stockées dans les produits Google sans votre autorisation explicite ».


Les réponses des personnes interrogées seront conservées dans une base de données Google chiffrée, dont l'accès est restreint et contrôlé. Les données seraient partagées avec les autorités sanitaires, mais ne seraient jamais « jointes à vos données stockées dans les produits Google sans votre autorisation explicite », a déclaré Verily. La société a ajouté que les données ne seront pas partagées avec les annonceurs, les assurances ou les prestataires médicaux. En outre, Verily a déclaré que les données soumises par les utilisateurs ne seraient utilisées à des fins de recherche qu'avec leur permission, bien qu'il puisse demander cette permission à l'avenir.

Les Américains s’inquiètent de la vie privée même en cette période d’urgence sanitaire. En Chine, l’avènement du coronavirus a fait exploser les solutions de reconnaissance faciale au point que même le port d'un masque n'empêchera plus l’identification par les caméras de reconnaissance faciale. La société Hanwang Technology Ltd, basée à Pékin, a déclaré plus tôt ce mois avoir mis au point une technologie capable de reconnaître les personnes même lorsqu'elles portent un masque, selon Reuters.

Selon Reuters, la réaction des citoyens chinois face à cette nouvelle technologie n'était pas immédiatement évidente. En ce qui concerne les autres outils de surveillance utilisés dans la lutte contre le coronavirus, les médias sociaux ont suscité quelques récriminations, mais la plupart des gens semblent accepter une intrusion supplémentaire, voire l'adopter, comme moyen de faire face à l'urgence sanitaire, a rapporté Reuters.

Dans un article Reuters publié en février, l'épidémiologiste chinois Li Lanjuan, dans une interview accordée à la chaîne publique chinoise CCTV, a déclaré : « À l'ère du big data et de l'Internet, le flux de chaque personne peut être clairement vu. Nous sommes donc différents de l'époque du sras maintenant », en comparant l'épidémie à un virus qui a tué 800 personnes en 2003. « Avec ces nouvelles technologies, nous devrions les utiliser pleinement pour trouver la source de l'infection et la contenir », a-t-il ajouté.

Dans le cadre de lutte contre le Covid-19, Microsoft a également lancé un portail Web, un tableau de bord qui rassemble les numéros de cas dans le monde entier en se basant sur des sources de données telles que l'OMS, les CDC et l'ECDC.

Source : Project Baseline

Et vous ?

Que pensez-vous de l’outil Web d’Alphabet ?

Lire aussi

Le PDG de Google annonce le lancement pour lundi d'un site national d'information sur le virus, qui fournira des informations actualisées sur l'éducation et la prévention du coronavirus
L'annonce par Trump du projet de Google visant à créer un site Web pour combattre la pandémie de Covid-19 aux USA surprend tout le monde, y compris Google
Chine : même les porteurs de masques peuvent être identifiés, selon une société chinoise de reconnaissance faciale
Coronavirus : le moteur de recherche Bing de Microsoft lance une page de suivi de l'évolution de la pandémie, en s'appuyant sur 4 sources

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AlexRutny
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/03/2020 à 9:02
Assimiler le Covid 19 à une (forte) grippe constitue une erreur grave du point de vue sanitaire. En France, sans action rigoureuse pour limiter sa propagation, les projections indiquaient une mortalité liée au Covid 19 de 300 000 à 500 000 personnes. Soit une augmentation annuelle de nombre de mort de +75%. La grippe saisonnière tue environ 8000 à 12000 personnes chaque année et tuerait probablement le double sans vaccination. On est donc très très loin du Covid 19. Jamais, la Chine n'aurait pris des mesures aussi désastreuses pour son économie si le gouvernement chinois n'était pas persuadé du caractère potentiellement dévastateur de cette maladie.
2  0 
Avatar de Neckara
Inactif https://www.developpez.com
Le 18/03/2020 à 9:19
Citation Envoyé par AlexRutny Voir le message
En France, sans action rigoureuse pour limiter sa propagation, les projections indiquaient une mortalité liée au Covid 19 de 300 000 à 500 000 personnes. Soit une augmentation annuelle de nombre de mort de +75%.
50% à 83% d'après tes chiffres, et en prenant 600 000 morts annuels.
Ton chiffre de +75% est donc exact, si les projections le sont.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mortal...3%A9_en_France

Il ne faut pas aussi oublier plusieurs choses. Déjà, à ma connaissance, on ne connait pas le nombre de porteurs sains. Cela peut grandement faire varier la létalité du virus, ainsi que les estimations.

Ensuite, il y a des profils plus à risques que d'autres, dont certaines sont en fin de vies. Or, ce n'est pas parce qu'il y a e.g. 300 000 morts liés au Covid 19 qu'il y aura 300 000 morts supplémentaires. Et si on veut pinailler davantage avec les mesures de confinements, on risque de diminuer fortement le nombre de e.g. morts routiers.

Citation Envoyé par AlexRutny Voir le message
La grippe saisonnière tue environ 8000 à 12000 personnes chaque année et tuerait probablement le double sans vaccination. On est donc très très loin du Covid 19. Jamais, la Chine n'aurait pris des mesures aussi désastreuses pour son économie si le gouvernement chinois n'était pas persuadé du caractère potentiellement dévastateur de cette maladie.
Attention, le Coronavirus a deux "versions".

La "version" initiale, avant mutation, était moins dangereuse.

Et puis sérieusement, faut arrêter de vous plaindre tout le temps… on nous offre enfin une solution pour l'écologie et les retraites, on boost le télétravail, on a plus de temps à s'occuper des nôtres, et vous n'êtes toujours pas content…
1  0 
Avatar de calvaire
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/03/2020 à 15:25
Citation Envoyé par Neckara Voir le message

Et puis sérieusement, faut arrêter de vous plaindre tout le temps… on nous offre enfin une solution pour l'écologie et les retraites, on boost le télétravail, on a plus de temps à s'occuper des nôtres, et vous n'êtes toujours pas content…
sans vouloir passer pour un gros c**, j'oublie pas que y'a des gens qui souffres et qui meurt chaque jours a cause de cette épidémie mais de mon coté j'ai le sentiment de mieux vivre.
je dors plus car plus de transport le matin, et la journée je suis en télé travail et je vois plus mes gosses et ma femme.
J'habite à la campagne et le soir et le midi on fait pleins de trucs ensemble, barbecue, jardin, jeux de société...etc.

Donc pour moi cette épidémie je le vis comme une bénédiction et sa me fait chier de penser au jours ou je vais retrouver une vie "normal".
le seul point noir c'est que l'on peut plus le week-end aller se promener loin de chez moi en voiture mais du coup on fait du vtt dansla foret à 500m de chez moi.

mais j'oublie pas que plein de gens vivent dans des cage à lapin de 9m2, avec un couple bancal qui s’engueule, mais aussi des gens qui peuvent plus bosser et son pas/moins payé ou qui bosse trop.

mais les gens doivent essayer de voir les bon caté, c'est le moment de passer du temps avec sa femme et ces gosses et de faire des choses différente que d'habitude, ne plus perdre son temps dans les transports et super marché et apprendre à faire du piano/violon, du jardinage, de la cuisine, des jeux de société, regarder le dessous des cartes, que sais je encore.

cette épidémie moi je la vois comme une chance pour vivre autrement et a vivre mieux !
1  0 
Avatar de Daniel Josue
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 17/03/2020 à 20:19
Cette union autour d'un combat commun ne peut être que saluée.
0  0 
Avatar de pemmore
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 30/04/2020 à 21:12
donc en 90 ans cette maladie autant animale qu'humaine n'a pas fait de recherches pour un ou des vaccins, une grande partie de l'ARN (8000 gènes) était decryptée avec les moyens du bord en 1986 par l'inra, en gros les scientifiques ont perdu presque 90 ans pour créer un vaccin .
Le problème c'est de n'avoir pas compris la transversalité de ces virus qui passent d'une espèce à l'autre, le cousin germain du covid19, un covd je sais pas combien s'est contenté de tuer des millions de porcs; les fameux trains de porcs enterrés en Chine, un peu plus finis les rillons et la rillette dans notre assiette!
Bien sur on sauvait les porcs au lieu de liquider les malades et garder les immunisés, ce vaccin une fois adapté aurait peut être sauvé nos vies.
Le temps moyen pour éradiquer le covid dans un élevage est d'environ 2 ans, je suis bon à jouer l'ermite jusqu'en décembre 2022 visiblement.
Ce qui m'amène à penser c'est que si ces virus passent d'un mammifère à l'autre aussi facilement c'est que nos adn sont extrèmement proches et qu'il est temps de progresser et de se contenter de bouffer des vertébrés plus éloignés (oiseaux poissons) mollusques et consommer des protéines végétales, demi végan quoi!.
0  0