Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Facebook s'est engagé à verser 130 millions de dollars sur six ans pour financer sa « Cour suprême »,
Une institution qui sera chargée de jouer les modérateurs entre Facebook et ses utilisateurs

Le , par Christian Olivier

163PARTAGES

3  1 
Le géant Facebook s’est engagé à verser 130 millions de dollars sur six ans pour financer le comité de surveillance du contenu qu’il souhaite mettre en place et qui devrait jouer le rôle de modérateur au sein de son réseau social. Dans le même temps, un groupement d’observateurs externes incluant des émissaires de la Cour suprême aideront la future entité à déterminer si les messages publiés en ligne sur la plateforme du réseau social enfreignent les politiques de l’entreprise.


Facebook a initialement annoncé son intention de créer cet organe de contrôle en novembre 2018, et certains détails sur sa structure et sa mise en œuvre ont été publiés au cours de la dernière année. Le conseil de surveillance, sorte de « ;législateur suprême ;» pour le réseau social de la société, a été présenté comme une solution aux plaintes incessantes selon lesquelles Facebook est trop puissant et a trop de contrôle sur ce que les utilisateurs peuvent et ne peuvent pas afficher. Bien que le nouveau conseil ne rédigera pas de politiques de contenu pour la firme de Paolo Alto, il lui sera demandé de les interpréter et d’examiner les cas où les décisions des modérateurs de contenu de Facebook sont remises en question. Par ailleurs, Facebook et ses utilisateurs pourront soumettre des cas au conseil de surveillance et Facebook sera tenu de répondre publiquement à toute recommandation.

L’argent sera placé dans une fiducie et utilisé pour financer les opérations du conseil et le personnel indépendant pour les six prochaines années, selon un article de blog publié par Facebook. La fiducie a été créée pour servir de tampon entre l’organisme de surveillance et l’entreprise afin de préserver la transparence et l’indépendance des membres. On ne sait toujours pas quand le futur organisme de surveillance du contenu sera pleinement fonctionnel. La firme de Paolo Alto n’a pas non plus publié de règlement intérieur qui décrira le fonctionnement de l’organisme.

À l’origine, le géant des réseaux sociaux s’était fixé comme objectif de choisir les 40 membres qui composeront l’entité d’ici la fin de l’année, mais il affirme désormais que cela ne se fera pas avant 2020. À ce propos, il a déclaré : « ;Nous avons décidé de prendre plus de temps pour examiner les nombreux candidats [plus de 1000] qui continuent d’être présentés ;». Les membres définitifs qui seront retenus ne devraient pas être tenus de travailler à temps plein, bien qu’ils soient rémunérés.

Il n’est pas certain que le futur comité de surveillance voulu par Facebook sera opérationnel avant les élections présidentielles de 2020 aux États-Unis. Facebook fait l’objet d’un examen minutieux de la part des régulateurs américains depuis le scandale des « ;fake news ;» et de la manipulation ayant eu cours par l’intermédiaire de son réseau social avant la précédente élection qui a porté Donald Trump au pouvoir.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative de Facebook ?

Voir aussi

Un employé de Facebook est congédié pour avoir restauré des comptes publicitaires bannis par la société, en échange de milliers de dollars de pots-de-vin
Les actionnaires de Facebook en ont assez de Marc Zuckerberg, mais ne peuvent rien faire contre lui, en voici les raisons
Si vous avez ajouté votre numéro de téléphone sur Facebook pour activer l'authentification à deux facteurs Il peut être utilisé pour vous rechercher
Audiences gonflées : Facebook devrait verser 40 millions de dollars aux annonceurs pour avoir surestimé ses métriques vidéo de 150 % à 900 %

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !