Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les régulateurs américains estiment que l'application de rencontres Match a envoyé des messages trompeurs
Pour inciter près d'un demi million de consommateurs à payer des abonnements

Le , par Stéphane le calme

24PARTAGES

8  0 
Selon les régulateurs fédéraux, le site de rencontres sur Internet Match.com (accessoirement la maison mère des applications de rencontre Tinder, Meetic et OkCupid) a peut-être eu recours à des faux profils pour tenter d'inciter des centaines de milliers de consommateurs non payants à acheter des abonnements pour des rencontres. L'action en justice intentée contre Match Group a été lancé par la Federal Trade Commission. L’affaire laisse entrevoir la ligne trouble entre les notifications réellement utiles et celles qui exploitent la curiosité des gens pour monétiser un service.

Les utilisateurs de Match.com qui ne paient pas ne peuvent pas consulter les messages qu'ils reçoivent sur le service ni y répondre. Toutefois, chaque fois qu'ils en reçoivent un, Match.com leur envoie un message par courrier électronique pour les en informer, les encourageant à s'abonner pour voir le message.

La FTC affirme que, dans des centaines de milliers d'instances, Match.com a averti les utilisateurs qu'ils ont reçu des messages même après que la société avait détecté que le compte ayant envoyé le message était frauduleux. Une fois que ces personnes se sont abonnées, elles ont ouvert le message pour voir que l'utilisateur avait déjà été banni ou, quelques jours plus tard, a été banni pour fraude sur la plateforme, indique la plainte. Lorsque ces utilisateurs se sont alors plaints auprès de Match.com ou ont tenté de récupérer leur argent, Match.com a nié tout acte répréhensible.

Selon la FTC, ce comportement a entraîné 499 691 nouveaux abonnements, tous liés à des communications frauduleuses, entre juin 2016 et mai 2018. La plainte affirme également que ces alertes par courrier électronique générées automatiquement n'étaient souvent pas diffusées aux abonnés payants avant que Match.com n'ait mené à bien un examen de la fraude. Il aurait néanmoins toujours envoyé automatiquement ces messages à des utilisateurs qui ne paient pas.


L'agence fédérale indique que les consommateurs n'étaient pas suffisamment informés du fait que 25% à 30% des utilisateurs quotidiens des plateformes de Match.com « commettent des escroqueries, notamment des escroqueries à la romance, du hameçonnage, de la publicité frauduleuse et des extorsions de fonds », a détaillé la FTC dans un communiqué. Certains mois, entre 2013 et 2016, plus de la moitié des messages instantanés et des favoris que les consommateurs ont reçus provenaient de comptes que Match avait identifiés comme frauduleux, selon la plainte.

« Nous pensons que Match.com a trompé les utilisateurs en leur faisant payer des abonnements via des messages, alors que l'entreprise savait qu'ils venaient de spécialistes de l'arnaque », a déclaré Andrew Smith, le directeur du bureau de la protection des consommateurs à la FTC.« Les services de rencontres ne devraient pas se servir d'escrocs de la romance pour faire grossir leurs résultats », a ajouté Smith.

Les services de rencontres en ligne, y compris Match.com, sont souvent utilisés pour rechercher et contacter les victimes potentielles d'escroquerie à la romance. Les fraudeurs créent de faux profils, établissent des relations de confiance, puis incitent les consommateurs à leur donner ou à leur prêter de l'argent. L'année dernière, des escroqueries à la romance se sont classées au premier rang de la liste des pertes déclarées par la FTC en matière de fraude. La base de données de plaintes de Consumer Sentinel de la Commission a reçu plus de 21 000 rapports sur des escroqueries à la romance et des personnes ont déclaré avoir perdu 143 millions de dollars en 2018.

Jusqu’à la mi-2019, Match.com offrait un abonnement gratuit de six mois à tous ceux qui n’avaient pas « rencontré quelqu'un de spécial » au cours des six premiers mois sur la plateforme. Plus précisément, la FTC allègue que Match n’a pas révélé de manière adéquate que les consommateurs doivent :
  • sécuriser et maintenir un profil public avec une photo principale approuvée par Match dans les sept jours suivant l'achat ;
  • envoyer un message à cinq abonnés uniques à Match.com par mois; et
  • utiliser une page de progression pour profiter des six mois gratuits au cours de la dernière semaine de la période initiale d’abonnement de six mois.

La FTC affirme que les consommateurs ignoraient souvent qu'ils devraient se conformer à ces conditions supplémentaires pour pouvoir bénéficier de la période gratuite de six mois promise. En conséquence, les consommateurs se voyaient souvent facturer un abonnement de six mois à Match.com à la fin des six premiers mois, au lieu de recevoir les six mois gratuits de service auxquels ils s'attendaient.

La FTC affirme qu'entre 2013 et 2016, les utilisateurs ont acheté 2,5 millions d'abonnements mais que 32 438 seulement ont reçu les six mois gratuits suivants. Match.com aurait facturé 1 million de personnes après la fin de leur premier forfait de six mois pour prolonger leur abonnement.

La FTC affirme également que Match.com a rendu l'annulation des abonnements extrêmement difficile (l'annulation nécessite plus de six clics, selon la plainte). Match.com aurait également bloqué l'accès de certaines personnes à leurs comptes qui ont contesté les facturations, même s'il leur restait du temps dans leur abonnement. La FTC cherche un allègement monétaire pour les consommateurs qui ont perdu de l’argent à cause de ces pratiques.


Enfin, la FTC allègue que Match a enfreint la loi ROSCA (Restore Online Shoppers'Confidence Act) en omettant de fournir une méthode simple permettant au consommateur d’empêcher que des frais récurrents ne soient imputés à sa carte de crédit, carte de débit, compte bancaire ou autre compte financier. La FTC affirme que chaque étape du processus d'annulation en ligne, de la saisie du mot de passe à la rétention des offres jusqu'aux dernières pages de l'enquête, a frustré et frustre les consommateurs et a finalement empêché de nombreux consommateurs de résilier leurs abonnements à Match.com. La plainte indique que les propres employés de Match ont décrit le processus d’annulation comme « difficile à trouver, fastidieux et déroutant » et ont indiqué que « les membres pensent souvent qu’ils ont annulé alors qu’ils ne l’ont pas fait et se retrouvent avec des renouvellements non souhaités ».

La réaction de Match

Match.com a répondu aux accusations de la FTC, les qualifiant de « complètement infondées » et a assuré faire le maximum pour combattre la fraude et les arnaques sur ses différents services.

Match a dit avoir proposé de verser 60 millions de dollars pour résoudre la controverse, mais n'est pas parvenu à un accord avec la FTC. Selon l'entreprise, l'agence fédérale a déposé plainte après la décision du Département de la Justice « de ne pas poursuivre l'affaire au civil ».

« La fraude n’est jamais bonne pour les affaires, c’est pourquoi nous consacrons tant de temps, d’argent et de capitaux émotionnels à la combattre. Notre objectif est d'éliminer les fraudes (spam, bots et autres violations des conditions d'utilisation) de notre site. Point final. Nous détectons et neutralisons 85% des comptes potentiellement inappropriés au cours des quatre premières heures, généralement avant même qu'ils ne soient actifs sur le site. Et 96% des comptes frauduleux dans la journée. Bien entendu, à mesure que nos systèmes s'améliorent, les contrevenants parviennent également à éviter de se faire prendre. Mais nous sommes résolus à éliminer les comptes frauduleux sur notre site, avec un objectif de zéro compte frauduleux sur nos plateformes. Les systèmes que nous avons mis au point chez Match pour détecter et prévenir les fraudes et autres utilisations inappropriées comptent parmi les meilleurs de toutes les technologies. Nous pensons que les allégations de la FTC sont sans fondement et nous espérons pouvoir le prouver devant les tribunaux.

« Les problèmes sur lesquels la FTC se concentre ont été soit sortis de leur contexte, soit définitivement éliminés par Match. Dans plusieurs cas, la FTC exagère énormément l’impact des comptes frauduleux. Par exemple, la FTC affirme que certains mois entre 2013 et 2016, plus de la moitié des initiations de messages instantanés et des favoris que les consommateurs ont reçus provenaient de comptes que nous avions identifiés comme "frauduleux". Nous ne sommes au courant d'aucune donnée qui corrobore cette affirmation et allons le contester devant le tribunal. En outre, la FTC décrit de manière erronée ce que l’on entend par "frauduleux". La grande majorité des utilisateurs que la FTC qualifie de "frauduleux" ne sont pas des escrocs à la romance ou des types similaires de fraudeurs, mais des spams, des bots et d’autres utilisateurs qui tentent de se servir de nos services à leurs propres fins commerciales. En tout état de cause, les messages instantanés ont été éliminés de la plateforme il y a plus de deux ans et les favoris il y a plus d'un an. Les communications par courrier électronique - qui constituent désormais le principal moyen de communication - ont eu un taux de "fraude" de 1% ou moins depuis 2013 ».

Sources : FTC (plainte au format PDF, déclaration), Match

Et vous ?

Avez-vous déjà essayé un site de rencontre ?
Avez vous été victime de ce genre d'arnaque ?
Avez-vous déjà reçu une demande de programmation liée à ce genre de site ?
Ce genre de procédé vous semble-t-il surprenant ?

Voir aussi :

Le patron de la FTC a annoncé qu'il est prêt à un démantèlement des grandes entreprises technologiques si cela s'avère nécessaire
Aux Etats-Unis, la FTC enquête sur l'entreprise de Zuckerberg, Facebook est soupçonné de pratiques antitrust à cause de sa politique d'acquisition
La FTC inflige une amende de 5 milliards de dollars à Facebook et apporte des clauses qui "réduisent considérablement le pouvoir de Mark Zuckerberg"
Facebook aurait trompé ses utilisateurs sur la façon dont il utilisait leurs numéros de téléphone et son outil de reconnaissance faciale, selon la FTC

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 26/09/2019 à 10:05
C'est pas nouveau dans les chaumières.
J'en ai moi même fait les frais il y a déjà de cela 6ans...
De nombreux sites de rencontre vous envoient des messages de bienvenue ou d'explication du service sur la messagerie privée (souvent au bout de 24/48h afin de ne pas faire croire au message automatique).
En utilisant un profil qui n'est pas indiqué comme étant un administrateur, on lit une vrai fiche de profil d'une personne cherchant l'amour...
Et bien sûr, vous ne pouvez pas lire les messages privés sans vous abonner.

Une fois abonné... On se rend compte de la supercherie...
Cela m'a tellement dégoûté que je suis allé voir du côté des sites de rencontre gratuit, sur lesquels j'ai fini par trouver mon âme soeur.

Après il y a pire... Vous connaissez les sites de rencontre pour "élite" ?
Vous vous inscrivez, vous payez, et vous devez être sélectionné par les membres actifs pour avoir le droit de rechercher votre âme soeur...
Devinez ce qui arrive si on vous refuse ? Vous avez payé un mois d'abonnement pour rien.
Et certains se font même avoir par le renouvellement automatique à désactiver.
3  0 
Avatar de tanaka59
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 26/09/2019 à 13:58
Bonjour

Avez-vous déjà essayé un site de rencontre ?
Oui j'ai déjà testé ce type de site (gratuit comme payant).

Avez vous été victime de ce genre d'arnaque ?
Victime non, plutôt a les déjouer ... Alors a force cela devient pénible de signaler les faux profils. T'es client d'un service tu passes plus de temps à signaler la merde qu'autre chose au lieu de discuter avec les "vraies" personnes.

Avez-vous déjà reçu une demande de programmation liée à ce genre de site ?
Je ne les compte même plus telement j'en ai reçu ...

Ce genre de procédé vous semble-t-il surprenant ?
Absolument pas , c'est même roder pour encaisser des sous ...

Le résultat , je suis partie en guerre contre ce type de site :

Les payants : la gente masculine paye plein pot et est surreprésentée , la gente féminine est bourrée de faux compte , arnaque à la nigériane, mais aussi de personne virulente et mal poli ! Combien de fois ont reçoit des messages ou les noms d'oiseaux fusent ! Alors qu'on a rien demandé, on se fait copieusement insulter ... Ne parlons pas non plus du nombres de messages envoyés par les utilisateurs . Envoyer des MP c'est pire que l'envoie de mail , des boites à MP pleines saturées... Ajoutons aussi les abonnements forcés, les problèmes de résiliations, de facturation non voulues ... Bref c'est carton rouge pour ce type de service

Les gratuits : c'est pire ici ... le nombre de faux comptes et les arnaques à la nigériane sont nombreuses . C'est gratuit donc c'est vous le produit ... Des sites comme Happn se gavent allégrement via le compte facebook (obligatoire soit dit en passant). Pour les autres genre Lovoo, Pof, et j'en passe ... Les données personnelles sont envoyées à des sociétés marketing aux Philippines, Malaisie, Indonesie, Vietnam, Chine ... puis vous recevez des fausses pub en fonction du pays dans le quel vous êtes ! J'ai justement créé des adresses pièges pour affirmer mes dires ! Une adresse mail poubelle FR reçoit de la data au nom de Auchan,Leclerc,Air France, Carrefour France, Intermarché ... Une adresse mail poubelle BE reçoit du spam au nom de Carrefour Belgique, Electrabel ... Les spams incitent à cliquer et a donner encore plus données personnelles ... Mais bon ici cela ne choque personne on est en pleine violation du RGPD ! Au nez et à la barbe de sociétés basées au Canada qui font du commerce avec les data des européens ...

Les autorités ont tout intérêt à donner un bon gros coup de pied dans la fourmilière pour y remettre de l'ordre ! Si des boites se prennent des bonnes grosses amendes et se plante alors c'est bien fait pour elles ! Elles ne méritent qu'une chose c'est disparaitre ... Autant déterrer la hache de guerre et que ce type de société croule
1  0 
Avatar de ruflus
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 26/09/2019 à 14:08
Hola Madame Michu ! Ben dîtes donc, c'est pas trop tôt hein ! J'avais fini par croire que las Gentès dé hoy ne sont plus accrocs qu'au SMS version XXXXXL..
Vous savez... 25 coups de fouets, 50 nuances de Grisou, 100 coups de bâtons... Ca ne marche plus ça... Enfin si, ça en redemande !

Moi, la première fois qu'ils m'ont en-qui-qui-né en me promettant 1001 vierges avec un "Vous z'avez a niouze massagé dé Suzette" avec une photo qui tirerait mon papy de son trou.. J'ai payé illico et plein pot, pôv Noob que j'étais et même que j'ai pris toutes les options en version Big Mac Full-Steak : la puerta était grandée ouverte les Amies... Pero personne n'est venue une seule fois me faire un koukoukinito.. une fois qu'ils m'ont vidé et envoyé la fracture en plein... Aïe, mon petit coeur d'artichaut avait attrapé froid et avec le peu d'amour-propre qu'il me restait, j'ai claqué la puerta (again), remonté vite ma fermeture comme un éclair et suis parti le broker entre les jambes... Madame Michu, je vous le jure : Fi-ni-to les fiestas con las Bimbololitas !

Bref et plus sérieusement, c'est à croire qu'ils ne régissent que là où ça fait mal... c'est-à-dire en plein dans les bourses !
Encore bref, monsieur Philippe Jaroussky, pourriez-vous nous remonter... un peu le moral avec votre "El curracha" svp ?
J'aime quand vous chantez avec vos voix haut perchées !

https://www.youtube.com
0  0