Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Pornographie : Matignon veut un système d'authentification numérique sécurisé
Permettant de valider la majorité de l'utilisateur sans l'identifier

Le , par Christian Olivier

190PARTAGES

10  0 
D’après vous, quels sont les sites qui génèrent le plus de trafic sur la toile ;? Il serait facile d’imaginer Google, YouTube, Facebook ou Amazon dans le Top 15, mais probablement plus difficile de deviner que deux sites français y figurent également. Pour être plus précis trois sites dédiés à la pornographie font partie des 15 sites les plus visités au monde : PornHub à la septième place, XVideos à la huitième place et XNXX en treizième position. Deux de ces sites pour adultes sont français, ils appartiennent à un certain Stéphane Pacaud. Selon le site SimilarWeb, rien qu’en mai 2019, XVideos a reçu pas moins de 3,2 milliards de visites devant XNXX et Amazon qui étaient au coude à coude avec 2,5 milliards de visites.


Mais les temps sont durs pour tous les géants d’Internet, qu’ils soient dans le secteur de la recherche en ligne, du monde des réseaux sociaux ou dans l’industrie du porno. De nombreux États, en Europe notamment, ont décidé d’agir afin d’empêcher les plateformes pour adultes de proliférer et, surtout, pour protéger les mineurs.

À ce propos, Gregory Dorcel, DG de la société de production de films pornographiques Marc Dorcel SA, a expliqué : « ;Bientôt ils ne seront plus considérés comme des hébergeurs, mais des éditeurs, la directive européenne qui le prévoit sera adoptée en France d’ici deux ou trois ans ;» et « ;Ils seront alors responsables de leur contenu ;».

La Grande-Bretagne rendra bientôt obligatoire la vérification de l’âge des visiteurs sur les sites pour adultes. Cette mesure obligera les internautes à fournir une pièce d’identité afin d’établir qu’ils sont majeurs sous peine de voir leur fournisseur d’accès Internet les empêcher d’accéder au contenu pour adulte désiré. Selon Dorcel, « ;ces mesures risquent de faire fortement chuter l’audience de ces sites, ils vont devoir se réinventer ;».

Le cas de la France

En France aussi la question de l’identité numérique se pose : liberté et respect de la confidentialité sur Internet oui, mais il ne faut pas oublier que l’anonymat est une épée à double tranchant, car elle protège tous ceux qui répandent des contenus haineux et permet à de faux comptes de se multiplier pour propager toutes sortes de contenus illicites. D’ailleurs, il est impératif pour Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, que le pays se dote rapidement d’un système « ;d’identification numérique sécurisée pour les personnes physiques ou morales ;», idéalement adapté au contexte français.

Cédric O, membre du cabinet d’Emmanuel Macron au sein du gouvernement Ayrault, a récemment fait part de la volonté du gouvernement de trouver des solutions afin de résoudre le problème de l’accès des plus jeunes au porno, lors d’un discours à l’Assemblée nationale. Il imagine un système d’authentification non intrusif basé sur un support numérique qui permettrait de valider la majorité de l’internaute à l’entrée des sites pornos par l’intermédiaire d’un lecteur de carte.


Dans son allocution, il précise : « ;Vous pouvez avoir des protocoles qui permettent, par exemple, de passer votre carte sur un lecteur juste pour savoir si vous êtes majeur ou pas ;», mais sans divulguer votre identité. Un tel outil serait « ;extrêmement intéressant sur Internet ;», d’après lui, et « ;essentiel pour lutter contre l’accès des enfants et des adolescents à la pornographie ;».

Cédric O a insisté sur le fait que la solution adoptée devra absolument se borner à une vérification de la majorité, sans procéder à l’identification de son utilisateur, car, comme il l’a lui-même souligné, « ;l’identité numérique est porteuse de beaucoup de choses en termes de protection ;». En effet, il ne faut pas oublier que le RGPD classe la vie ou l’orientation sexuelle des individus parmi les données sensibles dont les traitements sont, sauf exception, interdits.

« ;La position du gouvernement est qu’il est hors de question qu’on demande aux gens de s’identifier nommément lorsqu’ils se connectent aux réseaux sociaux ou veulent jouer à des jeux vidéo en ligne. Ils doivent pouvoir faire cela sous un pseudonyme, sachant qu’ils ne sont jamais anonymes puisque derrière il y a une adresse IP et on peut aller les chercher. Elle est levée par la justice quand c’est nécessaire ;», a-t-il déclaré.

L’administration Macron militerait pour une solution « ;de facilité et de simplicité ;», et non pour un outil de surveillance. En parallèle, elle prépare une charte pour la protection des mineurs contre les contenus pornographiques. Mais peut-on vraiment techniquement protéger l’accès aux sites pornos dans un contexte international et créer une exception française et UK ou c’est peine perdue ;?

Signalons au passage que la semaine dernière, les députés ont voté en première lecture un projet de loi de la députée LREM Laetitia Avia visant à lutter contre la haine, la violence, les discriminations, les injures à caractère raciste ou religieux et la pornographie sur Internet. Cette loi a été votée et promet d’assainir Internet en France après son adoption. La mesure phare obligera les moteurs de recherche et les autres plateformes d’Internet à retirer les contenus « ;manifestement ;» illicites sous 24 heures sous peine d’être condamnés à des amendes allant jusqu’à 1,25 million d’euros.

Mais cette loi fait déjà grincer des dents, notamment du côté du Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne (abrégé SPIIL) qui a demandé que la presse sorte du périmètre d’application de cette nouvelle loi. La presse est, selon la CEDH, le chien de garde de la démocratie et peut légitimement rapporter des propos violents, haineux au cours de ses enquêtes. Le SPIIL a estimé que la censure de ces contenus, par excès de bonnes intentions, serait une catastrophe pour notre capacité à débattre collectivement de nos enjeux de société.

Source : Assemblée nationale, Ministère de l’Intérieur (PDF), SimilarWeb

Et vous ?

Que pensez-vous de la solution évoquée par Cédric O ?
Peut-on vraiment techniquement protéger l'accès aux sites pornos dans un contexte international et créer une exception française et UK ou c'est peine perdue ?

Voir aussi

Les algorithmes de Tumblr identifient déjà à tort certaines publications comme étant du contenu pour adultes avant le délai du 17 décembre
Nombreux sont les sites pornographiques qui sont injectés de traceurs issus d'entreprises technologiques comme Facebook et Google
Pornographie : le gouvernement entend exiger des filtres pour empêcher les enfants d'y accéder, mais est-il vraiment possible de les mettre en place ?
Royaume-Uni : la loi sur la vérification de l'âge des utilisateurs de sites porno est retardée d'au moins 6 mois pour des raisons administratives

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pierre-y
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/07/2019 à 21:18
Franchement je me marre, déja qu'il n'arrive pas a faire stopper le harcèlement téléphoniques qui cherche a t'escroquer...

"illicites sous 24 heures sous peine d’être condamnés à des amendes allant jusqu’à 1,25 million d’euros."
Google va surement gagner plus a ne pas le faire, autre chose?

C'est du bidon comme d'hab, tout le monde va le contourner et les politiques feront comme si ça n'étaient pas le cas. D'ailleurs ça serait étonnant qu'ils n'y aient pas de gros clients dans le tas en passant... et quand on voit le cas Daniel Cohn-Bendit clairement la moralité elle tire une drole de gueule.
9  0 
Avatar de vohufr
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 19/07/2019 à 21:12
Et c'est quand qu'on responsabilise les parents ?
7  1 
Avatar de Songbird
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/07/2019 à 16:33
Citation Envoyé par mh-cbon Voir le message
hey ce serait pas de l'incitation à la pornographie que de distribuer des noms de sites de la sorte ??? faites gaffe =)
L'article compare les trafics des sites, je vois pas où est le problème. Où est-ce que tu as vu écrit: "Hey ! Rendez-vous sur zzz.com !" ?
6  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/07/2019 à 16:32
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Ces mecs n'ont pas compris (ou feignent de ne pas comprendre) que sur le net, il y a toujours moyen de contourner n'importe quoi ! c'est comme hadopi, les gens passent par des vpn, ca sera pareil pour les sites adultes. On aime bien se battre contre les moulins à vent en France. Remarque, ca fait croire qu'on fait quelque chose, c'est bien.
Les ministres brassent de l'air, c'est pour aérer le Président, par les temps qui courent, c'est bien...
4  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 20/07/2019 à 16:41
Citation Envoyé par Songbird Voir le message
"Hey ! Rendez-vous sur zzz.com !"
Rhôoo tu fais de la pub pour un Domain register maintenant ?
2  0 
Avatar de lsbkf
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 20/07/2019 à 18:50
On peut pas juste faire de l'éducation sexuelle proprement à l'école et laisser champ libre sur internet ? Non, il faut tout cacher, les laisser découvrir le pire truc en cachette, et se dédouaner de toute responsabilité.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/07/2019 à 7:04
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Peut-on vraiment techniquement protéger l'accès aux sites pornos dans un contexte international et créer une exception française et UK ou c'est peine perdue ?
Ben non. En plus à cause d'Hadopi c'est devenu la mode des VPN D’ailleurs merci beaucoup à NordVPN d'avoir sponsorisé autant de Youtubeurs français, c'est vraiment sympa.
De toute façon : Il y aura toujours le P2P

À l'époque il y avait un gars dans le village qui avait Canal +, il enregistrait le film pornographie sur une VHS et elle tournait parmi ses potes.
Après il y a eu l'époque bénite d'eMule , des gens téléchargeaient des films pornographique sans faire exprès (parce qu'ils ne regardaient pas les autres noms du fichier). Il y avait des fichiers .avi gravé sur des CD.
Là en CP/CE1 il doit y avoir du porno bien hardcore qui se fait échanger par bluetooth.

Après c'est vrai qu'aujourd'hui les enfants peuvent facilement avoir accès à plein de scènes pornographique, à cause des smartphones, du wifi, de la 4G, etc.
3  1 
Avatar de Cpt Anderson
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 23/07/2019 à 16:19
Ces mecs n'ont pas compris (ou feignent de ne pas comprendre) que sur le net, il y a toujours moyen de contourner n'importe quoi ! c'est comme hadopi, les gens passent par des vpn, ca sera pareil pour les sites adultes. On aime bien se battre contre les moulins à vent en France. Remarque, ca fait croire qu'on fait quelque chose, c'est bien.
2  0 
Avatar de Kapeutini
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 23/07/2019 à 18:27
on dirait qu'ils n'ont rien d'autres a faire (desole pour l accent du a, clavier ricain).
Qu'es ce qui garantie l anoymat ? papa macron ?
qu'ils s'occupent des vrais problemes ca fera changement.
2  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/07/2019 à 9:08
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
c'est comme hadopi, les gens passent par des vpn
Ou des Seedbox
Ça fait des années que le gouvernement a reconnu qu'Hadopi ne servait à rien et qu'il allait être arrêté un jour.
En 2016, ils ont dit que la fin devrait être en 2022 :
L'Assemblée nationale vote la fin d'Hadopi, mais pour 2022
L’échec de la Hadopi
Cette fin programmée a été proposée par les écologistes et débattue dans le cadre de la proposition de loi sur le statut des autorités administratives indépendantes et des autorités publiques indépendantes (AAI et API). « Il est nécessaire de remettre en question la Hadopi, comme le promettait le président de la République durant la campagne présidentielle », ont ainsi rappelé les élus Verts. L’échec de la Hadopi dans ses missions, comme le soulignait la commission d’enquête du Sénat, malgré son budget très supérieur à de nombreuses AAI/API, doit interroger le législateur. »
C'est quand même marrant de réaliser un bilan, de se rendre compte que le programme est un échec et d'en venir à la conclusion "Encore 6 ans et on arrête".

Imaginez en entreprise si on faisait pareil "Ce logiciel ne servira jamais, on va continuer de le développer encore pendant 6 ans et après on l'abandonne".

Citation Envoyé par Kapeutini Voir le message
Qu'es ce qui garantie l anoymat ? papa macron ?
Pour le moment il ne faut pas trop s'inquiéter, ce n'est pas parce qu'un ministère souhaite implanter un système d'authentification numérique sécurisé qu'il va y arriver.
C'est juste qu'ils font des annonces beaucoup trop tôt, dès qu'ils ont une idée ils en parlent, avant d'avoir vraiment étudier la question.
1  0