Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Pornographie : le gouvernement entend exiger des filtres pour empêcher les enfants d'y accéder
Mais est-il vraiment possible de les mettre en place ?

Le , par Coriolan

142PARTAGES

18  0 
Mettre les contenus pornographiques hors de portée des enfants, c’est l’objectif que s’est fixé Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes. Ella a annoncé ce dimanche sur Franceinfo son intention de forcer les pourvoyeurs de contenus pornographiques de mettre en place des filtres afin d'empêcher les enfants d’y avoir accès ou du moins le rendre plus difficile.


Marlène Schiappa

« Aujourd'hui, il n'y a pas de filtre, mais nous allons exiger de la part de celles et ceux qui mettent en ligne ces contenus qu'il y ait des filtres très importants. Nous sommes prêts, avec Jean-Michel Blanquer [ministre de l'Éducation nationale], avec Mounir Mahjoubi [secrétaire d'État au Numérique], avec Agnès Buzyn [ministre des Solidarités et de la Santé], tous les ministres concernés, nous sommes prêts à aller très loin, à être très fermes, pour faire en sorte que ce ne soit pas à libre disposition des enfants », a dit Marlène Schiappa.

Cette intention du gouvernement peut être louable si l’on admet que c’est pour la bonne cause de la protection des enfants. Néanmoins, certains se demandent comment ce blocage peut-il être implémenté. La secrétaire d’État parle de filtrage, mais la plupart des sites ne sont pas basés en France. Vouloir bloquer un contenu aussi conséquent sur internet est un combat perdu d’avance, c’est un peu comme le combat contre le piratage, en fermant une plateforme, dix font aussitôt leur apparition.

Ce n’est pas la première fois qu’un gouvernement a songé à bloquer des contenus pornographiques. En Grande-Bretagne, le gouvernement Cameron avait déjà annoncé en 2013 des mesures destinées à lutter contre la pornographie en ligne. Parmi ces mesures, l’installation automatique du contrôle parental chez tous les ménages. Le gouvernement britannique à travers cette mesure a invoqué la nécessité de protéger l'innocence des enfants là aussi.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce contrôle parental n’est pas sous contrôle exclusif des parents. Il est aussi sous contrôle des FAI et des autorités publiques. Pour le débloquer et avoir accès à certains sites figurant dans une liste noire, il faut au préalable le faire savoir explicitement et ensuite prouver son identité, une démarche plus que gênante pour les internautes qui veulent accéder à des contenus jugés impropres pour des raisons légitimes. Ensuite, ce filtrage par défaut peut avoir certaines dérives, c’est un dispositif qui prive les internautes de résultats de recherche dépourvus de contenus offensants.

D’un point de vue technique, filtrer le web est une tâche énormément compliquée. Les contenus pornographiques sont publiés par des sites difficiles à identifier et dont la plupart ne sont pas basés en France. De plus, une panoplie de logiciels permet de garder l’anonymat en ligne et accéder aux coins les plus sombres d’internet, on pense ici aux solutions VPN ou encore à Tor. C’est d’ailleurs pour cette raison que le dispositif mis en place en Grande-Bretagne a été jugé comme étant peu efficace. La secrétaire d’État pense-t-elle vraiment qu’il est possible de filtrer le web malgré toutes les difficultés techniques ?

Source : franceinfo

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
sachant que le plus gros des sites de pornographie ne sont pas basés en France, est-il possible de penser à les filtrer ?
Ou bien il s'agit d'une incompétence de la part de la secrétaire d'Etat ?

Voir aussi

Prélèvement de l'impôt à la source : « les bogues sont légion et pour certains pas de possibilité de s'en prémunir », d'après une note technique
France : une élue relance la question d'un OS souverain, après avoir interpellé le gouvernement au sujet de l'omniprésence des GAFAM dans le pays
5G : la France dévoile son ambitieuse feuille de route pour un déploiement sur le territoire, l'Arcep prévient qu'être en retard n'est pas une option

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/09/2018 à 14:19
Je ne vois pas où est le problème. Il suffit de dire aux parents de mettre en place le filtre... Ça me rappelle un truc...
18  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/12/2019 à 7:53
Déjà un mineur n'a pas à se rendre sur Internet sans être supervisé par un adulte, faut-il le rappeler ?

Bon, à partir de 15ans, on peut lui donner plus de libertés, et c'est pas franchement dramatique s'il tombe sur un porno…
13  0 
Avatar de JackIsJack
Membre averti https://www.developpez.com
Le 10/09/2018 à 7:41
J'aime le lien ironique entre l'image et le sujet
13  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/09/2018 à 9:05
je ne jugerait pas ses vêtements. Ca ferait de moi un sexiste. Par contre, sa naïveté technique est sans bornes. Un filtrage, c'est une heure pour le mettre en place, une minute pour le contourner.
11  0 
Avatar de ManusDei
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 10/09/2018 à 15:07
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
je ne jugerait pas ses vêtements. Ca ferait de moi un sexiste. Par contre, sa naïveté technique est sans bornes. Un filtrage, c'est une heure pour le mettre en place, une minute pour le contourner.
Si le but de ces techniques est d'empêcher des enfants de visionner du porno en tombant dessus par hasard ça peut marcher.
Par contre si l'idée c'est de bloquer des 14-15 ans qui veulent aller voir du porno...
11  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/12/2019 à 11:18
Ça me rappelle ça...
10  0 
Avatar de pierre-y
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/07/2019 à 21:18
Franchement je me marre, déja qu'il n'arrive pas a faire stopper le harcèlement téléphoniques qui cherche a t'escroquer...

"illicites sous 24 heures sous peine d’être condamnés à des amendes allant jusqu’à 1,25 million d’euros."
Google va surement gagner plus a ne pas le faire, autre chose?

C'est du bidon comme d'hab, tout le monde va le contourner et les politiques feront comme si ça n'étaient pas le cas. D'ailleurs ça serait étonnant qu'ils n'y aient pas de gros clients dans le tas en passant... et quand on voit le cas Daniel Cohn-Bendit clairement la moralité elle tire une drole de gueule.
9  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/12/2019 à 9:54
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Déjà un mineur n'a pas à se rendre sur Internet sans être supervisé par un adulte, faut-il le rappeler ?

Bon, à partir de 15ans, on peut lui donner plus de libertés, et c'est pas franchement dramatique s'il tombe sur un porno…
J'ajouterais juste que de toutes façons, ce genre de filtre, un gamin de 12 ans le contourne en quelques minutes - alors qu'il a coûte des sommes folles. Non seulement c'est un non-sens sociétal, comme tu le soulignes fort justement, mais c'est aussi un non-sens technique.
9  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/12/2019 à 10:01
Citation Envoyé par xXxNeWgEnErAtIoN Voir le message
snip
Tu oublies le dessin de Jon Shannow immédiatement au dessus : toutes ces mesures ne vont avoir aucun effet positif. Ca n'atteindra pas le but recherché, par contre, ça rajoutera des mouchards partout pour améliorer la qualité de surveillance d'état sur internet. Je ne veux pas d'un permis citoyen à points comme en Chine(j'espère que je n'ai pas besoin d'expliquer pourquoi...), et c'est typiquement le genre de mesures qui va dans ce sens.
9  0 
Avatar de virginieh
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 11/09/2018 à 13:18
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Il y a commentaires et comment taire...
Je ne vois aucun mal (mâle ?) à regarder ce qui nous est présenté de manière si charmante. Ça n'empêche pas le respect vis à vis de la personne qui avance si bien ce qu'elle soutient.
Tout est une question de respect, et "mater" une jolie fille qui passe en mini jupe et décolleté, n'est pas inconvenant, ni sexiste mais, juste l'expression de la reconnaissance de la beauté (si rare de nos jours dans les paysages urbains). Et c'est d'autant plus vrai, qu'à cause de la mentalité attardée et moyenâgeuse d'une certaine communauté (qui se plait à dire qu'elle a sa place en France ), pour s'habiller ainsi, une femme doit faire preuve d'un grand courage. Bravo donc à Madame Schiappa.
Presque complètement d'accord.
Il n'y a aucun mal a avoir l’œil attiré par une autre personne, après "mater" ça dépend a quel point c'est insistant aussi.
Sur la photo c'est normal de remarquer le décolleté en premier surtout que la photo était bien plongeante dessus.

Par contre, tout le monde est responsable, des jugements de valeur qu'il émet ensuite et de sa façon de commenter, quand on fait un gros plan sur ledit décolleté pour appuyer son propos on en est le seul responsable.

Citation Envoyé par Jipété Voir le message
C'est pas elle qui militait pour le respect des femmes, "non, nous ne sommes pas des objets sexuels", toussa toussa ?
En quoi sa façon de s'habiller contredit son propos ? Le mot offensant pour les femmes dans l'expression c'est pas sexuel, c'est objet.
Les femmes sont des êtres humains (choquant pour quelques uns comme réalisation apparemment) et le respect qu'on demande c'est d'être considérées comme des partenaires et justement pas comme des choses.
8  0