Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La censure ne peut pas être la seule réponse à la désinformation anti-vaccin,
Plutôt s'attaquer aux algorithmes au cœur du problème, affirme l'EFF

Le , par Stan Adkens

366PARTAGES

3  0 
Nous assistons à une réapparition des maladies déjà éliminées depuis des décennies comme la rougeole à cause de l'hésitation à se faire vacciner que l'Organisation mondiale de la Santé a désignée comme l'une des 10 plus grandes menaces pour la santé mondiale en 2019. Au centre de cette tempête de réticence aux vaccins se trouvent des « chambres d'écho » en ligne entretenues par les plateformes – comme Amazon, YouTube, Facebook, Pinterest, Instagram, GoFundM – qui influencent les parents avec des mèmes anti-vaccins (ou « anti-vax »). Beaucoup de ces chambres d'écho sont des pages et des groupes en ligne comme « Vaccine Resistance Movement », « Vaccine Re-education Discussion Forum », et « Vaccine Injury Stories », par exemple, qui cherchent à exploiter l'ignorance et les craintes de leurs centaines de milliers de fidèles.

Avec la médiatisation de cette désinformation, certaines de ces entreprises ont récemment interdit la diffusion de ces contenus anti-vax sur leur plateforme. Cependant, selon l’EFF (Electronic Frontier Foundation, une ONG de protection des libertés sur Internet), la censure ne peut pas être la seule réponse à la désinformation en ligne, car la tendance anti-vax est un problème plus important que la censure ne peut résoudre. Selon l’EFF, lorsque les entreprises de technologie prennent pour habitude d’opter pour la censure du contenu comme la seule solution contre la désinformation, au lieu de corriger le problème, elles finissent par censurer des informations exactes et utiles ou, pire encore, par renforcer la désinformation par leurs politiques.


De nombreux intermédiaires agissent déjà comme censeurs des messages, commentaires et comptes des utilisateurs, et les règles qui régissent ce que les utilisateurs peuvent et ne peuvent pas dire deviennent de plus en plus complexes chaque année. Toutefois, le fait de supprimer des catégories entières de contenus d'une plateforme ne résout pas les problèmes sous-jacents, selon l’EFF. L’ONG suggère plutôt aux entreprises du numérique et à des plateformes en ligne d'autres moyens de lutter contre la diffusion rapide de la désinformation, notamment de s'attaquer au « mégaphone » algorithmique qui favorise la diffusion de ces messages et de donner aux utilisateurs le contrôle sur leurs propres flux.

L’organisation propose également à celles de ces plateformes qui adoptent la solution des interdictions catégoriques, de suivre les Principes de Santa Clara sur la transparence et la responsabilité en matière de modération de contenu pour s'assurer que les utilisateurs sont informés sur le quand et le pourquoi leur contenu a été supprimé, et qu'ils ont la possibilité de faire appel.

L’insuffisance ou l'inexistence d’information sur les vaccins contribuant à faire prospérer la désinformation anti-vax

Selon l’EFF, l’une des raisons de la persistance de la prolifération de la désinformation anti-vax est le fait que ces contenus anti-vax existent dans un vide de données dans lequel l'information disponible en ligne sur les vaccins est « limitée, inexistante ou profondément problématique ». En effet, parce qu’il n’y a pas assez de littérature scientifique récente ou de matériel éducatif, les internautes qui cherchent de la documentation récente sur les vaccins trouveront probablement plus de contenu anti-vax que la recherche médicale empirique à l'appui des vaccins.

Par conséquent, la censure pratiquée par les entreprises ne pourra pas résoudre le problème de désinformation anti-vax. Selon L’EFF, les tentatives bien intentionnées d’effacer complètement du contenu anti-vax de l'Internet le mettront hors de portée des chercheurs, des professionnels de la santé publique et d'autres personnes qui doivent être en mesure de l'étudier et de comprendre comment il se propage et dans le pire des cas, pourraient même aggraver le problème.

Facebook et Twitter luttent depuis des années contre les fake news et la désinformation depuis plusieurs années, mais le problème persiste. Même les outils renouvelés et une large équipe de modérateurs de Facebook ne parviennent pas à mettre fin à la désinformation et la haine qui persistent toujours sur ses plateformes de réseau social.

Les entreprises devraient responsabiliser les utilisateurs plutôt que de leur imposer ce qu’ils doivent voir et quand par des algorithmes

Selon L’EFF, « les algorithmes qui décident ce que les utilisateurs voient et quand », constituent l’une des causes profondes de la prolifération de la désinformation à laquelle les plateformes en ligne doivent s'attaquer. Au lieu de leur imposer ce qu’ils doivent voir, les plateformes devraient commencer par responsabiliser les utilisateurs avec des outils plus individualisés qui leur permettent de comprendre et de contrôler l'information qu'ils voient, a écrit l’ONG dans son article publié le mercredi dernier.

L’organisation de protection des libertés sur Internet trouve que les algorithmes comme le fil d'actualités de Facebook ou la chronologie de Twitter prennent des décisions concernant quels sujets d’actualité, quelles publicités et quel contenu généré par les utilisateurs promouvoir ou cacher. Selon elle, ce type de traitement de données en ligne par ces plateformes peut jouer un rôle amplificateur pour certains types de contenus incendiaires au lieu de les « décourager », malgré leurs meilleurs efforts pour peaufiner leurs algorithmes. « C'est pourquoi ces plateformes devraient examiner les parties de leur infrastructure qui agissent comme un mégaphone pour les contenus dangereux et s'attaquer à la cause profonde du problème plutôt que de censurer les utilisateurs », a écrit l’EFF.

Selon L’EFF, les éléments les plus importants à considérer pour venir à bout à ce phénomène de désinformation, notamment la prolifération du contenu anti-vax, sont la transparence – transparence dans le fonctionnement des algorithmes d'une plateforme –, et l'ouverture – c'est-à-dire, mettre en œuvre des outils permettant aux utilisateurs de s'ouvrir et de créer leurs propres flux. L’EFF dit que ces éléments sont déterminants pour mieux comprendre le traitement algorithmique, le type de contenu qu'il peut encourager et les conséquences qu'il peut avoir.

A ce propos, L’EFF trouve que les récentes améliorations de transparence de Facebook sont encourageantes, toutefois, selon l’organisation, Facebook devrait aller plus loin.

En effet, Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a annoncé en mars sa volonté de réorienter son entreprise vers plus de confidentialité. Le mardi dernier, Facebook a procédé à une refonte de sa principale application afin de mieux protéger la vie privée des utilisateurs, en prenant des mesures concrètes pour transformer la plateforme en une entreprise privée de messagerie et de commerce électronique. Cette refonte est intervenue alors que la société tente de surmonter les scandales passés tout en exploitant de nouvelles sources de revenus à un moment où la croissance du nombre de ses utilisateurs qui contribuent le plus à ses entrées stagne aux Etats-Unis, au Canada et en Europe.

Zuckerberg a expliqué, lors de la conférence F8 2019, qu'il s'agissait d'un changement fondamental dans la manière dont Facebook développe des produits et gère son entreprise. Mais l’EFF pense que ces changements annoncés pour l’application principale Facebook et pour Messenger ne sont pas suffisants pour empêcher la désinformation.

Par ailleurs, Facebook a annoncé en mars qu’il était en train de travailler à lutter contre la désinformation concernant les vaccins sur Facebook en réduisant leur propagation et en fournissant aux personnes des informations faisant autorité sur le sujet. Cette annoncé est intervenue après la médiatisation de l'affaire Lindenberger, le lycéen américain de 18 ans originaire de l'Ohio qui s'est fait des vaccins contre l'avis de sa mère qui, selon lui, avait rejoint les communautés anti-vaccin sur Facebook.

Pour parvenir à ses fins, Facebook a dit, entre autres : « Nous ne montrerons pas et ne recommanderons pas de contenu contenant des informations erronées sur les vaccinations sur Instagram Explore ou les pages hashtag ». Toutefois, selon L’EFF, cette solution pourrait entrainer la suppression de contenus légitimes et contribuer à aggraver le problème. Un peu plutôt en janvier, pour lutter contre la désinformation et les rumeurs, WhatsApp a annoncé qu’il limitait le transfert d'un message à seulement cinq destinataires au maximum.

Selon l’EFF, les utilisateurs ne devraient pas être pris en otage par l'algorithme propriétaire d'une plateforme. Dans son article, l’organisation a écrit : « Au lieu de servir à tout le monde « un algorithme qui va les régir tous » et de donner aux utilisateurs seulement quelques occasions de l'améliorer, les plateformes devraient ouvrir leurs API pour permettre aux utilisateurs de créer leurs propres règles de filtrage pour leurs propres algorithmes ». « Les agences de presse, les établissements d'enseignement, les groupes communautaires et les particuliers devraient tous être en mesure de créer leurs propres fils de nouvelles, ce qui permettrait aux utilisateurs de choisir en qui ils ont confiance pour conserver leurs informations et partager leurs préférences avec leur communauté », a-t-elle ajouté.

Source : EFF

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quel commentaire faites-vous des propositions de L’EEF pour vaincre la désinformation ?
Pensez-vous aussi que la censure est contre-productive contre la désinformation en ligne ?
Quelle solution proposez-vous ?

Lire aussi

Pour lutter contre la désinformation et les rumeurs, WhatsApp limite le transfert d'un message, à cinq destinataires au maximum
Mark Zuckerberg va réorienter Facebook vers le chiffrement et la confidentialité, et les gens communiqueront dorénavant en groupe restreint
Facebook procède à une refonte de son application principale pour mieux protéger la vie privée, et vous aider à trouver l'amour
Twitter a supprimé une centaine de comptes qui auraient tenté de manipuler, la présidentielle américaine de 2016
Les utilisateurs américains de Facebook quittent le réseau social par millions, selon un sondage d'Edison Research

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de fredinkan
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/05/2019 à 9:52
Citation Envoyé par grunk Voir le message
J'en pense qu'on devrait laisser faire , à un moment donné une sélection naturelle va s'effectuer
Le problème c'est que ce sera au détriment des gens qui ont fait les choses comme il faut...
5  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/05/2019 à 11:34
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Plus de 95% des français sont à fond pro vaccin, il n'y a vraiment pas de quoi s'inquiéter... (de toute façon ils ont pas le choix)
Alors de mémoire la défiance envers les vaccins dépasse les 30% en France... chose que je t'avais déjà dite mais que tu as comme d'habitude choisi d'ignorer.

Quant à ta fameuse "sélection naturelle", là pour le coup ce sont les enfants que l'on butte et pas leurs parents neuneus...
5  0 
Avatar de Jaujon
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 06/05/2019 à 8:45
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
C'est faux, l'information est partout, il suffit d'avoir envie de la chercher et surtout de l'accepter, ce qui est rarement le cas à cause du biais de confirmation. On a beau essayer d'expliquer aux anti-vaxx que des milliers d'études prouvent l'innocuité des vaccins et qu'ils ont sauvé des milliers de vies, ils s'en foutent complètement et préféreront toujours se fier à un blog bidon allant dans leur sens.

Les utilisateurs sont pour la plupart des gosses arriérés. C'est triste mais c'est comme ça. L'objectif de la censure des fake news, c'est d'exposer au minimum les personnes n'ayant pas d'avis tranché dans la question et susceptibles de pencher du mauvais côté de la balancer ("s'il je vois tant d'articles sur les dangers des vaccins sur Facebook c'est qu'il doit bien y avoir une vérité derrière !".
Expliquer une réalité complexe avec des concepts binaires et simplistes tels que le Bien et le Mal, puis rajouter la répression de la puissance étatique pour imposer cette vérité, c'est le meilleur carburant pour les anti-vaxxers.
4  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/05/2019 à 10:48
Tu auras beau former autant que tu veux, les enfants, les profs, les adultes, les petits vieux, on se heurtera toujours au fait que l'espèce humaine a un raisonnement profondément irrationnel.
On pourra leur dire ce qu'on voudra, si une maladie quelconque se déclare chez leur gosse peu après un vaccin, ils feront toujours un lien de causalité entre les deux.
Et si tu essayes de leur expliquer pourquoi leur raisonnement est faux, tu ne pourras pas les empêcher de croire qu'il s'agit d'une tentative de manipulation de big pharma et/où du gouvernement.
4  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/05/2019 à 10:50
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
Ce que j'ai dis c'est qu'au nom du pro vaccin occulte tout les problème lié aux vaccins et aux entreprise qui les font. Et que personnellement je suis pour une information clair sur le sujet, le bon comme le mauvais. Les vaccins sont connu pour pouvoir avoir des effets secondaire, si il te faut de la doc la dessus, c'est plutôt étonnant pour un "individu éduqué sur la question". Les pro vaccin raconte aussi des conneries et certain classé abusivement d'anti vaccins ont complétement le droit de se poser des questions sans pour autant se faire traiter d’arriéré par une partie des pro vaccins qui tiens de la secte pour certain.
L'information on l'a, il suffit de la chercher et de vouloir la trouver, mais évidemment quand on est dans un mode de pensée complotiste on n'aime pas trop tomber sur des résultats en contradiction avec ses croyances...
Il n'y a ma connaissance dans le passé récent pas de scandales majeurs de santé publique liés à l'utilisation de vaccins pouvant justifier un doute sur leur innocuité et leur balance bénéfice/risques.
Si tu penses le contraire, eh bien encore une fois, à toi de fournir des sources (ça ne fait jamais que la quatrième fois...) pour le prouver, et pas des trucs qui viennent de "naturopathie-holystique-equilibre-de-l-energie-quantique" comme ton collègue plus haut.

Moi j'ai cherché et les seules source que j'ai trouvées venaient de sites de médecines alternatives. Bon après j'admets ne pas avoir fouillé au-delà de la 5ème page de Google...
4  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 06/05/2019 à 9:59
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Plus de 98% des enfants étasuniens se font vacciner, il n'y a pas de quoi paniquer...
Percentage of young U.S. children who don’t receive any vaccines has quadrupled since 2001
Tu sais, ce n'est pas parce que tu as reçu un seul vaccin que tu es immunisé contre toutes les maladies...

Tu nous donnes le chiffre des enfants qui n'ont reçu aucun vaccins, or, pour la couverture vaccinale, ce qui nous intéresse c'est le nombre d'enfant qui ne s'est pas fait vacciné par vaccin recommandé/obligatoire.
Sachant aussi qu'il y a des rappels.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Et sinon il y a des gens qui sont dans l'optique "j'ai vacciné un de mes enfants et il a été diagnostiqué autiste peu de temps après (ou "une sclérose en plaques (ou une autres maladie auto-immune) s'est déclaré" alors je ne vaccinerai pas les suivants".
Un jour, j'ai mangé un chocolat, et paff, il s'est mis à pleuvoir... je ne mangerais plus jamais de chocolat.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
En France si tu n'es pas vacciné toutes les portes te sont fermés, tu ne peux rien faire.
Encore heureux.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je trouve qu'on s'inquiète trop des 1% qui choisissent de ne pas se faire vacciner.
Il n'y a pas une histoire de couverture maximale qui doit être au dessus de 95% ? On y est non ?
Tu suis l'actualité ou quoi ?
Tu n'as pas vu passer des cas de résurgences de maladies pourtant "disparues" ?

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Personne ne va critiquer la suppression des contenus contre la vaccination, parce que tout le monde se dit "la vaccination est très importante,
Personne, absolument personne...

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
vous vous rendez-compte si un enfant attrapait la rougeole il pourrait être malade pendant une à deux semaines ".
Arrête de balancer de telles désinformations, alors même qu'on t'a repris plusieurs fois dessus. C'est malhonnête et criminel.

Citation Envoyé par grunk Voir le message
J'en pense qu'on devrait laisser faire , à un moment donné une sélection naturelle va s'effectuer
Le problème ce sont les dommages collatéraux : enfants à naître ou en très bas âges, personnes immun-déficientes, personnes âgées, etc.

Sachant aussi qu'un vaccin n'est jamais parfaitement fiable à 100%, bien qu'on s'en rapproche.
4  1 
Avatar de ParseCoder
Membre averti https://www.developpez.com
Le 06/05/2019 à 12:20
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
C'est faux, l'information est partout, il suffit d'avoir envie de la chercher et surtout de l'accepter, ce qui est rarement le cas à cause du biais de confirmation. On a beau essayer d'expliquer aux anti-vaxx que des milliers d'études prouvent l'innocuité des vaccins et qu'ils ont sauvé des milliers de vies, ils s'en foutent complètement et préféreront toujours se fier à un blog bidon allant dans leur sens.
Non c'est vrai les informations sont difficilement accessibles. Par exemple un des arguments contre le vaccin contre le tétanos est que c'est une maladie non immunisante (une personne qui survit au tétanos n'a pas d'anticorps contre le tétanos dans le sang). Amusez vous à trouver des infos scientifiques sur le sujet qui explique l'intérêt malgré cela de la vaccination, je vous souhaite bien du plaisir. Le problème est qu'on prend les gens pour des gamins, on leur dit c'est pour votre bien et c'est obligatoire point barre circulez y'a rien à voir. Mais les citoyens sont de plus en plus instruis et veulent des explications et ils ont raison.

Des médecins réclament que par précaution on utilise comme adjuvant du phosphate de calcium au lieu de l'alumimnium qui est une substance neuro toxique à certaines doses (ce qui est un fait scientifiquement avéré). Ces médecins se font traiter d'anti vaccins alors que c'est faux, et de fait c'est une pub extraordinaire pour les anti vaccins car on se rend compte qu'on nous prend pour des imbéciles. Le ministère de la santé et les labos sont les meilleures anti-publicités pour les vaccins car leurs réponses sont très insatisfaisantes. Ajoutez à cela quelques scandales comme le mediator et les gens n'ont plus confiance. On devine en tout cas que malgré tout l'intérêt des vaccins il y a une histoire de business et de gros sous qui pourri complètement ce domaine, il n'y a qu'à voir le rapport énorme entre le budget recherche des labos et leur budget marketing (~10 fois plus).

Quand à l'idée que des algos puisser filtrer des infos c'est un non sens. Il faudrai une vrai IA et ça n'existe pas. Je pense qu'il sera difficile de trouver une solution tant que la science et la recherche médicale seront pilotées par le business.
3  0 
Avatar de blbird
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/05/2019 à 9:32
Tu en raconte un sacré paquet de bêtises dit donc. Le taux de mortalité de la rougeole atteind les 20 à 25% fin des années 1800 lors des dernières fortes poussées avant la mise en place de vaccinations, avec 90% de la population qui l'attrapait.
Il y a beaucoup de pays qui ont plus de 10 vaccins depuis déjà plusieurs dizaines d'années sans aucun problèmes particuliers. Par contre, les résultats sont bien là.
Quand au fait de fermer les frontières plutôt que de vacciner, tu as pensé à proposer ca au monde scientifique? Un futur prix nobel en vue, certainement.

L'efficacité de la vaccination est depuis longtemps démontré. Par contre, pour les soit-disants problèmes, qui se comptent sur les doigts d'une main, il n'y aucune démonstration de cause à effet.

Cela n'enlève en rien la nécéssité de surveiller toute entreprise privée dont l'objectif est principalement de faire du fric, évidemment. Mais pas en racontant des idioties aussi grosses.
3  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/05/2019 à 10:07
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Narcolepsy Following Pandemrix Influenza Vaccination in Europe

Narcolepsie suite à la vaccination contre Pandemrix Influenza en Europe

http://orthomolecular.org/resources/...s/v08n10.shtml

https://articles.mercola.com/sites/a...t-exposed.aspx
C'est bien de poster des sources, encore faut-il en vérifier l'origine.

orthomolecular.org : Pas besoin d'aller au-delà de la bannière : "Therapeutic nutrition based upon biochemical individuality". Si ça ça ne pue pas la médecine alternative bidon à plein nez... next!

articles.mercola.com : Petite recherche sur le docteur Mercola : "Joseph Michael Mercola est un partisan de la médecine alternative, un médecin ostéopathique et un entrepreneur en ligne qui commercialise une variété de compléments alimentaires et de dispositifs médicaux controversés sur son site Web, Mercola.com. Jusqu'en 2013, Mercola exploitait le "Centre de santé naturel..." ah ben oui, ça sent le mec fiable et impartial

Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Lees anti-vaxx ne sont pas des idots, ou des gens mal informés: Combien d'entre vous ont entendu parler des adjuvants? Probablement la majorité ! Pourtant c'est quelque chose d'important. Afin de faire des économies, les compagnies ont découvert qu'en additionnant avec tes agents qui stimule la réaction immunitaires en produisant une réaction allergique. Ils pouvaient réduire les doses administrés.
Le but des adjuvants c'est de stimuler la réaction immunitaire tout en exposant pas le patient à une trop haute dose d'agents pathogènes...

Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Les vaccins ne sont qu'un élément de solution à la santé publique. Les contrôles frontaliers reste la solution la plus sûre.
Ah ben oui, c'est tellement plus simple d'empêcher tout le monde d'entrer dans le pays que de faire une petite piqûre... tu te relis des fois avant de poster ?

Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Tu as plus de chance de gagner la loto que de mourir de la rougeole. Mais la véritable raison de pousser la vaccination des maladies enfantines est que les parents responsables vont devoir prendre des jour de congé pour surveiller le niveau de fièvre quand ils attrapent ces maladies. Et que les gens sont devenue de plus en plus médicalement incompétent. Demander autour de vous: à quelle température une fièvre devient inquiétantes.?
http://sante.lefigaro.fr/sante/malad...-complications
De rien.

Bref, félicitations, tu as bien mérité ton diplôme de conspi anti-vax bas-du-front de base
3  0 
Avatar de fredinkan
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/05/2019 à 8:59
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Les utilisateurs sont pour la plupart des gosses arriérés. C'est triste mais c'est comme ça. L'objectif de la censure des fake news, c'est d'exposer au minimum les personnes n'ayant pas d'avis tranché dans la question et susceptibles de pencher du mauvais côté de la balancer ("s'il je vois tant d'articles sur les dangers des vaccins sur Facebook c'est qu'il doit bien y avoir une vérité derrière !".

Le problème c'est qu'on le forme plus du tout à l'esprit critique.
Toutes les théories du complot allant des anti-vaxx aux reptiliens pour les américains sont "crues" au cause de ce manque de discernement.

Quand on voit des vidéos youtube vantant les mérites de la "création électrique de la patate" avec 3 clous plantés dedans qui plafonnent à 10 millions de vues, mais des vidéos de vulgarisateurs (non, pas e-penser, lui c'est juste du divertissement... on en a des bien mieux...), qui sont à moins de 200k vues... ça fait peur...

Et je parle de vulgarisation.. Même pas d'explication scientifique complète...
2  0