Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des téléphones Nokia auraient envoyé des données identifiables à des serveurs chinois
à l'insu des utilisateurs

Le , par Jonathan

386PARTAGES

8  0 
Alors que Nokia a abandonné le secteur des téléphones mobiles pour se concentrer uniquement sur les réseaux, le nom de la marque finlandaise perdure, grâce à HMD Global, qui lui a octroyé une licence lui permettant de produire une nouvelle gamme d'appareils Nokia fonctionnant sous Android. Seulement, il semblerait que certains de ces téléphones soient soupçonnés de violation de données.

L’agence de protection des données finlandaise a récemment ouvert une enquête sur HMD Global suite à des allégations du radiodiffuseur public norvégien NRK selon lesquelles des téléphones de marque Nokia (Nokia 7 Plus) auraient envoyé des informations identifiables depuis les combinés des utilisateurs à la Chine. HMD Global a fait savoir que bien qu'il y ait eu un problème de logiciel de données avec un lot de combinés, qui avait été corrigé, aucune donnée personnelle n'avait été partagée avec une tierce partie.


NRK a été averti du problème lorsqu'un utilisateur de Nokia 7 Plus l'a contacté pour lui dire que son téléphone portable avait souvent contacté des serveurs chinois et envoyé des données identifiables dans un format non chiffré, ce qui rendait vulnérable leur exploitation non seulement par les autorités chinoises, mais aussi par quiconque savait comment lancer une simple attaque de type homme au milieu.

Les serveurs ont été attribués à une société appelée China Internet Network Information Center. NRK a ensuite contacté cette société, qui a confirmé qu'elle appartenait à la société de communications China Telecom, elle-même appartenant à l'État. Nokia, qui reçoit des redevances de HMD Global, mais n’a aucun investissement direct dans l’entreprise, a refusé de commenter.

À l'heure actuelle, on ignore si les autorités se sont penchées sur la question. Pour le moment, cela ne semble concerner que le combiné Nokia 7 Plus, qui est très apprécié en Chine. Il faut peut-être rappeler que près de 250000 exemplaires ont été vendus seulement 5 minutes après le lancement officiel du téléphone en Chine au premier trimestre de 2018. Si cette enquête révélait qu'il y a bien eu violations de données, celle-ci serait certainement lourde de conséquences.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

La Chine aurait infiltré Apple et d'autres sociétés américaines en utilisant des micropuces « espion » insérées sur des cartes mères de serveurs
Le moteur de recherche Bing de Microsoft avait été bloqué en Chine à cause d'une erreur technique accidentelle plutôt que d'une tentative de censure
Chine : Apple va migrer son iCloud chinois et les clés d'accès sur le territoire une décision qui suscite bien des inquiétudes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de earhater
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 22/03/2019 à 16:51
Nokia qui est placé pour faire des modems 5G est toujours dans la course, avec des allégations sourcées, tandis que Huawei avec des allégations non prouvées est dans la ligne de mire de la politique Trump ... Le loup n'est pas dans le bergerie que l'on croyait
3  0 
Avatar de herr_wann
Membre actif https://www.developpez.com
Le 22/03/2019 à 16:20
lourde de conséquences ?
Il n'y aura rien, les données personnelles et la sécurité en général n'intéressent personne en Europe, à fortiori lorsque le pays en question est la Chine
Même le tout puissant Trump n'arrive pas à convaincre les européens de boycotter Huawei pour ses réseaux sensibles.
2  0 
Avatar de Thomasa21
Membre averti https://www.developpez.com
Le 31/03/2019 à 9:02
Citation Envoyé par Jonathan Voir le message

À l'heure actuelle, on ignore si les autorités se sont penchées sur la question.
On sait tous que rien ne sera fait. Encore une nouvelle affaire ouverte, mais qui tombera très bientôt dans les oubliettes comme toujours.

Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
Il faut peut-être rappeler que près de 250000 exemplaires ont été vendus seulement 5 minutes après le lancement officiel du téléphone en Chine au premier trimestre de 2018.
Waouhhh qu'en est-il des ventes en Europe ?
1  0