Les travailleurs s'attendent à une augmentation de salaire de 15 % lors du changement d'entreprise
Selon un rapport de Gartner

Le , par Jonathan

137PARTAGES

15  0 
Plusieurs raisons peuvent expliquer le changement d'entreprise par les travailleurs. Certains diront qu'ils ont changé d'entreprise à cause de la culture de l'entreprise qui n'épouse pas toujours leurs valeurs et d'autres pourront mentionner le fait de ne pas être apprécié à leur juste valeur. D'ailleurs, une récente étude a montré comment les intimidations des patrons impactent négativement sur les performances et le comportement des employés. Ce qui pourrait les pousser à changer d'entreprise.

Un rapport de Gartner révèle que lorsque les travailleurs décident de changer d'entreprise, ils s'attendent à une augmentation de salaire d'environ 15 %. Ces chiffres proviennent de la plus grande enquête mondiale sur le marché du travail réalisée par Gartner, auprès de plus de 22000 employés dans 40 pays. L'enquête est trimestrielle et reflète les conditions du marché au cours du trimestre précédant la publication. Aux Etats-Unis, pour tenter de recruter le plus grand nombre des talents essentiels dont ils ont besoin, les employeurs offrent des salaires plus élevés pour éloigner ces candidats de leurs postes ou organisations actuelles.


Ceci s'explique par le fait qu'aux États-Unis, il y a plus d'emplois disponibles qu'il n'y a de travailleurs pour les combler. Brian Kropp, vice-président du groupe des pratiques RH de Gartner, a déclaré ceci : « La compensation est devenue délicate pour de nombreuses entreprises qui tentent d'attirer de nouveaux talents, mais aussi de garder leurs meilleurs employés à leur poste. À l'échelle mondiale, les travailleurs s'attendent à une augmentation significative de la rémunération de 15,5 % pour changer d'entreprise, et les augmentations de salaire annuelles actuellement proposées par les entreprises ne correspondront jamais à cela. Le résultat est un nouvel écart salarial qui se crée et où les nouveaux employés sont payés plus, parfois beaucoup plus que les employés permanents. »

D'après Gartner, près de 19 % des employés américains ont exprimé une forte volonté de faire plus que ce qui leur est demandé dans leur travail et 78 % d'entre eux ont exprimé leur volonté à de rester au sein des organisations dans lesquelles ils sont actuellement. Avec ces chiffres montrant plusieurs employés prévoyant de conserver leurs postes actuels tout en s'impliquant d'avantage dans leur travail, il est important pour les employeurs de mettre en place, un certain nombre de choses afin de fidéliser leurs effectifs actuels.

Parmi les choses à faire pour retenir ses employés, la reconnaissance des réalisations et la distribution des récompenses peuvent avoir un impact dans ce sens, mais Gartner a proposé la mise en œuvre d'une solide proposition de valorisation des employés (PVE), qui se concentre sur les attributs clés que le marché du travail et les employés perçoivent comme utiles pour le personnel, notamment des opportunités de développement de carrière, des salaires et des avantages sociaux compétitifs, ainsi qu'un équilibre travail-vie personnelle.

Les données de Gartner montrent que les entreprises qui réalisent efficacement leur PVE peuvent réduire le taux de rotation annuel des employés d'un peu moins de 70 % et augmenter l'engagement de nouveaux employés de près de 30 % ce qui a un impact direct sur les résultats de l'entreprise.

Source : Gartner

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Si vous avez changé d'employeur récemment, avez-vous constaté une augmentation de ce genre ?

Voir aussi :

Voici les emplois IT les plus demandés en Amérique du Nord en 2018, selon Robert Half, une agence US en ressources humaines
La pénurie mondiale de talents est désormais le principal risque émergent pour les organisations, d'après une étude menée par Gartner
Dix tendances technologiques qui pourraient marquer les entreprises en 2018 de l'intelligence artificielle à la réalité augmentée

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/03/2019 à 9:40
Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
Qu'en pensez-vous ?
Heeeu... oui ?
C'est une bonne réponse, "oui" ?
Quand on change de boite on est généralement augmenté si son salaire stagne ?

Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
Si vous avez changé d'employeur récemment, avez-vous constaté une augmentation de ce genre ?
Oui, +15% à chaque changement d'emploi, tous les quatre ans environ. Ca marche bien pendant la première partie de sa carrière.
Après c'est sûr, si j'avais +15% je changerai tous les deux jours et ce ad vitam aeternam.
Avatar de micka132
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/03/2019 à 9:55
Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
Aux Etats-Unis, pour tenter de recruter le plus grand nombre des talents essentiels dont ils ont besoin, les employeurs offrent des salaires plus élevés pour éloigner ces candidats de leurs postes ou organisations actuelles
[...]
Ceci s'explique par le fait qu'aux États-Unis, il y a plus d'emplois disponibles qu'il n'y a de travailleurs pour les combler.
Il parait qu'en France également on est en pénurie de main d’œuvre, et pourtant la théorie de l'offre et de la demande ne s'y applique pas
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2019 à 10:05
Citation Envoyé par Glutinus Voir le message

Oui, +15% à chaque changement d'emploi, tous les quatre ans environ. Ca marche bien pendant la première partie de sa carrière.
Après c'est sûr, si j'avais +15% je changerai tous les deux jours et ce ad vitam aeternam.
+100% pour chaque phrase.

Je change aussi tous les 3/4 ans environ. Passée cette période, en général on a fait le tour d'une entreprise et à moins et projets palpitants et de promotions intéressantes en interne (et que tout le monde joue le jeu et prend au sérieux ce nouveau rôle), perso j'ai du mal à trouver un intérêt à rester.

Puis ça fait pas de mal de changer d'air.
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2019 à 10:14
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
Il parait qu'en France également on est en pénurie de main d’œuvre, et pourtant la théorie de l'offre et de la demande ne s'y applique pas
Ca dépend du domaine.

Les développeurs Drupal en PHP, les entreprises sont prêtes à mettre la main à la poche. Au passage, ça permet à certains devs, pas franchement bons, d'être payés une fortune en comparaison de leurs compétences.

Genre, un mec à 70k€ qui ne sait pas faire une vue, c'est quand même cocasse.
Avatar de Ekolamar
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 14/03/2019 à 10:36
Citation Envoyé par sebastiano Voir le message
Ca dépend du domaine.

Les développeurs Drupal en PHP, les entreprises sont prêtes à mettre la main à la poche. Au passage, ça permet à certains devs, pas franchement bons, d'être payés une fortune en comparaison de leurs compétences.

Genre, un mec à 70k€ qui ne sait pas faire une vue, c'est quand même cocasse.
Si il n'y avait que les développeurs...
Il y a des directeurs/chef de projet qui ne savent même pas définir un périmètre ou enchaîner correctement des tâches (chemin critique tout ça, le BA BA...) , des managers qui n'en ont que le nom, des "experts" qui n'ont même pas le niveau de technicien (ultra courant), des auditeurs (payés des fortunes forcément) qui ne connaissent même pas les sujets qu'ils auditent (et récupèrent uniquement les informations glané auprès des équipes, et les agrège mal en plus !).

Si les postes étaient attribués à la compétence, ça se saurait. Pour évoluer il faut surtout savoir se vendre, la compétence est secondaire (sauf cas particulier).
Avatar de Darkzinus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 14/03/2019 à 10:44
Sur mon poste actuel j'ai fait un gap de 20% (sans compter le variable). Effectivement c'est généralement le gap attendu à moins d'être vraiment en haut des grilles (mais en général on ne change pas dans ce cas là).
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2019 à 10:59
Citation Envoyé par Ekolamar Voir le message
Si il n'y avait que les développeurs...
Il y a des directeurs/chef de projet qui ne savent même pas définir un périmètre ou enchaîner correctement des tâches (chemin critique tout ça, le BA BA...) , des managers qui n'en ont que le nom, des "experts" qui n'ont même pas le niveau de technicien (ultra courant), des auditeurs (payés des fortunes forcément) qui ne connaissent même pas les sujets qu'ils auditent (et récupèrent uniquement les informations glané auprès des équipes, et les agrège mal en plus !).

Si les postes étaient attribués à la compétence, ça se saurait. Pour évoluer il faut surtout savoir se vendre, la compétence est secondaire (sauf cas particulier).
Ha évidemment, ça ne touche pas que les devs.
Avatar de rattlehead
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 14/03/2019 à 11:39
Citation Envoyé par sebastiano Voir le message
Ca dépend du domaine.

Les développeurs Drupal en PHP, les entreprises sont prêtes à mettre la main à la poche. Au passage, ça permet à certains devs, pas franchement bons, d'être payés une fortune en comparaison de leurs compétences.

Genre, un mec à 70k€ qui ne sait pas faire une vue, c'est quand même cocasse.
Heu t'as déjà vu un dev à 70!!!
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2019 à 13:26
Citation Envoyé par rattlehead Voir le message
Heu t'as déjà vu un dev à 70!!!
J'ai vu pas mal de devs (bac+5 ou non, peu importe) entre 40 et 70k, ça dépend des négociations, du besoin de l'entreprise sur le moment, de la techno utilisée...

Je précise que c'est sur Paris et petit couronne.
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/03/2019 à 14:23
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
Il parait qu'en France également on est en pénurie de main d’œuvre, et pourtant la théorie de l'offre et de la demande ne s'y applique pas
Ca dépend des coins. J'ai un profil légèrement différent(scripteur de tests automatiques, en gros), mais à Montpellier, là ou 40k était le max il y a 4 ans, on m'a dit début mars 2019 "vous ne voulez pas descendre vos prétentions à 48k?". Non, je ne veux pas, j'ai obtenu le chiffre que je voulais, à savoir ma valeur sur le marché, je suis bien là ou je suis, au revoir madame, et merci de m'avoir appris que ma valeur a pris 8k brut en moins de 4 ans. C'est chaud aussi pour les devs, les SSII se font ratisser violemment. Enfin, sur certains profils, hein, pas tous, il ne faut pas rêver.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web