Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Cloud computing : Microsoft réduit sérieusement l'écart avec Amazon en ce qui concerne l'adoption en entreprise
Selon les résultats d'une enquête

Le , par Stéphane le calme

275PARTAGES

11  0 
Amazon Web Services (AWS) est peut-être le leader du cloud computing, mais Microsoft Azure est en train de le rattraper rapidement.

Au cours de l’année écoulée, l’adoption de Microsoft Azure est passée de 45% à 52%, selon le rapport annuel sur l'état du cloud de RightScale 2019 de Flexera. Flexera, qui aide les entreprises à gérer leurs logiciels et leur infrastructure cloud, a interrogé 786 professionnels de l'informatique dans de petites, moyennes et grandes entreprises.


Azure réduit l'écart qui le sépare d’AWS en matière d'adoption

En comparaison avec Microsoft, Amazon Web Services (AWS) est utilisé par 61% des entreprises, selon l’enquête, contre 64% l’an dernier. Parmi les plus grandes entreprises, l'adoption de Microsoft représente une part encore plus élevée de 60%, tandis que 67% d'entre elles utilisent AWS.

Google reste à la troisième place, l'utilisation de Google Cloud n'augmentant que légèrement. Dix-neuf pour cent des entreprises utilisent Google Cloud, contre 18% l’an dernier, indique l’enquête. Cela étant dit, les entreprises ont manifesté le plus d'intérêt pour l'utilisation de Google Cloud dans les projets futurs - 41% ont déclaré qu'elles souhaitaient en faire l'expérience.

Il faut également souligner que l'étude indique que 84% des entreprises ont une stratégie multi-cloud, ce qui signifie qu'elles s'appuient sur une combinaison de différents fournisseurs de cloud et de leurs propres centres de données pour héberger leur infrastructure informatique. L'enquête a révélé que les entreprises utilisaient en moyenne cinq clouds en général, provenant d'un grand fournisseur ou de leur propre centre de données. C'est pourquoi la somme des pourcentages est supérieure à 100%.

AWS représentait une activité de 25,65 milliards de dollars en 2018. Au dernier trimestre, les ventes d’AWS ont progressé de 45% par rapport à la même période de l’année dernière pour atteindre 7,4 milliards de dollars. AWS a généré un bénéfice d'exploitation de 2,2 milliards de dollars au dernier trimestre, soit plus des deux tiers du bénéfice d'exploitation total d'Amazon pour la période.

En comparaison, le trimestre dernier, Microsoft Azure a enregistré une croissance de 76% de ses revenus par rapport à la même période de l’année précédente, mais la société n’a pas publié de chiffres précis, ce qui rend difficile une comparaison précise.

Le rapport note que les dépenses en cloud public se chiffrent à 1,2 million de dollars américains pour la moitié des entreprises, les grandes entreprises étant celles qui dépensent le plus. Notez que SMB (small and medium-sized business) signifie PME en français.
)


Le rapport donne également d’autres métriques intéressantes, par exemple sur les défis rencontrés par les entreprises. La première préoccupation est la difficulté à gérer les coûts de licence logicielle dans un cloud public, suivi par la complexité des règles de licence dans le cloud public et enfin les mesures prises par l’entreprise pour s’assurer qu’elle les respecte.


La licence logicielle est une préoccupation pour les utilisateurs du cloud

La plupart des entreprises préfèrent Docker. Il faut noter que, dans le cadre de Docker EE 2.0, les organisations disposent de ces fonctionnalités qui vont leur fournir plus de choix et leur éviter d’être verrouillés sur une architecture ou une technologie :
  • Prise en charge de plusieurs systèmes d'exploitation : disponibilité sur des plateformes d'infrastructure certifiées, y compris plusieurs distributions Linux (SLES, CentOS, RHEL, Ubuntu, Oracle Linux) et Windows Server ;
  • Multi-Cloud : les entreprises ne sont pas confinées à une infrastructure sous-jacente et bénéficient de la plus grande flexibilité dans les déploiements de cloud hybrides sur tous les principaux clouds, notamment AWS et Azure ;
  • Choix d'orchestration : Docker EE exécute à la fois Swarm et Kubernetes simultanément sur le même cluster - les développeurs n'ont donc pas besoin de faire un choix d'orchestration. Les équipes d'exploitation ont la possibilité de choisir les orchestrateurs de façon interchangeable ;
  • Réseautage : Conformément au modèle « piles incluses mais permutables » de Docker, Docker EE offre une mise en réseau sécurisée intégrée via Project Calico par et en collaboration avec Tigera, partenaire d'intégration de Docker pour Calico. Avec cette intégration CNI, les entreprises bénéficient d'une solution Kubernetes entièrement supportée avec Project Calico - la seule qui fonctionne de manière uniforme sur les principaux systèmes d'exploitation Linux et les principaux fournisseurs de cloud. Les sociétés disposant de plug-ins de réseau certifiés ou certifiés sur Docker Enterprise Edition 2.0 incluent: Cisco Contiv, Infoblox et Weaveworks ;
  • Stockage: Les entreprises avec des plugins de volume certifiés ou certifiés sur Docker Enterprise Edition 2.0 incluent: Blockbridge, Dell EMC, Hedvig, HPE / Nimble, NetApp, Nexenta, Portworx, Pure Storage, StorageOS, Veritas, Virtuozzo.


La transition vers Docker EE 2.0 se fait en une ligne de commande : docker run –rm -it –name ucp -v /var/run/docker.sock:/var/run/docker.sock docker/ucp:3.0.0 upgrade –interactive (remplacer « upgrade » par « install » pour les nouveaux utilisateurs).

En avril dernier, Docker a affirmé qu’aucune modification d’architecture n’est nécessaire. La brique réseau a été mise à jour sur la base du projet Calico pour prendre en charge l’exécution parallèle de Swarm et de Kubernetes.


Des analystes avaient précédemment expliqué que le partenariat d'Amazon avec VMware permettait à l'entreprise de contrôler Microsoft auprès des plus gros clients. VMware et Microsoft ont toujours eu une position plus forte parmi les entreprises, en raison de leur longue tradition de collaboration avec ces types de gros clients. Cependant, Microsoft aurait également conclu un accord avec VMware.

Une adoption du cloud qui ne se fait pas sans problème

L'adoption du cloud public se développe rapidement, mais ne se fait pas sans problèmes. Un nouveau rapport de la société de vérification de réseau Veriflow révèle un décalage entre le réseau et les autres équipes impliquées dans la gestion et la surveillance de la partie de leurs réseaux qui est sur le cloud. Les équipes informatiques sont confrontées à des problèmes d'infrastructure réseau causés par le cloud, tels qu'une visibilité réduite et des menaces de sécurité plus fréquentes. 97% des entreprises déclarent avoir des problèmes de déploiement et de gestion de leur infrastructure dans des clouds publics. Cela pose un problème croissant qui pourrait exposer les organisations à des risques financiers.

Les clouds publics s’avèrent souvent problématiques
  • 97% des entreprises ont des problèmes de réseau dans le cloud public
  • 54% des entreprises ont besoin de trois heures ou plus pour résoudre les problèmes de réseau cloud public
  • 85% des entreprises ont des clouds publics non conformes

Les équipes disposent d'outils de mise en réseau médiocres
  • 92% déclarent qu'il est «très important» ou «important» d'avoir une visibilité de l'infrastructure de cloud public
  • 79% ont une faible visibilité du réseau dans le cloud public
  • 60% des entreprises n'ont pas la capacité de prédire l'impact des modifications apportées au réseau cloud public

David Gehringer, directeur de Dimensional Research qui a mené l'étude, explique que

Citation Envoyé par David Gehringer
Les déploiements dans le cloud public se développent rapidement, mais les équipes informatiques ne disposent pas de la visibilité voulue pour voir l'infrastructure dans les environnements de cloud public, ce qui pose souvent des problèmes coûteux. Plus inquiétant encore, les équipes de développement, DevOps et de cloud ne collaborent pas aussi efficacement que nécessaire pour gérer des déploiements de cloud en rapide expansion. Elles reconnaissent que ces problèmes ont eu un impact négatif dans de nombreux domaines et qu'une nouvelle solution est nécessaire pour éviter conséquences financières supplémentaires et une descente dans la tourmente

Source : rapport

Et vous ?

Utilisez-vous un ou plusieurs cloud public en entreprise ? Lesquels ?
Quels plateformes de pilotage d'architectures en containers utilisez-vous en entreprise ?

Voir aussi :

97% des entreprises peinent à déployer et à gérer leur infrastructure dans des clouds publics, selon une enquête
Près de la moitié des offres de PaaS (Platform as a Service) sont désormais exclusivement basées sur le cloud, d'après un rapport de Gartner
Microsoft annonce Azure Spatial Anchors et Azure Remote Rendering, de nouveaux services Cloud permettant de créer des applis AR multiplateformes
Microsoft dévoile l'Azure Kinect, un nouveau périphérique qui tire parti du Cloud et de l'IA, zoom sur le successeur de la Kinect pour Windows

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !