Oracle supprime une image Docker approuvée par la communauté et utilisée lors des tests sur son SGBD
évoquant une violation de ses droits d'auteur

Le , par Michael Guilloux

125PARTAGES

15  1 
docker-oracle-xe-11g est un fichier Docker d'Oracle Database Express Edition 11g version 2, une image Docker approuvée par la communauté et utilisée par de nombreux développeurs lors des tests sur le produit de base de données d'Oracle. Elle est développée par un développeur tiers qui répond au pseudo GitHub de wnameless. Autrement dit, ce n'est pas une image Docker officielle, mais elle fait bien l'affaire de la communauté.

Toutefois, depuis le 13 février 2019, nombreux de ceux qui comptent sur l'image Docker non officielle d'Oracle Database ont rencontré des erreurs quand ils ont essayé d'y accéder ; des erreurs laissant croire que l'image a été supprimée du dépôt Docker. Ayant ouvert un ticket sur GitHub pour savoir ce qui se passait exactement, ils apprennent alors par l'auteur de cette image que le géant de bases de données Oracle est passé par là.

« Malheureusement, j'ai reçu une notification de retrait DMCA de Docker Hub plus tôt aujourd'hui », a-t-il annoncé dans la discussion ouverte sur GitHub le 13 février. Il explique aussi sur la page du projet que l'image Docker a été supprimée par DockerHub en raison de la notification de retrait DMCA du détenteur du droit d'auteur, qui est Oracle. wnameless n'a pas non plus l'intention de contester cette décision qu'il trouve légitime. « Je suppose qu'Oracle veut que les utilisateurs utilisent leur propre version Docker d'Oracle 18c Express plutôt que d'autres images Docker non officielles », s'est-il dit. Rappelons que le DMCA est une loi américaine visant à lutter contre les violations du droit d'auteur.

Gerald Venzl, développeur et expert Oracle travaillant chez le géant des bases de données, pense toutefois que ce n'est pas l'intention de la firme de Larry Ellison. « Je vous assure que ce n'est pas le cas, nous ne souhaitons pas que vous utilisiez Oracle 18c XE à la place [de l'image non officielle]. Nous voulons que les gens utilisent n'importe quelle version d'Oracle XE, celle qui convient le mieux aux utilisateurs. J'essaie de savoir pourquoi le DMCA a été publié », dit-il, visiblement embarrassé par cette situation.

Le problème, comme le note d'ailleurs un autre utilisateur, est qu'il n'y actuellement aucune image Docker prête à l'emploi pour Oracle XE qu'on peut simplement extraire depuis Docker Hub. Un fait que reconnait d'ailleurs l'expert d'Oracle : « C'est exact. J'essaie de résoudre ce problème et d'avoir une image officielle d'Oracle XE sur Docker Hub. Toutefois, il ne s'agit pas d'une discussion technique, mais plutôt juridique/business », semble-t-il regretter. « S'il vous plaît, soyez patients avec nous sur ce point également », a-t-il plaidé.


Sur la page GitHub d'Oracle, un autre développeur, visiblement furieux, a exprimé ses sentiments vis-à-vis de la décision d'Oracle. « Je suis un développeur d'un framework open source qui tente désespérément de prendre en charge la base de données Oracle en dépit des multiples obstacles qu'Oracle a mis devant moi. Au cours des dernières 24 heures, vous avez publié des notifications DMCA pour supprimer plusieurs images utilisées par les infrastructures open source qui tentent de prendre en charge votre base de données, afin que vos clients qui vous paient puissent utiliser votre base de données dans des environnements de production avec leurs piles OS. Par exemple, l'image officielle Lightbend d'un framework appelé Slick s'appuie sur une image que vous venez de supprimer. J'essaie aussi de créer un support Oracle dans un framework similaire qui est également basé sur une image que vous avez supprimée », dit-il, en soulignant que les infrastructures open source nécessitent une image Oracle XE (Express Edition) utilisable, ce qui ne serait vraiment pas le cas de la propre image d'Oracle.

Au sein de la communauté, tout le monde semble du même avis en ce qui concerne le nouvel épisode d'Oracle. Ces dernières années, quand on pense au procès contre Google sur les API Java dans Android, et la manière dont Oracle poursuit les entreprises en violation de ses licences pour réclamer le paiement de frais, on hésite de plus en plus à toucher aux produits d'Oracle. Avec ces récentes notifications DMCA, beaucoup sont d'accord sur le fait que ce genre de chose frustre la communauté open source qui essaie de prendre en charge les produits d'Oracle. Oracle a certes publié sa propre version d'image Docker, mais des utilisateurs ont souligné que les systèmes de compilation automatisés ne fonctionnaient pas très bien avec la version Docker officielle du géant de bases de données.

Pour d'autres, c'est le temps de se débarrasser d'Oracle Database, parce qu'après tout, il n'y aurait pas vraiment de raison d'utiliser Oracle au lieu d'autres SGBD comme PostgreSQL. Certains anciens utilisateurs d'Oracle passés à PostgreSQL disent par exemple qu'Oracle Database ne leur manque pas du tout.

Pour un autre qui a été administrateur de base de données Oracle pendant plusieurs années, la principale raison d'utiliser Oracle est que votre organisation l'utilise déjà et a probablement une grande quantité de code propriétaire PL/SQL en production. Il pense qu'Oracle Database est un bon produit, mais s'il commençait un projet à partir de rien, il ne l'utiliserait pas, d'abord à cause du vendor lock-in (enfermement propriétaire) et aussi le coût. Il y a toutefois des individus isolés qui pensent que cet acharnement contre Oracle est juste un nouvel épisode de "Plus de raisons de haïr Oracle".

Sources : Dépôt GitHub docker-oracle-xe-11g, Dépôt GitHub Oracle

Et vous ?

Que pensez-vous de ce nouvel épisode d'Oracle ?
Vous aussi, prenez-vous vos distances vis-à-vis des produits d'Oracle ? Si oui, lesquels et pourquoi ?
Pensez-vous que cet acharnement contre cette décision d'Oracle est juste un nouvel épisode de "Plus de raisons de haïr Oracle" ? Pourquoi ?
Après tout, pourquoi utiliser ou non Oracle Database ? Lui préférez-vous un autre SGBD ? Si oui, lequel ? Et pourquoi ?

Voir aussi :

H-1B : Oracle aurait favorisé l'embauche de diplômés étrangers issus des universités américaines par rapport aux diplômés nationaux, selon le DoL
Oracle accusé de sous-payer systématiquement des milliers de femmes travaillant aux USA et de laisser-aller dans sa politique d'équité salariale
Revenus cloud : les actionnaires d'Oracle lui reprochent d'avoir livré des communiqués trompeurs, un recours collectif se prépare contre la société
Java : Oracle publie la première release candidate du JDK 12 avec toutes les fonctionnalités majeures annoncées sauf les littéraux de chaînes bruts
Java : Oracle poursuit désormais les entreprises en violation de ses licences pour réclamer le paiement de frais

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de darklinux
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 18/02/2019 à 14:16
Oracle donne des verges pour se faire battre , mais bon il y a PostgreSQL ...
Avatar de Ikebukuro
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 18/02/2019 à 17:16
Oracle POWA

La meilleure base au monde
Avatar de Florent.Lebail
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/02/2019 à 18:57
C'est fort quand même le mec prends du temps pour développer une image oracle donc quelque part pour promouvoir un produit oracle ou du moins facilité son utilisation et au lieu de travailler avec lui il lui ferme la porte au nez, il y a une logique qui m'échappe la...
Avatar de sancelot
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 18/02/2019 à 21:11
Oracle une mycose dans l écosystème informatique
Avatar de kilroyFR
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 19/02/2019 à 5:02
ouep, rant habituelle contre Oracle.
On a essayé autre chose et on est revenu finalement sur Oracle car toutes les autres tentatives resolvaient certains pbs ... mais en amenaient d'autres; donc bilan negatif de tentative de migration (couts, fonctionnalités); d'autant qu'oracle propose des fonctionnalités malgré tout interessantes a chaque nouvelle version (ces dernieres années, je note Oracle REST Data Services par exemple qui est genial et d'une simplicité redoutable pour passer une BDD existante a une archi REST ... sans avoir a produire le moindre code c# ou autre.
Mis en place sur une BDD de prod de 2009 migrée en Oracle12 sans soucis + passage en REST.
Impressive !
Avatar de mister3957
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 19/02/2019 à 8:12
je note Oracle REST Data Services par exemple qui est genial et d'une simplicité redoutable pour passer une BDD existante a une archi REST
C'est comme PostgreSQL + GraphQL, pas besoin de s'acheter les menottes Oracle à prix d'or pour avoir ce genre de fonctionnalité lambda
Avatar de kilroyFR
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 19/02/2019 à 8:32
Citation Envoyé par mister3957 Voir le message
C'est comme PostgreSQL + GraphQL, pas besoin de s'acheter les menottes Oracle à prix d'or pour avoir ce genre de fonctionnalité lambda
non non pas a prix d'or- c'est sur c'est pas de l'open source; sur des projets de plusieurs millions d'euros, ce ne sont pas quelques licences a quelques milliers d'euros qui changent grand chose et migrer une BDD de 10 ans sans se poser de questions ca n'a pas de prix.
Postgresql on a envisagé puis abandonné puisqu'on aurait du prendre la version entreprise qui nous revenait au final aussi cher qu'oracle (ou sqlserver entreprise en hebergé). On a 80% de reduction sur les prix publics d'oracle (un peu comme les voitures, si tu paies le prix public c'est que tu t'es fais avoir).
Et puis ca rassure nos clients malgré tout sur des machines de prod a haute volumetrie c'est plus facile d'avoir un support d'une boite que de la communauté.
C'est aussi ce service qui fait partie du prix; faut pas s'arreter juste a la partie DEV pur.
Avatar de pachot
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 19/02/2019 à 8:43
Citation Envoyé par Florent.Lebail Voir le message
C'est fort quand même le mec prends du temps pour développer une image oracle donc quelque part pour promouvoir un produit oracle ou du moins facilité son utilisation et au lieu de travailler avec lui il lui ferme la porte au nez, il y a une logique qui m'échappe la...
Diffuser un produit (quie st une version gratuite limitée d'un logiciel commercial) en enlevant les restrictions légales associées n'est pas le promouvoir.

Il n'a pas lu la licence OTN. Oracle XE est gratuit mais avec certaines restrictions et d'un point de vue legal, il faut une action manuelle pour accepter les conditions. C'est la raison pour laquelle il faut cliquers sur "I accept" sur le site de download d'Oracle, ou qu'il faut un login (Docker Store ou Oracle) pour prendre l'image officielle.

Les logiciels open-source ont eux aussi des conditions, mais en général elles sont simplement mises dans un fichier texte avec la distribution. Ca n'a pas de valeur légale, du moins dans certaines juridictions (Californie par exemple) mais le but n'étant pas commercial, c'est moins riqué. Maintenant imaginez qu'un gros client Oracle décide de ne plus payer pour son utilisation d'Oracle en passant tout sur XE et en contournant les limitations. Oracle ne peut lui faire un procès que s'il y a la pruve de l'acceptation des conditions de license.

Maintenant, il y a des images officielles et il suffit d'un 'docker login' pour les avoir. Est-ce trop compliqué? Un login avant le pull est c'est tout. C'est en plus une garantie que le logiciel est le bon, car une image non officielle peut avoir été modifiée et compromettre mots de passe, données, etc.

Citation Envoyé par darklinux Voir le message
Oracle donne des verges pour se faire battre , mais bon il y a PostgreSQL ...
Oui, PostgreSQL est beaucoup moins contraignant légalement car non commercial. Mais attention, le choix du SGBD qui va héberger vos données pour les prochaines décades ne doit pas s'arrêter à la facilité de démarrer un container bac à sable en début de projet développement.

L'appli va aller en production, les données vont grossir. Dans 10 ans, il sera peut-être impossible de faire un vacuum sur les tables et index qui ont anormalement gonflé. Ou de réparer en 2 minutes un bloc corrompu à cause d'une panne disque. Mais si les données restent de faible volume et les besoin de haute dispo ne sont pas là, oui PostgreSQL est un très bon SGBD.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web