Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le PDG de Cambridge Analytica se serait enorgueilli de la manipulation des électeurs,
Selon de nouvelles preuves

Le , par Bill Fassinou

665PARTAGES

15  0 
Un article de Paul Hilder du média openDemocracy de ce 28 janvier parle à nouveau de la société britannique Cambridge Analytica (CA). Cette fois-ci, il s’agit d’une pile de cassettes découverte récemment qui montrerait qu'Alexander Nix, le PDG (aujourd’hui suspendu) de Cambridge Analytica se vante des répressions électorales causées par sa société. « L'enregistrement, jusqu'alors inconnu, révèle d'extraordinaires opérations noires sur trois continents, exploitant les faiblesses des démocraties largement laissées ouvertes par les gouvernements », lit-on dans les premières lignes de son article. L’affaire dite de Cambridge Analytica n’a pas fini de faire parler d’elle.

Que ce soit le rôle joué par la société dans le vote pro-Brexit en Grande-Bretagne ou le plus marquant, le vol et la manipulation de dizaines de millions de profils Facebook d’électeurs américains pour favoriser l’élection de Donald Trump, les actualités sur le sujet n’en finissent pas. Certains faits sont reconnus par la société et d’autres non. Selon Paul Hilder, les enregistrements révèlent qu'Alexander Nix et ses associés ont lancé Cambridge Analytica en 2013 dans le but de voler des élections ou d’exercer une domination sur les élections dans le monde. D’où proviennent ces cassettes ? Ces enregistrements que openDemocracy dit avoir publié ont été réalisés par Brittany Kaiser, une ancienne employée de Cambridge Analytica. Dans ces extraits, l’ancien PDG de CA formule une série de déclarations. Il aurait abordé dans ces enregistrements son art de corrompre les leaders de l’opposition, de faciliter le vol d’élections et de supprimer le taux de participation.

Un fait remarquable que révèlent ces enregistrements est que Nix se vante de manipuler ou d’influencer à sa guise les élections dans le monde. D’après Paul, Nix loue les capacités de la société britannique en matière de répression, de manipulation et de corruption des électeurs. Nix aurait mentionné dans ces enregistrements quelques un de ses principaux clients. Il cite le candidat à l’élection présidentielle républicaine, Ted Cruz, qu’il présente également comme un fasciste et fait la lumière sur l’arrivée de Trump au pouvoir à l’issue des présidentielles de 2016 aux USA. À ce sujet, Paul écrit que Nix apporte dans ces enregistrements un éclairage supplémentaire sur le lien de données, d’argent, et de pouvoir que Cambridge Analytica a déployé pour soutenir la candidature de Trump à la présidence.

Beaucoup d’autres faits sont révélés dans ces enregistrements notamment le rôle de SCL, la société mère de Cambridge Analytica à Trinité-et-Tobago, pour empêcher le vote de jeunes Afro-Caraïbes ou encore son ingérence dans les élections de 2015 au Nigéria. « Nix se vante d'orchestrer des opérations électorales à travers le monde. Il révèle comment, à Trinité-et-Tobago, Strategic Communications Laboratories a mis au point une campagne populaire extrêmement réussie visant à accroître l'apathie afin que les jeunes Afro-Caraïbes ne puissent pas voter. Au Nigéria, il a été prouvé que SCL avait utilisé des rassemblements de chefs religieux pour décourager le vote dans les districts clés. Nix fait également référence au Brexit, bien que Cambridge Analytica ait nié à plusieurs reprises sa participation à cette campagne », a écrit Paul à propos des informations rapportées par ces enregistrements.


Aujourd’hui encore, Nix nie ces allégations, bien qu'elles aient été confirmées par plusieurs sources. Ajoutés à tout ceci, ces enregistrements mettent en évidence l'affirmation d'une source principale de la campagne Trump selon laquelle la société disposerait de trois opérations principales de suppression des électeurs. Une révélation qui avait été faite à Bloomberg en octobre 2016, écrit-il. D’après Paul, toutes les informations sur le sujet, les enquêtes sur Trump et le Brexit et en particulier ces enregistrements mettent en lumière tout un système de conspirations contre la démocratie. Les principaux oligarques occidentaux tels que Steve Bannon (un associé de Alexander Nix) ou Mark Zuckerberg, ont fait beaucoup plus que les Russes pour élire Donald Trump, écrit-il.

Pourquoi se servir des outils d’analyse informatique pour essayer de contrôler les gouvernements ? L'urgence est claire, dit Paul Hilder, nous devons sécuriser et renouveler nos démocraties. Cela signifie que nous devons fermer toutes les échappatoires permettant le blanchiment d’argent et de données. Il faut, préconise-t-il, mettre en place des garanties strictes contre l’ingérence politique des milliardaires et des acteurs de la pègre (tant étrangers que nationaux).

Un autre conseil venant de lui est que nous devons également commencer à établir un contrat social autour de données qui respecte correctement les droits numériques des citoyens, en nous donnant la propriété individuelle et collective. « Si nous pouvons construire une nouvelle vague de technologies qui méritent davantage la confiance du public, nous jetterons les bases d'un Commonwealth du XXIe siècle. Un avenir dans lequel cette corne d'abondance technologique pourra enfin être exploitée pour le bien de tous. Nous avons besoin d'un New Deal pour l'ère Internet », a déclaré Paul.

Source : openDemocracy

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Après le congrès, c'est au tour de la FTC de lancer une enquête sur Facebook, sur la fuite massive de données utilisées pour un profilage

Facebook a permis aux géants de la tech d'accéder aux messages privés et listes d'amis, plus de 150 entreprises auraient bénéficié d'un accès intrusif

Un juge fédéral descelle une mine de documents internes de Facebook détaillant la façon dont il gagnait de l'argent sur les enfants, selon un rapport

Facebook pourrait être frappé par une « amende record » par la FTC, pour atteinte à la vie privée dans l'affaire Cambridge Analytica, selon un rapport

Facebook utiliserait les données personnelles des utilisateurs comme monnaie d'échange, pour accorder des privilèges spéciaux à certaines entreprises

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/04/2019 à 14:59
Cela arrive à tout le monde, y'a pas de quoi en faire un drame.

Tiens, pas plus tard que la semaine dernière, je me baladais tranquillement au centre-ville, et paf ! Je braque une banque par erreur.
Cela m'arrive tout le temps, je suis vraiment tête en l'air.
15  1 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 10:18
Je trouve cela quand même légèrement déplacé, ils connaissaient parfaitement ce à quoi ils s'engageaient en achetant des actions de type A, plutôt que de celles de type B. Les règles du jeu ne sont pas une surprise.
S'ils ne sont pas content, pourquoi ne vendent-ils par leurs actions ?

C'est comme aller à une boulangerie, acheter une baguette de 100g, et se plaindre que celui qui achète une flûte de 200g a plus de pain en sortant...
7  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 15/04/2019 à 11:15
Rien que pour le choix de la photo ça mérite +1
6  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 30/06/2019 à 12:23
Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
L'Italie inflige à Facebook une amende d'1,1 million de dollars

En décembre 2018, l'agence avait condamné Facebook à une amende de 10 millions d'euros pour avoir induit en erreur ses utilisateurs en raison de ses pratiques de connexion et au mois de mars de cette année, elle a mis en cause Facebook sur l'utilisation abusive des données, mais cette fois là, le géant des réseaux sociaux avait choisi de payer un montant réduit de 52000 euros dans l'espoir de régler le problème.
Il faut changer d'échelle pour tout remettre en perspective :
Je vous informe que Facebook réalise un chiffre d'affaires de 1 776 $ par seconde qui passe (24/24h sur 365j), la première amende représente 619 secondes d'activité de Facebook et la deuxième : 29 secondes.

Sous cet angle, c'est tout de suite beaucoup plus parlant, vous ne trouvez pas ?
6  0 
Avatar de schmiddy
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/03/2019 à 15:20
Je ne suis pas surpris. Facebook n'a pas la même emprise sur la nouvelle génération. J'ai créé mon compte en 2007 ou 2008, à l'époque où en effet Facebook n'était pas encore traduit, et c'était le seul réseau social qui visait large, à l'inverse de MySpace plus orienté artistique. Au fil du temps, de nouveaux réseaux sociaux sont apparus et Facebook n'a fait que tenter de suivre pour enrayer son érosion et l'émergence de ces nouveaux réseaux spécialisés dans un domaine (LinkedIn pour l'emploi par exemple). Je ne sais pas si c'est moi qui vieillis ou non, mais Facebook m'insupporte depuis des années avec la publicité omniprésente, la timeline qui me présente tout sauf ce que j'attends d'un réseau social, c'est à dire l'actualité de mon réseau. Au final après 4-5 ans en friche mais des nettoyages de liste d'amis réguliers, j'ai fini par désactiver mon compte il y a quelques mois. Ce n'est pas tant les scandales qui m'ont fait quitter FB car j'étais parfaitement conscient de ce que je faisais, c'est simplement que FB est devenu une gigantesque poubelle d'internet, tout comme le réseau à l'oiseau qui pourtant était plutôt intéressant il y a encore quelques années. Désormais, je "réseaute" autrement ; ce qui m'inquiète est qu'au final LinkedIn devient un peu comme Facebook, on commence à y voir de tout et n'importe quoi.

Simplement, je redécouvre les agrégateurs de flux RSS et je me suis fait un Feedly aux petits oignons pour cibler ce qui m'intéresse et je reste en contact avec mes relations perso / pro différemment... comme je faisais avant Facebook.
5  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 11:28
Fin 1er trimestre 2019 :

Entreprise Trésorerie Chiffre d'affaires
Google 113 milliards $ 137 milliards $
Apple 245 milliards $ 265 milliards $
Facebook 45 milliards $ 56 milliards $
Amazon 37 milliards $ 242 milliards $
Microsoft 131 milliards $ 110 milliards $
Dell 15 milliards $ 90 milliards $
Uber 8 milliards $ 11 milliards $
Total 594 milliards $ 911 milliards $

Total GAFAM : 571 milliards de $ de trésorerie
Total GAFAM : 810 milliards de $ de chiffre d'affaires (Cela représente grosso modo le PIB cumulé de 90 pays de la planète sur 194)

tu veux lutter toi ? A part la puissance de feu d'un état comme la Chine, je ne vois pas comment tout ce petit monde ne pourrait pas racheter n'importe quelle société concurrente ou qui commencerait à marcher sur leur plates bandes (d'ailleurs c'est se qui se passe, d'où l'entrevue d'un abus de position dominante)
5  0 
Avatar de Titnain
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 16/07/2019 à 13:32
Alors évidemment je suis contre les abus, contre l'utilisation de nos données personnelles, etc. Mais je trouve ça quand même un peu abusé.... C'est quoi l'idée ? Mettre un quota maximum d'employé pour les entreprises ? Un quota maximum de vente/prestations ?
Hum, comment dire. L'idée c'est de supprimer un trust. De la même manière que Rockefeller s'est fait démanteler sa Standard oil.

Pour information, un trust n'est jamais bon, ni pour le consommateur ni pour le pays. Aujourd'hui on est arrivé à quelque chose d'encore plus gros, d'encore plus pesant sur l'économie d'un pays et même l'économie mondiale ( Les GAFAMs ont des revenus plus importants que certains PIB).

Il est normal et plutôt sain de vouloir abaisser leur pouvoir et leur main-mise. D'autant plus que Facebook a déjà commencé à vouloir s'étendre sur le marché bancaire. Une société qui aurait un aussi gros pouvoir serait véritablement dangereuse.

Il est grand temps d'agir d'après moi.
5  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/02/2019 à 13:34
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
ils n'auraient pas fait autre que ce que pratique la presse d'opinion ou les médias télévisés depuis toujours.
Non, c'est tout de même différent et l’enquête l'a prouvé ( et Cambridge Analytica l'a reconnu): ils ont envoyé des messages ciblés, directement sur les comptes FB des personnes, et en fct de leur profil.
La 2em différence avec la presse c'est que ces messages sont dissimulés et difficilement traçable.
4  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/04/2019 à 15:42
Le cout du téléchargement du carnet d'adresse c'est ce que les journalistes avaient supputés quand l'affaire avait déjà été révélée dans la news précédente, et cette confirmation prouve que c'est exactement ce qu'ils ont fait.
Pour moi cela va au delà d'une violation du RGPD, Zuckerberg devrait écoper de 10 ans de prison ferme pour piratage de données.
4  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 10:47
Citation Envoyé par eldran64 Voir le message
PLe fait que Marc soit encore à la tête de son entreprise est peut être l'une des meilleure chose qui soit pour FB (pour les utilisateurs) mais pas forcément pour les comptes de la boite.
Euh malgré le raffut, ça roule plutôt bien pour FB : de ce document, tu peux juste extraire ceci :
Cash and cash equivalents and marketable securities – Cash and cash equivalents and marketable securities were $45.24 billion at the end of the first quarter of 2019.
45 milliards de dollars et des brouettes de réserves de cash au 1er trimestre 2019, ça laisse le temps de se retourner.

Après le seul moyen que les actionnaires minoritaires ont pour renverser la situation c'est de croiser les doigts pour que le compte rendu de l'enquête fédérale US sur l'abus de position dominante soit au vitriol. Ça va coûter, c'est sûr mais comme on dit c'est peut-être un mal pour un bien.
4  0