Amazon atteint 100 millions de vente d'appareils intégrant Alexa
Son assistant vocal intelligent

Le , par Jonathan, Chroniqueur Actualités
Amazon Alexa, plus connu sous le nom Alexa, est un assistant virtuel développé par Amazon et utilisé pour la première fois dans les enceintes intelligentes Amazon Echo et Amazon Echo Dot. Il est capable d'interaction vocale, de jouer de la musique, de lister des tâches à effectuer, de régler des alarmes, de diffuser des podcasts, de lire des livres audio et de fournir des informations sur la météo, la circulation, les sports et d'autres informations en temps réel, telles que les actualités.

Bien qu’ayant connu un énorme succès en détenant au premier trimestre 2016, 80 % du marché mondial des assistants intelligents selon Canalys, Alexa d'Amazon a dû céder du terrain à des acteurs qui n'étaient même pas comptabilisés deux ans plus tôt. Mais Amazon n’a pas arrêté de se battre et d’innover au point d’obtenir en octobre dernier, un brevet pour Alexa qui lui permettrait de déterminer si vous êtes malades et vous proposer d'acheter des médicaments.

L’intérêt des utilisateurs pour Alexa s’est grandement fait ressentir ces derniers temps au point même d’aller au-delà des espérances de la société. Grâce au vice-président directeur des produits et services chez Amazon, Dave Limp, on a pu apprendre que la société a vendu plus de 100 millions d'appareils avec Alexa à bord. Limp n'a pas précisé la quantité vendue de chaque appareil et Le chiffre de 100 millions inclut également des appareils qui ne sont pas fabriqués par Amazon, mais qui sont des appareils partenaires dans lesquels Alexa est intégré.


Et à ce sujet Limp ne semble pas trop craindre que des appareils Alexa tiers nuisent à la marque Alexa, car Amazon veille à ce que tout avec Alexa respecte la politique de confidentialité d’Amazon et n’abuse pas de l’utilisation des données.

Alexa semble occuper une présence plus exclusive dans le domaine des maisons intelligentes que Google, qui a réussi à expédier plusieurs de ses appareils Google Home, notamment le Google Home Mini. Bien qu'Amazon ait ce qui semble être une solide avance sur ses concurrents, Limp ne croit pas qu'une entreprise dominera le marché des assistants numériques et le mentionne en ces termes : « je ne pense pas que cela tombe dans un événement sportif où il y aura un gagnant. Il y aura plusieurs joueurs dans un avenir prévisible. Je ne pense pas non plus que ce ne sera que deux. Je pense qu'il y aura plus que cela. »

Limp souhaite que Alexa utilise autant d'appareils que possible, et il souhaite que ces appareils en fassent autant que possible. « Je pense qu'un jour, les terminaux tiers activés par Alexa seront peut-être bien plus volumineux que ce que nous produisons nous-mêmes » déclare-t-il. Son équipe se concentre donc sur la création d'outils et d'API pour les développeurs tiers, parallèlement à la création de produits Echo.

Amazon a pour objectif principal de permettre à ses partenaires de produire davantage d’Alexa en 2019, mais aussi de s’étendre encore plus à l’international pour que ces chiffres n’en soient que meilleurs.

Sources : David Limp: SVP, Devices & Services at Amazon.com

Et vous ?

Vous êtes-vous déjà servi d'un appareil doté d'Alexa ?
Comment entrevoyez-vous l'avenir de ce produit face à la concurrence ?

Voir aussi :

Amazon obtient un brevet pour Alexa qui lui permettrait de déterminer si vous êtes malades et vous proposer d'acheter des médicaments
Alexa d'Amazon cède du terrain à des acteurs qui n'étaient même pas comptabilisés il y a deux ans
D'ici fin 2019, Amazon aura complètement abandonné les bases de données d'Oracle selon le PDG d'Amazon Web Services


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Jonathan Jonathan - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 07/01/2019 à 9:42
Amazon révèle que plus de 10000 employés travaillent sur Alexa
ainsi que sur les appareils Echo qu’il alimente

La multinationale américaine Amazon fait beaucoup parler d’elle ces derniers temps et il faut reconnaitre tout de même que ses récentes innovations ont le mérite de ne pas laisser le public indifférent. On se souvient qu’il y a moins de 2 mois, Amazon lançait un service qui utilise l'apprentissage automatique pour extraire des informations médicales clés à partir des dossiers des patients. Mais jusqu’à présent, le produit d’Amazon qui fait le plus parlé de lui est Alexa, un assistant virtuel capable d’interaction vocale et susceptible d’être installé dans plusieurs appareils électroniques.

Nous avons récemment appris que ce produit avait permis à Amazon de franchir le cap des 100 millions de vente et visiblement, il n’a pas fini de faire parler de lui. En effet, mardi dernier à la conférence Tech D.Live du Wall Street Journal à Laguna Beach en Californie, Dave Limp, vice-président directeur des produits et services chez Amazon, a déclaré que la société emploie plus de 10000 personnes travaillant sur son assistant virtuel Alexa et sur les appareils Echo qu’il alimente.

Limp a également présenté lors de cette conférence, de nouveaux domaines dans lesquels Alexa pourra se développer dans les années à venir, notamment dans les bureaux, les voitures et les chambres d'hôtel. Dans l’optique de dominer les secteurs des technologies de pointe, l’entreprise compte multiplier les investissements et prévoit d’embaucher environ 50000 personnes dans deux nouveaux centres qu'elle compte construire à New York et dans le nord de la Virginie.


Amazon a annoncé sa décision mardi sur ces deux sites et Limp a déclaré qu’Amazon les avait choisis en raison de la disponibilité de talents. Ceci risque engendrer une bataille entre Amazon et Google surtout lorsqu’on sait que Google a décidé le mois dernier d’investir un milliard de dollars dans un nouveau campus à New York.

Au cours de l’année écoulée, Amazon a étendu son service d’assistant virtuel à une grande variété de périphériques, allant d’Echo Auto pour voitures à un four à micro-ondes compatible avec Alexa. La société a vendu environ 47 millions d'appareils de la famille Echo depuis son lancement fin d’année 2014, ce qui lui confère environ 51 % de part du marché des haut-parleurs intelligents, selon Loup Ventures.

Mais l’entreprise est inquiète de l’impact que pourrait avoir sur les clients, les droits de douane du président Trump sur les importations en provenance de Chine, car il faut savoir que l’administration Trump a imposé des droits de douane de 10 % sur les importations chinoises à hauteur de 200 milliards de dollars et a menacé de porter ce taux à 25 %. Limp a donné son avis à ce sujet en ces termes : « si les tarifs montent, cela devient effectivement une taxe non sur les pays ou les entreprises, mais finalement sur les clients. »

Plusieurs entreprises, afin de s’ajuster aux tarifs imposés, ont décidé d’augmenter les prix de leurs produits, tandis que d’autres font face à des coûts de matières premières plus élevés. En ce qui concerne Amazon, la société ne s’est pas encore prononcée sur la façon dont elle fera face à ce problème.

Source : wall street journal

Et vous :

Comment entrevoyez-vous la bataille pour l’acquisition des talents entre Google et Amazon dans la ville de New York ?
Comment pensez-vous qu’Amazon devrait réagir concernant ces droits de douane ?

Voir aussi :

Amazon lance un service qui utilise l'apprentissage automatique pour extraire des informations médicales clés à partir des dossiers des patients
Une fausse application de configuration pour Alexa d'Amazon grimpe les échelons dans l'App Store d'Apple, avant d'être supprimée
Amazon atteint 100 millions de vente d'appareils intégrant Alexa, son assistant vocal intelligent
Avatar de i5evangelist i5evangelist - Membre habitué https://www.developpez.com
le 07/01/2019 à 15:01
Dire qu'il suffirait de couper internet pour que toute cette folie s'écroule ^^

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web