Microsoft confirme que les utilisateurs de Windows 10 risque de tester une mise à jour instable
Lorsqu'ils font la mise à jour manuellement

Le , par Bill Fassinou, Chroniqueur Actualités
Dans un billet de blog, Michael Fortin, vice-président de Windows, nous donne un aperçu de la manière dont Microsoft fournit les mises à jour critiques à grande échelle en tant que composants clés de son système d'exploitation. Chaque mois, Microsoft publie trois lots de mises à jour. Le deuxième mardi de chaque mois, également appelé « Patch Tuesday », est une mise à jour de qualité qui inclut des correctifs de sécurité à des problèmes de sécurité. Microsoft les qualifie de "B" ; "B" faisant référence à la deuxième semaine du mois. Elles contiennent tous les correctifs publiés antérieurement pour éviter la fragmentation du système d'exploitation pouvant entraîner des problèmes de fiabilité et de vulnérabilité lorsqu'un seul sous-ensemble de correctifs est installé. Elles constituent les seules versions mensuelles régulières qui incluent à la fois de nouveaux correctifs de sécurité et des correctifs de sécurité déjà publiés.

Microsoft publie également des mises à jour facultatives au cours des troisième et quatrième semaines de chaque mois. Celles-ci sont appelées "C" et "D". Ce sont des versions préliminaires, principalement destinées aux clients commerciaux et aux utilisateurs avancés qui « recherchent » des mises à jour. Ces mises à jour ont uniquement des correctifs non liés à la sécurité. Le but de ces versions est de fournir une visibilité et de permettre de tester les correctifs non liés à la sécurité qui seront inclus dans la version suivante de mise à jour « Patch Tuesday ». Les utilisateurs avancés peuvent accéder aux versions « C » et « D » en accédant à Paramètres > Mise à jour et sécurité > Windows Update, puis en cliquant sur la case « Rechercher les mises à jour ». Or, l'utilisateur lambda recherche manuellement les mises à jour et n'attend pas qu'elles soient déclenchées automatiquement. Car, il estime que c'est un moyen sûr d'obtenir les mises à jour de son système le plus rapidement possible. Malheureusement, c’est exactement le contraire.


Comme le dit Michael Fortin dans le billet de blog, les versions « C » et « D » des mises à jour effectuées manuellement « ne comportent que des correctifs non liés à la sécurité [...] et ont pour objectif de fournir une visibilité sur les correctifs non liés à la sécurité et de les tester ». Les centaines de millions d'utilisateurs de Windows qui font leur mise à jour manuellement ignorent donc qu'ils téléchargent une version test de la mise à jour régulière. Microsoft devrait peut-être afficher un avertissement avant que les utilisateurs de Windows 10 ne cliquent sur le bouton "Rechercher les mises à jour".

Microsoft « fournit également des mises à jour qui ne suivent pas un calendrier de publication standard. Nous appelons cela des versions à la demande. Ils sont utilisés dans des cas atypiques où nous détectons un problème et ne pouvons pas attendre la prochaine version mensuelle car les périphériques doivent être mis à jour immédiatement pour corriger des vulnérabilités de sécurité ou pour résoudre un problème de qualité affectant plusieurs périphériques ». Ce billet de blog de Microsoft fait suite aux bogues détectés dans la dernière version de la mise à jour de Windows qui a supprimé les fichiers des utilisateurs.


Rappelons que le 3 octobre dernier, Microsoft a annoncé la disponibilité de Windows 10 October 2018. Avec cette nouvelle mise à jour dont le nom de code est Redstone 5, Microsoft a embrassé Android comme système d’exploitation mobile pour Windows. Si la mise à jour apportait nouveautés, améliorations et corrections de bogues, Microsoft a été contraint d’annoncer que le processus de déploiement de Windows 10 1809 était mis à l’arrêt. L’annonce a fait suite à des rapports de fichiers manquants après l’application de la mise à jour. Windows 10 October 2018 n’était donc plus disponible en téléchargement manuel. L’entreprise a recommandé à ceux qui ont pu arriver au terme de l’opération de « ne pas procéder à l’installation et d’attendre qu’un nouveau média soit disponible ». Il y avait donc eu ce problème à résoudre et d’autres signalements à gérer.

En effet, après l’application de la mise à jour, des utilisateurs ont également remonté que les applications du Microsoft Store ne se connectent pas à Internet. « Par exemple, Microsoft Edge ne peut se connecter à aucun site Web et affiche le message "Hmmm...impossible d’atteindre cette page". Les applications comme Mail, Calendrier et News ne fonctionnent pas correctement. Microsoft Store m'indique de vérifier ma connexion », pouvait-on lire sur un forum dédié aux utilisateurs de Windows 10. On ne sait combien d’utilisateurs sont affectés par ce bogue. Même dans le cas où il s’agit d’un faible pourcentage, la surprise demeure étant donné que les tests de ces mises à jour mobilisent des millions d’Insiders.


En novembre dernier, Microsoft a annoncé la reprise du déploiement de la mise à jour October 2018 Update. Si les testeurs inscrits au programme Windows Insiders ont reçu une nouvelle version de cette mise à jour quelques jours plus tard, il aura fallu attendre un peu plus d’un mois pour que la mise à jour October 2018 Update de Windows 10 soit enfin, de nouveau, en déploiement aux autres utilisateurs. Michael Fortin, vice-président de Windows, a annoncé dans un billet de blog qui sera suivi par d’autres que Microsoft compte améliorer la fiabilité et la stabilité de son système d’exploitation.

« Aujourd'hui, nous publions à nouveau la mise à jour d'octobre 2018 après nous être arrêtés pour enquêter sur un problème mineur mais sérieux. C’est la première fois dans l’histoire de « Windows en tant que service » de Windows 10 que nous prenons une telle mesure et, en tant que telle, nous avons naturellement posé des questions sur le travail que nous effectuons pour tester et valider la qualité de Windows avant de commencer un déploiement généralisé. Alors que nos mesures de qualité montrent des tendances globales en amélioration pour chaque version successive de Windows 10, si un seul client rencontre un problème avec l'une de nos mises à jour, nous le prenons au sérieux. Aujourd’hui, je vais vous présenter un aperçu de la manière dont nous travaillons pour améliorer en permanence la qualité de Windows et notre approche Windows en tant que service. Dans le cadre de notre engagement à être plus transparent en ce qui concerne notre approche de la qualité, ce blog sera le premier d'une série d'explications plus approfondies du travail que nous accomplissons pour fournir la qualité dans nos versions de Windows », disait-il.

À peine la quinzaine écoulée, la firme de Redmond a annoncé vers fin novembre qu’il y avait encore de nouveaux soucis avec la mise à jour d'octobre 2018. « Après l’installation de cette mise à jour, certains utilisateurs ne pourront définir certaines applications Win32 comme programme par défaut pour certains types de fichiers à l’aide de la commande Ouvrir avec … ou en passant par Paramètres > Applications > Applications par défaut. [...] Après l’installation de cette mise à jour, les utilisateurs risquent de ne pas être à même de faire usage de la barre de recherche au sein de Windows Media Player pendant la lecture de fichiers spécifiques », a déclaré Microsoft.

Source : Billet de blog

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Windows 10 : Microsoft annonce la disponibilité de la mise à jour October 2018 qui débarque avec l'application Your Phone

Windows 10 October update : Microsoft reprend le déploiement arrêté il y a un mois, car la MàJ supprimait des fichiers chez certains utilisateurs

Le redéploiement de Windows 10 October 2018 Update se rapproche un peu plus avec la sortie de la build 17763.103 pour les Insiders et de correctifs

Microsoft arrête le déploiement de Windows 10 October 2018 à cause d'un bogue qui provoque la suppression des fichiers des utilisateurs


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Bill Fassinou Bill Fassinou - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 18/12/2018 à 18:50
Windows 10 October 2018 : Microsoft dit avoir corrigé tous les bogues et les problèmes signalés
et propose une nouvelle mise à jour plus stable

Microsoft a annoncé avoir résolu tous les bogues et les problèmes signalés par les utilisateurs et ceux relevés par ses ingénieures pour la mise à jour Windows 10 October 2018. Dans un récent billet de blog, la firme annonce que cette mise à jour inclut des améliorations de qualité. Aucune nouvelle fonctionnalité du système d'exploitation n'est introduite dans cette mise à jour. Les utilisateurs peuvent donc récupérer cette mise à jour et l’installer en toute quiétude. Car, le géant américain dit n'avoir connaissance d’aucun problème avec cette nouvelle mise à jour. Avant d'installer cette mise à jour, Microsoft « vous recommande vivement d'installer la dernière mise à jour de la pile de maintenance (SSU) pour votre système d'exploitation avant d'installer la dernière mise à jour cumulative (LCU). Les SSU améliorent la fiabilité du processus de mise à jour afin d'atténuer les problèmes potentiels lors de l'installation de la LCU ». Si vous utilisez Windows Update, la dernière SSU ( KB4470788 ) vous sera proposée automatiquement, annonce Microsoft.

« Cette mise à jour sera téléchargée et installée automatiquement à partir de Windows Update », déclare Microsoft. Cette nouvelle mise à jour serait donc stable et proposée automatiquement à tous les utilisateurs via Windows Update. La firme de Redmond note que pour cette fois-ci, tous les problèmes (fichiers manquants, incompatibilité avec iCloud, problèmes liés à certains nouveaux pilotes d’affichage d'Intel, les clients VPN F5, le logiciel de sécurité de Trend Micro, etc...) que les utilisateurs ont pu rencontrer avec Redstone 5 et ceux relevés par l’équipe de Microsoft, il y a deux mois de cela, ont pour la plupart tous été résolus. Microsoft a tenu à dire que son système étant l’un des plus complexes et que les machines ne possédant pas la même architecture, qu’il a fallu du temps pour le tester afin de s’assurer que cette mise à jour est utilisable.


Rappelons que le 3 octobre dernier, Microsoft avait annoncé la disponibilité de Windows 10 October 2018. Avec cette nouvelle mise à jour dont le nom de code est Redstone 5, Microsoft a embrassé Android comme système d’exploitation mobile pour Windows. Si la mise à jour apportait nouveautés, améliorations et corrections de bogues, Microsoft a été contraint d’annoncer que le processus de déploiement de Windows 10 1809 était mis à l’arrêt. L’annonce a fait suite à des rapports de fichiers manquants après l’application de la mise à jour. Windows 10 October 2018 n’était donc plus disponible en téléchargement manuel. L’entreprise a recommandé à ceux qui ont pu arriver au terme de l’opération de « ne pas procéder à l’installation et d’attendre qu’un nouveau média soit disponible ». Il y avait donc eu ce problème à résoudre et d’autres signalements à gérer.

En effet, après l’application de la mise à jour, des utilisateurs ont également remonté que les applications du Microsoft Store ne se connectent pas à Internet. « Par exemple, Microsoft Edge ne peut se connecter à aucun site Web et affiche le message "Hmmm...impossible d’atteindre cette page". Les applications comme Mail, Calendrier et News ne fonctionnent pas correctement. Microsoft Store m'indique de vérifier ma connexion », pouvait-on lire sur un forum dédié aux utilisateurs de Windows 10. L’entreprise a donc invité les utilisateurs à ne pas installer cette mise et d’espérer dans les prochains mois qu’une mise à jour jugée stable soit disponible.

En novembre dernier, Microsoft a annoncé la reprise du déploiement de la mise à jour October 2018 Update. Si les testeurs inscrits au programme Windows Insiders ont reçu une nouvelle version de cette mise à jour quelques jours plus tard, il aura fallu attendre un peu plus d’un mois pour que la mise à jour October 2018 Update de Windows 10 soit enfin, de nouveau, en déploiement aux autres utilisateurs. Michael Fortin, vice-président de Windows, a annoncé dans un billet de blog qui sera suivi par d’autres que Microsoft compte améliorer la fiabilité et la stabilité de son système d’exploitation.

Plus tôt ce mois, la firme a aussi prévenu que les utilisateurs risqueraient de tester une mise à jour instable de Windows 10 lorsqu'ils font la mise à jour manuellement. Dans un billet de blog, Michael Fortin, vice-président de Windows, a donné un aperçu de la manière dont Microsoft fournit les mises à jour critiques à grande échelle en tant que composants clés de son système d'exploitation. Chaque mois, Microsoft publie trois lots de mises à jour. Le deuxième mardi de chaque mois, est une mise à jour de qualité qui inclut des correctifs de sécurité à des problèmes de sécurité. Microsoft les qualifie de "B" ; "B" faisant référence à la deuxième semaine du mois. Elles contiennent tous les correctifs publiés antérieurement pour éviter la fragmentation du système d'exploitation pouvant entraîner des problèmes de fiabilité et de vulnérabilité lorsqu'un seul sous-ensemble de correctifs est installé.

Elles constituent les seules versions mensuelles régulières qui incluent à la fois de nouveaux correctifs de sécurité et des correctifs de sécurité déjà publiés. Microsoft publie également des mises à jour facultatives au cours des troisième et quatrième semaines de chaque mois. Celles-ci sont appelées "C" et "D". Ce sont des versions préliminaires, principalement destinées aux clients commerciaux et aux utilisateurs avancés qui recherchent des mises à jour. Ces mises à jour ont uniquement des correctifs non liés à la sécurité. Le but de ces versions est de fournir une visibilité et de permettre de tester les correctifs non liés à la sécurité qui seront inclus dans la version suivante de mise à jour « Patch Tuesday ».

Source : Microsoft

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Microsoft confirme que les utilisateurs de Windows 10 risque de tester une mise à jour instable lorsqu'ils font la mise à jour manuellement

Windows 10 : Microsoft annonce la disponibilité de la mise à jour October 2018 qui débarque avec l'application Your Phone

Windows 10 October update : Microsoft reprend le déploiement arrêté il y a un mois, car la MàJ supprimait des fichiers chez certains utilisateurs

Le redéploiement de Windows 10 October 2018 Update se rapproche un peu plus avec la sortie de la build 17763.103 pour les Insiders et de correctifs

Microsoft arrête le déploiement de Windows 10 October 2018 à cause d'un bogue qui provoque la suppression des fichiers des utilisateurs
Avatar de Darktib Darktib - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 19/12/2018 à 15:30
C'est pas trop tôt !

J'aimerais surtout qu'ils arrêtent de développer des nouvelles fonctionnalités pendant 1 an, et se concentrent uniquement sur la qualité (moins de bugs / système plus performant et léger / etc.). Enfin, on peut toujours rêver...
Avatar de ShigruM ShigruM - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 19/12/2018 à 18:57
Citation Envoyé par Darktib Voir le message
C'est pas trop tôt !

J'aimerais surtout qu'ils arrêtent de développer des nouvelles fonctionnalités pendant 1 an, et se concentrent uniquement sur la qualité (moins de bugs / système plus performant et léger / etc.). Enfin, on peut toujours rêver...
ils le font déjà, chaque nouvelle versions de windows 10 est plus performante que l'ancienne et a moins de bug (connu)
Avatar de chrtophe chrtophe - Responsable Systèmes https://www.developpez.com
le 20/12/2018 à 8:16
chaque nouvelle versions de windows 10 est plus performante que l'ancienne et a moins de bug (connu)
Pour les bugs, c'est pas ce que je constate, à chaque grosse mise à jour, je vois augmenter le nombre de systèmes devant être réinstallé. Quand à la performance, je ne vois pas de différence significative en positif ou négatif.
Avatar de Citrax Citrax - Membre habitué https://www.developpez.com
le 21/12/2018 à 4:03
A voir si cela est vrai mais encore merci pour les ecrans bleus.............!
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web