Pourquoi les développeurs informatique ont-ils des salaires 5x plus élevés aux USA
Que dans les autres pays ?

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
On s’est tous retrouvés à un moment de notre carrière à se demander quelle est la destination qui nous assure de renflouer nos caisses au maximum ; de profiter du salaire le plus élevé possible. Dans le processus de recherche de réponses, l’un des aspects les plus importants à évaluer est celui du rapport entre l’offre et la demande. Dans un domaine d’activité précis, un pays qui exhibe une demande supérieure à l’offre marque un point.

C’est le cas des États-Unis dans l’univers du développement informatique. Au pays de l’oncle Sam, l’industrie de la Tech. est une grosse composante de l’économie. D’après de récents chiffres du Cyberstates 2018 (une analyse annuelle de l’industrie américaine publiée par CompTIA), elle est classée comme 5e contributeur dans 22 états et se retrouve dans le top 10 lorsqu’on prend en compte une vingtaine d’autres. Pour ne prendre que le cas de l’IT seul, le Cyberstates 2018 prévoit une augmentation de 13 % du taux d’emploi entre 2016 et 2026 ; c’est dire quels seront les besoins futurs du pays en professionnels de l’IT. Les États-Unis comptent six des plus grosses enseignes de l’IT dans le top 10 mondial et on peut déjà voir la guerre qu’elles se font sur le terrain pour s’attacher les services de travailleurs qui constituent une denrée rare.

Aux USA, il est courant de voir des mastodontes comme Google ou Apple offrir des salaires de 100 000 à 200 000 $. Dans des domaines qui ont le vent en poupe comme l’intelligence artificielle, les experts ont des paies annuelles qui, dans certains cas, frôlent le million de dollars. En 2016, OpenAI d’Elon Musk a arraché Sutskever et Ian Goodfellow – deux chercheurs en IA – à Google grâce à des salaires respectifs de 1,9 million et 800 000 dollars l’an. Une étude de Hired publiée sur cette plateforme avait déjà souligné ces disparités. Hors des États-Unis, les entreprises du logiciel sont bien moins généreuses avec les développeurs. Selon les statistiques de la plateforme de recrutement, le salaire réel moyen d’un ingénieur logiciel n’est que de 73 000 $ à Londres et de 55 000 $ à Paris.


Un volet additionnel pour voir plus clair sur cette question de traitement salarial est celui du coût de la vie qui inclut des charges comme le loyer, le prix de l’immobilier, la nourriture, le transport, les services publics, les taxes foncières, etc. Une publication de Hired parue en début d’année apporte la lumière et il en ressort qu’en prenant ces paramètres en compte, le salaire d’un professionnel de l’IT à Paris remonte à 85 000 $. D’après les chiffres publiés par Hired, un travailleur installé à San Francisco a une paie de 142 000 $ en moyenne, soit 67 % de plus. En Europe, la ville de Londres est considérée comme l’une des plus chères, mais on peut bien voir que même après réévaluation le salaire d’un développeur qui y réside sera inférieur à celui de son homologue aux USA.


Ces développements laissent apparaître les États-Unis comme l’eldorado pour les informaticiens, mais avant d’y être un tour à la rubrique emploi.developpez.com est conseillé. 19000 offres d’emploi en informatique y attendent les visiteurs et le tour d’horizon ne se fera pas sans guide puisqu’ils disposent d’une cartographie complète des langages les plus demandés et les moins payés.

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Les ingénieurs du logiciel bénéficient-ils d’une meilleure évaluation de leur salaire aux USA ?

Quel commentaire faites-vous du cas de la France qui connaît une pénurie d’informaticiens ?

Êtes-vous satisfait de votre traitement salarial en tant qu’informaticien dans un pays francophone ?

Voir aussi :

Étude : les salaires des développeurs et de l'IT en France sont parmi les plus bas, pour quelle raison selon vous ?

À coût de la vie égal, le salaire d'un professionnel de l'IT à San Francisco est 67 % plus élevé que celui d'un Parisien, d'après une étude de Hired


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 11/12/2018 à 17:55
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Qu’en pensez-vous ?
bonsoir je l'ai écris maintes fois sur ce forum ,
d'une part le marché américain fait de plus de 300 millions d'habitants par rapport au marché français de 60millions ce qui fait qu'un logiciel vendu rapportera bien plus en chiffre d'affaire.

Donc qu'une entreprise américaine embauche 5 informaticiens en plus ça ne changera pas grand chose pour budgétiser les salaires puisque le chiffre d'affaire sera plus élevé.
Ce qui est loin d'être le cas pour les entreprises françaises
Ensuite le secteur du génie logiciel exporte largement ses produits à travers le monde je développe avec Visual Studio, mon navigateur internet c'est Firefox ou IE, je fais des graphismes avec Photoshop etc..

sans compter les investisseurs ( business angels ) qui disposent de plus gros fonds financiers aux USA.
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 11/12/2018 à 17:58
Les ingénieurs du logiciel bénéficient-ils d’une meilleure évaluation de leur salaire aux USA ? Ils bénéficient surtout du capitalisme sauvage du pays avec peu de services et peu d'impôt. Là, c'est une période faste, mais quand ça va retomber, ça va être sauvage... Les geeks de chez Lehman Brothers en 2008 se sont trouvé massivement dehors avec leur carton !

Quel commentaire faites-vous du cas de la France qui connaît une pénurie d’informaticiens ? La France est sclérosée essentiellement avec ses contrats de travail hyper contraignant pour les deux parties. Ça rend la mobilité très difficile et permet aux SSII de garder leur monde avec des conditions pas très reluisantes. Changer de job en quelques semaines comme je l'ai fait ici lorsqu'un nouvel employeur ne correspondait pas à mes attentes, impossible en France, t'es obliger de subir pendant au moins quelques mois.

Êtes-vous satisfait de votre traitement salarial en tant qu’informaticien dans un pays francophone ? Je suis dans un pays bilingue, mais je vais tout de même me permettre de répondre
Mon salaire est assez proche de ce que j'aurais en France, ce qui change, c'est le niveau de vie et les conditions de travail. Et c'est essentiellement ce dernier point qui me fait rester au Canada, je ne me vois absolument pas retravaillé avec des chefaillons français qui bloquent toutes initiatives personnelles. Donc le salaire, même à 50% de ce que je gagne, je ne retourne pas en France...
Avatar de bogonbo bogonbo - Inactif https://www.developpez.com
le 11/12/2018 à 19:58
et paradoxalement personne n'a envie d'aller vivre aux USA, chercher l'erreur (et non l'erreur n'est pas Donald Trump, elle est beaucoup plus ancienne)

Au contraire même, chez moi on brûle le drapeau USA on se torche les fesse avec mais jamais on iras chez eux. La Finlande fait beaucoup plus rêver, le salaire ne fait pas tous....

Au passage, y'a combien de jours de congé aux USA ? le chiffre et assez révélateur des conditions de vie la bas....
Avatar de kbadache kbadache - Membre régulier https://www.developpez.com
le 11/12/2018 à 20:02
La question est mal posée.
Comparer le salaire d'un pays avec un autre n'est pas possible ou alors il faut prendre en compte tout le coup de la vie.
Pourquoi au Etats-Unis une mutuelle coûte 500 $ par mois?

La question est plutôt, pourquoi le manque d'offre par rapport à la demande ne fait pas monter les salaires ?
Réponse, parce que les développeurs ne savent pas se vendre, ils sont fassent à des commerciaux bien meilleurs qu'eux dans se domaine, ce qui fait qu'ils n'ont que des miettes (et les commerciaux eux se gavent).
Je connais que très peu de gens qui font jouer le marché pour gagner plus mais la majorité se contentent d'une petite augmentation se qui compliquent la tâche pour ceux qui viennent négocier derrière.
Il faut commencer à dire stop au RH quand ils commencent à parler de babyfoot, nous sommes des humains comme les autres, nous avons les mêmes charges et les mêmes envie de maison, vacances...
Les geeks ne sont plus que des jeunes sorties d'école, certains sont père/mère de famille, veulent devenir propriétaires et ne mangent pas que des pizzas.
Avatar de bogonbo bogonbo - Inactif https://www.developpez.com
le 11/12/2018 à 20:37
Citation Envoyé par kbadache Voir le message
Il faut commencer à dire stop au RH quand ils commencent à parler de babyfoot, nous sommes des humains comme les autres, nous avons les mêmes charges et les mêmes envie de maison, vacances...
merci beaucoup sa fait plaisir...
la prochaine fois je saurais a quoi m'en tenir.

parceque tu crois que c'est moi qui fixe la barèmes du salaire ? non, j'ai recu des ordres.
De toute façon une embauche c'est un contrat entre les 2 parties et pas le puissant employeux vs le pauvre salarié démunie, si tu n'es pas content de ton salaire rien ne t'oblige a accepter l'offre que je te fais dans cette entreprise, tu peut aller voir ailleurs aussi...
Avatar de Mrsky Mrsky - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 11/12/2018 à 23:22
Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
Êtes-vous satisfait de votre traitement salarial en tant qu’informaticien dans un pays francophone ? Je suis dans un pays bilingue, mais je vais tout de même me permettre de répondre
Mon salaire est assez proche de ce que j'aurais en France, ce qui change, c'est le niveau de vie et les conditions de travail. Et c'est essentiellement ce dernier point qui me fait rester au Canada, je ne me vois absolument pas retravaillé avec des chefaillons français qui bloquent toutes initiatives personnelles. Donc le salaire, même à 50% de ce que je gagne, je ne retourne pas en France...
C'est tellement vrai, je suis expat depuis bientôt 3 ans et quel pied ! Je suis en train de regarder pour rentrer au pays car là où je suis actuellement (Nouvelle-Zélande) c'est trop loin pour moi, mais l'idée de me retrouver dans une boite qui n'est que succession de responsables et managers me fout la gerbe. Du coup je regarde du côté de Montréal actuellement, tout en me disant que c'est triste que mon pays ne soit pas attirant.
Avatar de sebastiano sebastiano - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 12/12/2018 à 9:21
Citation Envoyé par bogonbo Voir le message
merci beaucoup sa fait plaisir...
la prochaine fois je saurais a quoi m'en tenir.

parceque tu crois que c'est moi qui fixe la barèmes du salaire ? non, j'ai recu des ordres.
De toute façon une embauche c'est un contrat entre les 2 parties et pas le puissant employeux vs le pauvre salarié démunie, si tu n'es pas content de ton salaire rien ne t'oblige a accepter l'offre que je te fais dans cette entreprise, tu peut aller voir ailleurs aussi...
Votre dialogue reprend un thème éprouvé en entreprise : la compréhension mutuelle.

Les RH/commerciaux/recruteurs ne comprennent pas souvent les développeurs. Et inversement.
Avatar de Alexcouter Alexcouter - Membre du Club https://www.developpez.com
le 12/12/2018 à 9:58
La question est mal posée.
Comparer le salaire d'un pays avec un autre n'est pas possible ou alors il faut prendre en compte tout le coup de la vie.
Pourquoi au Etats-Unis une mutuelle coûte 500 $ par mois?
Grave ! Au final un salaire de dev aux USA faut +/- faire une division par deux, vu que la moitié part dans des choses que nous Français avons l'habitude d'être débités sur la fiche de paie..
Avatar de sebastiano sebastiano - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 12/12/2018 à 10:15
Citation Envoyé par Alexcouter Voir le message
Grave ! Au final un salaire de dev aux USA faut +/- faire une division par deux, vu que la moitié part dans des choses que nous Français avons l'habitude d'être débités sur la fiche de paie..
La différence se fait tout de même sur le fait que tu peux CHOISIR ce pour quoi tu cotises aux USA.
Avatar de NBoulfroy NBoulfroy - Membre régulier https://www.developpez.com
le 12/12/2018 à 10:24
Je pense que le problème réside déjà dans le fait qu'en France, on estime qu'un cadre doit gagner plus qu'un technicien sauf que quand le cadre est une brelle en informatique et qu'il a sous sa responsabilité une équipe de développeurs, là est le souci car c'est eux qui en général apporte la productivité et la valeur commerciale à l'entreprise et non l'inverse.

Dans un pays, quand on estime que si tu ne finis pas cadre, tu as raté ta carrière professionnelle (vieille mentalité insupportable), on ne peut pas tirer grand chose de celui-ci.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web