Étude : les salaires des développeurs et de l'IT en France sont parmi les plus bas
Pour quelle raison selon vous ?

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Le site de recrutement Hired a réalisé une étude sur la base de près de 250 000 entretiens portant sur environ 45 000 candidats et 6 000 entreprises dans 16 grandes villes aux États-Unis, en Europe et en Australie. Les résultats de cette étude mettent en lumière de fortes disparités entre les salaires proposés aux développeurs de logiciels aux USA et en Europe. Selon cette étude, les développeurs auraient tendance à être mieux payés aux États-Unis comparés au reste du monde. Ce constat peut être expliqué par plusieurs facteurs parmi lesquels on peut citer le marché américain mature de l’IT qui fait que les rémunérations sont plus élevées.

Les salaires moyens des développeurs dans le monde (source : Hired)


Pendant des décennies, la Silicon Valley a été au centre de l’industrie de l’IT, mais l’ouverture et la montée en puissance de nouveaux hubs de nouvelles technologies à travers les États-Unis et partout dans le monde livre la baie de San Francisco et la Silicon Valley à une concurrence de plus en plus rude. En réalité, en ajustant le cout de vie dans San Francisco, des villes comme Austin, Melbourne, Seattle et Toronto deviennent de plus en plus attrayantes pour les développeurs. Les salaires y sont certes moindres, mais le cout de la vie y est très inférieur. Ainsi selon Hired, le salaire moyen d’un ingénieur logiciel à Austin est de 110 000 $. Mais si l’on ajuste ce salaire en fonction du cout de la vie à San Francisco, il est équivalent à une rémunération de 198 000 $ dans la baie (alors que le salaire moyen d’un développeur à San Francisco est de 134 000 $).

Les entreprises prennent en compte cette réalité et essayent de relocaliser leurs effectifs dans les villes où le niveau de vie est moins cher que la Silicon Valley. Cette tendance a été perçue en Australie également. Ainsi à Melbourne, près d’un quart des offres de travail pour des entreprises basées dans la ville australienne sont destinées à des candidats vivant en dehors de l’Australie.

Au niveau des salaires, il existe une disparité entre les territoires. Hors des États-Unis, les entreprises du logiciel sont bien moins généreuses avec les développeurs. Selon les statistiques de Hired, le salaire réel moyen d’un ingénieur logiciel n’est que de 73 000 $ à Londres et de 55 000 $ à Paris. Ajustés en fonction du cout de la vie à San Francisco, ces salaires moyens sont respectivement de 104 000 $ pour Londres et de 98 000 $ pour Paris. En comparant les salaires moyens, un développeur à Paris a un salaire près de 2,5 fois plus faible que le même développeur dans la Silicon Valley et son pouvoir d’achat est environ 30 % inférieur.

Les salaires des développeurs ajustés selon le coût de la vie à San Francisco (Source : Hired)


Cette étude montre que les entreprises offrent des rémunérations plus importantes aux candidats qui font un transfert vers une nouvelle ville. En effet, dans chaque marché, des entreprises cherchent à relocaliser des individus plutôt que de recruter des employés locaux, cette réalité concerne tous les marchés européen, canadien et asiatique. Les candidats non locaux peuvent gagner jusqu’à 57 % de plus que les candidats locaux. Cela prouve que les firmes sont prêtes à faire ce qu’il faut pour attirer les bons profils dans leur giron, quitte à payer les frais de déménagement.


Les offres de rémunération aux développeurs locaux et non locaux (Source : Hired)

Source : Hired

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Comment expliquez-vous cette faiblesse des salaires en France ?

Voir aussi :

Étude sur les salaires des offres d'emploi en 2016, TypeScript, Go et Ruby sont les mieux payés
LinkedIn : les métiers liés à l'informatique figurent dans la liste des métiers les plus prometteurs pour 2017 aux États-Unis


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/02/2017 à 22:39
C'est drôle de comparer des salaires bruts entre pays ! Évidemment, il n'est pas question de retraite, santé et ces détails là.
Comparer Austin avec San Francisco, c'est un peu comparer Saint-Étienne à Paris... C'est pas pareil du tout, y a des avantages et des inconvénients des deux bords !

Honnêtement, ce genre de rapport, ça fait un peu brève de comptoir, tellement les données sont traités sans grand discernement. D'ailleurs, c'est Hired une société de San Francisco qui fait du recrutement pas une société d'analyse et statistique...

Comment expliquez-vous cette faiblesse des salaires en France ?
Peut-être que c'est du au fait que c'est une société avec une base sociale avec un système de santé, des retraites, des écoles et universités gratuites, beaucoup de services, etc... d'où des prélèvements élevés dans les salaires et les entreprises, non ?
Avatar de Sammo Sammo - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 14/02/2017 à 4:30
Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ  Voir le message
C'est drôle de comparer des salaires bruts entre pays ! Évidemment, il n'est pas question de retraite, santé et ces détails là.
Comparer Austin avec San Francisco, c'est un peu comparer Saint-Étienne à Paris... C'est pas pareil du tout, y a des avantages et des inconvénients des deux bords !

Honnêtement, ce genre de rapport, ça fait un peu brève de comptoir, tellement les données sont traités sans grand discernement. D'ailleurs, c'est Hired une société de San Francisco qui fait du recrutement pas une société d'analyse et statistique...

Comment expliquez-vous cette faiblesse des salaires en France ?
Peut-être que c'est du au fait que c'est une société avec une base sociale avec un système de santé, des retraites, des écoles et universités gratuites, beaucoup de services, etc... d'où des prélèvements élevés dans les salaires et les entreprises, non ?

A un moment il faudrait aussi arrêter de se voiler la face. Les taxes en France sont beaucoup trop importantes. Je vis actuellement au Japon et je travaille pour un grand groupe américain: mon salaire net est d'un peu moins de 5keuros/mois. J'avais l'occasion de retourner en France avec exactement le même job (relocalisation) on me proposait 43k brut

Et on ne vit pas plus mal au Japon qu'en France.
Avatar de lutecefalco lutecefalco - Rédacteur https://www.developpez.com
le 14/02/2017 à 8:21
Mettons de côté tout ce qui est charges sociales, net/brut ...
En France, il n'y a aucune reconnaissance pour les dévs, pas besoin de chercher plus loin.
T'es sénior avec 5 ans d'expérience . Si tu codes encore au bout de 10 ans, t'es un raté.
Certes tu commences avec un salaire pas trop dégeulasse mais il est très vite plafonné et ne monte pas très haut.
A moins de travailler dans une boite dont l'IT est le corps de métier, le business ne comprend rien à ce que tu fais. "Bah il suffit de faire ça hein, ça semble pas bien compliqué", combien de fois j'ai entendu cela ....

Bref, j'ai un biberon à donner, je reviendrai plus tard
Avatar de blbird blbird - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 14/02/2017 à 8:50
La seule reconnaissance qu'il y a en France, ce sont pour les dirigeants, les gestionnaires d'équipes et les commerciaux. Tout ceux qui bossent pour eux sont remplaçables à souhait : pas besoin de les payer très cher.
Avatar de Wyl_Coding Wyl_Coding - Membre du Club https://www.developpez.com
le 14/02/2017 à 9:06
100% d'accord avec les deux derniers posts.
Beaucoup de dirigeants de PME ne comprennent ni les enjeux ni le temps nécessaire au développement.
On m'a déjà sorti: "quoi? 300€ pour un simple bouton?"
Retournez donc au temps des cavernes... lol
Avatar de yolle yolle - Membre actif https://www.developpez.com
le 14/02/2017 à 9:46
Citation Envoyé par Sammo  Voir le message
A un moment il faudrait aussi arrêter de se voiler la face. Les taxes en France sont beaucoup trop importantes.

C'est du pipo le coup des taxes. on nous les sort a chaque fois. on en paye pas plus en France que dans beaucoup de pays européens. Même le MEDEF ne se sert plus de cette argument, il se fait recadrer à chaque fois. Tu baisses les taxes, ils augmenteront leurs bénéfices, pas les salaires ....
Avatar de supertonic supertonic - Membre habitué https://www.developpez.com
le 14/02/2017 à 9:55
Peut que nous nous faisons allégrement écraser parce que nous ne nous défendons pas.
Le monde du développement est composé de nombreux profils, certains assez renfermés sur eux mêmes.
C'est aux développeurs c'est de faire front commun, il faut nous montrer solidaires entre nous.
Sinon continions tranquillement à nous faire bouffer par les marchands d'esclaves.
Avatar de Mat_MAT_BI Mat_MAT_BI - Membre averti https://www.developpez.com
le 14/02/2017 à 10:14
Je vous trouve assez pessimiste, si tu es un bon dev, tu es recherché, je suis à 50 KE pour faire du code SAS peinard et je ne m'emmerde pas à encadrer une équipe de branque ou à faire de la manipulation mentale de jeune diplômés pour mieux les exploiter...
Il y a des français qui kiffent se barrer à l'étranger mais qui reviennent en France dès qu'ils sont malades ou sans emploi...
c'est un peu des profiteurs quand même.. je ne cotise pas mais je viens profiter des avantages sociaux quand ça ne va pas...
et puis j'aime mon pays, désolé les sans patrie prêt à tout renier pour du fric, j'ai envie de parler français, de manger français, de boire français et d'être dans mon pays
++
Avatar de grunk grunk - Modérateur https://www.developpez.com
le 14/02/2017 à 10:55
Il y'a très certainement un problème de reconnaissance du développement en France, quoi que j'ai le sentiment que c'est entrain de s'améliorer.

A niveau d’étude égale un ingénieur info sera très vite plafonné si il ne souhaite pas faire de management , alors que par exemple un ingénieur commercial va pouvoir aller beaucoup plus loin dans sa rémunération sans pour autant changer de boulot.

Ceci étant dit , le gros problème des développeurs c'est qu'on est trop gentil. Trop bon trop con j'oserais dire.
Une grande majorité des développeurs font se métier par passion, je connais pas des masses d'autre branche ou c'est le cas. Et du coup on accepte plus facilement des rémunération faible si le job est passionnant. Perso entre un poste technologiquement intéressant et un autre chiant au possible mais bien payé mon choix ira toujours vers la technique.

Un développeur tu lui donnes un projet intéressant et du bon matos pour bosser , et y vient pas de réclamer une augmentation tous les 3 mois Et en plus con comme il est il va s'autoformer sur des nouvelles technos, sur son temps perso sans te demander un centime
Avatar de rattlehead rattlehead - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 14/02/2017 à 11:04
Citation Envoyé par lutecefalco  Voir le message
Mettons de côté tout ce qui est charges sociales, net/brut ...
En France, il n'y a aucune reconnaissance pour les dévs, pas besoin de chercher plus loin.
T'es sénior avec 5 ans d'expérience . Si tu codes encore au bout de 10 ans, t'es un raté.
Certes tu commences avec un salaire pas trop dégeulasse mais il est très vite plafonné et ne monte pas très haut.
A moins de travailler dans une boite dont l'IT est le corps de métier, le business ne comprend rien à ce que tu fais. "Bah il suffit de faire ça hein, ça semble pas bien compliqué", combien de fois j'ai entendu cela ....

Bref, j'ai un biberon à donner, je reviendrai plus tard

c'est exactement ça.
Offres d'emploi IT
Directeur de Projet Technique
Edgar People - Ile de France - Paris (75000)
Data scientist
AUBAY - Ile de France - Boulogne-Billancourt (92100)
Consultant ERP/WMS H/F
Page Personnel - Bretagne - Rennes (35000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil