24 ouvriers d'Amazon soignés à l'hôpital après qu'un robot ait déchiré accidentellement une bombe anti-ours,
Dans un entrepôt à News Jersey

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités
Le géant du commerce du détail en ligne n’échappera certainement pas aux critiques des syndicats de travailleurs et des organisations de défense des travailleurs après cet incident à la bombe anti-ours ayant rendu malades les travailleurs d’un de ses entrepôts. En effet, deux douzaines de travailleurs ont été conduits dans des hôpitaux mercredi matin à la suite d'un incident survenu dans un entrepôt d’Amazon à New jersey impliquant un robot qui a accidentellement déchiré un spray anti-ours, selon un responsable de la société.

L’un des travailleurs était dans un état critique, a déclaré John Nalbone, responsable de la communication du canton de Robbinsville à New Jersey. Les 24 travailleurs ont été admis dans cinq hôpitaux locaux, a-t-il ajouté, dans une déclaration à ABC News. Plus de 50 travailleurs du centre de traitement d’Amazon ont été touchés et ont déclaré avoir des difficultés à respirer et une sensation de brûlure à la gorge et aux yeux, a déclaré Nalbone. Tous les travailleurs devraient être libérés de l'hôpital ce jeudi.


Une enquête officielle menée à la suite de l’incident a révélé « qu’une machine automatisée a accidentellement perforé une canette de répulsion d’ours de 9 onces, libérant du concentré de capsaïcine », a déclaré Nalbone. La capsaïcine est l'ingrédient principal du spray au poivre qui produit une sensation de brûlure dans la bouche. Cependant, Nalbone a déclaré que les habitants de la région n’étaient pas en danger car les émanations ont été contenues plus tôt à l'aile sud du troisième étage du centre de traitement d’Amazon.

« Aujourd'hui, dans notre centre de traitement des commandes de Robbinsville, un aérosol endommagé a émis de fortes émanations dans une zone confinée de l'installation. La sécurité de nos employés est notre priorité absolue et, à ce titre, tous les employés de cette zone ont été transférés dans un endroit sûr et les employés souffrant de symptômes sont traités sur place. Par précaution, certains employés ont été transportés dans des hôpitaux locaux pour y être évalués et traités », a déclaré une porte-parole d'Amazon à ABC News dans un communiqué.

« Tous les employés concernés ont été ou devraient être libérés de l'hôpital dans les prochaines 24 heures. La sécurité de nos employés est toujours notre priorité absolue et une enquête complète est déjà en cours. Nous tenons à remercier tous les premiers intervenants qui ont contribué à aidé dans l'incident d'aujourd'hui », a-t-elle ajouté.

Le service d’incendie de Robbinsville intervenant sur place afin de déterminer la cause de l’incident a posté un tweet. « Le service d'incendie de Robbinsville, sur les lieux de l'entrepôt d’Amazon de New Canton Way, enquêtant sur les « émanations » de plusieurs employés se plaignant de maladie. Le service d'incendie tente d'isoler la source. »


Selon ABC News, les employés d’Amazon ne sont pas syndiqués, mais le Syndicat des détaillants, grossistes et grands magasins a publié une déclaration sur le danger que représentent les robots pour les travailleurs humains.

« Les robots automatisés d'Amazon mettent les êtres humains en danger de mort aujourd'hui, leurs effets pourraient être catastrophiques et les effets à long terme pour plus de 80 travailleurs ne sont pas connus », a déclaré le président du syndicat, Stuart Appelbaum. « La société la plus riche du monde ne peut pas continuer à être laissée pour avoir mis en danger la vie de travailleurs acharnés. Notre syndicat ne reculera pas jusqu'à ce qu’Amazon soit tenu pour responsable de ceci et pour tant autres pratiques dangereuses de travail. »

Source : ABC News

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Pourrait-on parler de manque de sécurité sur le lieu de travail dans cet incident ?

Lire aussi

D'ici fin 2019, Amazon aura complètement abandonné les bases de données d'Oracle, selon le PDG d'Amazon Web Services
Amazon est devenu pendant quelques secondes l'entreprise technologique la plus valorisée au monde, en devançant Apple, Microsoft et Alphabet
Amazon : un employé demande à son patron d'arrêter de vendre le système de reconnaissance faciale à la police, évoquant des dérives
Amazon annonce qu'il continuera de vendre sa technologie de reconnaissance faciale aux forces de l'ordre, malgré les protestations
Amazon obtient un brevet pour Alexa qui lui permettrait de déterminer si vous êtes malades, et vous proposer d'acheter des médicaments


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Walter M Walter M - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 06/12/2018 à 18:03
Bon rétablissement pour les blessés, il faut que la société prend plus de mesures pour la protection des employés.
Avatar de 10_GOTO_10 10_GOTO_10 - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 06/12/2018 à 19:50


Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ - Membre expert https://www.developpez.com
le 06/12/2018 à 20:18
Est-ce qu'il y aurait eu un article également si c'était un humain qui avait explosé une bombe lacrymo par accident ?
L'erreur, c'est surtout de stocker ce genre de produit dans un espace confiné...
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 07/12/2018 à 10:05
Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
Est-ce qu'il y aurait eu un article également si c'était un humain qui avait explosé une bombe lacrymo par accident ?
On ne sait pas, mais comme errare humanum est, c'est le propre de l'humain de se gourrer alors qu'à l'opposé on nous "vend" le robot comme error free, d'où l'article quand ça commence à cafouiller.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil