USA : Apple fait l'objet d'un recours collectif pour un défaut de filtre anti-poussière sur des Mac
Qui affecte l'écran et la carte mère

Le , par Bill Fassinou, Chroniqueur Actualités
Apple fait face à un nouveau recours collectif de la part de ses clients. Les propriétaires de Mac intentent un recours collectif en justice contre Apple accusant le géant de la technologie pour avoir sciemment vendu des iMac et des ordinateurs MacBook avec un défaut de filtre entraînant un ralentissement de la vitesse de traitement de la carte mère et des traces d'écran permanentes en raison de la poussière piégée, selon Hagens Berman. Rappelons que Hagens Berman est un cabinet d’avocats national spécialisé dans les recours collectifs et les litiges complexes qui regroupe les plus grandes sociétés et entités du monde, se battant pour les droits des consommateurs, des lanceurs d’alerte, des employés, des investisseurs et autres. La plainte a été déposée devant le tribunal américain du district nord de Californie à San Jose. Elle indique qu'Apple n'a pas installé de filtres pour les bouches d'aération des ordinateurs, ce qui a entraîné des réparations coûteuses et énervé les clients qui payaient des prix plus élevés pour leurs produits. Les propriétaires d'iMac et de MacBook signalent des problèmes récurrents avec des taches noires sur leurs écrans, des ordinateurs lents et des pannes, sans l'aide d'Apple.

En effet, les propriétaires d'iMac et de MacBook ont ​​signalé des taches noires à l'intérieur des écrans de leurs ordinateurs de bureau, ainsi qu'une lenteur excessive et des pannes de leurs ordinateurs liées à l'absence de filtre sur les ordinateurs Apple. L'ordinateur aspire de l'air pour refroidir ses composants, mais en l'absence de filtre, la poussière est piégée à l'intérieur. Cela affecte l’écran et la carte mère de l’ordinateur, car la poussière reste collée derrière l’écran et affecte la cartes mères. Cela ralentit et / ou surchauffe l’ordinateur. Selon de nombreux rapports de consommateurs en ligne et sur le forum d'assistance d'Apple, les bavures interfèrent considérablement avec la fonctionnalité et l'utilisation des écrans Premium, notamment à des fins créatives telles que l'édition de photos, l'illustration numérique et d'autres activités nécessitant des capacités visuelles précises. Le maculage apparaît souvent peu de temps après l'achat et souvent après l'expiration de la période de garantie standard d'Apple.


Lorsque les propriétaires d'iMac ont posé le problème à Apple, ce dernier refuse d'apporter une solution au problème. Les propriétaires d'iMac concernés se voient donc obliger de débourser plus de 500 USD pour réparer ce défaut d'écran, voire davantage s'ils souhaitent remplacer des éléments essentiels pour améliorer la vitesse et les performances de l'ordinateur. « Apple a vanté l'affichage haut de gamme et la qualité de l'image de ses ordinateurs de bureau et n'a pas réussi à remédier au grave défaut de conception qui provoquait des taches brouillées et des bavures. Nous pensons que Apple doit dédommager les acheteurs de ses ordinateurs haut de gamme pour ce défaut généralisé, et nous cherchons à inciter les propriétaires d’iMac à recouvrer leurs pertes en coûts de réparation de ce défaut, ou de perte de leur ordinateur », peut-on lire sur le site de Hagens Berman.

« Apple est aujourd'hui la société la plus précieuse au monde, car les consommateurs lui font confiance pour fabriquer des produits fiables et de qualité. Pourtant, elle n'a pas réussi à remédier à l'un des problèmes les plus simples et les plus connus de la communauté technologique : l'accumulation de poussière. Ce défaut de filtre coûte aux propriétaires d’Apple des centaines de dollars en réparations, et Apple refuse d’assumer ses responsabilités. Nous avons l'intention de tenir Apple pour responsable de ce coûteux défaut affectant des millions de ses ordinateurs », a déclaré Steve Berman, associé directeur et cofondateur de Hagens Berman. La poursuite demande une indemnisation financière pour les propriétaires d’ordinateurs Mac, y compris une indemnité pour les prix plus élevés payés pour les écrans qui n’ont pas fonctionné comme annoncé par Apple, une indemnité pour les frais de réparation de remplacement de la carte mère et / ou de l’écran, et une indemnité pour ceux qui ont vendu leurs ordinateurs affectés à perte à cause des tâches noires sur leurs écrans ou de la performance lente.

« La poursuite indique que le manque de filtres de ventilateur sur les ordinateurs est à la fois responsable de la perte de vitesse du processeur, de la poussière et du maculage sous l’écran, et que les solutions apportées par Apple laissent les clients responsables : "en cas de réparation hors de la période de garantie". Apple a expliqué à ses clients qu’ils devaient débourser plus de 600 USD pour remplacer l’écran complet. Or, de nombreuses autres solutions plus simple et peu coûteuse existent : l’écran peut être retiré à l’aide d’une ventouse, puis nettoyé à l’aide d’un chiffon doux. Malgré l’existence de cette solution peu coûteuse, Apple continue de facturer 600 $ à ses clients non couverts par la garantie pour remplacer l’ensemble de l’écran », peut-on lire sur le site de Hagens Berman.

Les plaignants nommés dans la poursuite incluent un photographe qui a utilisé l'ordinateur d'Apple concerné à des fins professionnelles, payant jusqu'à 2700 dollars US pour son écran Retina, pour avoir été victime du défaut de filtre d'Apple qui a provoqué l'apparition de tâches noires après seulement neuf mois d'utilisation. Selon l'utilisateur, les traces gênaient grandement son travail et les résultats ont été remarqués par ses clients. Après un appel infructueux au support Apple, il a appris le problème généralisé à partir d'une recherche sur Google. Selon la plainte, les représentants de l'assistance clientèle Apple ont à plusieurs reprises nié avoir eu connaissance du problème. La personne qui devait effectuer le correctif a reconnu avoir déjà vu ce problème. La poursuite cite également un autre plaignant qui a utilisé son iMac d’écran Apple Retina à des fins commerciales,

Un autre utilisateur dont la plainte fait également cas possédait un iMac 27” et a commencé à remarquer des tâches noires dans le coin de l'écran peu après l'achat de l'ordinateur. Après avoir remplacé l'écran sous garantie, les tâches sont réapparues. Il a remplacé l'écran deux fois de plus hors garantie, payant environ 450 $ à 650 $ à chaque fois pour les deux derniers remplacements. En 2017, il a également dû remplacer sa carte mère à cause de la poussière aspirée dans la machine par les fans d'Apple, ce qui a provoqué un ralentissement et une surchauffe de son ordinateur. Il aurait payé environ 900 $ pour remplacer sa carte mère. « Les forums d'assistance d'Apple regorgent de rapports sur ces problèmes généralisés causés par le défaut de filtre. Il est temps pour Apple de cesser d'ignorer ce problème coûteux qui affecte ses propres clients. », a déclaré Berman.

Ce n'est pas la première fois qu'Apple fait l'objet d'un recours collectif. En mai dernier, une pétition a été lancée pour demander à Apple de changer les claviers papillon défectueux des MacBook Pro, pétition qui a accumulé plus de 17 000 signatures. En effet, depuis 2016, Apple a intégré une nouvelle génération de claviers au sein de ses Macbook Pro et Macbook 12" Retina. Le clavier Papillon est un type de clavier qui offre une frappe ultra courte et des touches plates permettant d'offrir un confort optimal aux utilisateurs. Malheureusement, des pannes répétitives le rendent moins fonctionnel et font de lui l’un des motifs majeurs des plaintes des utilisateurs. Selon Appleinsider, « 1402 retours au SAV pour des problèmes sur MacBook 2016, aux USA, au cours de sa première année de commercialisation dont 165 étaient liés au clavier, soit 11,8 %. Le MacBook 2017 affichait quant à lui 1161 retours, dont 94 pour son clavier sur une période identique, soit 8,1 % des cas ». Alors que pour les MacBook Pro de 2014 et de 2015, cette statistique n'était que de 5,6 % et 6 %. C’est ce clavier qui a été l’objet du recours collectif alléguant qu’Apple connaissait les problèmes de fiabilité de la conception avant le lancement de la distribution des produits. Le recours a été déposé le 11 mai 2018 devant la Cour du district de la Californie du Nord impliquant le MacBook 12’’ et le MacBook Pro.

En fin de compte, Apple a cédé aux recours collectifs des consommateurs en lançant un programme de réparation des claviers défectueux de certains MacBook après trois recours collectifs et plusieurs mois de plaintes massives des utilisateurs. Apple s’est engagé à couvrir le coût des réparations au-delà de la garantie normale des produits. Les défectuosités qui ont été prises en charge sont notifiées sur la page du programme de réparation des claviers défectueux. Il s'agissait des claviers présentant des lettres ou des caractères qui se répètent de façon inattendue, des lettres ou des caractères qui n’apparaissent pas et les touches qui semblent « bloquées » ou ne répondent pas de façon cohérente.

Source : Hagens Berman

Et vous ?

Qu'ne pensez-vous ?
Disposez-vous d'un de ces ordinateurs concernés ? Avez-vous observé le même problème ? Partagez avec nous votre point de vue

Voir aussi

MacBook : Apple poursuivi en justice par un groupe d'utilisateurs pour des pannes récurrentes sur son clavier papillon

USA : Apple lance un programme de réparation des claviers défectueux de certains MacBook la firme cède enfin aux recours collectifs des consommateurs

Quels ont été les évènements les plus marquants d'Apple en 2014 ? Petite rétrospective sur une année riche en rebondissements pour Cupertino


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de 23JFK 23JFK - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 05/12/2018 à 20:45
Réponse possible d'Apple : "On n'achète pas de produit Apple quand on ne peut pas se payer une femme de ménage".
Avatar de epsilon68 epsilon68 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 05/12/2018 à 22:09
mais c'est pas possible, Apple a tous les moyens pour faire des super ordis, mais voila, toujours plus de problemes, punaise ils se detruisent eux memes
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 06/12/2018 à 8:19
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Alors que pour les MacBook Pro de 2014 et de 2015, cette statistique n'était que de 5,6 % et 6 %. C’est ce clavier qui a été l’objet du recours collectif alléguant qu’Apple connaissait les problèmes de fiabilité de la conception avant le lancement de la distribution des produits. Le recours a été déposé le 11 mai 2018 devant la Cour du district de la Californie du Nord impliquant le MacBook 12’’ et le MacBook Pro.

Qu'ne pensez-vous ?
Apple devrait faire un meilleur job de conception, au final ça leur coûterait moins cher, réparer les dégâts fait pas la poussière ou remplacer le clavier c'est plus compliqué que faire un bon clavier et un bon filtre à poussière à la base.

Apple pourrait investir un peu de sa fortune pour essayer de créer des produits solides...
Déjà que c'est beaucoup plus cher que ça ne devrait l'être, ça pourrait au moins être fiable.
Je me demande combien de temps les fans d'Apple vont continuer de dépenser des fortunes dans de la camelote...

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil