Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Quels ont été les évènements les plus marquants d'Apple en 2014 ?
Petite rétrospective sur une année riche en rebondissements pour Cupertino

Le , par Stéphane le calme

143PARTAGES

1  0 
Avec un ensemble de nouveaux produits proposés cette année ainsi que de grosses annonces, 2014 aura décidément été une année riche pour Apple. Pendant que Cupertino se prépare à entrer dans 2015, nous avons là l’occasion de revenir sur les dix évènements qui ont le plus marqué l’entreprise.

Tout d’abord, au premier trimestre, sans grandes surprises, les smartphones d’Apple vont confirmer les rumeurs quant à leur design et à leurs tailles : le iPhone 6 fera 4,7 pouces contre 5,5 pouces pour le iPhone 6 Plus. Rien à dire, chez Apple on voit les choses… en grand. Ces iPhone ont relativement été bien accueillis puisqu’ils ont battu les records de vente en s’écoulant à plus de 10 millions d’exemplaires en l’espace d’un weekend. À titre de comparaison, Cupertino avait réalisé à peine 8 millions de ventes avec les iPhone 5C et 5S. « Nous vendons tout ce que nous faisons », a déclaré Tim Cook, le numéro un de l’entreprise, face au succès rencontré par la vente de ses smartphones.

Apple a mis les pieds sur un secteur tout nouveau pour lui : les montres connectées. Dès l’entrée de jeu, Cupertino veut créer la différence avec les autres « smartwatch » (notez qu’Apple n’a jamais utilisé ce terme pour décrire sa montre) et propose de nombreuses fonctionnalités inédites comme la possibilité de partager en temps réel une image dessinée au doigt, d’envoyer les battements de son cœur pour dire ce que vous ressentez d’une façon simple et intime ou encore de changer de cadran pour personnaliser encore sa montre. La montre possède également un bouton latéral qui permettra aux propriétaires de parcourir les différentes fonctionnalités de la montre. Avec des outils comme chronomètre, minuteur, alarme, etc. qui font défaut à certaines montres connectées, Cupertino montre clairement son intention de distinguer l’Apple Watch de la concurrence.


Lorsque quelques utilisateurs ont fait savoir que leurs nouveaux iPhone 6 Plus se sont tordus sous la pression de la poche de leurs pantalons, une controverse en a suivi et Apple a dû se résoudre à appeler les journalistes pour leur montrer à quels points les tests étaient rigoureux avant une quelconque mise sur le marché. Une mauvaise presse dont Cupertino se serait bien passée. Apple a d’ailleurs dit que seules neuf personnes se sont plaintes d’un tel problème.

Le déploiement d’iOS 8 disponible en téléchargement depuis le 17 septembre et qui se trouvait préinstallé dans les iPhone 6 et iPhone 6 Plus a été accueilli avec enthousiasme. Moins d’une semaine après la disponibilité de cette mouture, Apple a proposé une première mise à jour mineure qui apportait des améliorations et des résolutions à des problèmes comme un correctif afin que les applications HealthKit, le premier pas majeur de Cupertino dans la santé et le fitness, puissent désormais être disponibles sur l’App Store ou encore la résolution d’un problème empêchant l’accès aux photos de la photothèque à certaines applications. Cependant, elle a introduit plus de bugs critiques qu’elle n’en a résolus. En l’espace de moins de deux heures, les réseaux sociaux étaient inondés de commentaires peu élogieux par les usagers à l’endroit de cette mise à jour qui entrainait une perte de réseau, mais également une panne de Touch ID. Apple a immédiatement réagi en faisant un communiqué sur le problème et en retirant la mise à jour de ses serveurs.

Cette année, Apple a peut-être trouvé une entente de règlement et devra payer les utilisateurs ebook affectés par ses ententes de prix avec les cinq plus grands éditeurs de livres aux États-Unis. Pour rappel, en avril 2012, le département américain de la justice a déposé une plainte antitrust qui accusait Apple et cinq grands éditeurs de livres d’avoir fixé les prix des ebooks. Le cabinet spécialisé dans les recours collectifs Hagens Berman Sobol Shapiro et plusieurs procureurs généraux ont demandé un règlement de 166 millions de dollars dans l’affaire opposant des consommateurs contre les cinq maisons d'édition. C’est le juge Denise Cote de New York qui a estimé qu’Apple a conspiré avec des éditeurs pour augmenter les prix des ebooks. Cupertino devra donc s’acquitter de 450 millions de dollars, 50 millions pour les frais d’avocats engagés dans un recours collectif et 400 millions pour les plaignants. L’entreprise ne compte pas en rester là et voudrait faire valoir ses arguments devant la Cour d’Appel. Cependant, ses revendications semblent ne pas être tombées dans les bonnes oreilles si on en croit un rapport du quotidien Reuters. Si Apple gagne l’appel, il ne sera pas contraint de payer la note.


Un autre fait marquant chez Apple en 2014 qui ne fera sans doute pas sourire Cupertino est un recours collectif engagé contre Apple qui est accusé de violer les lois relatives à la concurrence en bloquant les services de musiques de ses concurrents ; ces derniers ne peuvent pas être exécutés sur les iPod. Ce recours collectif a réuni 8 millions de personnes ayant acheté des iPod entre septembre 2006 et mars 2009. Cependant, le cas s’est effondré après que les avocats ont découvert que deux des plaignants ne pouvaient pas faire partie du recours collectif puisqu’ils n’ont pas achetés d’iPod sur la période couverte par la plainte. Le jury a statué en faveur d’Apple.

Notons également l’Apple Pay, son système de paiement. Même si, à l’heure actuelle, il est encore réservé aux États-Unis, il commence progressivement à se faire connaître sur le marché des systèmes de paiement sans fil.

L’achat de Beats a également marqué l’année d’Apple. Le 28 mai dernier, Apple confirmait le rachat de la société Beats Electronics pour un montant de 3 milliards de dollars et a également embarqué dans son aventure Dr Dre et Jimmy lovine. Une acquisition qui montrait sans doute qu’Apple voulait prendre un nouveau tournant dans la musique puisqu’Apple prévoyait déjà quelques nouveautés à l’instar du changement de la façon dont les casques et les écouteurs seront branchés à ses appareils.

2014 a aussi été l’année pendant laquelle un de ses produits classiques va faire ses adieux au public : l’iPod classic. L'annonce de l’abandon du « meilleur des iPod que nous ayons jamais conçus », comme disait Steve Jobs, s'est répandue comme une traînée de poudre sur internet, et ses ventes chez les distributeurs ont explosé : même s’il coûte plus cher et n'a pas connu de mise à jour depuis 2009, l'iPod Classic était en tête des ventes des lecteurs MP3 sur Amazon après cette annonce. D’ailleurs, les iPod classic sont devenus si populaires qu’un « vintage » de 160 Go a été vendu à 900 dollars sur un des sites de ventes en ligne les plus populaires.


Et enfin le coming out de Tim Cook qui a admis publiquement être homosexuel dans un long essai qui s’est voulu très personnel : « je suis fier d’être homosexuel ». Une nouvelle que de nombreux fans d’Apple ont accueillie en disant « Bof. Qui s’en soucie ?*» Une annonce qui ne manquera sans doute pas d’inspirer de jeunes homosexuels à la recherche d’un modèle.



Source : nw

Et vous ?

Quels ont été les évènements les plus marquants d'Apple en 2014 ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !