MacBook : Apple poursuivi en justice par un groupe d'utilisateurs
Pour des pannes récurrentes sur son clavier papillon

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités

Suite logique de la pétition lancée le 4 mai 2018 pour demander à Apple de changer les claviers papillon défectueux des MacBook Pro, pétition qui a accumulé plus de 17 000 signatures, Apple est confronté à un recours collectif des utilisateurs.

En effet, depuis 2016, Apple a intégré une nouvelle génération de claviers au sein de ses Macbook Pro et Macbook 12" Retina. Le clavier Papillon est un type de clavier qui offre une frappe ultra courte et des touches plates permettant d'offrir un confort optimal aux utilisateurs. Malheureusement, des pannes répétitives le rendent moins fonctionnel et font de lui l’un des motifs majeurs des plaintes des utilisateurs.

Selon Appleinsider, « 1402 retours au SAV pour des problèmes sur MacBook 2016, aux USA, au cours de sa première année de commercialisation dont 165 étaient liés au clavier, soit 11,8 %. Le MacBook 2017 affiche quant à lui 1161 retours, dont 94 pour son clavier sur une période identique, soit 8,1 % des cas ». Alors que pour les MacBook Pro de 2014 et de 2015, cette statistique n'était que de 5,6 % et 6 %.

C’est ce clavier qui est l’objet du recours collectif alléguant qu’Apple connaissait les problèmes de fiabilité de la conception avant le lancement de la distribution des produits. Le recours a été déposé le 11 mai 2018 devant la Cour du district de la Californie du Nord impliquant le MacBook 12’’ et le MacBook Pro.

Voici le contenu des allégations du procès : « des milliers d'utilisateurs ont souffert de problèmes avec le dispositif de clavier papillon qui le rendent finalement inutile. Même des quantités minimes de poussière ou de débris posent problème au clavier, rendant ainsi l'une des fonctions de base du MacBook hors service ». Il devient donc « inutilisable et inadapté à son usage ordinaire et prévu ». La plainte stipule, également, qu'Apple « savait que le MacBook était défectueux avant sa mise en vente ». En outre, le MacBook 12 pouces comportait déjà ces défections avant que le même clavier soit incorporé au MacBook Pro et vendu à des « prix élevés ».

Les arguments de vente du département marketing d’Apple sont aussi repris par la plainte : « le clavier papillon offre quatre fois plus de stabilité qu'un clavier à mécanisme en ciseaux ».

La garantie d'un an qu'Apple offre aux utilisateurs est reconnue dans le procès, mais il affirme que « Apple refuse systématiquement d'honorer ses obligations de garantie », recommandant plutôt aux utilisateurs de MacBook « d'essayer des remèdes d'autoassistance dont ils savent qu'ils n'entraîneront pas de réparation permanente ».

Ce que les utilisateurs réclament, en définitive, ce sont des dommages et intérêts, des frais de justice, la réparation des unités défaillantes et le remboursement des achats initiaux.

Apple gagnerait donc à repartir avec son clavier en mécanisme ciseaux précédent au lieu de perdre en crédibilité en voulant faire de l’ultra slim.

Source : 9to5mac, appleinsider

Et vous ?

Avez-vous déjà été aussi victime du clavier papillon ? Expliquez votre expérience
Selon vous, qu’est-ce que le clavier papillon apporte de nouveau par rapport au clavier à mécanisme ciseaux?

Voir aussi

macOS : un bogue affectant le système de fichiers APFS pourrait causer des pertes de données, d'après Mike Bombich


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de spyserver spyserver - Membre averti https://www.developpez.com
le 14/05/2018 à 9:54
Ils sont pas fous, si ils disent oui à un client faut le faire à tout le monde et ça coûte très cher c'est comme les batteries des iPhones mais la par contre c'était encore plus flagrant ...
Pour avoir un macbook pro 2017 à la maison je n'ai pr le moment aucun soucis avec le clavier, je l'utilise dans des conditions normales (pas en prenant mon repas avec) donc à voir dans le temps, par contre en terme de ressenti les anciens claviers étaient mieux à priori c'est peut-être la que le bas blesse, je pense qu'Apple n'écoute pas assez ses clients sur ce genre de sujets qui ne peuvent être appréciés que par les clients eux-mêmes ...
Avatar de AoCannaille AoCannaille - Membre émérite https://www.developpez.com
le 14/05/2018 à 11:08
je pense qu'Apple n'écoute pas assez ses clients sur ce genre de sujets qui ne peuvent être appréciés que par les clients eux-mêmes ...
Avatar de spyserver spyserver - Membre averti https://www.developpez.com
le 14/05/2018 à 13:34
Steve Jobs avait du génie c'est incontestable, à l'échelle d'un périphérique c'est probablement vrai mais pour savoir si un clavier convient ou non rien de mieux que les retours clients
Avatar de AoCannaille AoCannaille - Membre émérite https://www.developpez.com
le 14/05/2018 à 13:53
Citation Envoyé par spyserver Voir le message
pour savoir si un clavier convient ou non rien de mieux que les retours clients
Tu prêches un convaincu ^^
Avatar de 4sStylZ 4sStylZ - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 14/05/2018 à 15:28
J’ai eu la joie de toucher à un clavier d’Apple portable Macintosh des années 80.
C’était un clavier complet alps mécanique avec des switchs fantastatiques. 35 ans plus tard le ressenti était toujours incroyable.
Apple sait ce qu’est un bon clavier ou un mauvais. Si ils mettent du mauvais matos, alors c’est souhaité.
Avatar de chrtophe chrtophe - Responsable Systèmes https://www.developpez.com
le 14/05/2018 à 21:27
En France, la garantie légale de conformité protège les utilisateurs deux ans. Attention, valable que pour les particuliers.
Avatar de nicopulse nicopulse - Membre du Club https://www.developpez.com
le 15/05/2018 à 1:14
En France, il y a aussi (et surtout dans des cas pareils) la garantie légale des vices cachés : article 1641 et suivants du code civil.
Avantage : si vous êtes victime X années plus tard du problème : ça marche toujours. Vous n'êtes plus limité au 2 ans.

Le vice caché est facile à prouver : il suffit de joindre au dossier les témoignages de quelques utilisateurs, de joindre quelques articles de presse et de citer les sources. Le fait que de nombreux utilisateurs rencontrent exactement le même problème sur le même produit prouve bien que le vice n'est pas lié à l'usager mais présent, de façon caché, au moment de la vente.
Avatar de Stan Adkens Stan Adkens - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 25/06/2018 à 20:24
USA : Apple lance un programme de réparation des claviers défectueux de certains MacBook
la firme cède enfin aux recours collectifs des consommateurs

Pour rappel, un recours collectif des utilisateurs avait été intenté contre Apple suite à une pétition lancée le 4 mai 2018, qui avait cumulé 17 000 signatures, pour demander à Apple de changer les claviers papillon défectueux des MacBook 12 pouces et MacBook Pro 13 et 15.


En effet, les claviers de ces modèles de Mac présenteraient des défections depuis l’intégration de sa nouvelle génération de clavier, modèle papillon, sur MacBook retina 12 et l’admission par la société n’intervient qu’après trois recours collectifs et plusieurs mois de plaintes massives des utilisateurs, a déclaré The Outline. Apple s’engage à couvrir le coût des réparations au-delà de la garantie normale des produits. Les défectuosités qui seront prises en charge sont notifiées sur la page du programme de réparation des claviers défectueux. Ce sont les claviers présentant des lettres ou des caractères qui se répètent de façon inattendue, des lettres ou des caractères qui n’apparaissent pas et les touches qui semblent « bloquées » ou ne répondent pas de façon cohérente.

Le processus de réparation commencera par un examen du clavier et consistera au remplacement d’une touche ou plusieurs touches du clavier ou du remplacement du clavier tout entier en fonction des résultats du diagnostic, selon la page du programme d’Apple. Le délai de réparation peut varier en fonction du type de réparation et la disponibilité des pièces et les lieux de dépôt des machines sont les centres de services agréés ainsi que les magasins Apple Store.

Le programme n’indique pas un délai d’intervention précis. Cependant, d’après The Outline, avant l’annonce du programme, le délai de réparation (y compris l’envoi à un centre et la livraison au client après réparation) était d’environ 5 jours. Apple n’a pas répondu à la demande de commentaire de The Outline à ce propos.
Le programme rembourse aussi les propriétaires ayant payé pour la réparation de leurs appareils présentant les défauts en question. Le programme couvre les modèles concernés pendant 4 ans à compter de la date du premier achat.

Sources : The Outline, Apple

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Que pensez-vous de cette admission qui vient après plusieurs mois d’interpellations par les consommateurs ?

Voir aussi

MacBook : Apple poursuivi en justice par un groupe d'utilisateurs, pour des pannes récurrentes sur son clavier papillon
iOS 7.0.2 : Apple colmate les failles dans la sécurité de l'écran de verrouillage, Une nouvelle voit le jour
Avatar de Bill Fassinou Bill Fassinou - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 28/06/2018 à 22:35
MacBook : les claviers papillon d'Apple semblent extrêmement difficiles à réparer
Un tour d'horizon des problèmes qu'ils posent

Apple, l’un des géants de l’industrie informatique, est depuis quelque peu au cœur des critiques. Cela est dû au fait que les utilisateurs de MacBook déplorent la qualité des claviers papillon. Une équipe d’ingénieurs au sommet de leur art est en charge des recherches et du développement des produits toujours plus innovants et performants. Et puisque la marque nous a tous habitués à un certain standard de qualité, lorsqu’elle en arrive à commettre des erreurs, celles-ci sautent beaucoup plus vite aux yeux. Et, du point de vue de beaucoup de gens, les claviers papillon et papillon 2.0 seraient de monumentales erreurs.

En mars 2015, Apple présentait au monde, le clavier papillon, alors intégré au MacBook de la même année. Un peu plus d’un an et demi plus tard, le clavier papillon 2.0 faisait son apparition sur le Late MacBook Pro de 2016. Certaines améliorations avaient été effectuées, rendant plus aisée l’utilisation de ce clavier pour les consommateurs. Le clavier papillon est, selon la présentation qui faite sur Mac Generation, « conçu pour être confortable et précis. Un pur plaisir pour vos doigts. Totalement nouveau, depuis ses touches jusqu’à son mécanisme sous-jacent, ce clavier est plus confortable et plus réactif. Lorsque votre doigt appuie sur une touche, celle-ci descend et rebondit d’un mouvement net que vous apprécierez dès que vous commencez à taper ».


Tout semblait aller comme sur des roulettes lorsque vers la fin de l'année 2017, des plaintes commencèrent à se faire entendre. Ces plaintes sont récurrentes et perdurent depuis 2016 avec l’avènement des claviers papillon sur les Macbook 12 pouces Retina et sur les MacBook pro qui ont commencé à circuler dès lors. Les plaintes au sujet du clavier papillon représentaient à elles seules 11,8 % du nombre total des plaintes enregistrées par le service après-vente de l’entreprise en 2016 et 8,1 % en 2017. Ce qui soulève des doutes sur la fiabilité de ces claviers et sur leurs adéquations à la commercialisation. Apple a même été poursuivi en justice par un groupe d'utilisateurs pour ces pannes récurrentes sur son clavier papillon.

En ce mois-ci, pour calmer, ne serait-ce qu’un peu, la colère des consommateurs, Apple a annoncé un programme de remplacement de ces claviers. Le réel problème d’Apple semble ne pas avoir commencé avec le premier clavier papillon de 2015, mais plutôt avec le changement de design introduit par le Retina MacBook Pro de 2012. Les modèles robustes et solides de MacBook auraient donc disparu pour laisser place à ceux aux châssis amincis et aux batteries collées aux claviers. Et, malgré l’accueil chaleureux que le monde de la technologie a fait à ce nouveau design, iFixit a prédit qu’il poserait de gros problèmes de réparabilité. Ce qui semble s’être avéré exact.

Le clavier papillon se serait révélé hypersensible à la poussière, du fait de la finesse des touches. Même si certaines touches pouvaient être très délicatement retirées, la barre d’espace, quant à elle, se cassait irrémédiablement à chaque fois qu’une personne, même professionnelle, essayerait de la retirer. Lorsqu’on essaie de juste retirer le clavier pour le remplacer, on se rend vite compte que c’est infaisable. Et si on en arrive à penser à changer tout le boîtier supérieur auquel est imbriqué le clavier, on se retrouverait dans l’obligation de changer la batterie et les haut-parleurs en même temps. L’équipe d’Apple considère le boîtier supérieur comme un seul élément. Cela pourrait donc expliquer la lenteur avec laquelle les réparations sur le produit sont effectuées.

La plupart des utilisateurs mécontents déplorent le fait que dans un souci d’esthétique, Apple aurait délaissé ce qui semble pour eux être le plus important quand on parle de clavier. En effet, ils se plaignent du fait que les dispositions des touches soient aléatoires d’une part et que d’autre part certaines touches manquent carrément à l’appel. Selon certains témoignages, les touches sont tellement rapprochées qu’on tape sur une touche à la place d’une autre, ce qui a pour conséquence de ralentir la vitesse de saisie chose qui peut être fâcheux pour des gens qui vivent de leurs claviers et pour qui chaque seconde compte.

Source : iFixit

Et vous ?

Que pensez-vous de ce dysfonctionnement des claviers papillons ?
La finesse et l’esthétique des produits Apple ne remettent-elles pas en cause la performance et la résistance de ces derniers ?

Voir aussi

Apple assure que le mécanisme de sécurité d'iOS n'a pas été contourné par Matthew Hickey, le chercheur en sécurité revient sur ses déclarations

Core ML : un framework d'Apple pour intégrer plus facilement des modèles de machine learning dans vos applications IOS, watchOS, macOS et tvOS

Avec Swift 4.2, Apple se prépare à la stabilisation de l'ABI Swift dans la version 5.0 du langage qui est prévue plus tard dans l'année

Apple détient une trésorerie de 250 milliards de dollars dont 90 % sont détenus en dehors des États-Unis
Avatar de chrtophe chrtophe - Responsable Systèmes https://www.developpez.com
le 29/06/2018 à 12:15
Je trouve qu'Apple n'est plus ce qu'il était.

Apple avant c'était du haut de gamme, aussi bien en terme de prix, que de qualité, d'innovation, d'ergonomie.

Le taux de panne est plus important qu'avant, de plus en plus de problèmes de ce genre, machines volontairement irréparables.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil