Microsoft veut qu'Azure devienne la solution serveur multijoueur pour toutes les plateformes
Grâce à PlayFab Multiplayer Servers

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
PlayFab, la filière de Microsoft, a annoncé récemment la disponibilité d’une préversion de PlayFab Multiplayer Servers, un nouveau service basé sur Azure qui est censé fournir aux développeurs de jeux vidéo une mise à l’échelle dynamique et à la demande des serveurs de jeux multijoueurs. Cette solution devrait permettre aux développeurs de jeux de se concentrer sur leurs jeux, en s’occupant du travail côté serveur pour eux, et améliorer les performances des jeux en ligne multijoueurs.


« ;Cette préversion de PlayFab Multiplayer Servers vous apporte l’expertise et l’évolutivité de PlayFab et d’Azure pour booster les jeux vidéo multijoueurs et les faire fonctionner rapidement avec le Cloud pendant que vous vous focalisez sur le jeu. Notre solution de serveur multijoueur remaniée simplifie la gestion des ressources Cloud pour permettre aux serveurs de jeux dynamiques et évolutifs d’être exploités à la demande ;», a déclaré PlayFab.

En janvier dernier, Microsoft a annoncé l’acquisition de PlayFab, un fournisseur complet de services de plateforme backend pour construire, lancer et développer des jeux connectés au cloud. Comme l’a rappelé Kareem Choudhry, Vice-Président de la division Gaming chez Microsoft, à cette époque, « ;cette acquisition prolonge les investissements et le travail que nous avons réalisés sur Microsoft Azure afin de fournir une plateforme cloud de classe mondiale pour l’industrie du jeu ;». Après son rachat, PlayFab qui s’appuyait sur la plateforme AWS d’Amazon pour la fourniture de ses services a migré en partie vers Azure.

Quelques semaines plus tard, la firme de Redmond a procédé au lancement d’une division Cloud gaming avec pour mission d’amener les développeurs et éditeurs à s’appuyer sur Microsoft Azure pour leurs développements se rapportant à la création de contenu pour la Xbox, les smartphones et les PC. Microsoft a marqué sa détermination trois mois plus tard, en officialisant le projet de création d’une plateforme de streaming pour les adeptes du jeu. L’éditeur de Windows affichait ainsi encore plus ses ambitions pour le marché du jeu à la demande où il souhaite s’imposer comme « ;le Netflix du jeu vidéo ;».

Microsoft possèderait plus de Datacenter Azure éparpillés à travers le monde qu’Amazon ou Google, ce qui signifie que les serveurs Azure devraient généralement être plus proches des joueurs. Cette proximité des serveurs Azure devrait assurer une latence plus faible et une meilleure expérience de jeu pour les jeux en ligne multijoueurs.


La fonctionnalité Multiplayer Server de PlayFab annoncée aujourd’hui viendra s’ajouter à la longue liste de services qui sont déjà proposés par Azure. Avec PlayFab, les développeurs n’ont qu’à payer pour les ressources du serveur réellement utilisées en plus d’un petit supplément pour une certaine capacité de veille. Pour le reste des services PlayFab, différentes options sont disponibles, y compris une option gratuite pour ceux qui sont en mode découverte.

« ;Nous travaillons d’arrache-pied pour vous permettre d’exploiter d’autres fonctionnalités au cours des prochains mois ;», a précisé PlayFab.

Bien sûr, Microsoft ne se plaindra pas si un développeur veut utiliser ses solutions logicielles (Visual Studio, Windows…) pour créer son jeu vidéo, mais la firme de Redmond serait également disposée à héberger des applications Linux développées sous macOS si c’est ce que préfère un client.

Source : PlayFab

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Google et Ubisoft s'unissent pour développer une architecture serveurs dédiée aux jeux vidéo qui s'appuie sur Kubernetes
Marché mondial des jeux vidéo : le mobile va représenter plus de la moitié des revenus en 2018, soit plus que les jeux de consoles et PC combinés
Le marché de PC gaming dépasse les 30 milliards de dollars pour la première fois malgré la stagnation de ventes de PC
PS4 vs Xbox One : Sony a vendu deux fois plus de consoles que Microsoft, selon les chiffres d'Electronic Arts


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil