Microsoft Azure serait supérieur à Google Cloud Platform et à AWS en termes de performances réseau
D'après un rapport de ThousandEyes

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
Après la publication de ses résultats financiers du troisième trimestre 2018 (3T18), un trimestre qui correspondait également au premier trimestre de son année fiscale 2019, il est apparu évident, en se basant sur le revenu généré par les activités Cloud de Microsoft au cours des 12 derniers mois, que la firme de Redmond a pris une avance décisive sur ses concurrents dans le marché du Cloud.

Avec 26,7 Md$ tirés de ses activités Cloud au cours des douze derniers mois, Microsoft s’est apparemment imposé comme le premier fournisseur mondial de solutions axées sur le Cloud computing loin devant Amazon, son principal concurrent qui n’a récolté que 23,4 Md$, IBM, Salesforce, Oracle, Google et SAP.


Dans l’édition 2018 de son rapport intitulé « Public Cloud Performance Benchmark Report » publiée récemment, ThousandEyes, une société conseil spécialisée en intelligence réseau, a tenté de mesurer et comparer les performances réseau des trois principaux fournisseurs publics de Cloud computing, à savoir AWS (Amazon Web Services), Microsoft Azure et Google Cloud Platform (GCP).

Les conclusions présentées dans ce rapport semblent conforter la position dominante de la firme de Redmond sur le Cloud puisque ThousandEyes a révélé que la plateforme Cloud de Microsoft, Azure, fournirait d'une manière générale des performances réseau plus en adéquation avec les prévisions comparées aux solutions concurrentes de Google (GCP) et d’Amazon, bien que ces performances réseau varient selon l'emplacement géographique considéré.

Selon ThousandEyes, les services Cloud fournis par Google et Amazon via GCP et AWS seraient plus souvent sujets à des fluctuations imprévisibles que Microsoft Azure en termes de latence, de perte de paquets et de gigue (variation de la latence au fil du temps). Cela suppose qu’il serait plus difficile pour les développeurs de prédire de manière fiable les performances des applications sur GCP et AWS, mais aussi que la plateforme Cloud de Microsoft serait globalement la plus stable du marché, si on ne tient pas compte de cas (zones géographiques) qui font figurent d'exception comme le Brésil où Azure est quatre fois plus lent que AWS et GCP.


Archana Kesavan, sénior Product Marketing manageur chez ThousandEyes, estime que cet état des choses serait dû au fait que Microsoft qui utilise son propre backbone (réseau en bus linéaire) pour transférer les données, alors qu’AWS se servirait plutôt du réseau Internet public. À cause de cela, AWS offrirait en matière de performances réseau, jusqu’à 35 % de stabilité en moins que GCP et jusqu’à 56 % de stabilité moins que Microsoft Azure.

Google de son côté proposerait un mélange des deux solutions sur sa plateforme GCP avec une offre prémium qui exploite un backbone dédié et une offre classique qui utilise le réseau Internet public pour connecter les services Cloud de Google aux utilisateurs, a noté Kesavan.

Dans l’édition 2018 du « Public Cloud Performance Benchmark Report », il est dit que GCP et Azure offriraient plus stabilité en matière de performances réseau qu’AWS en Asie et qu’Azure serait 1,5 fois plus rapide qu’AWS et Google pour connecter l’Europe à Singapour, un pays de la zone Asie Pacifique classé qui dispose de la bande passante la plus rapide au monde (60,39 Mb/s).


Il est, par ailleurs, précisé que la latence du réseau sur GCP serait jusqu’à trois fois supérieure à celle d’AWS et d’Azure en Europe.


Source : ThousandEyes

Et vous ?

Que pensez-vous des conclusions présentées dans ce rapport ?
Avez-vous déjà pu comparer les performances réseau d’Azure, d’AWS et de GCP ? Si oui, lequel vous a semblé le plus stable ou le plus rapide ?

Voir aussi

Nadella, PDG de Microsoft : les centres de données sous-marins sont l'avenir, car faciles et rapides à déployer à proximité des utilisateurs
Microsoft Azure prend en charge NVIDIA GPU Cloud pour les projets de Deep Learning et HPC, une solution qui permet d'exploiter la puissance des GPU
Cloud : Microsoft compte installer des centres de données en Afrique, et fournir des services comme Microsoft Azure, Office 365 et Dynamics 365
Le président de Microsoft a déclaré que sans la réglementation de la technologie de reconnaissance faciale 2024 pourrait ressembler au roman « 1984 »


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de dacid dacid - Membre averti https://www.developpez.com
le 16/11/2018 à 9:37
Bonjour @ tous,
En effet, je confirme que la géolocalisation du serveur compte.
Sur une même instance azure, j'ai 2 ressources "App services" qui contiennent la même application et pointent vers la même BDD.
Une située en France, l'autre aux USA. L'Application aux USA est 3 fois plus lente que celle située en France.

Après, entre google et AWS, je n'ai pas testé.
Avatar de pierreact pierreact - Membre du Club https://www.developpez.com
le 04/12/2018 à 8:20
C'est bien...
Mais c'est microsoft. Je n'y toucherais pas.
Les autres vont s'aligner.
Desole, vous savez ce que c'est, les allergies.
On ne pactise pas avec le diable.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil