Amazon élimine tous les rénovateurs Apple non autorisés de son marché en ligne,
Dans le cadre d'un nouvel accord commercial avec Apple

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités
Un accord vient d’être signé entre deux géants de la technologie qui permet à Amazon, la plus grande entreprise de commerce électronique au monde de distribuer les produits du fabricant Apple. Les produits d’Apple concernés par cet accord sont : iPad Pro, iPhone XR, iPhone XS et Apple Watch Series 4, ainsi que la gamme Apple des écouteurs Beats. Amazon pourra vendre ces produits, selon l’accord qui entrera en vigueur au cours des prochaines semaines, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne, au Japon et en Inde.

Certains produits Apple sont déjà vendus sur le site d’Amazon jusqu’à présent, mais ces derniers proviennent des vendeurs tiers tels que John Bumstead, un reconditionneur de produits Apple qui redonne vie à des milliers de MacBooks et MacBooks Pro destinés en principe à être détruits, qu’il achète auprès des petits recycleurs d’électronique. Il les répare et les revend sur Amazon ou en gros à des fournisseurs de matériels d’occasion.

Mais dans le cadre du nouveau contrat avec Apple, les revendeurs non agréés comme Bumstead et biens d’autres petits revendeurs, n’ayant aucun lien avec Amazon, ne pourront plus continuer à vendre sur le plus grand marché en ligne au monde. En effet, dans un courrier électronique adressé à Bumstead par Amazon, seuls « les revendeurs agréés » ne pourront vendre, dorénavant les produits Apple sur la plateforme électronique d’Amazon à partir du 4 janvier 2019. A cette date, les revendeurs non agrées sont sommés de se retirer.

« Dans le cadre d'un nouvel accord avec Apple, nous travaillons avec un groupe de revendeurs agréés pour offrir une gamme élargie de produits Apple et Beats, y compris de nouvelles versions, dans les magasins Amazon », indique l'e-mail. « Vous recevez ce message parce que vous vendez ou avez déjà vendu des produits Apple ou Beats. Vos offres existantes pour ces produits seront bientôt supprimées de la boutique en ligne d'Amazon aux États-Unis. Veuillez contacter Apple si vous souhaitez demander à devenir un revendeur agréé sur Amazon. », a rapporté Motherboard.

Selon le contrat, Amazon doit vendre des produits neufs d’Apple avec les revendeurs agréés dont les critères sont arrêtés pas Apple. Ce qui permet à Apple de prendre davantage position contre la réparation indépendante de ces produits. En effet, la maintenance et la réparation des produits du fabricant se font dans des magasins agrées par Apple. Par ailleurs, les derniers iMac Pro et MacBook Pro 2018 sortis en juillet sont dotés d’un nouveau logiciel propriétaire d'Apple qui empêche toute réparation par des ateliers indépendants.


Amazon est la meilleure plateforme de vente comparée autres marchés comme eBay et Craigslist, selon les revendeurs dont les produits sont vendus sur Amazon actuellement. Selon Bumstead, grâce à sa popularité auprès des clients et à ses services d'expédition centralisés, Amazon a facilité les activités des revendeurs et est devenu le premier endroit où les consommateurs pensent à acheter des choses en ligne.

Cependant, ce contrat avec Apple vient mettre fin à l’activité de tous ces petits revendeurs. « C’est ce que tous les vendeurs d’Amazon redoutaient », a confié Bumstead à Motherboard. « Il y a des centaines, voire des milliers de petites entreprises qui font de la réparation et de la rénovation, alors elles vont subir le plus grand coup. »

Les critères pour les revendeurs agréés sur Amazon ne sont pas encore connus, selon Motherboard, cependant, il est déjà connu que le fabricant est très exigeant dans ses restrictions imposées à ses fournisseurs de services autorisés.

Aaron Perzanowski, professeur de droit à Case Western Reserve University et co-auteur de The End of Ownership, a confié à Motherboard, dans un courrier électronique, que la décision d’empêcher les revendeurs est une atteinte dangereuse aux droits de propriété.

« C'est un développement très troublant », a-t-il déclaré. « Compte tenu de la domination d’Amazon en tant que marché de détail en ligne, sa décision d’ignorer les droits de la première vente des revendeurs limitera considérablement le choix des consommateurs. Le fait que cet accord ait été demandé par Apple, le rend encore plus problématique. Ce à quoi nous assistons, c’est les deux sociétés les plus importantes au monde qui se lancent dans une attaque coordonnée contre la revente légale d'appareils grand public. », a-t-il ajouté.

Selon le professeur Perzanowski, la Cour suprême des États-Unis a décidé, en vertu de la «doctrine de la première vente », que les personnes qui possèdent légalement un produit peuvent légalement le revendre, et la loi fédérale protège ce droit. « La doctrine de la première vente n'a jamais obligé un propriétaire à obtenir l'autorisation de vendre son bien », a ajouté Perzanowski. « Mais Amazon use de son pouvoir sur son marché pour donner à Apple un pouvoir que les tribunaux et le Congrès n'ont jamais donné et ne le voudraient jamais. »

Kyle Wiens, PDG d’iFixit, a confié à Motherboard que ces pièces de rechanges pour iPhone ont été très souvent retirées du site d’Amazon et ensuite remis en vente après un long processus de conflit avec Amazon.

« L’idée selon laquelle vous avez un détaillant qui, s’il peut, conclue un accord avec la société la plus rentable au monde et exclue des revendeurs indépendants, est préoccupante pour l’avenir du commerce », a déclaré Wiens. « C'est un peu ahurissant de penser qu'une marque serait en mesure de restreindre la vente de produits usagés. C’est exactement le genre de contrôle qu’Apple veut exercer sur le marché. »

Ce contrat d’Apple avec Amazon signe clairement la fin des activités des entreprises qui font la vente des appareils Apple qu’elles réparent car la maintenance et les réparations indépendantes sont rendues difficiles avec les récents ordinateurs dotés d'un commutateur de suppression de logiciel intégré.

En plus, le programme de reconditionnement « certifié » actuel d’Amazon qui pourrait ne pas être affecté par le contrat avec Apple, surtout les exigences relatives à la vente de produits Apple dans le cadre de ce programme ne pourront pas être accessibles par les petits revendeurs. « Qui peut répondre à ces exigences, à l'exception du top 5 des plus grandes entreprises avec lesquelles Apple a décidé de travailler? », A déclaré Bumstead.

Source : Motherboard

Et vous ?

Que pensez-vous de ce contrat qui élimine encore une fois les réparateurs indépendants de produits Apple ?

Voir aussi

Un nouveau logiciel propriétaire d'Apple empêche la réparation des iMac Pro et MacBook Pro 2018, par des ateliers indépendants
Apple fait du lobbying contre le droit des utilisateurs de réparer leurs iPhone, la preuve dans des documents de l'État de New York
Norvège : Apple a poursuivi un propriétaire indépendant d'un atelier de réparation d'iPhone et a perdu, l'entreprise a décidé de faire appel
Amazon, eBay, Alibaba et Rakuten France s'engagent auprès de l'UE à faire le ménage sur leurs sites : la chasse aux produits dangereux ou rappelés
Amazon accusé de cautionner la vente d'articles contrefaits sur son site d'e-commerce, l'entreprise ne ferait pas assez pour arrêter cette pratique


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de bunam bunam - Membre du Club https://www.developpez.com
le 10/11/2018 à 11:29
T2 " d'Apple qui empêche toute réparation par des ateliers indépendants." c'est de l'infox

Je savais qu’Apple allait arriver sur Amazon mais je ne savais pas qu’il y avait d’autres implications qui ne sont pas toutes bénéfiques...
Amazon, c’est une grande dame qui ne peut pas se laisser forcer la main par Apple, les implications juridiques ont dû être largement pesées

Apple rencontre aussi ce genre de désagréments qui l'oblige à renforcer la gestion de ces pièces détachées, l'authenticité de son matériel : https://www.presse-citron.net/chine-...leuses-iphone/ ce genre de problème est a une échelle jamais atteinte.

Apple sort du matériel neuf avec de plus en plus de parties issues de matériaux recyclées, voit-elle les Mac d'occasion comme de la matière première ?
Avatar de Madmac Madmac - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 11/11/2018 à 17:10
Citation Envoyé par bunam Voir le message
T2 " d'Apple qui empêche toute réparation par des ateliers indépendants." c'est de l'infox

Apple sort du matériel neuf avec de plus en plus de parties issues de matériaux recyclées, voit-elle les Mac d'occasion comme de la matière première ?
Peut=être France. Mais au États-Unis, ils ont poursuivi en justice un réparateur et ils ont perdu leur procès. Apple n'offre aucun moyen de ce procurer des pièces Apple. Donc forcément les réparations ne peuvent être fait avec des pièces d'origine. Et ce n'est pas un mal, puisqu'il dessine leur ordinateurs avec des pièces qui sont au limite du besoin. Avec comme résultat, les ordinateurs brisent dès qu'ils chauffent un peu.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil