Apple fait du lobbying contre le droit des utilisateurs de réparer leurs iPhone
La preuve dans des documents de l'État de New York

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
En concevant ses derniers iPhone 7 et 7 Plus, Apple a lancé un message fort aux réparateurs de téléphones : seuls l’entreprise et ses partenaires ont le droit de réparer ses iPhone. Tout réparateur qui s’y engage indépendamment d’Apple prend donc le risque d’endommager l’appareil pour de bon.

Dans une vidéo mise ligne au début du mois d’avril, un réparateur indépendant a en effet montré qu’Apple a pris des mesures extrêmes pour s’assurer de la dépendance des possesseurs d’iPhone 7 ou 7 Plus à ses services de maintenance. « Le problème est que, désormais, vous ne pouvez pas remplacer le bouton HOME sur un iPhone 7 ou 7 Plus. Sans le bouton original, ça ne marchera pas », a-t-il expliqué pendant qu’il faisait sa démonstration. Il deviendrait alors absolument nécessaire d’avoir recours à un Apple Store, seul endroit où le bouton HOME puisse être remplacé grâce à une « machine de calibration pour iPhone ».

Il semble toutefois que pour Apple, ces efforts pour compliquer la tâche des réparateurs seraient un plan B si l’entreprise ne parvient pas à obtenir l’annulation du Fair Repair Act. Il s’agit d’un projet de loi qui exige aux fabricants de mettre à la disposition du public des informations de diagnostics et de réparation de leurs appareils ou machines. En vertu de cette loi, les sociétés d'électronique auront aussi l’obligation de vendre des pièces de rechange et des outils au grand public. Elles se verront également interdire de verrouiller les logiciels de leurs appareils pour empêcher les réparations indépendantes.

Ce projet de loi a été introduit dans plusieurs États américains y compris à New York. L’État de New York se veut cependant plus transparent en ce qui concerne les activités de lobbying sur son territoire : quelles sont les entreprises qui le font, combien y dépensent-elles et quel est objet de leur lobbying ? C’est dans ce cadre que la Commission mixte sur l'éthique publique (Joint Commission on Public Ethics) de New York a publié un document qui dévoile les efforts d’Apple pour empêcher les utilisateurs de réparer leurs iPhone.

Les documents montrent qu’Apple a engagé le cabinet de lobbying Roffe Group pour intercéder auprès des autorités en ce qui concerne certains problèmes de l’entreprise, « y compris, mais sans s'y limiter, les domaines de l'environnement, les taxes et le commerce de détail ». En mars et avril 2017, Apple a payé 18 000 $ au cabinet de lobbying pour ses services, notamment pour intervenir sur trois projets de loi, y compris le projet de loi S618A de New York, qui est en fait le Fair Repair Act. D’après le site Vice qui a publié les rapports, Apple a également fait du lobbying contre une législation similaire en 2015 et 2016.


Le fabricant d’iPhone n’est toutefois pas le seul à faire pression sur les autorités contre le droit de réparation des appareils électroniques et machines. Avec Apple, on peut citer des entreprises comme Verizon, Toyota, la société d'imprimantes Lexmark, ou encore Caterpillar. Il y a également la Consumer Technology Association, qui représente des milliers de fabricants d'appareils électroniques, qui fait du lobbying contre le Fair Repair Act.


Les entreprises qui font du lobbying sur le droit de réparer les appareils électroniques. Seule la Digital Right to Repair Coalition soutient ce projet de loi.

De janvier au mois d’avril, ces entreprises et organisations ont dépensé 366 634 $ pour faire du lobbying contre le Fair Repair Act. À l’opposé, la Digital Right to Repair Coalition (composée de réparateurs indépendants avec plusieurs employés) a dépensé 5 042 $ en lobbying pour défendre le projet de loi. Il s’agit du seul groupe à exercer un lobbying en faveur de la législation.

Sources : Vice, Fair Repair Act

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de xapon xapon - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 20/05/2017 à 7:19
N'achetez pas d'iPhone et le problème ne se posera plus.
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/05/2017 à 18:56
@xapon
Même sans acheter de produit Apple le problème persisteras vus que le lobby regroupe pleins d'industriel se cachant sous le prête nom de l'association "Consumer Technology Association"
Avatar de bunam bunam - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 20/05/2017 à 19:16
Je pense que c'est carrément un problème de sécurité, on va se retrouver avec pleins de téléphone avec des batteries de provenance inconnues. Le problème est déjà générale pour toutes les industries avec des pièces de rechanges contrefaites...

Et de toute façon en général le lobbying d’Apple est a des année lumière (en deca) de celui de Google = Alphabet, ici on ne voit meme pas Apple...

http://thehill.com/business-a-lobbyi...s-spending-big
Offres d'emploi IT
Ingénieur statisticien H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Architecte systèmes externes TP400 H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Responsable de projet (calculateur moteur) H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil