Résultat financier : malgré ses difficultés, Intel affiche un CA de 19,2 milliards de $ au T3 pour une croissance 19 %
Portée par les revenus des PC

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
Depuis le début de l’année, Intel, le premier fabricant mondial de puces pour PC, fait face à une des pires crises de son histoire. Des vulnérabilités nommées Spectre et Meltdown ont été découvertes dans la quasi-totalité de ses processeurs, obligeant le fondeur à sortir patches après patches pour colmater ces brèches exploitables par des acteurs malveillants pour récupérer illégalement des informations dans la mémoire cache des processeurs de l’entreprise. N’ayant pas encore achevé de regagner la confiance des utilisateurs à la suite de ce scandale, une seconde affaire concernant son PDG éclata au grand jour. Brian Krzanich, le PDG d’alors, qui devait être le garant du respect du code de conduite de l’entreprise, fit une entorse à une règle de la firme en entretenant une relation amoureuse consentie avec une ou un employé. À cause de cette aventure, le PDG dut se résoudre à démissionner. À côté de ces faits, il faut savoir que l’entreprise peine actuellement à boucler les procédés de gravure en 10 nm de ses processeurs pour démarrer la production de masse de ceux-ci.

En dépit de tous ces obstacles, Intel vient de livrer le rapport de ses résultats financiers pour le troisième trimestre, et la première conclusion que l’on peut tirer est que les activités générales de l’entreprise se portent plutôt bien. Pour son troisième trimestre fiscal, la firme de Santa Clara rapporte un chiffre d’affaires de 19,2 milliards pour l’ensemble de ses activités contre 18,11 milliards de dollars prévus par les analystes. Comparativement aux résultats du même trimestre pour l’année antérieure, ce chiffre représente une croissance de 19 %.


En substance, cette croissance globale s’appuie majoritairement sur les revenus des activités centrées sur les PC qui ont connu une amélioration de 16 % faisant du Client Computing Group, le plus important secteur d’activité de l’entreprise avec ses 10,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires réalisé. Le deuxième plus grand segment d’Intel, le Data Center Group, a généré un chiffre d’affaires de 6,14 milliards de dollars, supérieur à l’estimation de 5,89 milliards de dollars avancée par certains analystes. Ces 6,1 milliards de dollars donnant une croissance de 22 % pour ce trimestre ont été générés par les activités de centre de données (6,1 milliards de dollars), l’internet des objets (919 millions de dollars), les activités de mémoires non volatiles (1,1 milliard de dollars) et les solutions programmables (496 millions de dollars).

Avec ces récentes performances, l’entreprise est parvenue à générer 22,5 milliards de dollars de cash-flow libre, ainsi qu’un flux de trésorerie de 11,2 milliards de dollars. L’entreprise a par ailleurs rétrocédé 12,6 milliards de dollars aux actionnaires dont 4,17 milliards sous forme de dividendes et 8,46 milliards en rachetant des actions. Partant de ces réalisations, le fondeur américain a relevé ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice en fixant son chiffre d’affaires annuel à 71,2 milliards de dollars pour un bénéfice de 4,53 USD par action, hors certains éléments.

Il convient de souligner que ces performances ont surpris de nombreuses personnes en raison des difficultés que l’entreprise a traversées, mais aussi de par la concurrence féroce qu’elle subit dans les différents secteurs d’activités avec les entreprises comme AMD, NVIDIA, Qualcomm avec ses processeurs Snapdragon pour ne citer que ceux-là. Cette année, les actions d’Intel ont chuté de 3,2 %, alors que la plupart des grandes entreprises de technologie ont enregistré des gains et que le Nasdaq a progressé de 6,6 %. Mais, malgré ces difficultés, l’entreprise reste toujours dans le vert avec des chiffres plus que prometteurs.

Pour le quatrième trimestre, déclare Bob Swan, directeur financier d’Intel et PDG par intérim, « nous restons concentrés sur le défi de répondre à la demande incroyable du marché pour les produits Intel afin de soutenir la croissance de nos clients. Nous nous attendons à ce que 2018 soit une autre année record pour Intel et notre transformation nous positionne pour gagner des parts sur un marché adressable total de 300 milliards de dollars ».

Face à ces prévisions optimistes nourries par Swan, nous espérons qu’un autre scandale ne viendra pas stopper net l’élan de l’entreprise.

Source : Intel

Et vous ?

Que vous inspirent ces résultats d’Intel au troisième trimestre ?

Pensez-vous que la croissance du chiffre d’affaires sera soutenue au troisième vu la concurrence féroce sur le marché des processeurs ?

Voir aussi

Intel dément les rumeurs sur l’abandon du procédé de gravure en 10 nm et affirme que les rendements s’améliorent
Il y a trois ans, Intel rachetait Altera, depuis lors, les parts de marché ne cessent d’augmenter
Intel annonce de nouvelles fonctionnalités de processeurs pour aider l’industrie à améliorer la détection des menaces de sécurité avancées
Intel termine son année 2017 avec des chiffres meilleurs que les prévisions et veut rassurer sur l’impact potentiel de Meltdown et Spectre
Samsung devient au second trimestre le premier fabricant de puces au monde devant Intel et s’affiche comme l’entreprise la plus rentable devant Apple


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil