Non, Samsung ne réclame pas 1,6 million USD à son ambassadrice en Russie
Parce qu'elle aurait utilisé un iPhone X en public

Le , par Christian Olivier

21PARTAGES

13  0 
À l’instar de nombreuses autres entreprises technologiques, le géant sud-coréen Samsung a mis en place un programme ambassadeur qui lui permet de s’entourer de représentants locaux chargés de mettre en valeur sa marque dans différents pays du monde.

Récemment, plusieurs tabloïdes ont prétendu que le fabricant de smartphones Galaxy avait initié une action en justice contre Ksenia Sobchak, l’une de ses ambassadrices, parce qu’elle aurait utilisé le smartphone d’une marque concurrente dissimulé derrière une feuille de papier (un iPhone X en l’occurrence) en public, lors d’une émission radiotélévisée.


Ksenia Sobchak, figure montante du paysage audiovisuel et politique russe, est ambassadrice de la marque Samsung en Russie et la fille du tout premier maire élu de Saint-Pétersbourg. Elle est suivie par plus de cinq millions de personnes sur les réseaux sociaux et considérée comme l’une des personnes les plus influentes sur la toile dans son pays.

Les premières informations véhiculées par la presse laissaient entendre que Samsung réclamait à son ambassadrice russe jusqu’à 1,6 million USD au motif qu’elle aurait violé les termes du contrat qui les engagent en s’affichant publiquement avec un appareil d’une marque concurrente, alors qu’elle doit exclusivement utiliser des smartphones Samsung en public.


Contacté par la BBC, Samsung a formellement démenti ces allégations par la voix d’un porte-parole du groupe : « ;Toutes les spéculations sur les poursuites et les amendes ne sont rien de plus que des rumeurs. Nous ne commentons pas les rumeurs ;».

Source : Apple Insider, BBC (Russie)

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

La Russie essaye des technologies plus précises pour bloquer le service de messagerie Telegram, après avoir bloqué d'autres services par inadvertance
La Russie pourrait bientôt devenir le premier pays au monde à bannir les VPN et les serveurs proxy, le projet de loi attend la signature du président
Kaspersky OS : la Russie va-t-elle enfin avoir son système d'exploitation national ? Kaspersky annonce la sortie de son OS axé sur la sécurité
Piratage du DNC : les démocrates US poursuivent la Russie, le camp Trump et WikiLeaks pour avoir conspiré pour perturber les élections de 2016

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 26/10/2018 à 7:50
Bref, il y a eu des poursuites (pour cette raison ou une autre) ou ce sont juste des rumeurs ?
C'est pas comme si on pouvait pas le savoir quand une personne était poursuivie en justice...

Après j'ai l'impression qu'on est pas capable de dire "non" car les deux articles indiquent que Samsung s'est refusé à tout commentaire.
Ils n'ont donc pas nié.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web