Piratage du DNC : les démocrates US poursuivent la Russie, le camp Trump et WikiLeaks
Pour avoir conspiré pour perturber les élections de 2016

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Deux à trois ans après le piratage du Comité national démocrate (DNC) américain, vendredi, le Parti démocrate a porté plainte contre l'équipe chargée de la campagne présidentielle de Donald Trump, le gouvernement russe et WikiLeaks. Il les accuse d'avoir monté une vaste conspiration illégale pour aider Trump à remporter les élections de 2016. En résumé, la Russie aurait d'abord pénétré les systèmes informatiques du DNC et volé des secrets commerciaux et données privées. Elle a ensuite informé le camp Trump de ce qu'elle avait fait en lui assurant qu'elle comptait utiliser ces informations au moment opportun pour porter préjudice à la candidate démocrate Hillary Clinton et propulser Trump à la Maison-Blanche. Le camp Trump n'a pas manqué de saisir cette opportunité et aurait donc approuvé ce projet. La Russie aurait aussi contacté WikiLeaks pour se charger de la divulgation de ces informations.

Selon le Comité national démocrate, l'objectif commun du projet était de « dénigrer la candidate du Parti démocrate », Hillary Clinton, tout en renforçant la candidature de Trump, « dont les politiques seraient avantageuses au Kremlin ». Et le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, « partageait l'objectif commun ... de causer des dommages au parti démocrate. »

« En 2015 et 2016, les services de renseignement russes ont piraté les ordinateurs du DNC, pénétré ses systèmes téléphoniques et exfiltré des dizaines de milliers de documents et de courriels », peut-on lire dans la plainte. « La Russie a ensuite utilisé ces informations volées pour faire avancer ses propres intérêts : déstabiliser l'environnement politique américain, dénigrer le candidat démocrate à la présidence et soutenir la campagne de Donald J. Trump ... dont les politiques bénéficieraient au Kremlin. »

Le piratage aurait ainsi permis aux agents russes de mettre la main sur des secrets commerciaux et d'autres données privées. La Russie a ensuite envoyé ces informations à WikiLeaks, qui est bien connu pour publier des documents secrets. En utilisant WikiLeaks, la Russie diffuserait donc les informations volées aux démocrates « à des moments où cela conviendrait le mieux à la campagne Trump ».

Dans la plainte déposée à la cour fédérale de Manhattan, les démocrates affirment encore que « dans l'équipe de campagne de Trump, la Russie a trouvé un partenaire volontaire et actif dans cet effort » pour monter « une attaque effrontée contre la démocratie américaine », incluant l'infiltration russe du réseau informatique du Parti démocrate. La plainte stipule que « les relations préexistantes de la Russie et des oligarques russes » avec Trump et ses associés « ont fourni un terrain fertile pour [la] conspiration Russie-Trump. » Le camp Trump, selon les démocrates, a « joyeusement accueilli l'aide de la Russie. »

« Plutôt que de rapporter l'intention de la Russie de se mêler des élections américaines, l'équipe de campagne de Donald Trump a salué l'aide de la Russie », a déclaré Tom Perez, le président du DNC. Et d'ajouter que « le conseiller politique le plus proche de Trump, Roger Stone, semblait également avoir une connaissance avancée des plans spécifiques de WikiLeaks pour disséminer une partie de ces informations » volées.


Tom Perez soutient que la plainte n'est pas partisane, mais plutôt patriotique. « Si l'occupant du Bureau ovale [nom du bureau qu'occupe le président des USA à la Maison-Blanche] ne protège pas notre démocratie, les démocrates le feront, c'est notre devoir envers le peuple américain », a-t-il déclaré. Il a qualifié la prétendue conspiration « d'acte de trahison sans précédent » : l'équipe de campagne d'un candidat au poste de président des États-Unis s'est liée à une puissance étrangère hostile pour renforcer ses chances de remporter la présidence. Le DNC a déclaré que, bien qu'il soit impossible « de réparer complètement le préjudice causé par les défendeurs, [il] a déposé cette plainte civile ... pour tenir les défendeurs responsables de leur inconduite et pour assurer la transparence. »

Dans un communiqué publié vendredi après-midi, l'équipe de campagne de Trump a nié les faits en qualifiant la plainte de « frivole » et de « dernier effort pour justifier les allégations sans fondement de collusions russes par un Parti démocratique presque en faillite. » Elle estime donc que « ce procès civil est totalement sans mérite et sera rejeté au temps marqué ».

Sources : CNBC, Plainte du parti démocrate US

Et vous ?

Que pensez-vous des allégations du parti démocrate US ?
Cela pourrait-il arriver en France ou est-ce déjà arrivé avec l'affaire Sarkozy/Libye ?

Voir aussi :

Washington et Londres accusent la Russie de sponsoriser des cyberattaques visant des périphériques réseau, dans un communiqué commun
Les États-Unis accusent la Russie d'avoir lancé une cyberattaque contre leurs infrastructures critiques, dans un rapport relayé par l'US-CERT
Le Royaume-Uni attribue la paternité du wiper NotPetya à la Russie par voie officielle, une première en Europe
Russie et USA s'accusent mutuellement d'ingérence dans les élections, mais ce sont leurs entreprises technologiques qui en font les frais


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de GordonFreeman GordonFreeman - Membre averti https://www.developpez.com
le 23/04/2018 à 14:51
Franchement à moment donné il faudrait quand même produire des preuves de ce qui est avancé...

Je ne suis pas pro-Trump ni pro-Hilary (pour moi c'est la peste et le choléra ces deux), mais la ça fait 2 ans qu'on entend des allégations à propos de la soit disant collusion de Trump avec la Russie mais toujours pas le moindre fait à l'horizon ?! (ou alors j'ai loupé quelque chose..)

Sans parler de toutes les autres attaques internes ou externes au States...

M'enfin, quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage, je vais finir par croire qu'on est tombé dans cette logique en permanence avec les USA.

Cordialement.
Avatar de Tagashy Tagashy - Membre averti https://www.developpez.com
le 23/04/2018 à 14:52
Le parti démocrate américain s'est transforme en cirque ?

J'ai un seul et unique point qui me choque :
« En 2015 et 2016, les services de renseignement russes ont piraté les ordinateurs du DNC, pénétré ses systèmes téléphoniques et exfiltré des dizaines de milliers de documents et de courriels », peut-on lire dans la plainte. « La Russie a ensuite utilisé ces informations volées pour faire avancer ses propres intérêts : déstabiliser l'environnement politique américain, dénigrer le candidat démocrate à la présidence et soutenir la campagne de Donald J. Trump ... dont les politiques bénéficieraient au Kremlin. »

Le piratage aurait ainsi permis aux agents russes de mettre la main sur des secrets commerciaux et d'autres données privées. La Russie a ensuite envoyé ces informations à WikiLeaks, qui est bien connu pour publier des documents secrets. En utilisant WikiLeaks, la Russie diffuserait donc les informations volées aux démocrates « à des moments où cela conviendrait le mieux à la campagne Trump ».
Je le traduis en :
Non mais voyez si les méchants russes, il étais pas venue fouiller dans nos poubelles, ils aurais pas trouver le cadavre de jean-michel, du coup c'est pas de notre faute si on a tué jean-michel mais c'est la faute aux russes d'avoir trouver son corps.
Autant je comprend que des documents confidentiels ne devrais pas etre dévoiler aux public, autant lorsqu'il le sont si la réaction du public est de l'indignation et pas du je m'en foutisme c'est que quel que chose cloche dans ces documents (par ce que oui monsieur truc-muche si tu lui file un document confidentiel parlant du secret de productions de la tarte du présidents ou le budget alloué aux ecole primaire, ils va lire le doc et passer à la suite, si ils reste sur le doc c'est que quelquechose tourne pas rond?)

Bref tous ça pour dire, avant d'accuser les autres de faire de la merde faut commencer à ramasser les crottes de son chiens d'abord
Avatar de Zirak Zirak - Inactif https://www.developpez.com
le 23/04/2018 à 15:20
Citation Envoyé par Tagashy Voir le message

Je le traduis en :

Non mais voyez si les méchants russes, il étais pas venue fouiller dans nos poubelles, ils aurais pas trouver le cadavre de jean-michel, du coup c'est pas de notre faute si on a tué jean-michel mais c'est la faute aux russes d'avoir trouver son corps.

Certes, après cadavres ou pas, cela n'excuse pas l'ingérence russe (si jamais elle a vraiment eu lieu).

C'est comme tuer un voleur ou un meurtrier, ce n'est pas parce que la victime était elle-même hors-la-loi que cela excuse ton propre crime.
Avatar de pierre-y pierre-y - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 23/04/2018 à 17:26
Les démocrate seront donc aussi poursuivie pour le matraquage médiatique pro Clinton qui à lui aussi perturber les élections^^.
Avatar de Madmac Madmac - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 23/04/2018 à 22:42
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Peut être, mais les politiciens et les médias vont continuer de sortir plein d'histoires d'ingérence Russe...
Quand quelque chose ne plait pas à quelqu'un c'est de la faute à Poutine.
L’élection de Trump, le Brexit, le temps pourri en France, tout est de la faute de Poutine.
Tu as entièrement raison. Et en plus, ils utilisent l'ignorance de la population pour maintenir l'impression que le mythe de l’ingérence russe est réelle. Ils confondent la population en suggérant que 'mise en accusation' et 'reconnu coupable' serait des termes interchangeable. Ils ne peuvent prouver que les Russes qui fréquentent les sites sociaux le font pour des raisons 'professionnelles' sous les ordres de leur gouvernement. La Russie a été victime d'un embargo, c'était une raisons suffisante pour que des citoyens russes aient détesté Hillary. Est-ce que des russes ont troller les supportaires des Démocrates ? Possible. Mais cela en ferais une ingérence russe pour autant ? Non!

On peut penser à la possibilité d'intervention de hackers russes qui auraient prit possession des documents du serveur privé d'Hillary, pour les transmettre à Wikileak. Mais il y a deux problèmes avec cette hypothèse.

- Cela prouverait qu'Hillary a été responsable de fuite de documents secrets.
- Et si la fuite venait du bureau du parti, elle aurait été faite avec une clé USB. (en raison de la vitesse de lecture des documents). Copie qui aurait été faite vraisemblablement par l'assistante d'Hillary.

Il n'est donc pas étonnant que Trump renvoient des gens qui se concentre sur sa vie sexuelle de play-boy, plutôt que de faire enquête sur le serveur d'Hillary.
Avatar de byrautor byrautor - Membre actif https://www.developpez.com
le 27/04/2018 à 9:53
Quand quelque chose ne plait pas à quelqu'un c'est de la faute à Poutine.
L’élection de Trump, le Brexit, le temps pourri en France, tout est de la faute de Poutine.
Bien d'accord !
Ce qui fait peur : L'intelligence "suprême" touche t-elle à la bêtise ?
Avatar de Bill Fassinou Bill Fassinou - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 14/07/2018 à 6:15
Ingérence étrangère dans les élections US de 2016 : 12 officiers russes accusés
d'avoir piraté le Comité national démocrate et la campagne Clinton

Depuis 2016, les rumeurs selon lesquelles les pirates russes auraient influencé les élections présidentielles américaines par des attaques informatiques ne cessent de s’amplifier. Hillary Clinton aurait même perdu les élections à cause de ces attaques informatiques et du piratage de ses mails, d'après les démocrates US. Et c'est la Russie qui a été le plus souvent pointée du doigt par les autorités américaines pour ces attaques observées lors des élections présidentielles américaines de 2016.

Le directeur du renseignement américain, James Clapper, dans un communiqué commun avec le département de la sécurité intérieure avait en effet déclaré en 2016 que « L’USIC (U.S. Intelligence Community) est certaine que le gouvernement russe a dirigé les récentes fuites d’emails de citoyens et institutions américains, incluant des organisations politiques. Les publications récentes des emails piratés sur des sites comme DCLeaks.com et Wikileaks et par Guccifer 2.0 sont conformes aux méthodes et aux motivations d’efforts russes. Ces vols et ces piratages ont pour but d’interférer dans le processus électoral américain ».

La CIA aurait même intercepté les « instructions spécifiques » de Poutine pour pirater les élections présidentielles de 2016. Il y a quelques mois, le Procureur général des États-Unis Jeff Sessions a mis en place une équipe pour enquêter sur les cyberingérences suite à ces inquiétudes. Et comme on pouvait s'y attendre, le département américain de la Justice a déposé ce vendredi, des accusations criminelles qui accusent 12 officiers des renseignements russes d'avoir exécuté les attaques de 2016 contre le Comité national démocrate et la campagne d'Hillary Clinton.


Le Département de la Justice a annoncé qu' « un grand jury du district de Columbia a renvoyé un acte d'accusation présenté par le bureau du conseiller spécial. L'acte d'accusation accuse douze ressortissants russes pour avoir commis des crimes fédéraux qui étaient destinés à interférer avec l'élection présidentielle américaine de 2016. Les douze accusés sont membres du GRU, une agence de renseignements de la Fédération de Russie au sein de la Direction des renseignements de l'armée russe. Ces officiers du GRU, dans leurs fonctions officielles, se sont engagés dans un effort soutenu pour pirater les réseaux informatiques du Comité de la campagne du Congrès démocratique, du Comité national démocrate et de la campagne présidentielle de Hillary Clinton et ont publié ces informations sur Internet sous les noms "DCLeaks" et "Guccifer 2.0" et à travers une autre entité ».

Les actes d'accusation ont été déposés par le procureur spécial Robert Mueller et divulgués par le sous-procureur général Rod Rosenstein lors d'une conférence de presse à Washington DC. À travers ces actes, les États-Unis d’Amérique déclarent la guerre à tous les pirates et acteurs impliqués dans la cyberingérence de 2016. « Ensemble avec nos partenaires de l'application de la loi, le Département de la Justice est résolu à trouver, identifier et à traduire en justice toute personne qui interfère avec les élections américaines », a déclaré Rosenstein.

Selon l'acte d'accusation, « l'objectif de la conspiration était de pirater les ordinateurs des personnes et des entités américaines impliquées dans l'élection présidentielle américaine de 2016, voler des documents à partir de ces ordinateurs et mettre en scène les documents volés pour interférer avec l'élection présidentielle américaine de 2016 ». L'équipe de Mueller aurait déterminé qu'une personne s'appellant Guccifer 2.0 et qui a divulgué des documents DNC sensibles dans les mois qui ont précédé les élections de 2016 est un officier de renseignement russe. Mais Guccifer 2.0 aurait nié cela et a indiqué avoir piraté la DNC de manière indépendante sans aucune implication de la Russie.

Cependant, les procureurs disent avoir la preuve du contraire. Car, Guccifer 2.0 aurait oublié d'utiliser un réseau privé virtuel pour accéder à une plateforme de médias sociaux basée aux États-Unis et son adresse IP serait située à Moscou. « Les membres de l'unité 74455 ont également conspiré pour pirater les ordinateurs des conseils d'État des élections, les secrétaires d'État et les entreprises américaines qui fournissaient des logiciels et d'autres technologies liées à l'administration des élections pour voler les données des électeurs stockées sur ces ordinateurs », selon la Justice américaine.

L'acte d'accusation

Source : Département de la justice, The Daily Beast

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

USA : la CIA avait intercepté les « instructions spécifiques » de Poutine pour pirater les élections présidentielles de 2016 selon le Washington Post

Russie et USA s'accusent mutuellement d'ingérence dans les élections mais ce sont leurs entreprises technologiques qui en font les frais

L'ingérence russe dans l'élection américaine sous-estimée par Facebook, Twitter et Google ? Les entreprises seront entendues au Sénat

États-Unis : la Russie est responsable du piratage du DNC et les cyberattaques liées à la campagne présidentielle américaine

La Russie serait à l'origine d'attaques informatiques contre des organismes du parti des Démocrates visant à influencer les élections aux États-Unis
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 14/07/2018 à 16:29
Les américains et le reste du monde n'ont pas supporté l'élection de Trump, et cherchent à l'enfoncer par tous les moyens, que ce soit directement ou indirectement.

Un peu comme un mauvais perdant qui accuse la manette, le vent, ou le soleil, et cherche tout prétexte pour justifier sa défaite.

Que ce soit des petites piques gratuites dans sur sujets qui n'ont rien à voir, ou des critiques fondées, ils sont tellement content quand ils ont une occasion de l'enfoncer. Tant qu'on ne sait même plus si le but des journalistes est de nous informer, ou d'enfoncer Trump. Ainsi, même quand la critique est fondée, on retient plus le comportement jubilatoire du journaliste, que la critique en elle-même, jusqu'à être plus choqué par le comportement du journaliste, que du scandale.

Pourtant, on peut critiquer Trump sur beaucoup de choses, or de l'attaquer gratuitement ne fera que lui donner un statu de victime, et de donner une impression d'injustice. Jamais le parti adverse ne s'est remis en question depuis sa défaite, qu'ils attribuent au sexisme, racisme des électeurs, ou à l'ingérence russe. Je vous le prédits, s'ils continuent comme cela, ils vont aussi perdre la prochaine.
Avatar de agripp agripp - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 14/07/2018 à 17:27
Des pirates qui pirates tout et n'importe quoi, il y en a partout dans le monde ! Des info confidentielles et compromettantes ont été publiées sur tout le monde en 2016 et quand certaines se faisaient "attraper par la chatte" il fait bien dite qu'un candidat à la présidence se faisait "attraper par la queue". On pourrait presque évoquer un échange de mauvais procédés, non entre les candidats mais entre leurs partisans. De là à accuser l’État Russe d'avoir influencé le résultat des élections, il y a un pas immense que je ne franchirais pas ! A mon avis, les chantres du "politiquement correct" ont perdu les élections parce qu'ils étaient (et sont toujours) complètement déconnectés de la pensée et de la sensibilité et de la vision du monde de "l'américain populaire" ! Quand le "politique correct" s'indigne des boutades de Trump, l'américain populaire reconnaît ses propos de vestiaire ou de bistro et voit un candidat qui va peut-être desserrer l'étau d'un certain "puritanisme social". Il n'approuve surement pas toutes les positions de Trump mais il y a de grandes chances qu'à ses yeux, ce candidat est traîné dans la boue pour des vétilles...
Avatar de Madmac Madmac - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 16/07/2018 à 4:57
Une mise en accusation ne veut pas dire grand chose. Et comme la Russie n'a aucun traité d'extradition. C'est tout simplement du spectacle pour tenter de justifier son enquête.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil