Facebook : Les actionnaires influents s'associent pour révoquer Zuckerberg en tant que président,
Afin d'améliorer la surveillance du réseau social

Le , par Stan Adkens

301PARTAGES

13  0 
Mark Zuckerberg partira-t-il cette fois de la présidence de Facebook ? Nous le saurons en mai 2019 après la réunion annuelle. Pour l’heure, quatre grands fonds publics américains qui détiennent des actions dans Facebook Inc. reviennent à la charge en se joignant à Trillium Asset Management dans une proposition de révocation de Zuckerberg en tant que président. Le groupe d’actionnaires demande au conseil d’opter pour un président indépendant afin d'améliorer la surveillance et la réputation du plus grand réseau social et s’est engagé à faire du lobbying auprès des gros investisseurs de Facebook afin de les rallier à la cause.

En effet, Facebook connait depuis quelques temps de nombreux problèmes : l’affaire Cambridge Analytica qui a révélé le partage non autorisé des données des utilisateurs et dont la gestion a conduit le PDG Mark Zuckerberg devant les sénateurs américains ainsi que d’autres institutions européennes ; l’ingérence russe dans les élections américaines de 2016 qui aurait exposé plus de la moitié de la population électorale américaine avec une diffusion d’environ 80 000 de messages sur Facebook par des opérateurs basés en Russie à environ 126 millions d’Américains. Facebook et d’autres géants de la technologie ont été entendus par le Sénat américain à ce sujet ; la diffusion des fausses actualités sur le réseau social qui a valu des accusations portées contre Facebook selon lesquelles le réseau social aurait délibérément permis cette campagne de fausse nouvelle qui a influencé les grands électeurs. Facebook a été accusé d’avoir contribué à l’investiture de Donald Trump.

Tous ces événements ont contribué à ternir l’image de la société au point que les utilisateurs méfiants ont commencé à modifier leur relation avec le réseau social. Plusieurs utilisateurs ont même désinstallé l’application Facebook de leur téléphone portable, selon une étude. En outre, certains actionnaires ont accusé Zuckerberg de pratiquer la « dictature d'entreprise », lors de la réunion annuelle le 1er juin dernier. L’un d’entre eux l’a même comparé à Vladimir Poutine.


En 2017, des actionnaires ont fait une proposition visant à obtenir un président indépendant qui a connu d’importantes oppositions parmi les investisseurs. Certains gros investisseurs tels que les fonds Vanguard Total Stock Market Index et Fidelity Contrafund avait voté contre la proposition de 2017.

Mercredi dernier, quatre grands fonds publics américains investisseurs de Facebook ont proposé, à nouveau, de démettre Mark Zuckerberg en tant que président-directeur général au profit d’un président indépendant. Ils justifient leur proposition par la série de scandales notoires qui ont émaillé la vie du réseau social depuis un certain temps et espèrent obtenir le soutien de grands gestionnaires d'actifs.

Le groupe des quatre fonds concernés par la nouvelle proposition se compose des trésoriers d'État de l'Illinois, du Rhode Island et de la Pennsylvanie, ainsi que du contrôleur de la ville de New York, Scott Stringer. Le Trésor de Pennsylvanie détenait 38 737 actions et le Trésor de l’Illinois, 190 712 actions en août. Les fonds du Rhode Island détiennent 168 230 actions Facebook et les fonds de pension de la ville de New York détenaient environ 4,5 millions d’actions au 31 juillet. Et le Trillium, qui était à l’origine de la résolution de 2017, détenait 53 000 actions au 31 juillet, selon Reuters.

Selon Seth Magaziner, trésorier de l'État du Rhode Island, leur proposition doit être considérée afin qu’elle serve à attirer l’attention sur les problèmes du réseau social en vue de les résoudre, en faisant référence aux controverses qui ont écornée l’image de la société. « Cela nous permettra de forcer une conversation lors de la réunion annuelle et, d'ici là, devant le tribunal de l'opinion publique », a déclaré Magaziner lors d'un entretien téléphonique.

Quant à au trésorier d’Etat de l’Illinois Michael Frerichs, il a admis, dans une interview, qu’un président indépendant n’aurait peut-être pas empêché tous les problèmes, cependant, « il pourrait y avoir eu moins de ces problèmes et moins de chute du prix des actions » dans la société, selon Reuters.

Une autre raison qui motive les résolutions, c’est la chute régulière des actions depuis le début des problèmes de Facebook. En effet, la mauvaise réputation de la société engendrée par les problèmes opérationnels et de confidentialité ainsi que les inquiétudes liées au ralentissement de la croissance des revenus ont entrainé une évolution défavorable des actions de Facebook durant toute une année. Mercredi, les actions étaient à 159,42 dollars, soit 10 % de moins qu’au début de l’année.

Selon Reuters, la proposition de 2017 a reçu le soutien d'une faible majorité d'investisseurs extérieurs, dont les fonds Growth Fund of America. Par contre, les fonds Vanguard Total Stock Market Index et Fidelity Contrafund ont voté contre. Pour que cette dernière proposition retienne l’attention, les trésoriers Magaziner et Frerichs ont annoncé leur intention de chercher à influencer de gros investisseurs de Facebook afin d’avoir leur soutien, au cours des prochains mois avant la réunion annuelle.

La position du réseau social est connue sur la question de création d’une présidence indépendante. Selon Facebook, un président indépendant pourrait « créer de l'incertitude, de la confusion et de l'inefficacité dans les fonctions et les relations du conseil d'administration et de la direction».

En attendant, Zuckerberg, crédité d’environ 60 % des droits de vote, selon un document qui date d’avril dernier, continue à occuper le poste de président-directeur général du plus grand réseau social.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de cette proposition de présidence indépendante ?
Pensez-vous qu’avec un président indépendant Facebook parviendra à minimiser les scandales ?

Voir aussi

Fake news et vie privée : Mark Zuckerberg encore invité à témoigner devant le Parlement UK, un refus pourrait donner lieu à une convocation formelle
L'audition de Mark Zuckerberg devant le Congrès américain a révélé un PDG déconcerté, le patron de Facebook aurait-il trompé les élus américains ?
Scandale Cambridge Analytics : Mark Zuckerberg reconnait avoir commis des erreurs, et annonce de nouvelles mesures pour éviter d'autres abus
Les deux cofondateurs d'Instagram démissionnent de leurs postes chez Facebook, quelques mois après le départ du cofondateur de WhatsApp
Jan Koum, le co-fondateur de WhatsApp, annonce son départ de Facebook, après un énième accrochage au sujet de la façon de traiter les données

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/04/2019 à 14:59
Cela arrive à tout le monde, y'a pas de quoi en faire un drame.

Tiens, pas plus tard que la semaine dernière, je me baladais tranquillement au centre-ville, et paf ! Je braque une banque par erreur.
Cela m'arrive tout le temps, je suis vraiment tête en l'air.
15  1 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 10:18
Je trouve cela quand même légèrement déplacé, ils connaissaient parfaitement ce à quoi ils s'engageaient en achetant des actions de type A, plutôt que de celles de type B. Les règles du jeu ne sont pas une surprise.
S'ils ne sont pas content, pourquoi ne vendent-ils par leurs actions ?

C'est comme aller à une boulangerie, acheter une baguette de 100g, et se plaindre que celui qui achète une flûte de 200g a plus de pain en sortant...
7  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 15/04/2019 à 11:15
Rien que pour le choix de la photo ça mérite +1
6  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 30/06/2019 à 12:23
Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
L'Italie inflige à Facebook une amende d'1,1 million de dollars

En décembre 2018, l'agence avait condamné Facebook à une amende de 10 millions d'euros pour avoir induit en erreur ses utilisateurs en raison de ses pratiques de connexion et au mois de mars de cette année, elle a mis en cause Facebook sur l'utilisation abusive des données, mais cette fois là, le géant des réseaux sociaux avait choisi de payer un montant réduit de 52000 euros dans l'espoir de régler le problème.
Il faut changer d'échelle pour tout remettre en perspective :
Je vous informe que Facebook réalise un chiffre d'affaires de 1 776 $ par seconde qui passe (24/24h sur 365j), la première amende représente 619 secondes d'activité de Facebook et la deuxième : 29 secondes.

Sous cet angle, c'est tout de suite beaucoup plus parlant, vous ne trouvez pas ?
6  0 
Avatar de herr_wann
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/11/2018 à 10:19
C'est amusant, il parait qu'il ne faut pas avoir peur des GAFAM quand on n'a rien à cacher mais ils ont visiblement beaucoup de mal à appliquer à eux mêmes ce principe de transparence
5  0 
Avatar de tanaka59
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/01/2019 à 13:15
Pour une aussi grosse fuite de données on frise le ridicule avec 15 000 £ d'amende . 4 ou 5 zéro de plus on fait beaucoup plus mal au portefeuille.
5  0 
Avatar de schmiddy
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/03/2019 à 15:20
Je ne suis pas surpris. Facebook n'a pas la même emprise sur la nouvelle génération. J'ai créé mon compte en 2007 ou 2008, à l'époque où en effet Facebook n'était pas encore traduit, et c'était le seul réseau social qui visait large, à l'inverse de MySpace plus orienté artistique. Au fil du temps, de nouveaux réseaux sociaux sont apparus et Facebook n'a fait que tenter de suivre pour enrayer son érosion et l'émergence de ces nouveaux réseaux spécialisés dans un domaine (LinkedIn pour l'emploi par exemple). Je ne sais pas si c'est moi qui vieillis ou non, mais Facebook m'insupporte depuis des années avec la publicité omniprésente, la timeline qui me présente tout sauf ce que j'attends d'un réseau social, c'est à dire l'actualité de mon réseau. Au final après 4-5 ans en friche mais des nettoyages de liste d'amis réguliers, j'ai fini par désactiver mon compte il y a quelques mois. Ce n'est pas tant les scandales qui m'ont fait quitter FB car j'étais parfaitement conscient de ce que je faisais, c'est simplement que FB est devenu une gigantesque poubelle d'internet, tout comme le réseau à l'oiseau qui pourtant était plutôt intéressant il y a encore quelques années. Désormais, je "réseaute" autrement ; ce qui m'inquiète est qu'au final LinkedIn devient un peu comme Facebook, on commence à y voir de tout et n'importe quoi.

Simplement, je redécouvre les agrégateurs de flux RSS et je me suis fait un Feedly aux petits oignons pour cibler ce qui m'intéresse et je reste en contact avec mes relations perso / pro différemment... comme je faisais avant Facebook.
5  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 11:28
Fin 1er trimestre 2019 :

Entreprise Trésorerie Chiffre d'affaires
Google 113 milliards $ 137 milliards $
Apple 245 milliards $ 265 milliards $
Facebook 45 milliards $ 56 milliards $
Amazon 37 milliards $ 242 milliards $
Microsoft 131 milliards $ 110 milliards $
Dell 15 milliards $ 90 milliards $
Uber 8 milliards $ 11 milliards $
Total 594 milliards $ 911 milliards $

Total GAFAM : 571 milliards de $ de trésorerie
Total GAFAM : 810 milliards de $ de chiffre d'affaires (Cela représente grosso modo le PIB cumulé de 90 pays de la planète sur 194)

tu veux lutter toi ? A part la puissance de feu d'un état comme la Chine, je ne vois pas comment tout ce petit monde ne pourrait pas racheter n'importe quelle société concurrente ou qui commencerait à marcher sur leur plates bandes (d'ailleurs c'est se qui se passe, d'où l'entrevue d'un abus de position dominante)
5  0 
Avatar de Titnain
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 16/07/2019 à 13:32
Alors évidemment je suis contre les abus, contre l'utilisation de nos données personnelles, etc. Mais je trouve ça quand même un peu abusé.... C'est quoi l'idée ? Mettre un quota maximum d'employé pour les entreprises ? Un quota maximum de vente/prestations ?
Hum, comment dire. L'idée c'est de supprimer un trust. De la même manière que Rockefeller s'est fait démanteler sa Standard oil.

Pour information, un trust n'est jamais bon, ni pour le consommateur ni pour le pays. Aujourd'hui on est arrivé à quelque chose d'encore plus gros, d'encore plus pesant sur l'économie d'un pays et même l'économie mondiale ( Les GAFAMs ont des revenus plus importants que certains PIB).

Il est normal et plutôt sain de vouloir abaisser leur pouvoir et leur main-mise. D'autant plus que Facebook a déjà commencé à vouloir s'étendre sur le marché bancaire. Une société qui aurait un aussi gros pouvoir serait véritablement dangereuse.

Il est grand temps d'agir d'après moi.
5  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/02/2019 à 13:34
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
ils n'auraient pas fait autre que ce que pratique la presse d'opinion ou les médias télévisés depuis toujours.
Non, c'est tout de même différent et l’enquête l'a prouvé ( et Cambridge Analytica l'a reconnu): ils ont envoyé des messages ciblés, directement sur les comptes FB des personnes, et en fct de leur profil.
La 2em différence avec la presse c'est que ces messages sont dissimulés et difficilement traçable.
4  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web