Un meilleur job mieux payé ?

Deviens chef de projet, développeur, ingénieur, informaticien

Mets à jour ton profil pro

ça m'intéresse

Fausses actualités : Mark Zuckerberg aurait-il sous estimé leur portée sur Facebook ?
Le PDG trouvait « ridicule » l'idée d'une quelconque influence

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
D’après un article partagé plus d’un million de fois sur Facebook en septembre, il était indiqué que Donald Trump avait reçu le support du pape, ce qui était bien entendu une fausse actualité qui avait pourtant été largement diffusée comme bien d’autres. Après l’élection de Donald Trump, des voix se sont élevées pour pointer Facebook d’un doigt accusateur en affirmant que le réseau social avait contribué à son investiture en laissant diffuser de telles actualités qui ont influencé les grands électeurs.

Cette pratique peut avoir des conséquences non négligeables sur des personnes ou des évènements comme le suggère une étude menée par Pew Research Center qui a analysé la portée et les caractéristiques des consommateurs de médias sociaux dans neuf sites de réseautage social et a indiqué que 44 % des Américains qui vont sur Facebook y lisent des actualités.


Pourtant, Mark Zuckerberg s’est défendu, soutenant que « l’idée que Facebook ait influencé l’élection de la moindre manière à cause de ses faux articles d’actualité, qui représentent une partie infime de notre contenu, me paraît ridicule ».

Des allégations qui viennent contredire les résultats d’une recherche menée par Facebook en 2010 sur 61 millions d’utilisateurs aux Etats-Unis un peu avant les élections de mi-mandat. Un groupe a reçu un message « allez voter », tandis qu'un autre groupe a vu le même message avec un petit ajout : des images en vignette de leurs amis Facebook qui avaient cliqué sur «J'ai voté». En se servant des listes électorales publiques pour comparer les groupes après l'élection, les chercheurs ont conclu que le second message avait emmené des centaines de milliers d'électeurs.

En 2012, les chercheurs de Facebook ont à nouveau modifié le flux d'information pour une autre expérience : cette fois-là, certains utilisateurs voyaient s’afficher un peu plus de publications positives, tandis que d'autres voyaient un peu plus de publications négatives. Le panel qui parcourait plus de publications optimistes avait tendance à se montrer également optimiste dans ses publications. De même que le panel qui voyait un peu plus de publications négatives répondaient de la même manière dans leurs publications. D’ailleurs, pendant des décennies, des chercheurs ont assuré que les gens sont influencés par leurs pairs et leurs réseaux sociaux.

Pour le New York Times, le problème de l'influence de Facebook sur le discours politique ne se limite pas à la diffusion de fausses actualités mais aussi à l’utilisation de cette plateforme comme chambre à écho. L'algorithme de l'entreprise choisit les publications qui apparaissent plus haut dans les flux d'actualité des utilisateurs, de même pour celles qui sont plus bas. « Les humains ont déjà tendance à se regrouper parmi les personnes partageant les mêmes idées et à chercher des actualités qui confirment leurs préjugés », avance le New York Times qui continue en disant que « les recherches de Facebook montrent que l'algorithme de l'entreprise encourage cet aspect en priorisant un peu les publications que les utilisateurs trouvent réconfortantes ».
Pour le NYT, Facebook doit travailler en collaboration avec des chercheurs indépendants pour mieux analyser et mitiger les problèmes liés à cette attitude. « Et les dangers ne sont pas limités aux États-Unis. Les effets peuvent être encore plus calamiteux dans les pays où les contrôles sont moins nombreux », indique le quotidien, qui rappelle le cas du Myanmar : « au Myanmar, par exemple, la désinformation sur Facebook aurait contribué à alimenter le nettoyage ethnique, créant une énorme crise de réfugiés ».

Source : NYT

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Les réseaux sociaux peuvent-ils avoir autant d'influence sur les personnes et les évènements ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 13:44
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Qu'en pensez-vous ? Les réseaux sociaux peuvent-ils avoir autant d'influence sur les personnes et les évènements ?
Je ne pense pas que beaucoup de personnes ont changé d'avis après être tombé sur des articles Facebook...

De plus, sur Facebook comme partout il y a eu beaucoup plus de messages pro Clinton que de messages pro Trump.
Pourquoi la petite minorité des messages pro Trump serait beaucoup plus convaincante que les messages pro Clinton ?

On parle des fausses publications pro Trump, mais il y a eu encore plus de fausses publications pro Clinton.
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 13:58
Ils vont devoir blacklister 98% des sites de presse ?
Avatar de DelphiManiac DelphiManiac - Membre émérite https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 14:26
Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
Je ne pense pas que beaucoup de personnes ont changé d'avis après être tombé sur des articles Facebook...

De plus, sur Facebook comme partout il y a eu beaucoup plus de messages pro Clinton que de messages pro Trump.
Pourquoi la petite minorité des messages pro Trump serait beaucoup plus convaincante que les messages pro Clinton ?

On parle des fausses publications pro Trump, mais il y a eu encore plus de fausses publications pro Clinton.
J'imagine que pour étayer ce que tu avances, tu as des éléments tangibles à nous fournir ?
Avatar de Conan Lord Conan Lord - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 14:26
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Qu'en pensez-vous ? Les réseaux sociaux peuvent-ils avoir autant d'influence sur les personnes et les évènements ?
Bien sûr, mais le problème n'est pas le mot "réseau", mais le mot "social". Maintenant, c'est vrai que le problème des fausses actus sur Internet a plus de conséquences que le simple bouche à oreille.
Pour moi, la vérification des informations ne doit (surtout) pas être confiée à Facebook. Dans l'idéal, ce serait plutôt un organisme neutre (par exemple, reporters sans frontières ?). Je serais d'avis de centraliser les informations fausses et éventuellement de demander aux réseaux sociaux de proposer un lien vers ce site. Un peu comme les sites qui centralisaient les hoax, si ça existe encore, mais de façon plus cadrée et dont la fiabilité ne pourrait être remise en question.
Ou, si un tel site existe déjà, informer le public de son existance parce que, personnellement, je ne suis pas au courant.
Avatar de TheLastShot TheLastShot - Membre averti https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 14:31
Je sais que je risque de me faire plein d'ennemies avec ce que je vais dire mais...
Est-ce que ce n'est pas dangereux de donner un pouvoir aussi important (choisir qui va diriger le pays) à des gens qui pourraient être influencés par les opinions personnalités qui n'ont rien à voir avec la politique, et notamment lorsque ces opinions sont relatés dans de faux articles (et donc donner du pouvoir à des personnes qui se contentent des "on dit" sans prendre le temps de vérifier la véracité des informations qu'on leur présente).
C'est aussi pertinent que de donner les commandes des armes nucléaires à Gad Elmaleh juste parce qu'on s'est bien marré à son dernier spectacle...

Enfin, c'est en supposant que ces articles ont réellement eu une influence (et malheureusement je crains que ce soit possible, même si Facebook n'est pas forcément en tort (c'est avant tout ceux qui diffusent ces fausses informations qui sont à blâmer, et à mon sens cela devrait être pénalisé (et c'est aussi valable pour les "vrais" journalistes qui diffusent des informations sans les vérifier (bon, là, on perd 90% des gros média... mais après je ne serais pas contre))).
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 14:40
Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
Un peu comme les sites qui centralisaient les hoax, si ça existe encore, mais de façon plus cadrée et dont la fiabilité ne pourrait être remise en question.
Cela existe encore mais cela n'empêche pas les HOAX de se propager à la vitesse de la lumière, car 95% des gens, ne se posent pas de question et ne vont pas vérifier.

Il n'y a pas besoin que Facebook ou RSF (pour reprendre ton exemple), fassent le tri, les gens peuvent le faire eux-mêmes, le truc, c'est que si on laisse les autres faire le tri pour nous, il ne faudra pas s'étonner qu'il n'y a aucune réflexion de la part des gens, et qu'ils gobent tout ce qu'on leur raconte, car on les infantilise encore plus, en faisant le boulot pour eux.

On partira du principe que puisque cela a été trié, c'est forcément juste, et c'est là, que la manipulation pourra frapper, avec encore plus de dégâts.

Quand je vois le nombre de personnes qui s'indignent à propos des articles du Gorafi en prenant tout au pied de la lettre, il y a de quoi prendre peur...
Avatar de Conan Lord Conan Lord - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 14:43
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Est-ce que ce n'est pas dangereux de donner un pouvoir aussi important (choisir qui va diriger le pays) à des gens qui pourraient être influencés par les opinions personnalités qui n'ont rien à voir avec la politique, et notamment lorsque ces opinions sont relatés dans de faux articles (et donc donner du pouvoir à des personnes qui se contentent des "on dit" sans prendre le temps de vérifier la véracité des informations qu'on leur présente).
Le problème, c'est qu'on ne peut pas honnêtement le leur reprocher. Personne ne se donne la peine de vérifier les informations qui passent aux infos TV (parce que, d'une certaine façon, si on ne croit plus les infos TV, on ne peut plus croire grand chose). Donc, les gens peu sensibilisés aux dangers d'Internet croient de la même manière les infos dans le bandeau "Actus" de Facebook. Dans le lot, il n'y a pas que les "je crois tout ce qu'on me raconte", mais d'autres qui pensent sincèrement que les infos des sites d'actu sont fiables.

@Zirak : C'est pour ça qu'un lien bien visible associé à chaque actu aurait toute son utilité. C'est pas une question d'infantiliser, mais d'informer que les actus ne sont pas forcément fiables. Du type : "pour vérifier si cette information est vraie, cliquez ici".
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 14:50
Citation Envoyé par DelphiManiac Voir le message
J'imagine que pour étayer ce que tu avances, tu as des éléments tangibles à nous fournir ?
Pour une fois il n'a pas tort sur ces trois points.

On a pas mal glosé cette années d'études semblant montrer que ce que nous partageons sur les réseaux sociaux n'a aucun impact auprès des idées politiques de nos "amis". Est-ce une illustration du biais de confirmation ? Est-ce que par extension de ce biais, ou à cause du bon vieux principe de dissonance cognitive, nous avons tendance à ne pas lire un article dont le titre annonce qu'il ne va pas dans le sens de nos perceptions ? Comme dit l'adage, on ne prêche qu'aux convaincus.

On a aussi beaucoup parlé depuis une semaine de l'impression, fausse bien sûr, de l'absence des sympathisants de Trump sur les réseaux sociaux. Des articles du genre "60 millions d'électeurs de Trump et je n'en connais aucun". On a appelé cela le biais de filtrage. D'où, pour les urbains des grandes métropoles, l'impression que Clinton est ultra dominante sur Facebook. Moi, j'ai plutôt eu l'impression de voir Clinton effacée et Trump surmédiatisé à l'extrême par ses détracteurs.

Quant au dernier point, la propagande n'a jamais eu de couleur politique ou idéologique.
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 14:52
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Cela existe encore mais cela n'empêche pas les HOAX de se propager à la vitesse de la lumière, car 95% des gens, ne se posent pas de question et ne vont pas vérifier.
Syndrome de la blouse blanche.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 15:01
Citation Envoyé par DelphiManiac Voir le message
J'imagine que pour étayer ce que tu avances, tu as des éléments tangibles à nous fournir ?
Ouais, c'est même plutôt simple et évident.
Si vous êtes un utilisateur Facebook normalement vous avez du vous rendre compte que pendant le campagne, au moment de l’élection, après l’élection, il y a toujours eu une large majorité de messages anti Trump.
Bon alors effectivement si Facebook pouvait communiquer le nombre total de message anti Trump et le nombre de message anti Clinto, ainsi que le nombre de messages pro Trump et le nombre de messages pro Clinton, ce serait plus précis.

Après quand je parle des messages faux à propos de Clinton, je parle de sa réelle campagne.
Avec les fuites WikiLeaks et d'autres sources, on a eu la preuve qu'elle avait son vrai discours pour les banques et les financiers et son discours pour le peuple avec des fausses promesses.
Je ne sais pas si ça compte.
Puisque qu'elle dirait que c'est vrai, mais on sait que c'est faux...
Des vidéos ont été fait où on l'a voit changer de veste au fils des années. (ce qui est normal pour tout le monde, sauf qu'elle n'avoue jamais avoir changé d'avis, elle dit toujours "depuis le début je pense ...")

C'était peut être plus flagrant sur Twitter, parfois le sujet des élections était dans les plus fortes tendances.
Et on voyait que des messages anti Trump ou pro Clinton.
Mais quasiment pas de messages pro Trump (des messages anti Clinton y'en avait également beaucoup...).

[quote]il était indiqué que Donald Trump avait reçu le support du pape, ce qui était bien entendu une fausse actualité[quote]
C'est pas non plus ce genre de fausse news qui va faire élire un type.

Si les étasuniens ont voté Trump c'est parce qu'ils croient en son discours.
Ce n'est pas à cause de 3 ou 4 fausses news sur les réseaux sociaux...

La quasi totalité des médias étaient pro Clinton.
Elle avait beaucoup de stars derrière elle :
https://en.wikipedia.org/wiki/List_o...16#Celebrities
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 15:12
La personne qui voudra faire de l'humour ou des parodies est mal barrée...

Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
Le problème, c'est qu'on ne peut pas honnêtement le leur reprocher. Personne ne se donne la peine de vérifier les informations qui passent aux infos TV (parce que, d'une certaine façon, si on ne croit plus les infos TV, on ne peut plus croire grand chose).
Le problème date depuis un moment déjà et même avant le net. Les médias, la pub, on va dire le secteur de la communication a réussi un superbe coup : si c'est publié /médiatisé alors c'est vrai. Et ce "mythe" s'est propagé de l'époque radiophonique jusqu'à l'époque numérique.

Le fait de publier un bouquin, un blog te donne immédiatement une légitimité. Le fait de mettre "Vu à la TV" te donne immédiatement une crédibilité (je ne sais plus combien de % de ventes en plus mais c'était significatif). Passer sur un média te donne automatiquement un statut d'expert. Et que penser des gens qui te disent "Ho mais c'est passé au JT donc c'est vrai !". Etc etc etc...

Il y en a même qui s'en amusent, Thierry Lhermite par exemple.

Maintenant bon courage pour lutter contre ce mythe au niveau de la masse (à part l'école maybe ?)... Le seul truc à faire dans l'immédiat est d'en prendre conscience individuellement et de sensibiliser nos gamins.
Avatar de youtpout978 youtpout978 - Membre expert https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 15:18
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Je sais que je risque de me faire plein d'ennemies avec ce que je vais dire mais...
Est-ce que ce n'est pas dangereux de donner un pouvoir aussi important (choisir qui va diriger le pays) à des gens qui pourraient être influencés par les opinions personnalités qui n'ont rien à voir avec la politique, et notamment lorsque ces opinions sont relatés dans de faux articles (et donc donner du pouvoir à des personnes qui se contentent des "on dit" sans prendre le temps de vérifier la véracité des informations qu'on leur présente).
C'est aussi pertinent que de donner les commandes des armes nucléaires à Gad Elmaleh juste parce qu'on s'est bien marré à son dernier spectacle...
Donc ils faudraient interdire aux personnes trop "bêtes" de voter, et sur quel critère "objectif" se baser pour en juger ...
C'est un dangereux partis pris de faire de telle chose, j'ai l'impression que c'est justement le jugement des politiques et de leur proches à notre égard, nous pensant trop bête et se voyant seules juges capable de prendre les bonnes décisions pour le bien communs.
Et on voit bien ce qui arrive quand on marginalise une partie de la société en la jugeant inférieur à nous, je ne pense pas que leur interdire de voter soit une bonne chose pour le peu qui vote (surtout quand on voit l’intérêt de voter), je pense que de la sensibilisation et de l'instruction peut être un début de solution, si on fait ça avec nos bambins dès maintenant, on aura dans 10-20 ans des adultes avertis capable de réfléchir, s'informer par soi même, mais je ne suis pas sûr que le pouvoir en place souhaite une telle chose
Avatar de TheLastShot TheLastShot - Membre averti https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 15:29
@Youtpout Tu viens, à mon sens, de dire un contradiction... Les gens qui se verraient interdit de droit de vote se sentirais menacer et ça n'a pas grand intérêt de le faire parce que de toute façon ils ne votent pas... Un premier pas serait peut-être de ne pas donner un droit de vote automatique. Par exemple, on m'a envoyé ma carte d'électeur sans que je n'ai rien eu à faire, je ne me suis jamais intéressé par la politique, et si j'en avais la possibilité la première chose que je ferais c'est d'abolir la démocratie (je vous rassure ce ne serait pas pour la remplacer par une dictature totalitaire, mais de toute façon on s'en fiche parce que ça n'arrivera jamais (en tout cas il y a peu de chance que ça vienne de moi). Et pourtant, j'ai le droit de voter... Tu trouves ça normal toi ?
Ce que je veux savoir c'est ce qui justifie ce droit de vote ? Mis à part le bourrage de crâne qu'on nous fait depuis qu'on est gosse (et qui apparemment n'a pas pris sur moi), en nous répétant inlassablement "le droit n'est pas vote n'est pas un droit mais un devoir" (paie ton non-sens ! A croire que parce que des gens se sont battu pour pouvoir voter, maintenant tout le monde est obligé de le faire... C'est quoi la prochaine étape ? Se battre pour avoir le droit de ne pas voter ?).
Moi je ne vois rien qui le justifie... Si on veut influer sur quelque chose, le minimum serait de montrer un quelconque intérêt ! Ne serait-ce que de devoir s'inscrire nous-même sur les listes électorales. Donner le droit de vote à n'importe qui c'est comme donner une voiture à un gamin... Il y a qui s'en sortiront mais beaucoup risquent d'aller dans le mur, et malheureusement, quand il y a un accident ça peut impacter sur tout le monde.
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 15:33
Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
@Zirak : C'est pour ça qu'un lien bien visible associé à chaque actu aurait toute son utilité. C'est pas une question d'infantiliser, mais d'informer que les actus ne sont pas forcément fiables. Du type : "pour vérifier si cette information est vraie, cliquez ici".
Quand je parlais d'infantilisation, c'était plus dans le cas évoqué où cela serait Facebook (ou autres) qui ferait le tri en amont. ^^

Tu as des vidéos qui circulent même sur FB, qui expliquent qu'il ne faut pas tout croire, qui donnent des exemples de HOAX connus, etc etc. Mais la plupart du temps, tu as tout le monde qui te dit "ben oui, c'est évident, comment on ne peut pas se rendre compte de ça ?", donc pas de partage, et pourtant, c'est les mêmes qui partagent des HOAX bien velus 15 jours après.

"il ne faut pas croire tout ce que l'on te dit", c'est pourtant un truc connu, que tous les parents ont du dire au moins 1 fois à leurs enfants, et cela s'applique à tout, tout le temps, pas qu'à internet ou au réseau sociaux. Maintenant, on ne peut évidemment pas tout vérifier, sinon on passerait son temps à ça. Dans mon cas, je pars du principe que si la news me choque dans son propos ou que cela a l'air improbable / peu crédible, je vais vérifier, mais clairement, si la news ne me fait ni chaud ni froid, je prends ça pour argent comptant car au final je m'en fou.

Et puis la fiabilité d'une news, reste relative. Un truc peut-être fiable à un moment T, du fait des éléments connus à ce moment là, pour se révéler n'être qu'une fumisterie plus tard (on reprendra pour le coup l'exemple favori de certain, de Colin Powell et de ses armes de destruction massive), ou inversement, un truc déclaré comme faux pourra se révéler vrai à la lumière de nouveaux éléments, ce qui veut dire que garder ce site à jour, demanderait un travail colossal.

Pour moi le lien, pourrait être une aide pour simplifier la démarche en effet, mais il faut tout de même avoir une vrai démarche de sensibilisation à ce propos.

Et puis il ne faut pas oublier, comment forcer tous les réseaux sociaux (car on parle là de Facebook et Google mais ce ne sont pas les deux seuls acteurs concernés), à intégrer ce genre de lien ?

C'est même plus fourbe, comment obliger Facebook, à mettre le lien qui pointe vers le site français de "fiabilité" chez les français ?

D'ailleurs on pointe sur le site, ou sur la page du site qui parle précisément de cette news là ? On pointe sur le bon site en fonction du pays du posteur, de la langue de la news, ou du pays de la provenance de la news ? etc. etc. Ca peut vite devenir compliqué en fait...
Avatar de youtpout978 youtpout978 - Membre expert https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 15:45
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Ce que je veux savoir c'est ce qui justifie ce droit de vote ? Mis à part le bourrage de crâne qu'on nous fait depuis qu'on est gosse (et qui apparemment n'a pas pris sur moi), en nous répétant inlassablement "le droit n'est pas vote n'est pas un droit mais un devoir" (paie ton non-sens ! A croire que parce que des gens se sont battu pour pouvoir voter, maintenant tout le monde est obligé de le faire...
J'aimerai bien savoir qui s'est battu pour que j'ai le droit de voter, il y en a qui se sont certes battus pour renverser le roi mais je ne pense pas qu'ils avaient dans l'idée d'avoir le système actuelle où on la "chance" de choisir notre despote.
Et ne pense pas que tu es le seul "révolutionnaire", plein d'autre partage la même idée le seul problème c'est de se rassembler.
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 15:50
Vu sur un autre forum, vous pouvez comparer l'article d'un pure player majeur du web français et les commentaires : http://www.streetpress.com/sujet/145...cide-etudiants

Travail journalistique standard en somme : bidonnage complet, travail sur le terrain indigent, déformation des sources pour coller à un storytelling prédéfini, pas de relecture avant parution.

On leur sucre leurs subventions et leurs revenus publicitaires alors ?
Avatar de Conan Lord Conan Lord - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 16:00
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Maintenant, on ne peut évidemment pas tout vérifier, sinon on passerait son temps à ça. Dans mon cas, je pars du principe que si la news me choque dans son propos ou que cela a l'air improbable / peu crédible, je vais vérifier, mais clairement, si la news ne me fait ni chaud ni froid, je prends ça pour argent comptant car au final je m'en fou.
C'est exactement ça. Que le Pape soutienne Trump, pour ce que je connais du Pape, ça ma semble possible et je m'en fous, donc j'aurais probablement pris ça pour argent comptant (j'aurais été Américaine que je n'aurais pas voté Trump ou Clinton de toute manière ). En fait, c'est très précisément le problème, assez insolvable dans l'état actuel des choses (je suis assez d'accord avec le résumé de TallyHo plus haut à ce sujet).

Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Pour moi le lien, pourrait être une aide pour simplifier la démarche en effet, mais il faut tout de même avoir une vrai démarche de sensibilisation à ce propos.
Ça, on n'en n'aura pas du côté médias (ce serait, selon le cas, se tirer une balle dans le pied ou se faire sa propre pub ). Par quel biais alors ?

Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Et puis il ne faut pas oublier, comment forcer tous les réseaux sociaux (car on parle là de Facebook et Google mais ce ne sont pas les deux seuls acteurs concernés), à intégrer ce genre de lien ?

C'est même plus fourbe, comment obliger Facebook, à mettre le lien qui pointe vers le site français de "fiabilité" chez les français ?

D'ailleurs on pointe sur le site, ou sur la page du site qui parle précisément de cette news là ? On pointe sur le bon site en fonction du pays du posteur, de la langue de la news, ou du pays de la provenance de la news ? etc. etc. Ca peut vite devenir compliqué en fait...
Ça dépendra de ce qui est décidé et de quels seront les pays concernés. C'est compliqué oui, mais pour moi, ça l'est moins que de définir pour Facebook les exigences de fiabilité concernant les articles. Et puis, on demandera à Facebook de payer les journalistes ? Sinon qui paie ?
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre émérite https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 16:36
J'ai l'impression que t'as le droit de voté pour n'importe qui tant que tu ne votes pas pour Trump, ou pour Marine Lepen, ou pour Mélenchon....
Donald Trump a été élu démocratiquement par le peuple, point barre. Inutile de trouver des boucs-émissaire fumeux qui expliqueraient son élection.

Je serais partisan en revanche d'imposer le vote comme en Belgique, et de prendre en compte le vote blanc (qu'aucun pays ne prend en compte), si 50% de la pop vote blanc c'est que les candidats ne conviennent pas. Parce oui il y'a eu 50% (46% d’après The United States Elections Project) d'abstention/vote blanc à l'élection américaine, mais ça tout le monde s'en fou de ceux qui votent blanc ou vote pas

Une vrai démocratie n'aurait pas élu Trump ou Hillary, mais aurais imposé une nouvelle élection avec d'autres candidats.
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement logiciels temps réel embarqué H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Ingénieur développement électronique H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Responsable de projet (calculateur moteur) H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil