Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Fausses actualités : Mark Zuckerberg aurait-il sous estimé leur portée sur Facebook ?
Le PDG trouvait « ridicule » l'idée d'une quelconque influence

Le , par Stéphane le calme

160PARTAGES

9  1 
D’après un article partagé plus d’un million de fois sur Facebook en septembre, il était indiqué que Donald Trump avait reçu le support du pape, ce qui était bien entendu une fausse actualité qui avait pourtant été largement diffusée comme bien d’autres. Après l’élection de Donald Trump, des voix se sont élevées pour pointer Facebook d’un doigt accusateur en affirmant que le réseau social avait contribué à son investiture en laissant diffuser de telles actualités qui ont influencé les grands électeurs.

Cette pratique peut avoir des conséquences non négligeables sur des personnes ou des évènements comme le suggère une étude menée par Pew Research Center qui a analysé la portée et les caractéristiques des consommateurs de médias sociaux dans neuf sites de réseautage social et a indiqué que 44 % des Américains qui vont sur Facebook y lisent des actualités.


Pourtant, Mark Zuckerberg s’est défendu, soutenant que « l’idée que Facebook ait influencé l’élection de la moindre manière à cause de ses faux articles d’actualité, qui représentent une partie infime de notre contenu, me paraît ridicule ».

Des allégations qui viennent contredire les résultats d’une recherche menée par Facebook en 2010 sur 61 millions d’utilisateurs aux Etats-Unis un peu avant les élections de mi-mandat. Un groupe a reçu un message « allez voter », tandis qu'un autre groupe a vu le même message avec un petit ajout : des images en vignette de leurs amis Facebook qui avaient cliqué sur «J'ai voté». En se servant des listes électorales publiques pour comparer les groupes après l'élection, les chercheurs ont conclu que le second message avait emmené des centaines de milliers d'électeurs.

En 2012, les chercheurs de Facebook ont à nouveau modifié le flux d'information pour une autre expérience : cette fois-là, certains utilisateurs voyaient s’afficher un peu plus de publications positives, tandis que d'autres voyaient un peu plus de publications négatives. Le panel qui parcourait plus de publications optimistes avait tendance à se montrer également optimiste dans ses publications. De même que le panel qui voyait un peu plus de publications négatives répondaient de la même manière dans leurs publications. D’ailleurs, pendant des décennies, des chercheurs ont assuré que les gens sont influencés par leurs pairs et leurs réseaux sociaux.

Pour le New York Times, le problème de l'influence de Facebook sur le discours politique ne se limite pas à la diffusion de fausses actualités mais aussi à l’utilisation de cette plateforme comme chambre à écho. L'algorithme de l'entreprise choisit les publications qui apparaissent plus haut dans les flux d'actualité des utilisateurs, de même pour celles qui sont plus bas. « Les humains ont déjà tendance à se regrouper parmi les personnes partageant les mêmes idées et à chercher des actualités qui confirment leurs préjugés », avance le New York Times qui continue en disant que « les recherches de Facebook montrent que l'algorithme de l'entreprise encourage cet aspect en priorisant un peu les publications que les utilisateurs trouvent réconfortantes ».
Pour le NYT, Facebook doit travailler en collaboration avec des chercheurs indépendants pour mieux analyser et mitiger les problèmes liés à cette attitude. « Et les dangers ne sont pas limités aux États-Unis. Les effets peuvent être encore plus calamiteux dans les pays où les contrôles sont moins nombreux », indique le quotidien, qui rappelle le cas du Myanmar : « au Myanmar, par exemple, la désinformation sur Facebook aurait contribué à alimenter le nettoyage ethnique, créant une énorme crise de réfugiés ».

Source : NYT

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Les réseaux sociaux peuvent-ils avoir autant d'influence sur les personnes et les évènements ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de DelphiManiac
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/11/2016 à 14:26
Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
Je ne pense pas que beaucoup de personnes ont changé d'avis après être tombé sur des articles Facebook...

De plus, sur Facebook comme partout il y a eu beaucoup plus de messages pro Clinton que de messages pro Trump.
Pourquoi la petite minorité des messages pro Trump serait beaucoup plus convaincante que les messages pro Clinton ?

On parle des fausses publications pro Trump, mais il y a eu encore plus de fausses publications pro Clinton.
J'imagine que pour étayer ce que tu avances, tu as des éléments tangibles à nous fournir ?
12  2 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 16/11/2016 à 16:36
J'ai l'impression que t'as le droit de voté pour n'importe qui tant que tu ne votes pas pour Trump, ou pour Marine Lepen, ou pour Mélenchon....
Donald Trump a été élu démocratiquement par le peuple, point barre. Inutile de trouver des boucs-émissaire fumeux qui expliqueraient son élection.

Je serais partisan en revanche d'imposer le vote comme en Belgique, et de prendre en compte le vote blanc (qu'aucun pays ne prend en compte), si 50% de la pop vote blanc c'est que les candidats ne conviennent pas. Parce oui il y'a eu 50% (46% d’après The United States Elections Project) d'abstention/vote blanc à l'élection américaine, mais ça tout le monde s'en fou de ceux qui votent blanc ou vote pas

Une vrai démocratie n'aurait pas élu Trump ou Hillary, mais aurais imposé une nouvelle élection avec d'autres candidats.
10  1 
Avatar de Fleur en plastique
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 22/11/2016 à 20:51
Ah, enfin on y vient. Il est nécessaire que les puissances mondiales enfin fassent le ménage d'Internet. Il y a trop de rigolos et petits plaisantins qui s'amusent, en publiant des fausses actualités, des sites complotistes, virus, logiciels libres, films pirates en streaming et autres crimes odieux en toute impunité. Leur place est derrière les barreaux ou dans la guillotine !

Il me semble normal que les puissances les plus soucieuses de l'intérêt du citoyen, c'est-à-dire la Chine, la Russie, les Etats-Unis et la Corée du Nord fassent un gouvernement à quatre. Et les réformes qui me paraissent tout à fait nécessaire sont les suivantes :
- Plus d'anonymat ou de pseudo. Chaque membre d'un forum ou réseau social devra apparaître avec son nom, prénom, téléphone, adresse et pays de résidence visible par tous.
- Adresse IP attribuée à vie à chaque citoyen afin de faciliter l'identification et reconnaître les usurpations.
- Chaque site devra avoir été explicitement autorisé par le gouvernement avant d'être visible par l'honnête citoyen.
- Chaque message posté sur un forum devra avoir été validé par l'équipe du gouvernement ; si le message contient une désinformation, une illégalité ou une méthode de pensée contraire aux bonnes mœurs, le message ne sera pas du tout publié et l'auteur du message poursuivi en justice.

Grâce à ses simples mesures, Internet redeviendra sain. On pourra passer notre temps à mettre à jour Windows 10 et en même temps rechercher la recette de l’œuf à la coque, payer puis visionner en streaming le dernier film à la mode, savoir pour qui voter à la présidentielle 2017, ou acheter sur les sites des commerçants honnêtes.
11  2 
Avatar de eclesia
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 17/12/2016 à 15:51
Citation Envoyé par Malick SECK Voir le message
Parmi ces derniers, il y a l'agence Associated Press, l'éditeur en ligne Sopes et ABC News. Ces spécialistes de l'information vont ainsi s'assurer de la véracité des informations diffusées sur les fils d'actualités des utilisateurs.
On tourne en rond. Ces "spécialistes" sont des sociétés privées. ABC News appartient a Walt Disney par exemple, idem pour les autres.
Cela revient à dire que le contrôle de qualité des informations est donné aux multi-nationales, ces mêmes multi-nationales qui possède les medias TV,Radio,...etc... et dont on sait déjà que l'objectivité ne fait pas partie de leur vocabulaire.
9  0 
Avatar de Aurelien Plazzotta
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/10/2017 à 12:48
Les méchants russes nous ont piraté et nous on est les gentils américains victimisés. Voilà la propagande de Reuters et Google, ou comment faire et défaire les opinions publiques...
12  3 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 20/02/2018 à 11:37
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Mais ce serait bien si le point de vue des gens étaient entre les deux.
Et si tu commençais par te l'appliquer à toi-même pour montrer l'exemple ?

Non parce que dans le genre "binaire" et "manichéen", tu te pose là quand même, il suffit de voir ta position sur les différents sujets (rien que niveau USA / Russie, ou Trump / Hillary, ou Assad / rebelles / terroristes, ou je ne sais quoi d'autre xD), pas une once de nuance, un avis tranché qui ne bouge pas d'un pouce même quand on te mets les faits devant les yeux, etc. etc.

La seule différence avec les autres, comme le rappelle cdusart, c'est que tu es dans la contradiction, juste pour le plaisir d'être dans la contradiction, même si ce que tu soutiens est faux. Moi j'appelle pas ça avoir du recul, ou être nuancé, ou faire entendre "l'avis inverse", j'appelle cela de la bêtise pure.

Que tu soutienne un avis contradictoire quand il y a effectivement de quoi se poser des questions et que tu as des éléments probants dans ce sens, c'est très bien, mais avoir un avis contradictoire juste en fonction de la source ou du sujet traité, basé sur un simple "j'ai le droit d'affirmer ça même si j'ai aucune preuve, juste car j'ai envie", c'est idiot.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

On est plus surveillé que le peuple de la pire dictature totalitaire de l'histoire.
T'as vraiment aucune honte...
9  0 
Avatar de Jarodd
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/11/2016 à 18:13
« Les gens sont clairement plus bêtes, ils ne vérifient rien »

Et ils votent. On a atteint une des limites de la démocratie.
10  2 
Avatar de JawDrool
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 31/10/2017 à 13:46
Donc les manipulations russes ont empêché les médias américains de manipuler tranquillement l'electorat pour faire élire leur candidat manipulé par les lobbies? C'est plutôt positif, non? Je commence à avoir du mal à suivre... Et dans tout cela on oublie les manipulations illuminati et reptiliennes #OnTeManipule
10  2 
Avatar de nchal
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/11/2017 à 14:25
troll \tʁɔl\ (masculin) : (Internet) (Péjoratif) Internaute postant sur des forums et autres espaces de discussion des messages provocateurs ayant généralement trait à des sujets prompts à susciter des débats houleux.
mauvaise foi (féminin) : (Au singulier) Hypocrisie dans les paroles, dans les propos.

Grâce à ces deux définitions, @Nekara, tu peux arrêter de répondre à Ryu, tu gagneras du temps...
9  1 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/07/2018 à 10:51
Cela me fait doucement rire.

On en parle des théories du complots d'extrême-gauche avec le patriarcat et consorts ?
On en parle des appels à la haine effectués par ces mêmes personnes ?
On en parle des mensonges et de la diffamation en qualifiant tout ce qui ne nous plaît pas de "nazi"/"extrême-droite"/"fasciste" ?
On en parle des mensonges par omission en ne mettant en avant que ce qui nous plaît, et en cachant ce qui dérange ?
On en parle des documentaires/reportages un peu ésotériques ?

Cela ne gêne personne qu'on retrouve de telles choses sur CNN, la BBC, Arté, etc. ?
Qu'ils balayent déjà devant leur porte avant de s'occuper de celle des autres.

Je ne regarde pas InfoWars, in-empêche, lors des manifestations américaines, ils fournissaient des rushs complets, ce qui couplé avec d'autres rushs, permettait d'avoir une idée claire de la situation. Et pendant ce temps là, les autres médias se contentait de sélectionner très habilement les passages qui les intéressent pour avancer leur histoire.

À leur place je me ferais tout petit, car c'est bien à cause de leur incapacité à produire du journalisme de qualité que des personnes s'éloignent des médias mainstream et se redirigent vers des médias "alternatifs", et de "réinformation", dont la qualité n'est malheureusement pas meilleure.
11  3 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web