Microsoft met plus de 60 000 brevets à la disposition de la communauté open source
La firme renonce à des milliards de dollars pour protéger Linux

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Microsoft qui, pendant longtemps, a généré des milliards de dollars grâce à son large portefeuille de brevets logiciels, pourrait maintenant renoncer à une source importante de revenus. Rappelons en effet qu'un certain nombre de fournisseurs Android versent à Microsoft une redevance sur chaque téléphone qu’ils vendent en échange du droit d'exploitation de brevets appartenant à la firme de Redmond. Avec Samsung par exemple, en vertu d'un accord signé en 2011 avec la société américaine, le constructeur sud-coréen a versé environ 1 milliard de dollars en 2013 seulement, pour l'utilisation des brevets Android de Microsoft. Mais cette situation pourrait prendre fin avec l'annonce, hier, de l'adhésion de Microsoft à l'Open Invention Network (OIN).

L’Open invention network (OIN) est un fonds de propriété intellectuelle créé fin 2005 par Google, IBM, NEC, Philips, Red Hat, Sony, SUSE et Toyota. Son but est d'acquérir des brevets et les concéder sous licence sans redevance aux membres de sa communauté qui, à leur tour, conviennent de ne pas revendiquer leurs propres brevets contre Linux et les systèmes et applications connexes. Ces brevets peuvent en effet être utilisés par l'écosystème Linux, c'est-à-dire un ensemble de projets comprenant le noyau Linux, de nombreux outils et utilitaires basés sur Linux et une bonne partie d'Android. L'OIN regroupe plus de 2650 sociétés du monde entier, y compris de nombreuses entreprises du classement Fortune 500, et détient plus de 1300 brevets et applications. C'est la plus grande communauté de non-agression sur les brevets.

Pour Microsoft, cette initiative vise à protéger Linux et d’autres logiciels open source contre les risques liés aux brevets. « Nous savons que la décision de Microsoft de rejoindre l'OIN peut sembler surprenante pour certains ; ce n’est un secret pour personne qu’il y a eu des frictions entre Microsoft et la communauté open source sur la question des brevets », explique Erich Andersen, Vice-président de Microsoft, responsable de la protection de la propriété intellectuelle de l'entreprise. Mais « pour les autres qui ont suivi notre évolution », poursuit-il, « nous espérons que cette annonce sera considérée comme la prochaine étape logique pour une entreprise à l'écoute de ses clients et de ses développeurs et qui est fermement attachée à Linux et à d'autres programmes open source. » Microsoft rappelle aussi son adoption croissante de Linux (avec Azure, SQL Server, etc.) et son ouverture avec des projets importants comme TypeScript, Visual Studio Code et .NET Core.


En rejoignant l'OIN, c'est un portefeuille de plus de 60 000 brevets que la firme de Redmond concède sans redevance à la communauté. « Nous sommes impatients d’apporter notre contribution à l'OIN et à ses membres, ainsi qu’à travailler avec la communauté pour aider les développeurs et les utilisateurs open source à protéger l’écosystème Linux et à encourager l’innovation avec des logiciels open source », ajoute Erich Andersen.

Cette décision devrait donc mettre un terme à la menace persistante de poursuites en matière de brevets de la part de Microsoft, à laquelle de nombreuses sociétés Linux et Android ont été confrontées. Elle devrait également mettre un terme aux redevances que la société percevait auprès des fournisseurs Android. C'est en tout cas un Microsoft totalement différent de celui de la décennie précédente.

Sources : Microsoft, Globe Newswire

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative de Microsoft en faveur de l'open source et l'écosystème Linux ?

Voir aussi :

Machines virtuelles Azure : Linux met fin au règne de Windows Server et est désormais (par moment) l'OS le plus utilisé sur le cloud de Microsoft
Une nouvelle distribution « optimisée » pour le sous-système Windows pour Linux est disponible sur le Microsoft Store pour un coût
Rachat de GitHub par Microsoft : la fondation Linux livre son analyse de la situation et affirme avoir « hâte de voir les améliorations » sur GitHub
Quelles sont les entreprises qui contribuent le plus aux projets open source ? Microsoft positionné en tête sur GitHub
Microsoft rend un échantillon du sous-système Windows pour Linux open source à l'intention des mainteneurs de distributions


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de transgohan transgohan - Expert éminent https://www.developpez.com
le 11/10/2018 à 13:13
Je trouve l'initiative louable mais j'ai du mal à trouver l'intérêt stratégique et économique caché derrière.
Car du jour au lendemain abandonner une source aussi conséquente de revenu c'est bizarre et ce n'est pas uniquement par philanthropie.
Je pense que Microsoft reste gagnant, mais gagnant sur quoi là est la question...
Avatar de Aeson Aeson - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 11/10/2018 à 13:34
mais gagnant sur quoi là est la question...
Azure...
Avatar de Anselme45 Anselme45 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 11/10/2018 à 13:57
Citation Envoyé par transgohan Voir le message
Je trouve l'initiative louable mais j'ai du mal à trouver l'intérêt stratégique et économique caché derrière.
Car du jour au lendemain abandonner une source aussi conséquente de revenu c'est bizarre et ce n'est pas uniquement par philanthropie.
Je pense que Microsoft reste gagnant, mais gagnant sur quoi là est la question...
En 2018, Microsoft est propriétaire d'environ 100'000 brevets (98'934 pour être précis) et la société dépose environ 2'500 nouveaux brevets chaque année.

Qui a dit ou écrit que Microsoft "offrait" des brevets qui lui rapportaient de l'argent?

Les GAFAM et autre IBM (et oui c'est toujours IBM qui dépose le plus de brevets) déposent des brevets pour tout et n'importe quoi sans que cela ait toujours un intérêt financier. Les brevets sont enregistrés au cas où...

Alors avant d'épiloguer sur l'excès de philanthropie de Microsoft, il faudrait voir quelle est la valeur des 60'000 brevets en question.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 11/10/2018 à 14:33
Néanmoins 60.000 brevets, c'est pas 10 brevets.
Cela doit intéresser du monde.
A mon avis, ces brevets devaient leur coûter (support, brevet...).

Je trouve pour une fois que c'est une bonne démarche de MS
Comme je l'ai déjà dit: "A quand une distribution Linux de Microsoft?" (en license GPL)
Avatar de jaures17 jaures17 - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 11/10/2018 à 14:40
je tergiverse un peu sur le bon sens de microsoft et je me demande bien ce qui se cache derrière d'abord il rachète github et maintenant ils font cette annonce.je suis très perplexe
Avatar de Pierre Louis Chevalier Pierre Louis Chevalier - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 11/10/2018 à 14:55
Il y a pas mal de buzz négatif sur les grandes sociétés d'informatique (Facebook, Google, Apple,...), donc avec cette annonce Microsoft fait d'une pierre deux coup : premièrement un beau geste pour l'image et deuxièmement soutient linux qui est devenu la base de son architecture Azure : Machines virtuelles Azure : Linux met fin au règne de Windows Server et est désormais (par moment) l'OS le plus utilisé sur le cloud de Microsoft.
Sur le poste client c'est pas Linux le plus gros concurrent de Windows c'est Chromecast, IOS et Android.
Avatar de sirthie sirthie - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 11/10/2018 à 15:47
Citation Envoyé par jaures17 Voir le message
je tergiverse un peu sur le bon sens de microsoft et je me demande bien ce qui se cache derrière d'abord il rachète github et maintenant ils font cette annonce.je suis très perplexe
Le slogan Don't be evil est disponible
Avatar de darklinux darklinux - Membre régulier https://www.developpez.com
le 12/10/2018 à 8:57
Bon , on verra cela quand cela seras dans une distribution Debian
Avatar de Steinvikel Steinvikel - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 13/10/2018 à 19:05
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
L’Open invention network (OIN) (...) Son but est d'acquérir des brevets et les concéder sous licence sans redevance aux membres de sa communauté qui, à leur tour, conviennent de ne pas revendiquer leurs propres brevets contre Linux et les systèmes et applications connexes.
Cela signifie-t-il que Linux est autorisé à les utiliser, mais pas les autres ? --> GNU/Hurd, certains Init RAMDisk, etc. (sans noyaux Linux), ou bien Linux est au sens large (Unix like) ?
D'après l'article, uniquement les solutions basé sur le noyau Linux... pourquoi cette limitation ? une limitation de concurrence ? ...ça paraît tout de suite nettement moins altruiste.
"communauté de non-agression sur les brevets" ...tout est dit.

"les concéder sous licence" --> les mêmes licences que celles d'origine ?

Citation Envoyé par transgohan Voir le message
Je trouve l'initiative louable mais (...) ce n'est pas uniquement par philanthropie.
Je pense que Microsoft reste gagnant, mais gagnant sur quoi là est la question...
Comme le remarque hotcryx, un brevet et une implémentation ne génère pas que du bénèf', il y a aussi des coûts associé, indirectes...
De plus, certaines alternative libres, ou concurrentes, sont suffisamment matures et adoptés pour considérer les brevets impactés comme désuets.
De plus, les 60 000 brevet ne sont pas "libérés" sous licences libre, ou déposés dans le domaine publique... mais simplement rendu gratuit ( "à la disposition de la communauté" ).
Quid sur l'impossibilité de revenir en arrière, et de les rendre à nouveau payant (ex: les redevance sur le DisplayPort par MPEG LA).

Que pensez-vous de cette initiative de Microsoft en faveur de l'open source et l'écosystème Linux ?
Qu'il serait très intéressant de savoir si parmi ces 60 000 brevets, ils y ont placés ceux relatifs au fs NTFS ...30-40 ans qu'ils font payer, faisant obstacle à certains secteurs où ils n'existent pas (souvenez-vous le rappel à l'ordre d'une appli GPS pour avoir utilisé l'écriture en FAT16 sur une SD par Android). Triste constat que serait le fait que 40ans n'ont pas suffit à Redmond pour rentabiliser leur solution NTFS.

"Cette décision devrait donc mettre un terme à la menace persistante de poursuites en matière de brevets de la part de Microsoft"
quel soulagement ! =)

"la firme renonce à des milliards de dollars pour protéger Linux"
"protéger Linux", semble une formulation pompeuse au premier abord, mais si l'on considère que Windows se mu en Linux dans le milieu serveur, et s'y hybride dans le milieu desktop... cela devient bien plus terre-à-terre.

"Android versent à Microsoft une redevance sur chaque téléphone qu’ils vendent en échange du droit d'exploitation de brevets"
...et Microsoft dépense également pour utiliser d'autres brevets, et développer des solutions propriétaires, existant déjà sous licences open-source /libres.

"Pour Microsoft, cette initiative vise à protéger Linux et d’autres logiciels open source contre les risques liés aux brevets."
Quelle figure d'apparat... =,='
Il y a une solution simple, placer le code sous GNU LGPL, qui comporte 1) un copyleft fort, 2) des protections contre les conflits de brevet. Ca sous-entend abandonner ses brevets à toute les communautés (OIN ou pas, Linux ou non)
Avatar de pierre++ pierre++ - Membre actif https://www.developpez.com
le 18/10/2018 à 20:07
1) "pourrait maintenant renoncer à une source importante de revenus." donc il n'est pas dit qu'il y renonce.
2) "met plus de 60 000 brevets à la disposition de la communauté open source" certes mais il garde le contrôle sur ceux-ci donc cela n’intéresse pas la communauté GNU/Linux, mais peut-être des sociétés tierces???
3) "cette initiative vise à protéger Linux et d’autres logiciels open source contre les risques liés aux brevets" or M$ est le premier à faire planer le doute, et ce depuis des années, sur la violation de brevets M$ de la part de Linux, le tout pour freiner ses clients à migrer vers un OS qu'ils seraient obligés d'abandonner sous peine de poursuite. Mais à ma connaissance seuls des constructeurs utilisant Android ont accepté de payer M$ pour éviter un procès.
Il y a une trentaine d'années M$ poursuivait tous les développeurs de shareware/freeware qui développaient des produits un peu trop gênants, ou plutôt les menaçaient de les poursuivre, sachant que ceux-ci n'ayant pas les moyens de se défendre jetaient immédiatement l'éponge.
Il ne faut pas oublier que si BG n'a jamais été un très bon / visionnaire informaticien il était par contre un génie du commerce et que c'est lui qui a eu l'idée de vendre à IBM un logiciel à usage unique, ou plutôt une licence interdisant tout transfert d'un logiciel.
Bref, si M$ fait ça, c'est que quelque part ça leur rapporte gros, maintenant, ou alors dans pas longtemps
Contacter le responsable de la rubrique Accueil