Netflix représente 15 % du trafic mondial en downstream et BitTorrent près de 22 % en upstream
Selon un rapport

Le , par Stéphane le calme

21PARTAGES

12  0 
Le Global Internet Phenomena Report souligne la manière dont les applications utilisent la bande passante Internet mondiale. Avec une base installée de plus de 2,1 milliards d'abonnés dans le monde, répartis dans plus de 150 opérateurs de niveaux 1 et 2, fixes, mobiles, Wi-Fi et satellites, la visibilité de Sandvine sur les tendances Internet est intéressante dans le secteur. Cette édition du rapport présente le volume total de trafic de plus de 5 300 signatures d’application distinctes faisant partie des solutions Sandvine, et souligne les tendances en matière de consommation de bande passante dans le monde entier.

Dans l’industrie du streaming, Netflix reste le roi. Les vidéos du service représente environ 15% du trafic mondial en downstream, ce qui est la plus grosse consommation de bande passante pour une application unique.

Cam Cullen, VP de la section Global Marketing, explique que ces statistiques sont intéressantes pour plusieurs raisons :

« Tout d’abord, la concurrence pour attirer l’attention et gagner du temps à l’écran est plus grande que jamais auparavant, concurrence qui provient des autres sources vidéo (Amazon Prime, Hulu, HBO Go, BBC iPlayer et la liste s’allonge dans chaque région), ainsi que des jeux et des réseaux sociaux. la mise en réseau, qui utilisent de plus en plus de bande passante pour offrir une interactivité immersive et des expériences vidéo.

« Ensuite, les opérateurs de réseau du monde entier, en particulier sur les réseaux de téléphonie mobile, gèrent de plus en plus le trafic vidéo avec la résolution "SD" (définition standard) afin d'éviter que leurs réseaux ne soient saturés. YouTube (qui a historiquement dominé le paysage vidéo mobile) est le plus durement touché par ce phénomène, mais il affecte également Netflix, qui est regroupé dans une offre groupée avec de nombreux plans mobiles par des opérateurs proposant un streaming vidéo illimité (mais géré).

« Enfin, Netflix est le service de streaming vidéo le plus efficace en termes d’utilisation de la bande passante ».

Voici le top 10 du partage du trafic global
  • Netflix, avec 14,97 % du trafic en downstream et 2,92 % du trafic en upstream ;
  • HTTP Media Stream, avec 13,07 % du trafic en downstream et 4,84 % du trafic en upstream ;
  • YouTube, avec 11,36 % du trafic en downstream et 3,03 % du trafic en upstream ;
  • Raw MPEG-TS, avec 4,39 % du trafic en downstream et 4,11 % du trafic en upstream ;
  • HTTP (TLS), avec 4,06 % du trafic en downstream et 2,06 % du trafic en upstream ;
  • QUIC, avec 3,87 % du trafic en downstream et 1,43 % du trafic en upstream ;
  • Amazon Prime, avec 3,69 % du trafic en downstream et 0,87 % du trafic en upstream ;
  • HTTP Download, avec 3,69 % du trafic en downstream et 1,45 % du trafic en upstream ;
  • HTTP, avec 3,22 % du trafic en downstream et 4,80 % du trafic en upstream ;
  • Playstation Download, avec 2,67 % du trafic en downstream et 0,45 % du trafic en upstream.



Sur le continent américain, Netflix s'empare d'une tranche encore plus importante du gâteau de la bande passante, représentant 19,1% du trafic total en downstream. Sur le continent américain, Amazon Prime Video consomme plus de données (7,7% du trafic en downstream) que YouTube (qui est à 7,5% en downstream) selon le rapport de Sandvine.

Au cours des heures de pointe en soirée, l’utilisation de Netflix peut atteindre 40% du trafic en downstream sur certains réseaux d’opérateurs filaires des Amériques, selon l’étude.

Dans la zone EMEA, c’est YouTube qui s’empare de la tête avec 16,10 % du trafic en downstream. Netflix vient en seconde position avec 12,99 %, puis HTTP Media Stream avec 10,30 %, Amazon Prime avec 6,06 % et QUIC 5,41 %.


Dans le monde entier, la vidéo représente 57,7% du volume total du trafic en downstream sur Internet, suivie du Web (17,0%), des jeux (7,8%) et des médias sociaux (5,1%). Selon le rapport Sandvine, les autres catégories de contenu comprennent les marchés de contenu comme iTunes et Google Play (4,6%), le partage de fichiers (2,8%) et la diffusion audio en continu (1,0%).

Voici quelques autres points soulignés par le rapport :
  • Plus de 50% du trafic Internet est chiffré et l'adoption de TLS 1.3 est en pleine croissance ;
  • Les jeux deviennent de plus en plus importants dans le trafic tandis que les téléchargements de jeux, le streaming Twitch et les jeux professionnels se généralisent ;
  • BitTorrent représente près de 22% du volume total du trafic en upstream et plus de 31% dans la seule région EMEA ;
  • Les applications Alphabet / Google représentent plus de 40% du total des connexions Internet dans l’APAC.


Source : rapport

Voir aussi :

un FAI américain prétend que la neutralité du Net permet à Netflix et Google d'accéder gratuitement à Internet, une réalité ou bien une exagération ?
Titus, la plateforme de gestion de conteneurs de Netflix codée en Java, désormais open source : une alternative à Kubernetes ou Docker Swarm ?
Une mafia de gamins de 15 ans alimente un marché noir de comptes Spotify et Netflix volés, cela en organisant des concours douteux sur Twitter
Microsoft lance une division cloud destinée à conquérir des milliards de gamers avec un Netflix du jeu vidéo
Hulu rejoint l'Alliance for Open Media aux côtés de Cisco, Amazon et Netflix pour le développement d'un format vidéo exempté de redevance

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !


 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web