Newsletter Developpez.com

Inscrivez-vous gratuitement au Club pour recevoir
la newsletter hebdomadaire des développeurs et IT pro

Hulu rejoint l'Alliance for Open Media aux côtés de Cisco, Amazon et Netflix
Pour le développement d'un format vidéo exempté de redevance

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
« Nous sommes ravis d'annoncer que Hulu a rejoint Alliance for Open Media, un organisme à but non lucratif qui s'emploie à définir et développer la prochaine génération de formats média ouverts, sans redevances et optimisés pour une publication sur Internet », s’est réjoui Tian Lim, le directeur de la technologie chez Hulu. .

« En tant que membre d'AOMedia, Hulu se joint à d'autres leaders de l'industrie des médias en streaming dans la poursuite d'un objectif commun : accélérer le développement et faciliter l'adoption sans frictions des nouvelles technologies médiatiques qui profitent à l'industrie des médias en continu ainsi qu’à nos téléspectateurs », a-t-il souligné.

« Le codec vidéo AOMedia, AV1, la première norme de compression vidéo de l'Alliance, s'efforce d'offrir une efficacité de compression améliorée par rapport aux normes actuelles de compression vidéo HEVC/H.265 et VP9, en plus de fournir à l'industrie un format vidéo open source, gratuit et interopérable. Nous sommes fiers de travailler de concert avec nos pairs et partenaires de l'industrie pour offrir plus efficacement une meilleure qualité de vidéo à plus de clients », a-t-il conclu.

L'organisation à but non lucratif Alliance for Open Media, abrégée parfois AOMedia, littéralement alliance pour un Média Ouvert a pour ambition de développer un format vidéo gratuit. Ses fondateurs sont Amazon, Cisco, Google, Intel Corporation, Microsoft, Mozilla Foundation, et Netflix.

Cette alliance a été formée en 2015, en réponse au HEVC, la norme de compression vidéo qui était annoncée comme le successeur du H.264/MPEG-4 AVC.

En août 2015, Cisco a annoncé travailler sur un codec vidéo open source de la prochaine génération, appelé Thor, qui devrait permettre de contourner tous les problèmes de brevets autour des codecs tels que le HEVC avait à cette époque.

« Les codecs vidéo demeurent un domaine de recherche et de développement actif. La génération actuelle de codec vidéo est H.264 – avec un usage très répandu sur internet. Cisco travaille activement à faire de H.264 la base des communications en temps réel sur le web. Les prochaines générations de codecs commencent tout juste à émerger. Il y en a deux en particulier – le codec VP9 de Google et le standard industriel H.265 (HEVC), qui est le successeur de H.264 (AVC) », avait alors noté Jonathan Rosenberg, Directeur de la Technologie chez Cisco.

Malheureusement, Cisco a remarqué la situation de licence de brevet autour de HEVC qui semblait se dégrader ; deux patents pools, des groupements de brevets qui permettent à plusieurs sociétés, personnes ou organisations de mettre en commun des brevets considérés comme indispensables à la mise en œuvre d’une technologie, se sont formés et plusieurs détenteurs de brevets n’y sont nullement représentés. Pour AVC, il n’y en avait qu’un seul. De plus, les coûts totaux pour une licence HEVC depuis ces deux pools s’avéraient être 16 fois plus élevés que ceux d’AVC par unité.

« Ces conditions de licence empêchent l'utilisation du H.265 dans tout type de logiciel open source ou distribué librement, comme les navigateurs web. Ils empêchent également une utilisation dans des produits freemium - comme WebEx ou Cisco Spark - qui ont des versions que les utilisateurs peuvent utiliser gratuitement. Ainsi, alors que H.265 est encore bien adapté à des produits matériels tels que nos systèmes de salle de téléprésence, ce n’est pas quelque chose qui pourrait servir comme un codec vidéo universel sur du hardware ou du software. C’est la raison pour laquelle nous croyons que l'industrie a besoin d'un codec de haute qualité de nouvelle génération qui pourrait être utilisé partout », a expliqué Rosenberg.

Autant d’éléments qui ont contribué à la naissance de cette alliance dont l’un des objectifs est d’éviter des guerres de brevets et de licences qui sont un frein à l'innovation. Raison pour laquelle l’alliance propose un code sous licence Apache, en utilisant des éléments de Daala, Thor, et VP9.

Source : communiqué de presse Hulu AOMedia

Et vous ?

Que pensez-vous de l'initiative AOMedia ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Ingénieur études et développement java H/F
BMarkets - Ile de France - Paris (75008)
Consultant / expert produit h/f
Ivalua - Ile de France - Orsay (91400)
Ingénieur réseaux (h/f)
Atos - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil