La montée des services de streaming vidéo avec contenu exclusif pousse les consommateurs au piratage
Selon une étude, qu'en est-il en France ?

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Dans son dernier Global Internet Phenomena report publié fin septembre, Sandvine, une société d'équipements réseau basée en Californie, fournit des informations intéressantes sur les habitudes des utilisateurs en matière de vidéo et Internet. L'étude révèle par exemple que la vidéo représente près de 58 % du trafic downstream mondial (flux descendant, pour recevoir des données depuis Internet) et que Netflix représente 15 % de ce trafic. La nouvelle édition du Global Internet Phenomena report révèle aussi que plus de 50 % du trafic Internet est chiffré et l'adoption de TLS 1.3 se développe.

Comme autre résultat intéressant, Sandvine indique dans son rapport que le gaming devient un contributeur important dans le volume du trafic, alors que les téléchargements de jeux, le streaming Twitch et le gaming professionnel prennent de l'ampleur. Mais l'un des résultats sur lesquels s'est attardée la société d'équipements réseau est qu'après des années de déclin, l’utilisation de BitTorrent et le piratage sont à nouveau en hausse.

Le premier Global Internet Phenomena Report paru en 2011 a révélé que BitTorrent représentait 52,01 % du trafic upstream (flux montant, pour envoyer les données depuis son ordinateur) sur les réseaux fixes à large bande en Amérique et 59,68 % en Europe. En 2015, la part de ce trafic avait chuté à 26,83 % en Amérique et à 21,08 % en Europe, en grande partie grâce à l’augmentation du nombre d’alternatives au piratage : des services de streaming peu coûteux et de qualité. Mais la tendance s'est inversée légèrement au niveau mondial au cours des dernières années. Le partage de fichiers et BitTorrent reviennent en force ! Et c'est surtout le cas en dehors de l'Amérique, dans la région EMEA (Moyen-Orient, Europe, Afrique), où le partage de fichiers BitTorrent représente désormais 32 % de l’ensemble du trafic réseau upstream.

Notons que BitTorrent est le protocole de partage de fichiers dominant sur Internet et bien qu'il soit souvent utilisé pour distribuer des fichiers "normaux", il reste le premier choix pour ceux qui veulent partager du contenu protégé en ligne.


Selon Sandvine, la hausse de l'utilisation de BitTorrent et du piratage s'explique par une augmentation des services de streaming vidéo avec contrats d’exclusivité, qui obligent les consommateurs à s'abonner à un ou deux parmi une multitude de services de streaming pour avoir accès au contenu qui les intéresse le plus (films et séries préférés) et rechercher les autres sur les sites pirates.

« De plus en plus de sources produisent du contenu exclusif disponible sur un seul service de streaming ou broadcast : pensez à Game of Thrones pour HBO, à House of Cards pour Netflix, à The Handmaid's Tale pour Hulu ou à Jack Ryan pour Amazon », explique Cam Cullen, VP of Global Marketing chez Sandvine. « Pour avoir accès à tous ces services, le coût est très élevé pour un consommateur. Ils doivent donc s'abonner à un ou deux et pirater le reste », a-t-il ajouté dans un billet blog.


Sur la base des conclusions de Sandvine, le problème du piratage devrait donc s'amplifier dans les années à venir, car on voit de plus en plus d'entreprises se lancer dans le streaming. Et pour s'assurer des abonnées, l'une de leurs stratégies consiste à proposer en exclusivité leurs propres contenus ou contenus susceptibles d'être les plus demandés par les consommateurs.

En France, on voit par exemple des fournisseurs d'accès internet ou opérateurs télécom qui ont des chaines exclusives. C'est le cas notamment de SFR qui, fin 2016, a payé le prix fort pour obtenir la distribution exclusive de 4 chaînes Discovery (documentaires) et de trois chaînes de NBCUniversal (13e rue, Syfy, E!), qui depuis plus de 15 ans étaient distribuées par CanalSat du groupe Canal+. Cela a fait naître une bataille, mêlant à la fois groupes audiovisuels et opérateurs télécom, pour offrir des chaines exclusives. Avec cette tendance, ne devrons-nous pas nous attendre à une hausse du piratage en France ?

Sources : Global Internet Phenomena Report, Blog Sandvine

Et vous ?

Que pensez-vous des résultats de l'étude de Sandvine ?
La montée des services de streaming vidéo avec contenu exclusif va-t-elle favoriser le piratage ?
Que pensez-vous de la situation en France ?

Voir aussi :

La Belgique fait la chasse aux sites de téléchargement illégal, 450 domaines bloqués et les utilisateurs renvoyés vers un annuaire d'offres légales
Le piratage des contenus en ligne serait-il vraiment nuisible aux tiers ? MUSO révèle que les pirates sont les plus gros acheteurs d'œuvres légales
Google a rétrogradé plus de 65 000 sites « pirates » de ses résultats de recherche, mais l'industrie du divertissement lui demande leur suppression
Hadopi : une internaute est condamnée à 200 euros d'amende pour avoir téléchargé cinq films et décide de prendre un abonnement Netflix
HADOPI fournit la preuve de son échec dans la lutte contre le téléchargement illégal, les sites pirates ne meurent jamais après leur fermeture


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 03/10/2018 à 11:29
les gens veulent voir, donc tout ce qui les empêche de voir les pousse à des manœuvres. Légales ou non.

La vraie question est de savoir si un modèle fermé avec 10% de payeurs au prix fort et 90% de pirates est plus ou moins rentable qu'un modèle plus ouvert. Je n'ai pas la réponse.
Avatar de transgohan transgohan - Expert éminent https://www.developpez.com
le 03/10/2018 à 11:40
Il n'y a que moi que ça choque de voir qu'on fait forcément l'association bittorrent = piratage ?
Avatar de Ecthelion2 Ecthelion2 - Membre actif https://www.developpez.com
le 03/10/2018 à 11:56
Citation Envoyé par transgohan Voir le message
Il n'y a que moi que ça choque de voir qu'on fait forcément l'association bittorrent = piratage ?
Nop, je me suis dit la même chose en lisant l'article. Surtout qu'aujourd'hui, la plupart du piratage se fait non pas par Bittorent mais par direct download, qui est moins / pas du tout soumis à la surveillance style Hadopi (si on prend l'exemple français).

Maintenant cela rejoint mot pour mot ce que je disais dans l'autre fil de discussion, les gens n'ont pas les moyens d'avoir 15 abonnements différents et donc ils téléchargent à côté.

Il faudrait que ces entreprises revendent leurs productions à des diffuseurs proposant des catalogues globaux (libre à eux après de se démarquer des uns des autres niveau mise en page, services annexes, ergonomie, etc. pour attirer le client). Elles auraient plus à y gagner même si le prix de la vente est moins élevé que le prix d'un abonnement direct chez elles, que de ne rien gagner du tout du fait que leur contenu est piraté gratuitement.

Après je ne m'inquiète pas pour ces sociétés, malgré le piratage, elles sont loin de ne pas être rentables, au contraire, et un contenu très piraté (style GoT), leur remplira les poches avec les produits dérivés de toutes façons.
Avatar de abriotde abriotde - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 03/10/2018 à 12:32
gens n'ont pas les moyens d'avoir 15 abonnements différents
C'est pas seulement une question de moyen c'est aussi une question d'intérêt. Si je regarde les matchs les jours ou il pleut et qu'il y a a tel équipe que j'aime... Cela fait 5-10 match, si pour ce cas là il faut prendre un abonnement chez tous les diffuseurs... eh bien je préfère aller au cinéma ou sortir dans un bar ou tout autre activité qui coûte moins cher, est plus distrayante et moins complexe à gérer. Car quand il faut faire dans la stratégie pour pouvoir regarder le plus de match que l'on aime, c'est de la stratégie.
Avec leur stratégie ils ne gardent que les passionnés prêt a payer (donc avec certains moyens) et rejettent ceux plus ouvert y compris les acheteurs compulsifs...
Avatar de sebastiano sebastiano - Membre actif https://www.developpez.com
le 03/10/2018 à 14:49
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
C'est pas seulement une question de moyen c'est aussi une question d'intérêt. Si je regarde les matchs les jours ou il pleut et qu'il y a a tel équipe que j'aime... Cela fait 5-10 match, si pour ce cas là il faut prendre un abonnement chez tous les diffuseurs... eh bien je préfère aller au cinéma ou sortir dans un bar ou tout autre activité qui coûte moins cher, est plus distrayante et moins complexe à gérer. Car quand il faut faire dans la stratégie pour pouvoir regarder le plus de match que l'on aime, c'est de la stratégie.
Avec leur stratégie ils ne gardent que les passionnés prêt a payer (donc avec certains moyens) et rejettent ceux plus ouvert y compris les acheteurs compulsifs...
C'est aussi ce qui m'a fait résilier BeInSports cet été. Je suis une équipe de football et une autre en NBA, maintenant je dois prendre 3 abonnements pour tout suivre. Bye bye, merci la fragmentation.

Il me reste juste Netflix et pour le sport, je me contente des articles de presse et de YouTube.
Avatar de Steinvikel Steinvikel - Membre averti https://www.developpez.com
le 03/10/2018 à 15:12
La montée des services de streaming vidéo avec contenu exclusif va-t-elle favoriser le piratage ?
Ils semblent largement rentables actuellement, ils favoriseront le piratage de moins en moins ...conséquence de la concurrence entre les différents acteurs de ce milieu. On croirait revoir l’émergence du multiplayers en ligne sur les jeux consoles, qui étaient d'abord exclusif à la console, mais aujourd'hui bien plus raisonnablement cross-plateforme.

Tout les contenus des chaines TV sont "numériques", établis dans un programme de diffusion figé bien souvent des semaines à l'avance... et pourtant, si peu sont disponibles à la demande, en VOD ou en replay, et quand ils le sont, c'est rarement plus d'une semaine, c'est pareil pour les info de rediffusion décidé également des semaines à l'avance. Ensuite ils font mine que leur service est adapté au mieux pour l'expérience utilisateur et qualifient le piratage /mutualisation comme moralement "inacceptable".

SFR à l'exclusivité de la diffusion de ces chaines, mais comme toutes les chaines TV via une box internet, il paient en réalité le droit de rediffuser le contenu à travers leur infrastructure. C'est ce qui différencie l'accès à un flux via la TNT, un navigateur web (ou d'une smart TV), ou un service TV d'une box.

Que pensez-vous des résultats de l'étude de Sandvine ?
Que les points abordés sont trop peux nombreux pour se faire une réelle idéee (fiable) du changement que ces résultats suggèrent.

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
(...) le gaming (...) les téléchargements de jeux, le streaming Twitch et le gaming professionnel prennent de l'ampleur. Mais (...), l’utilisation de BitTorrent et le piratage sont à nouveau en hausse.
(...) en 2011 a révélé que BitTorrent représentait 52,01 % du trafic upstream (...)
Le partage de fichiers et BitTorrent reviennent en force !
(...) BitTorrent est le protocole de partage de fichiers dominant sur Internet (...)
Citation Envoyé par transgohan Voir le message
Il n'y a que moi que ça choque de voir qu'on fait forcément l'association bittorrent = piratage ?
Effectivement, présenté comme cela, le discourt paraît orienté, du moins pour un profane, je suppose que nombreux sont les lecteurs de DVP.com à avoir relevé la nuance que P2P via BitTorrent est avant tout un échange de "données", ce qui englobe la totalité de ce qui est possible de faire sur internet.
Par rapport à il y a 15ans, bien des usages utilisent le BitTorrent : l'échange de fichier, la monnaie virtuelle, la synchronisation de stockage, des requêtes de moteurs de recherches, etc. on peut raisonnablement se demander si la part d'usage dédié à l'échange de fichiers (légal ou non) n'est finalement pas si pertinente.
Avatar de Sarénya Sarénya - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 03/10/2018 à 15:14
Pour l'animation japonaise ça commence à faire beaucoup aussi

Wakanim
ADN
Crunshyroll

Et plus récemment Netflix et Amazon Prime Video

Chacun a ses exclu, 5 abonnements...
Avatar de Bubu017 Bubu017 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 03/10/2018 à 15:31
Citation Envoyé par Sarénya Voir le message
Pour l'animation japonaise ça commence à faire beaucoup aussi

Wakanim
ADN
Crunshyroll

Et plus récemment Netflix et Amazon Prime Video

Chacun a ses exclu, 5 abonnements...
Pour le coup, cela me dérange moins, car à moins d'être sur des forums spécialisés, il y a moins de risque d'être spoilé, et du coup tu peux alterner facilement grâce aux abo sans obligation. de plus, Wakanim et Crunshyroll permettent de regarder des épisodes gratuitement. Wakanim permet d'acheter les épisodes, même si à 1€ l'épisode cela reviendra bientôt plus cher d'acheter du dématérialisé plutôt que les DVD.
Mais pour des séries "normales", cela pourrait être une solution. Par exemple game of thrones. Perso cela me fait chier de prendre un abo à OCS juste pour une série, alors qu'ils permettraient de les télécharger en payant par épisode, cela m'intéresserait.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil