Eric Schimdt de Google prédit que l'Internet sera divisé en deux branches, une dirigée par la Chine
Avec plus de censure et de contrôle

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
« Quelles sont les chances que dans 10 ou 15 ans, nous ayons trois ou quatre internet distincts ? » Telle est la question qui a été posée à Eric Schimdt, lors d'un évènement privé à San Francisco la semaine dernière. Lors de l'événement, l'économiste Tyler Cowen s'est interrogé sur la possibilité que l'Internet se fragmente en différents sous-internet avec des réglementations différentes et un accès limité entre eux au cours des prochaines années. L'ancien PDG de Google et actuel président exécutif d'Alphabet n'est pas passé par quatre chemins pour répondre à cette question. Il ne voit pas trois ou quatre internet différents, mais plutôt une division de l'Internet en deux branches : une dirigée par la Chine et l'autre par les États-Unis.


Eric Schimdt, ancien PDG de Google et actuel président exécutif d'Alphabet

« Je pense que le scénario le plus probable à l’heure actuelle n’est pas une fragmentation, mais plutôt une bifurcation en un Internet dirigé par la Chine et un Internet non chinois dirigé par l’Amérique », explique Eric Schimdt. Le président d'Alphabet souligne l'ampleur à laquelle se développent les entreprises chinoises de la tech et pense qu'elles pourraient rapidement se positionner au même niveau que les firmes US. « La richesse créée [par les acteurs chinois de la technologie] est phénoménale », dit-il. Avant d'ajouter que la part de l'Internet chinois dans le PIB de la Chine est plus élevée que la part de l'Internet US dans le PIB des États-Unis.

L'ancien PDG de Google pense qu'on ne va pas tarder à voir des produits et services chinois en position de leader. Mais il estime qu'il y a « un réel risque qu’avec ces produits et services vienne une nouvelle gouvernance, avec plus de censure et de contrôle. » Pour Eric Shimdt, la Chine parviendrait à contrôler une partie de l'Internet mondial en tirant parti de la Belt and Road Initiative (BRI), une initiative de Pékin visant à accroître l'influence politique et économique de la Chine en connectant et en facilitant tous les types de commerce, y compris le commerce numérique, entre la Chine et des pays d'Europe, d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie.

L'initiative vise à renforcer les liens entre la Chine et quelque 65 autres pays représentant collectivement plus de 30 % du PIB mondial, et plus de 60 % de la population mondiale. Et pour le patron d'Alphabet, quand on regarde la manière dont fonctionne la BRI, « il est tout à fait possible que ces pays commencent à s’investir dans l’infrastructure de la Chine avec une perte de liberté. »

Si une telle prédiction doit se réaliser, cela veut dire que les géants américains de la technologie n'auront pas d'autres choix que de se plier aux exigences de Pékin, s'ils ne veulent pas céder des parts de marché à de nouveaux leaders, quitte à renoncer à certaines de leurs valeurs. Inutile de rappeler par exemple que ces déclarations d'Eric Schimdt viennent au moment où Google est critiqué pour son projet de moteur de recherche censuré en Chine. Un moteur de recherche qui, aux dernières nouvelles, pourrait lier les utilisateurs à leurs numéros de téléphone, pour faciliter la surveillance par le gouvernement chinois des requêtes des internautes. Le moteur de recherche, baptisé Dragonfly, supprimerait également les contenus jugés sensibles par le régime du Parti communiste chinois tels que les informations sur les dissidents politiques, la liberté d’expression, la démocratie, les droits de l’homme et même sur les manifestations pacifiques. Cela ne donnerait-il pas une idée de ce que pourrait être un Internet dirigé par la Chine ?

Source : CNBC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Voyez-vous également une fragmentation de l'Internet les années à venir ?
Quels sont les dangers liés à un internet dirigé par la Chine ?
Dans tout cela, quel rôle l'Europe jouerait-elle dans la gouvernance du Net ? Va-t-elle encore se faire dicter les règles à suivre ?
L'Europe peut-elle avoir son mot à dire sans de véritables champions de l'Internet et de la technologie ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Vivien46 Vivien46 - Membre averti https://www.developpez.com
le 25/09/2018 à 15:37
C'est un comble d'entendre ce monsieur prononcer de telles paroles, quand on sait que Google a accepté de revenir en Chine en cédant à toutes les demandes de censures du gouvernement Chinois...
Avatar de Metalman Metalman - Membre expert https://www.developpez.com
le 25/09/2018 à 15:58
Attendez attendez....
C'est pas Google qui est en train d'imposer aux organismes de normalisation sa vision du web en demandant à retirer les sous-domaines et/ou en rendre certains obligatoires ?...

Ah oui, le monsieur Google a raison, il y a 2 internets : celui de Google, et celui de la Chine.

Lequel sera le plus mauvais ?... j'en sais rien, dans les 2 cas le gouvernement d'un grand pays aura tous les droits dessus.
Avatar de Marco46 Marco46 - Modérateur https://www.developpez.com
le 25/09/2018 à 16:16
Pour avoir une idée du comportement de Google au sein du W3C, regardez la présentation de Daniel Glazman aux WEB2DAY 2016 (c'est en français) :

Avatar de ShigruM ShigruM - Inactif https://www.developpez.com
le 25/09/2018 à 16:18
j'apprend rien en disant cela mais l'internet c'est pas que les sites indexé par le moteur de google, cela représente même pas la moitier de ce qu'es internet.
Avatar de JeanBond JeanBond - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 25/09/2018 à 17:26
Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
j'apprend rien en disant cela mais l'internet c'est pas que les sites indexé par le moteur de google, cela représente même pas la moitier de ce qu'es internet.
Tout ce qui n'est pas indexé par le moteur de google, selon Monsieur Schimdt, c'est le "Dark Net"
Avatar de UnbelieverInTime UnbelieverInTime - Membre du Club https://www.developpez.com
le 25/09/2018 à 18:06
Citation Envoyé par JeanBond Voir le message
Tout ce qui n'est pas indexé par le moteur de google, selon Monsieur Schimdt, c'est le "Dark Net"
Meuhhh non !
Ne confond pas web et internet.
Les e-mails par exemple ne sont pas référencées tout comme les serveurs de Civilization V.
Avatar de Anselme45 Anselme45 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 26/09/2018 à 8:55
Eric Schimdt de Google prédit que l'Internet sera divisé en deux branches
une dirigée par les USA et l'autre par la Chine avec plus de censure et de contrôle
Mais la vie privée de l'utilisateur sera violée par Google de manière tout à fait analogue dans les 2 cas!
Avatar de nikau6 nikau6 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 27/09/2018 à 0:43
Citation Envoyé par Metalman Voir le message
Attendez attendez....
C'est pas Google qui est en train d'imposer aux organismes de normalisation sa vision du web en demandant à retirer les sous-domaines et/ou en rendre certains obligatoires ?...
Parmi tous ceux qui sont très critiques vis a vis de Google, combien utilisent Chrome ? Parce qu'à un moment il faut être cohérent. Le grand pouvoir de Google sur la normalisation de l'internet vient du fait qu'ils ont 60% de parts de marché avec Chrome. Ce sont eux les maîtres du W3C. Et Firefox s’effondre, ce qui est alarmant. Surtout qu'il n'a rien à envier à Chrome. Même les utilisateurs d'Ubuntu utilisent en majorité Chrome ou Chromium, ce qui est la même chose. C'est à vous faire désespérer de tout.

Alors d'abord, Firefox n'a rien à envier à Chrome, mais même si c'était le cas, et c'est également vrai pour d'autres produits, il faut parfois être prêt à sacrifier un peu de confort pour aller dans le sens de ce qui semble juste. Ceux qui me disent qu'ils n'aiment pas la domination de Google alors qu'ils utilisent Chrome, simplement parce qu'il est 1/10 de secondes plus rapide que Firefox, ou que son interface est plus simple, ce que je ne pense pas, je suis désolé mais je ne peux pas l'entendre. Ils ne sont pas cohérent avec eux même, ils recherchent avant tout la facilité, c'est ça qui les intéresse, et rien d'autre ! Donc qu'ils se taisent ou qu'ils agissent dans le sens de leurs discours ! Qu'ils agissent ou qu'ils admettent leur frivolité ! Le monde crève de ce genre de comportements, la non cohérence entre pensées et actes !
Le manque de caractère, qui domine aujourd'hui, est une vraie tragédie. Partout il n'y à plus que des enfants ayant comme seul but la recherche du plaisirs immédiat.
Avatar de Mrsky Mrsky - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 27/09/2018 à 23:52
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Parmi tous ceux qui sont très critiques vis a vis de Google, combien utilisent Chrome ? Parce qu'à un moment il faut être cohérent.
Un grand merci de souligner ce point, c'est incroyable dans le monde de la tech le nombre de personnes qui font l'inverse de ce qu'ils disent alors qu'ils sont sensés être le public averti. Je n'ai pas de problème avec les gens qui assument leur position, après tout la suite logicielle Google est efficace, bien intégrée et facile d'utilisation. C'est la même chose avec les gens qui utilisent full Apple ou full Microsoft en gros, tant que c'est en connaissance de cause et assumé tout va bien.
Avatar de Grogro Grogro - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 03/10/2018 à 9:56
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Alors d'abord, Firefox n'a rien à envier à Chrome, mais même si c'était le cas, et c'est également vrai pour d'autres produits, il faut parfois être prêt à sacrifier un peu de confort pour aller dans le sens de ce qui semble juste. Ceux qui me disent qu'ils n'aiment pas la domination de Google alors qu'ils utilisent Chrome, simplement parce qu'il est 1/10 de secondes plus rapide que Firefox, ou que son interface est plus simple, ce que je ne pense pas, je suis désolé mais je ne peux pas l'entendre.
Je suis utilisateur quasi exclusif de Firefox depuis 2004, mais il faut bien voir les choses en face : le jour où firefox réglera ses problèmes quand même loin d'être anodins en matière de stabilité et de fuite de mémoire, ils reprendront des parts de marché à Chrome. Sans compter le retard pris en matière de sécurité (que firefox rattrape peu à peu).

La confidentialité, la vie privée, l'utilisateur a trop peu conscience de ces enjeux. Raison n°1 pour laquelle je n'utilise que très peu chrome (sauf au boulot). La raison n°2 c'est que je n'aime pas l'interface ce chrome et que je préfère la personnalisation de firefox.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil