L'administration Macron sollicite les organisations pour la future régulation du numérique
à travers une plateforme contributive accessible en ligne

Le , par Christian Olivier

53PARTAGES

14  0 
En juillet dernier, l’administration Macron a fait part de sa volonté de mettre en place des groupes de travail qui devront aborder les problèmes de régulation dans quatre domaines prioritaires : le social, la société, l’économie et les méthodes et modalités de mise en œuvre.

Cette initiative du gouvernement s’inscrivait dans un processus plus large qui marquait le lancement des états généraux sur les nouvelles régulations numériques en France. Elle est désormais associée à une plateforme contributive, dont le lancement a été récemment officialisé, et devrait permettre au gouvernement de poursuivre les opérations initiées depuis plusieurs mois déjà pour la régulation du numérique au sein de l’Hexagone.

De nombreux fils de discussion sont proposés dans cette plateforme contributive : contenus illicites et adaptation du droit de la concurrence, soutien à l’économie collaborative, partage des données, protection des personnes, régulations des relations entre acteurs… Les conditions et les limites de l’exercice sont précisées dans une foire aux questions.


Cette réflexion ouverte aux contributions extérieures (à condition qu’elles émanent d’une institution, d’une association ou d’une entreprise) devrait permettre de déboucher sur « ;des propositions utiles au débat européen en matière de numérique ;» à l’horizon 2019, en assurant la promotion « ;d’un numérique libre, ouvert, innovant au service du progrès humain ;». Le processus de concertation devrait s’étaler sur six semaines.

S’exprimant à ce sujet sur une station de radio, le secrétaire d’État au Numérique Mounir Mahjoubi a évoqué la dépendance grandissante de la population à l’égard des écrans, en prenant ce cas comme un exemple de situation pouvant nécessiter l’intervention régulatrice de l’État. Au cours de l’échange radiodiffusé, les mesures pouvant éventuellement être adoptées par le gouvernement pour encadrer le temps que passent les Français sur les réseaux sociaux ont été abordées.

Rien ne permettait, cependant, de conclure que l’exécutif envisage sérieusement de se lancer dans une entreprise aussi risquée politiquement que celle décrite par Mahjoubi, à cause de son caractère hautement intrusif (l’État qui cherche à se mêler de vos affaires) et de l’infantilisation sous-jacente qu’elle pourrait induire (l’État supervise votre temps).

Source : Agora

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

La France envisage d'autoriser les voitures autonomes dès 2020, la technologie sera-t-elle suffisamment éprouvée pour franchir ce cap dans deux ans ?
France : une élue relance la question d'un OS souverain après avoir interpellé le gouvernement au sujet de l'omniprésence des GAFAM dans le pays
La France présente son « plan d'action national » 2018-2020 en matière d'open data et propose davantage de données ouvertes
Mounir Mahjoubi évoque 10 propositions qui seront bénéfiques aux start-up après un tour de France de huit mois à la rencontre des entrepreneurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de survivals
Membre actif https://www.developpez.com
Le 22/09/2018 à 12:57
Qu'en est-il de la régularisation de la vie politique, du train de vie de nos politiques, des personnes de pouvoir et de richesse, des personnes qui ont accès à des informations non diffusé, qui ont accès à des informations de masse ... On nous consulte pas pour ça ?

Ils se débattent pour ne pas perdre le contrôle c'est tous ce que je vois ! Ils cherchent a pouvoir justifier l'autoritarisme, la censure ... comme il justifie la présidence et les mesures qui vont avec par des pseudos élections démocratique, où il suffit de manipuler la masse pour s'assurer la victoire.

Que faire pour qu'ils ne nous enlève pas l'accès au savoir qu'ils redoutent tant ?
Avatar de epimannn
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 22/09/2018 à 14:37
Citation Envoyé par survivals Voir le message
Que faire pour qu'ils ne nous enlève pas l'accès au savoir qu'ils redoutent tant ?
On peut pas vraiment les en empécher, mais on peut se préparer au pire. Acheter autant de livres qu'on le peut sur un maximum de sujets. Commencer par une encyclopédie est déjà pas mal. Ensuite quelques livres de courts sur différents niveaux et matières ( math science mécanique agriculture etc, j'ai déjà commencé ma collection en bon pessimiste que je suis )... Et on est plus ou moins paré à à peu près toute éventualité.
Et les livres ont la capacité de vivre beaucoup plus longtemps qu'internet sans avoir besoin de source d'énergie pour fonctionner.
Avatar de mm_71
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 22/09/2018 à 17:17
L’administration Macron vous sollicite
Euh ? Non:
à condition qu’elles émanent d’une institution, d’une association ou d’une entreprise
Le premier on sait qu'ils sont nuls en la manière et les deux suivants ne feront que défendre leurs intérêts propres. Une fois de plus l'utilisateur est exclu et quoi qu'ils pondent ça sera encore une bouse.
Avatar de survivals
Membre actif https://www.developpez.com
Le 23/09/2018 à 0:14
Citation Envoyé par epimannn Voir le message
On peut pas vraiment les en empécher, mais on peut se préparer au pire. Acheter autant de livres qu'on le peut sur un maximum de sujets. Commencer par une encyclopédie est déjà pas mal. Ensuite quelques livres de courts sur différents niveaux et matières ( math science mécanique agriculture etc, j'ai déjà commencé ma collection en bon pessimiste que je suis )... Et on est plus ou moins paré à à peu près toute éventualité.
Et les livres ont la capacité de vivre beaucoup plus longtemps qu'internet sans avoir besoin de source d'énergie pour fonctionner.
Je le fais également, mais on restera isolé dans notre coin, et ce qui fait avancer les choses, c'est le partage.
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/09/2018 à 0:56
l'accès à la rédaction est loin d'être ouvert.

Critères de participation
Ce forum propose aux institutions, associations et entreprises intéressées de prendre part au débat sur les sujets économiques, sociétaux et sociaux liés au numérique.

Création d’un compte
Pour créer un compte, veuillez envoyer un email à forum@cnnumerique.fr avec :

Nom et prénom
Adresse email ou numéro de téléphone
Organisation représentée (association, entreprise, fondation…)
Un paragraphe expliquant en quoi votre organisation porte les intérêts d’un grand nombre de personnes.

https://agora.cnnumerique.fr/t/modal...n-au-forum/159
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/09/2018 à 12:38
j'ai postulé, j'ai ma réponse

Bonjour,

Malheureusement, nous n’acceptons pas les contributions qui ne représentent pas officiellement la voix d’un grand nombre de personnes.
Sauf à ce que nous ayons mal compris, ce n’est pas votre cas.

Cordialement,

Charles-Pierre Astolfi
Conseil national du numérique
Secrétaire général
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/09/2018 à 13:11
Bonjour,

Malheureusement, nous n’acceptons pas les contributions qui ne représentent pas officiellement la voix d’un grand nombre de personnes.
Sauf à ce que nous ayons mal compris, ce n’est pas votre cas.

Cordialement,

Charles-Pierre Astolfi
Conseil national du numérique
Secrétaire général
Je pense qu'il veux dire Lobby non ?
Si t'es pas un Lobby ferme la !

Un lobby désigne un réseau de personnes créé pour promouvoir et défendre les intérêts privés d'un groupe donné en exerçant des pressions ou influences sur des personnes ou institutions publiques détentrices de pouvoir.

Signature corrigée :

Charles-Pierre Astolfi
Conseil national du numérique
Secrétaire général
Je reçois les valises de cash au Fouquets de 11h à 12 h30
Thèmes abordés : Suppression du RGPD, suppression de la Cnil, suppression des lois anti trust, suppression de la neutralité du net, interdiction des "fakes news" contre le patronat et contre les pesticides, harmonisation fiscale mondiale avec zéro impôt sur les bénéfices, etc.
Avatar de mm_71
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 24/09/2018 à 14:03
la voix d’un grand nombre de personnes.

C'est combien un grand nombre ?

A part ça toujours la même histoire:

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web