Le marché mondial des wearables a augmenté de 5,5 % au second trimestre de 2018,
Grâce aux gains observés sur les marchés émergents, selon IDC

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
La croissance s'est poursuivie sur le marché mondial des « wearables » (dispositifs portables pouvant rentrer dans la catégorie des « prêts-à-porter électroniques ») au deuxième trimestre de cette année (2T18), après la hausse observée au quatrième trimestre de l’année 2017 (4T17) par l’International Data Corporation (IDC).

D’après l’IDC, le volume des livraisons a atteint 27,9 millions d’unités au cours du 2T18, en hausse de 5,5 % par rapport à la même période un an auparavant. Dans le même temps, le marché a connu une augmentation de 8,3 % d’une année sur l’autre de son poids relatif (4,8 milliards USD au 2T18), grâce notamment à l’augmentation soutenue des ventes de smartwatches à prix élevés.

D’un point de vue régional, IDC rapporte que les marchés matures (en Amérique du Nord, en Europe occidentale et au Japon) ont reculé de 6,3 % en glissement annuel. L'an dernier, la vente de simples bracelets électroniques constituait encore l’essentiel des ventes dans ces zones, mais ce ne serait malheureusement plus le cas depuis quelques mois. Les simples bracelets électroniques se vendraient désormais moins bien sur les marchés émergents et la commercialisation des smartwatches n’a pas eu un impact suffisamment fort pour compenser cette contre-performance.


En parallèle, les marchés émergents incluant la région Asie/Pacifique (hors Japon), l’Europe centrale et orientale, le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Amérique latine ont vu les ventes de wearables progresser de 14 % en glissement annuel. Les simples bracelets électroniques restent très prisés sur ces marchés à cause de leurs prix attractifs et les smartwatches ont également gagné en popularité. Les nouveaux venus sur le marché des smartwatches comme Fitbit et plusieurs fournisseurs chinois ont connu une croissance constante.

« La baisse sur les marchés matures est loin d’être inquiétante parce qu’ils sont en train de passer à des technologies plus sophistiquées », a déclaré Jitesh Ubrani, analyste principal chez IDC Mobile Device Trackers. Ce dernier a par la suite ajouté :

« Alors que la génération précédente de wearables s’employait à fournir une rétroaction descriptive comme le nombre de pas, les générations actuelles et à venir sont bien plus performantes et sont en passe de devenir des outils normatifs et diagnostiques. Autour de ces technologies plus intelligentes, on trouve une myriade de technologies et de fournisseurs de services comprenant les développeurs d’applications, les opérateurs de télécommunications, les fabricants de composants, les institutions de santé et bien d’autres. »

Ramon T. Llamas, directeur de recherche de l’équipe Wearables d’IDC, souligne qu’au cours du 2T18, « une demande plus forte pour les wearables sophistiqués et un léger repli du marché des wearables basiques », ont été observés. D’après lui, les utilisateurs exigent désormais beaucoup plus de leurs wearables et les smartwathes semblent dans l’immédiat répondre à leurs attentes. Il précise tout de même que le déclin des wearables basiques au cours de ces derniers trimestres ne signifie en aucun cas qu’ils n’ont plus leur place sur le marché.


Avec 4,7 millions de livraisons au compteur et 17 % des parts de marché au 2T18, Apple a conservé sa position de leadeur du marché des wearables, grâce notamment à une demande soutenue pour sa Apple Watch LTE.

Avec 4,2 millions de livraisons et 15,1 % des parts de marché au 2T18, Xiaomi est deuxième de ce classement, grâce à l’enrichissement de son catalogue via des produits intelligents à bas prix de type chaussures, smartwatches pour enfants et de multiples variantes de sa MiBand. La société a également accru sa notoriété en Europe et au Moyen-Orient, grâce au succès de ses smartphones et d’autres produits technologiques, une notoriété qui devrait bientôt porter ses fruits.

Avec 2,7 millions de livraisons et 9,5 % des parts de marché au 2T18 (- 21,7 % par rapport à la même période un an plus tôt), Fitbit a fini au pied du podium sur le marché des wearables. Le géant du fitness est l’un des rares équipementiers à continuer de cibler activement le marché commercial et à rester leadeur sur ce marché.

Avec 1,8 million de livraisons enregistrées et 6,5 % des parts de marché au 2T18, Huawei s’est positionné à la quatrième place. À l’instar de Xiaomi, Huawei s’est fortement concentré sur le marché chinois, mais cette situation évolue lentement à mesure que l’entreprise commence à connaitre une croissance en dehors de son territoire. La stratégie de la double marque a également porté ses fruits puisque Honor représente un peu plus de la moitié de tous les portables fabriqués par Huawei.

Garmin a étendu son avance sur Samsung pour conserver sa position de numéro cinq mondial et a vu son volume de livraisons de smartwatches s’étendre par rapport à ses wearables de base.

Source : IDC

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

IDC : Huawei détrône Apple en livrant plus de smartphones au second trimestre et devient la deuxième marque de smartphones la plus populaire au monde
Prévisions 2017 - 2022 : IDC annonce une baisse de plus de 100 millions pour les ventes de PC et une baisse de 1,8 % sur le marché global

IDC prévoit une forte croissance du marché des semi-conducteurs en 2018 pour la troisième année consécutive après une croissance de 24 % en 2017
IDC : les ventes de tablettes sont toujours en baisse en Europe au second trimestre, mais Apple et Huawei affichent de la croissance


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil