Facebook demande aux banques d'adopter sa plateforme Messenger pour améliorer le service client
Mais réclame les données financières des utilisateurs

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
Facebook a récemment déclaré être en pourparlers avec des banques et des institutions financières américaines pour explorer de nouveaux champs de coopération ou approfondir ceux qui existent déjà. La firme de Menlo Park chercherait activement à inciter un nombre plus important d’organisations de ce type (JPMorgan Chase, US Bancorp, PayPal, Citigroup, Wells Fargo, American Express…) à adopter son application Messenger.

« Comme de nombreuses entreprises en ligne, nous discutons régulièrement avec les institutions financières de la manière dont nous pouvons améliorer les expériences commerciales des personnes, par exemple, en améliorant le service client », a confié un porte-parole du groupe.

Argüant que l’intégration des informations financières d’un utilisateur dans Messenger permettrait aux banques d’offrir un service client de qualité via la plateforme, Facebook envisage notamment la possibilité d’associer les comptes financiers d’utilisateurs à leurs comptes Messenger respectifs afin qu’ils puissent discuter via cette application avec le personnel du service client d’un établissement financier cible.


Dans le cadre de ce partenariat, la firme de Menlo Park demanderait aux établissements financiers partenaires de lui communiquer les informations financières détaillées sur leurs clients, incluant les transactions par carte ou par chèque, les soldes des comptes et les mises à jour. Elle est persuadée que le service client opéré via son application de messagerie et de discussion Messenger pourrait offrir une meilleure alternative au système actuel basé sur les appels téléphoniques.

Un porte-parole de l'entreprise a affirmé que Facebook pourrait accéder à certaines données financières des utilisateurs qui choisiraient d’adhérer à ce service et que le groupe ne les exploiterait pas « à des fins publicitaires ou autre ». Ces données seraient utilisées pour alimenter les fonctionnalités de Messenger, incluant les mises à jour du solde des comptes et les alertes à la fraude, et leur usage exclusivement limité à cette plateforme.

« Nous n’utilisons pas ces informations au-delà de ces types d’expériences (service client) », a déclaré Facebook dans un communiqué, en insistant sur le fait que cette fonctionnalité demeure optionnelle et que l’un des fondements sur lesquels reposent ces partenariats se rapporte à la protection et à la sécurisation des informations des personnes.

« Nous n’utilisons pas les données d’achat des banques ou des sociétés émettrices de cartes de crédit pour les annonces. Nous n’avons pas non plus de relations spéciales, de partenariats ou de contrats avec des banques ou des sociétés de cartes de crédit pour utiliser les données d’achat de leurs clients pour les annonces », précise le géant des réseaux sociaux.

Signalons au passage que Facebook a déjà accès aux données financières de certaines entreprises en vue de faciliter les opérations de service à la clientèle en rapport par exemple avec les discussions ou la gestion de compte. L’année dernière, Wells Fargo a commencé à tester un bot qui permettrait aux utilisateurs de vérifier les soldes de leurs comptes et de déterminer où se trouve le distributeur de billets le plus proche en se servant de Messenger.

Facebook doit trouver de nouveaux services générateurs d’argent, car la croissance des revenus de la société risque de ralentir au cours des prochains trimestres. Sa recherche de nouveaux partenariats pourrait toutefois s’avérer plus difficile que prévu, sachant que l’image du groupe a été sévèrement écornée lors du scandale de Cambridge Analityca et qu’elle ne jouit pas forcément d’une bonne réputation en matière de protection des données d’utilisateurs.

Avec 1,3 milliard d’utilisateurs de Messenger au compteur, il faut avouer que la portée de Facebook est alléchante. Si ces partenariats venaient à se concrétiser, cela pourrait signifier que les grandes entreprises sont disposées à négliger les précédentes erreurs commises par Facebook et se focalisent davantage sur le nombre de consommateurs qu’elles pourraient atteindre grâce à la popularité du réseau social de Mark Zuckerberg.

Source : WSJ, Reuters, CNBC

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ? Ce projet de Facebook vous semble-t-il louable ?
Accepteriez-vous que votre banque partage vos données financières avec Facebook ? Pourquoi ?

Voir aussi

Facebook annonce une série de modifications importantes dans l'utilisation de ses API, dans l'optique d'améliorer la confidentialité sur sa plateforme

Facebook collecterait des données sur les appareils ayant préinstallé son application, même si l'utilisateur n'a pas de compte sur le réseau social

Conséquence scandale Cambridge Analytica : le taux de visiteurs mensuels enregistré par Facebook a baissé de 5,15 % en avril, selon SimilarWeb

Facebook confirme qu'il suit la façon dont vous déplacez la souris sur l'écran de l'ordinateur, dans un rapport remis au Congrès américain


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de David Evan David Evan - Membre du Club https://www.developpez.com
le 07/08/2018 à 10:21
« Nous n’utilisons pas les données d’achat des banques ou des sociétés émettrices de cartes de crédit pour les annonces. Nous n’avons pas non plus de relations spéciales, de partenariats ou de contrats avec des banques ou des sociétés de cartes de crédit pour utiliser les données d’achat de leurs clients pour les annonces »
J'avoue que j'ai un peu de mal à y croire ... Les déclarations de Facebook sont loin d'être une garantie à mes yeux ... D'autant plus quand on apprend que la société va (mécaniquement) avoir besoin de trouver de nouveaux business pour soutenir sa croissance et que son business model est justement basé sur l'exploitation des données utilisateurs ... Par chez moi on appel ça "tenter le diable"

À ce sujet, au delà de toutes les informations, déclarations officielles ou réglementaires, et garanties contractuelles, je me pose régulièrement la question de savoir jusqu’où des sociétés brassant autant d'informations peuvent aller dans leurs analyses.

Il est très facilement imaginable d'admettre qu'une société aussi puissante que Google ou Facebook "conservent" et agglomèrent des données hors de portés de tout contrôle officiel, et soigneusement cachés ... Après tout, qui pourraient s'en apercevoir dans la masse ?

Peut être suis-je paranoïaque ... mais en soit, ce n'est pas parce-que je décoche un bouton que Facebook ou Google n'ont plus la capacité technique d'enregistrer quoi que ce soit ... je leur demande juste de ne pas le faire.
Avatar de surcouf1 surcouf1 - Membre actif https://www.developpez.com
le 07/08/2018 à 10:45
Citation Envoyé par David Evan Voir le message
Par chez moi on appel ça "tenter le diable"
correct. Ou donner le bâton pour se faire battre.
comme si Facebook ne savait pas assez de chose sur ses utilisateurs, il lui faut maintenant les mouvements et soldes, bientôt un emprunt immobilier se fera après la bénédiction de Facebook confirmant qu'on sera un bon payeur de mensualités bancaires...
Quant à leur crédibilité quand ils affirment que les données bancaires ne seront pas utilisées à des fins publicitaires ou autres, je me dis qu'ils ont la grosse confiance. Leur modèle d'affaires repose sur une confiance qu'ils trahissent régulièrement. Et ils osent toujours re-promettre qu'ils n'exploiteront pas les données... Ça me fait penser à Colin Powell à l'ONU avec son sac d'urine contenant les armes de destruction massive irakiennes.

J'ai un problème de compréhension de base: pourquoi un client d'une banque aurait-il besoin de FB Messenger pour communiquer directement avec elle ?
Chaque banque n'a-t-elle pas une application idoine pour iOS et Android ? Personnellement je n'ai pas d'expérience dans ce domaine, car je me refuse par principe à installer une application de ma banque, ou de faire quoi que ce soit de financier sur mon ordiphone. Mais j'imagine que les applications fournies par les banques ont une fonction de clavardage, ou tout au moins de contact direct avec son conseiller bancaire.
Quelle est la valeur ajoutée de FB Messenger dans ce cas ? Il est seulement possible d'envoyer du texte ou des photos via cette application, non ?
Avatar de Bubu017 Bubu017 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 07/08/2018 à 11:20
Les banques ou assurances n'ont pas forcément de chat direct avec un conseiller, mais il y a de quoi faire pour communiquer avec eux. Sinon en effet, quelques fois ils ont leur propre chat.
Que Facebook ait accès à TOUTES mes données bancaires, même pas que les soldes mais toutes les transactions, mais quelle horreur.
Avatar de TheLastShot TheLastShot - Membre averti https://www.developpez.com
le 07/08/2018 à 18:28
« Nous n’utilisons pas les données d’achat des banques ou des sociétés émettrices de cartes de crédit pour les annonces. Nous n’avons pas non plus de relations spéciales, de partenariats ou de contrats avec des banques ou des sociétés de cartes de crédit pour utiliser les données d’achat de leurs clients pour les annonces »
Et quelques mois plus tard :
Facebook vient d'actualiser ses conditions générales d'utilisation. [...]
Avatar de pcouas pcouas - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 08/08/2018 à 7:22
On ne saura mème pas nous client des banques, si ces dernières utilisent des "chatbot" Facebook et donc si elles ont donné accès à l'ensemble de nos comptes bancaire à Facebook
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 08/08/2018 à 10:18
Mais réclame les données financières des utilisateurs
Applic du diable, ne prennez pas part avec eux.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 08/08/2018 à 10:19
Citation Envoyé par pcouas Voir le message
On ne saura mème pas nous client des banques, si ces dernières utilisent des "chatbot" Facebook et donc si elles ont donné accès à l'ensemble de nos comptes bancaire à Facebook
Si c'est le cas, on va vite retrouver les comptes en banques de grosses stars ou ministres sur la toile, haha
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 08/08/2018 à 14:52
Je ne suis même pas sur que cela soit possible car c'est une violation du secret bancaire, non ?

De plus, il est super aisé de comprendre le gain pour FB mais j'ai beau retourné le truc dans tous les sens, je ne vois aucun intérêt pour les banques
Avatar de halaster08 halaster08 - Membre expert https://www.developpez.com
le 08/08/2018 à 15:30
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
De plus, il est super aisé de comprendre le gain pour FB mais j'ai beau retourné le truc dans tous les sens, je ne vois aucun intérêt pour les banques
Mais quel mauvaise foi !
C'est écrit dans le titre de la news
s’associer à sa plateforme Messenger pour améliorer le service client
Franchement quel banque ne voudrait pas améliorer son service client ? Surtout pour un prix aussi dérisoire, FB ne demande que l'ensemble des données de tous les clients, c'est pas grand chose, surtout qu'en plus ils ont promis qu'il ne s'en serviraient pas a mauvaise escient
Nous n’utilisons pas ces informations au-delà de ces types d’expériences (service client) 
En tout cas j'espère vraiment que ma banque refuse ce genre de "partenariat", d'ailleurs comment ça marche avec le RGPD ? FB doit-il nous demander notre accord ?
Avatar de Bubu017 Bubu017 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 08/08/2018 à 15:54
Je pense que les banques, tout du moins françaises, refuseront de faire ce genre de partenariat. A l'heure de la protection des données, cela leur donnerait une trop mauvaise image.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil