Interdiction des smartphones à l'école : comment cette loi devrait-elle être appliquée ?
Le gouvernement compte fournir des conseils d'ici fin août

Le , par Michael Guilloux

41PARTAGES

16  0 
« À l’exception des lieux où, dans les conditions qu’il précise, le règlement intérieur l’autorise expressément, l’utilisation d’un téléphone mobile par un élève est interdite dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges », voici ce que stipule le texte législatif qui vient interdire, sinon renforcer l'interdiction d'utiliser des smartphones à l'école. Cette mesure a été adoptée de manière définitive par le Parlement le lundi 30 juillet.

Entre de bonnes mains, les smartphones peuvent pourtant être bénéfiques pour les élèves. Ils ont en effet un intérêt pédagogique énorme si leur usage est raisonnable, et surtout s’ils sont sous le contrôle de l’enseignant. Les élèves peuvent par exemple s'en servir pour accéder rapidement à l’information ou bien prendre en photo le tableau pour gagner du temps. Mais combien d'élèves seraient assez matures pour l'utiliser dans ce sens ? Pas beaucoup, selon le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer qui, faisant l’écho d'une promesse de campagne d'Emmanuel Macron, estime que les smartphones constituent un problème pour les élèves qui tombent facilement dans l'addiction aux écrans.

Le ministre a fait valoir que cette addiction aux écrans fait des dégâts et a exprimé sa nostalgie des cours de récréation sans téléphone portable, des cours « où les enfants jouent, discutent, chahutent, où ils vivent leur vie d’enfant ». Il estime également que l'utilisation des smartphones en milieu scolaire a pour conséquence « la baisse de la lecture et des exercices physiques, le danger d’être exposé à des contenus violents et pornographiques, le cyber harcèlement et les conséquences sur le climat scolaire ».

C'est en se fondant sur ces arguments que le Parlement a voté l'interdiction des téléphones portables dans les écoles et collèges. Précisons que le texte interdit l'usage de tout objet connecté, donc pas seulement les portables, mais aussi les tablettes et montres connectées par exemple. Il y aura aussi des exceptions « pour des usages pédagogiques », laissés à l'appréciation de chaque établissement dans son règlement intérieur, ou pour les enfants handicapés.

Il peut donc y avoir des interrogations sur la manière dont sera appliquée cette loi dans les écoles. En effet, le code de l’éducation interdisait déjà l’usage du téléphone « durant toute activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur » de chaque établissement, mais cette interdiction est restée jusque-là difficile à appliquer surtout lorsque l’on sait que huit adolescents sur dix possèdent un smartphone, selon une étude du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc). Même à l’école primaire, de plus en plus d’élèves sont dotés de smartphones.

En mars dernier, Jean-Michel Blanquer a expliqué que les modalités d’interdiction seront multiples selon le degré de souplesse qu'on veut adopter. Les établissements pourront par exemple choisir « d’interdire tout simplement » à l'élève de venir avec son téléphone portable sous peine de le voir confisqué. Mais une autre option, plus souple, consisterait à obliger l'élève « à enfermer le téléphone, par exemple dans un petit sac spécifique dans son cartable. »

Maintenant que le texte est adopté et qu'il doit être appliqué dès la rentrée 2018, le ministère de l'Éducation nationale compte revenir pour préciser les modalités d'interdiction des téléphones portables dans les écoles. À l'issue des débats parlementaires, Jean-Michel Blanquer a en effet assuré que le ministère va diffuser un vadémécum d’ici fin août « pour accompagner les établissements dans la mise en œuvre de cette loi ».


Source : Twitter

Et vous ?

Êtes-vous satisfait de cette loi interdisant l'utilisation des smartphones à l'école ?
Pensez-vous qu'il y aura des difficultés dans sa mise en œuvre dans les établissements ? Si oui, lesquelles ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/08/2018 à 9:56
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message

En mars dernier, Jean-Michel Blanquer a expliqué que les modalités d’interdiction seront multiples selon le degré de souplesse qu'on veut adopter. Les établissements pourront par exemple choisir « d’interdire tout simplement » à l'élève de venir avec son téléphone portable sous peine de le voir confisqué. Mais une autre option, plus souple, consisterait à obliger l'élève « à enfermer le téléphone, par exemple dans un petit sac spécifique dans son cartable. »
En maternelle (des Smartphones en maternelle ? ) et primaire, cela pourra peut-être se faire, mais au collège (ou même au lycée) ?

A chaque changement de cours, le professeur va vérifier que chaque élève a bien son Smartphone dans son petit sac plastique dans son cartable ? Et il va encore perdre 10/15mn sur son cours ?

Bientôt les élèves auront des cours de 15mn sur 1 heure, et on s'étonnera des programmes encore moins terminés en fin d'année que maintenant, des lacunes des élèves, et des diplômes de plus en plus facile à obtenir pour ne pas avoir des taux d'obtention proche du zéro...

Plus les années passent, plus notre système scolaire s'engouffre dans une voie peu reluisante, enfin ce n'est que mon point de vue...
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/08/2018 à 10:11
Je me demande vraiment quels parents collent un smartphone entre les mains de leurs enfants de primaire voire... de maternelle ? WTF ?

Déjà qu'au collège c'est trop tôt pour moi. Surtout au vu des risques de harcèlement sur les nouveaux réseaux sociaux des jeunes. Harcèlement scolaire qui a existé de tout temps, mais qui prend des proportions inédites à l'heure des réseaux sociaux.
Avatar de robertledoux
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 01/08/2018 à 10:55
Je suis mitigé, l'interdiction des portable durant des devoirs surveillés ou des examens: Oui. Interdit complétement le téléphone : non, je n'en vois pas l’intérêt. Et si c'est pour encore perdre plus de temps au début de chaque cours "x présent? ta bien rangé ton téléphone? il est éteint ?..."... non pas pratique et ce n'est pas le rôle de l'enseignant qui suivant ou il enseigne, de toute façon ne pourra pas faire respecter la règle.

Je me rappel d'un prof au lycée qui avait un imposé une règle durant les DS. si un téléphone sonne ou si il chope un gus en train de l'utiliser, les x personnes autour du coupable dégage aussi... résultat: aucun soucis durant tous les DS.

La seule solution vraiment efficace et non chronophage pour tout le monde, c'est l'isolation des salles de classe pouvant servir aux DS/examens pour éviter les téléphones de capter le moindre signal. Quand je vois le nombre de vieux bâtiments, restaurants, ... où dès j'entre, mon téléphone est en PLS, je me dis que ce ne doit pas être compliqué a réaliser. Sinon il reste la protection active: Brouilleur 3G/4G.

L'idée ne serait pas d'isoler complétement le bâtiment, mais seulement les salles prévues a accueillir des DS/examens.
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/08/2018 à 11:10
Citation Envoyé par Michael Guilloux  Voir le message
[B][SIZE=4]« À l’exception des lieux où, dans les conditions qu’il précise, le règlement intérieur l’autorise expressément, l’utilisation d’un téléphone mobile par un élève est interdite dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges »,

Ça fait froid dans le dos, de se dire que la LOI est obligée de préciser que des élèves de maternelles (et même de primaires) ne doivent pas utiliser de portables ! Ça signifierait qu'il existe des parents assez débiles pour donner un smartphone à des bambins de moins de 3 ans, ou à des gamins de 10 ans et moins ?

Je rêve ( enfon cauchemarde) ! Dites-moi que c'est juste une blague !

Dans un monde sain, cette loi ne devrait concerner que les lycées pour interdire l'usage des smartphones pendant les cours et les examens (au cas ou des débiles n'auraient pas compris que ce n'est pas un lieu propice à l'usage de leur cerveau artificiel).

Mais devoir faire une loi pour interdire les smartphones dans les maternelles...
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 01/08/2018 à 11:18
Ça m'étonnerait que dans la pratique les élèves de primaire et de maternelle avaient le droit d'emmener un téléphone à l'école jusqu'ici, sachant qu'ils n'ont déjà pas le droit d'emmener des jouets. Mais j'imagine que tant qu'à mettre "au collège" et "au lycée", ils ont ajouté "en primaire" et "en maternelle" pour être sûrs.
Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/08/2018 à 13:00
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message

Mais devoir faire une loi pour interdire les smartphones dans les maternelles...
Le souci c'est surtout qu'il n'y avait pas besoin de loi. On a pris le personnel éducatif pour des idiots (le gouvernement a failli leur interdire le téléphone aussi) juste pour satisfaire la frange la plus réac et ignorante de l'opinion. J'étais surveillant de collège il y a 10 ans et déjà à l'époque les gamins amenaient leur téléphone, on ne les autorisait à le sortir que pour appeler les parents en cas de besoin. S'ils se faisaient prendre avec en dehors de cette utilisation alors potentiellement on confisquait (selon les cas). La plupart des bahuts fonctionnaient et fonctionnent toujours comme ça, la loi ne changera rien, c'est juste un effet de manche politicien.
Avatar de Steinvikel
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 01/08/2018 à 13:12
Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
Ça m'étonnerait que dans la pratique les élèves de primaire et de maternelle avaient le droit d'emmener un téléphone à l'école jusqu'ici, sachant qu'ils n'ont déjà pas le droit d'emmener des jouets. Mais j'imagine que tant qu'à mettre "au collège" et "au lycée", ils ont ajouté "en primaire" et "en maternelle" pour être sûrs.
Je m'excuse du manque de tacte, mais tu es bien crédule... =/
Que quelque chose soit interdit n'induit pas systématiquement que cette interdiction soit respecté, et n'induit pas non plus que cette transgression ne sera pas toléré.
En maternelle j’apportais mes petites voitures et quelques autres broutilles, les billes étaient interdites du fait de leur "dangerosité" trop de gens les avalent à ce qu'on m'avait dit, mais pas les osselet (ou leur dérivé "jojos" et n'oublions pas les pog.
En primaire c'était la pokemon mania, et pour mon époque il y en avait pas mal qui possédait une gameboy... il y avait donc des cartes, des jeux vidéo, des billes, des magazines...
Au collège tout était toléré du moment que c'était légal, ou pas dangereux (pas de pétard).
PS: la loi stipule seulement l'interdiction dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges (suivant leur règlement intérieur).

Citation Envoyé par robertledoux Voir le message
Je suis mitigé, l'interdiction des portable durant des devoirs surveillés ou des examens: Oui. Interdit complétement le téléphone : non, je n'en vois pas l’intérêt. Et si c'est pour encore perdre plus de temps au début de chaque cours "x présent? ta bien rangé ton téléphone? il est éteint ?..."... non pas pratique et ce n'est pas le rôle de l'enseignant qui suivant ou il enseigne, de toute façon ne pourra pas faire respecter la règle.
1) les enseignant perdent déjà quelques minute par court avec les portable, que ce soit la lutte contre l'inattention, les vibreur, les sonneries...

2) "interdit" est un terme très vague... sur mes 4 ans de collège, il fût tantôt interdit de l'utiliser ou l’exhiber en intérieur, tantôt juste en cours, tantôt dans toute l'enceinte de l'établissement (donc la cour de récré comprise).

Sinon pour brouiller les signaux téléphonique, les électro-sensible connaissent pas mal de matériaux :
- des peintures avec des particules métalliques (c'est utilisé dans certains hôpitaux)
- des films métallisés (à l'image d'une moustiquaire > maillé ou tricoté, ou sous forme de feuille d'aluminium comme contenu dans certains isolant pour toiture)
- des dispositif actif (brouilleur, écran mobile...)

3) Dans mon collège on avait presque tous un portable simple... et même si ça remonte à une quinzaine d'années, les prof répétaient déjà régulièrement de bien s'assurer qu'il soit rangé (cartable ou poche peut importe) et ÉTEINT, et qu'il n'avait rien a faire dans nos mains pdt les cours... sur les 7 matières de la journée, chaque jour, c'est 2-3 matières ou quelqu'un était pris sur le fait soit à regarder l'heure, à SMS, ou le tel qui sonnait. et à chaque fois c'était la scène pour faire éteindre et ranger, ou pour pas être confisqué.
Si je conçoit que certaines familles souhaitent être joignable par leur enfant, ou que ce dernier soit joignable... un téléphone basique fait largement l'affaire jusqu'au collège inclus, le smartphone n'est qu'un gadget inutile à mon sens (comparé au téléphone classique) jusque là.

Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Ça fait froid dans le dos, de se dire que la LOI est obligée de préciser que des élèves de maternelles (et même de primaires) ne doivent pas utiliser de portables ! Ça signifierait qu'il existe des parents assez débiles pour donner un smartphone à des bambins de moins de 3 ans, ou à des gamins de 10 ans et moins ?
oui... mais ça signifie surtout que C'EST aujourd'hui UNE GÉNÉRALITÉ. ^^'

Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
(...) Mais devoir faire une loi pour interdire les smartphones dans les maternelles...
Certains souhaitent simplement faire plaisir à leur gosse, en toute insouciance, innocence... sans comprendre / mesurer les conséquences de cet objet sur la scolarité (et certains problèmes de santé aujourd'hui reconnu)... ça permet également aux instit' et à la direction de pas se prendre le choux avec les parents qui proteste l'interdiction... crois-moi, il y en a.
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 01/08/2018 à 14:11
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
Je m'excuse du manque de tacte, mais tu es bien crédule... =/
Que quelque chose soit interdit n'induit pas systématiquement que cette interdiction soit respecté, et n'induit pas non plus que cette transgression ne sera pas toléré.
En maternelle j’apportais mes petites voitures et quelques autres broutilles, les billes étaient interdites du fait de leur "dangerosité" trop de gens les avalent à ce qu'on m'avait dit, mais pas les osselet (ou leur dérivé "jojos" et n'oublions pas les pog.
En primaire c'était la pokemon mania, et pour mon époque il y en avait pas mal qui possédait une gameboy... il y avait donc des cartes, des jeux vidéo, des billes, des magazines...
Exemple ne fait certes pas loi, mais je n'ai jamais vu de téléphone dans les écoles maternelle et primaire de mes filles. Elles emmènent parfois des jouets en louzdé, mais la plupart du temps elles se les font confisquer (et rendre à la fin de la journée). L'image des petits de 10 ans en train de jouer allègrement à Candy Crush sur leur smartphone pendant la classe, j'y crois moyen, et je ne suis pas certaine d'être en tort, même si j'admets que la crédulité fait effectivement partie de mes faiblesses
Je rejoins le commentaire de xelab ci-dessus.
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/08/2018 à 14:25
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
Certains souhaitent simplement faire plaisir à leur gosse, en toute insouciance, innocence... sans comprendre / mesurer les conséquences de cet objet sur la scolarité (et certains problèmes de santé aujourd'hui reconnu)... ça permet également aux instit' et à la direction de pas se prendre le choux avec les parents qui proteste l'interdiction... crois-moi, il y en a.
Et surtout, occuper son gosse avec une tétine numérique hypnotisante entre les mains pour éviter d'avoir à s'en occuper. Du temps de mon enfance, dans les années 90, c'était la télé, même pour des petits de 2-3 ans. Maintenant, c'est le smartphone et la tablette numérique.
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/08/2018 à 16:04
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
Certains souhaitent simplement faire plaisir à leur gosse, en toute insouciance, innocence... sans comprendre / mesurer les conséquences de cet objet sur la scolarité (et certains problèmes de santé aujourd'hui reconnu)... ça permet également aux instit' et à la direction de pas se prendre le choux avec les parents qui proteste l'interdiction... crois-moi, il y en a.
Mais, ça je n'en doute pas ! Ce que je déplore, c'est le fait que des parents puissent acheter des smartphones à des gamins de cet âge !
Et pire, qu'ils osent engueuler un(e) instit(e) qui l'interdirait ! Mais quel monde de c*** !

Citation Envoyé par Grogro Voir le message
Et surtout, occuper son gosse avec une tétine numérique hypnotisante entre les mains pour éviter d'avoir à s'en occuper. Du temps de mon enfance, dans les années 90, c'était la télé, même pour des petits de 2-3 ans. Maintenant, c'est le smartphone et la tablette numérique.
A mon époque, c'était les Lego* et le mécano...

*) Lego from srcatch ! Pas des maquettes simplifiées. On imaginait ce que l'on construisait !
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web