France : les smartphones seront interdits dans les écoles dès la rentrée 2018
Une solution contre l'addiction aux écrans chez les enfants ?

Le , par Bill Fassinou

82PARTAGES

12  0 
Dès la rentrée scolaire prochaine, l'utilisation de "smartphone" ne sera plus tolérée en milieu scolaire en France. Les députées ont approuvé la proposition de loi relative à l'interdiction de l'usage du téléphone portable dans les écoles et collèges, déposée le 14 mai 2018. Les parlementaires français sont favorables à cette promesse de campagne du président Macron. L’article L. 511-5 du code de l’éducation est ainsi rédigé : « à l’exception des lieux où, dans les conditions qu’il précise, le règlement intérieur l’autorise expressément, l’utilisation d’un téléphone mobile par un élève est interdite dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges ». Cet article est l'unique de cette proposition de loi.

Les partis LaRem, le MoDem et l’UDI ont voté pour, et bien que les groupes Nouvelle gauche et France insoumise se sont abstenus, et que les Républicains (LR) aient voté contre, leurs "oui" ont suffi pour l'adoption de ce projet de loi ce jeudi. L'usage des smartphones, les tablettes, les montres connectées, et tous autres outils du même genre déjà existants ou futuristes par les apprenants est interdit dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges sauf à des fins pédagogiques et dans les lieux où le règlement intérieur l’autorise expressément. Dans ces propos, le ministre de l’Education nationale se demande bien « comment est-ce qu’un monde de plus en plus technologique peut être un monde de plus en plus humain ? À mes yeux, c’est la question principale de notre temps, et cette proposition de loi est l’une des réponses que nous pouvons apporter », dit-il.


Voilà qui vient relancer les discussions sur l'utilisation des smartphones en milieu scolaire. Pour Jean-Michel Blanquer, « cette addiction aux écrans fait des dégâts, une cour sans téléphone portable, c’est une cour où les enfants jouent, discutent, chahutent, où ils vivent leur vie d’enfant ». Le ministre de l'Education nationale et la rapporteuse du projet de loi, la députée LaRem Cathy Racon-Bouzon ont évoqué les problèmes liés à l'utilisation des smartphones en milieu scolaire : « la baisse de la lecture et des exercices physiques, le danger d’être exposé à des contenus violents et pornographiques, le cyberharcèlement et les conséquences sur le climat scolaire ». Durant des heures, les députés ont mené le débat et ont surtout exprimé leurs inquiétudes quant à la mise en pratique de cette loi par les organisations de parents d’élèves comme la PEEP et la FCPE.

Ce projet de loi adopté ne semble pas assez outillé pour régler le problème de l'utilisation des smartphones dans les écoles et collèges. C'est ce qu'ont fait remarquer certains députés comme Patrick Hetzel du parti politique Les Républicains (LR) lors des échanges. « Aucun encadrement et aucune sanction en cas de non-exécution » ne sont prévus par cette loi, a-t-il dit. En réponse aux insuffisances soulevées, Jean-Michel Blanquer dit que l'introduction de cet article dans le code de l’éducation n'était pas suffisante pour la rendre effective dans tous les établissements. L'amendement relatif à l'interdiction de l'usage des téléphones mobiles par les enseignants et le personnel des établissements scolaires a été retiré. Jean-Michel Blanquer s'est intéressé à la proposition « d’organiser une semaine sans écran » de la députée Pascale Boyer. « Je ne pense pas que cela relève de la loi, mais sur le fond, c’est extrêmement intéressant », a-t-il ajouté.

Sources : Proposition de loi, Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de cette loi interdisant l'utilisation des smartphones en milieu scolaire ?
Qu'en est-il de son application effective dans les écoles et collèges ?
Une telle loi est-elle utile si les enfants peuvent toujours utiliser des smartphones en dehors des classes ?
Est-ce réaliste de la voir comme une solution contre l'addiction aux écrans chez les enfants ?

Voir aussi

Air France et KLM s'essayent au Wi-Fi payant sur deux avions 10,95 euros de l'heure ou 19,95 euros pour l'intégralité du vol

Donner un smartphone à un enfant aurait le même effet que lui donner un gramme de cocaïne d'après un expert en addiction

Smartphones : du nouveau dès 2018 avec des récepteurs GNSS bifréquence pour une précision de localisation centimétrique

Chaque personne regarde son smartphone en moyenne 221 fois par jour selon une étude

L'Académie française préconise de dire mobile multifonction plutôt que smartphone internet des objets (IDO) plutôt que Internet of Things (IoT)

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de archqt
Membre averti https://www.developpez.com
Le 08/06/2018 à 18:34
Je ne sais pas comment ils vont faire
Dans les banlieux cela va être chaud ;-)
Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 08/06/2018 à 21:02
a mon époque les téléphones (vieux nokia 8000) et les consoles (sega game gear) portable étaient déjà interdit.

A mon époque on avait 1 cabine téléphonique, c'étais chiant quand un prof annulait son cours on est 30 a courir pour arriver le 1er pour appeler les parents.
et la cabine c'étais vraiment casse couille a utiliser.

Je pense que tous le monde est d'accord sur le faite que les téléphone portable doivent etre interdit pendant les cours.
Par contre je pense que les téléphones doivent etre autorisé dans les établissement, plus encore on pourrait allouer une salle spécifique ou les collégiens seraient autorisé a l'utiliser.

Je vais meme aller plus loins, plutot que de donner des Ipad aux collégiens, pourquoi ne pas faire quelques cours de type TP avec leurs smartphones (et en prêter a ceux qui n'en pas) ?
Au lieu de sévire/controler/punir, pourquyoi ne pas éduquer ?

Cela ne pourra en plus que mieux préparer le terrain pour le lycée, au lycée les lycéens sont libre de téléphoner a la récré, de jouer aux cartes, regarder la télé, meme de fumer...etc.
Autant essayer de responsabiliser au college plutot que de balancer ces jeunes dans la jungle du lycée.
Avatar de HHesse
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 09/06/2018 à 15:08
Le smartphone fait partie de la vie de tous et surtout des adolescents. Cette décision va les inciter à braver l'interdit. Il est possible de faire des usages pédagogiques du smartphone. Des applications existent par exemples pour faire un portfolio pédagogique comme expliqué dans cet article.

Savoir utiliser le smartphone autrement que pour tuer le temps devrait s'apprendre à l'école !
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 11/06/2018 à 11:10
Citation Envoyé par HHesse Voir le message
Le smartphone fait partie de la vie de tous et surtout des adolescents. Cette décision va les inciter à braver l'interdit. Il est possible de faire des usages pédagogiques du smartphone. Des applications existent par exemples pour faire un portfolio pédagogique comme expliqué dans cet article.

Savoir utiliser le smartphone autrement que pour tuer le temps devrait s'apprendre à l'école !
Complétement d'accord, on devrait mettre plus à profit le smartphone d'un point de vue pédagogique plutôt que de l'interdire. Mais pour cela il faudrait que ce soit l'école qui fournisse les smartphones, car rien n'oblige un élève à en avoir un!
A partir de là, comme le smartphone n'est plus que source de déconcentration, il faut l'interdire... Et pour ça, je ne suis pas sûr qu'il y ait de méthode miracle.
Avatar de virginieh
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/06/2018 à 13:27
Les smartphones sont certes interdits, mais le règlement n'est pas appliqué.
Au contraire j'ai eu des proffesseurs qui me disaient que si mes filles étaient mises à l'écart parce qu'elles n'en avaient pas justement.
En fait la ligne dans le règlement ne sert qu'à couvrir l'établissement en cas de perte ou de vol.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/06/2018 à 15:58
Citation Envoyé par HHesse Voir le message
Le smartphone fait partie de la vie de tous et surtout des adolescents. Cette décision va les inciter à braver l'interdit.
En cours il ne devrait pas y avoir de téléphone.
Sinon les collégiens vont regarder des vidéos, envoyer des SMS, regarder des Memes, au lieu de suivre le cours.

Pour commencer il faudrait brouiller tous les signaux sans fils, il faudrait qu'il n'y ait aucun réseau téléphonique, ou wifi dans les salles de classes.
Ensuite la sanction pour être pris en flagrant délit d'utilisation de téléphone en classe devrait être lourde. (confiscation du téléphone jusqu'à la fin de journée + plusieurs heures de colles)

2013 :
Insolite Un brouilleur pour empêcher l'utilisation du téléphone en classe
Saoulée que ses élèves lui préfèrent leur portable, Marie, prof dans un lycée sarthois, a commandé un brouilleur sur internet. Elle utilise son « jouet » depuis plus d’un an et demi.
Citation Envoyé par virginieh Voir le message
Au contraire j'ai eu des proffesseurs qui me disaient que si mes filles étaient mises à l'écart parce qu'elles n'en avaient pas justement.
De quoi ?!
J’espère que ce n'est pas vraiment un motif pour être mis à l'écart sinon c'est n'importe quoi !

Nous sommes dans un monde beaucoup trop matérialiste.
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/06/2018 à 16:07
Personnellement, ce que j'ai le plus de mal à comprendre, c'est comment est-ce que ça se fait que des gamins de 10 à 14 ans aient des smartphones ?
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/06/2018 à 16:13
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
comment est-ce que ça se fait que des gamins de 10 à 14 ans aient des smartphones ?
C'est encore bien pire que ce que tu crois :
A partir de quel âge peut-on donner un smartphone à ses enfants?
Les enfants reçoivent leur premier smartphone de plus en plus tôt, 10 ans en moyenne. L’âge n’est qu’un chiffre et il faut avant tout se fier à la personnalité de l’enfant. Mais y a-t-il un âge, plus ou moins certain, auquel on peut offrir un téléphone à son enfant ? Réponse.

En 2012, les enfants obtenaient leurs premiers smartphones à 12 ans. Mais cette moyenne n’a cessé de baisser ces dernières années, jusqu’à 7 ans pour certains selon une étude récente. "Je pense que l'âge va avoir tendance à diminuer davantage, parce que les parents sont fatigués de prêter leurs smartphones à leurs enfants", a déclaré directeur général d’Influence Central au New York Times.
À QUEL ÂGE DEVONS-NOUS OFFRIR UN PORTABLE À NOTRE ENFANT ?
Selon Médiamétrie, l’âge moyen du premier téléphone portable en France, est de 11 ans. Une période qui correspond à leur entrée au collège. C’est à cette période que l’enfant se sent grandir et souhaite prendre son indépendance. « Un rituel de passage », selon BFM TV qui début octobre faisait un reportage sur le sujet – qui pousse les enfants à demander un smartphone pour s’intégrer. D’un autre côté, les parents voient le portable comme un outil de communication qui les rassure. La période de l’adolescence est également un moment où les relations entre amis sont importantes. Ils ont besoin de rester connectés à leur monde et de montrer qu’ils existent au sein de leur communauté. Aux États-Unis, l’âge moyen du premier téléphone portable est de 7 ans.
Je pense que beaucoup de parents ont complètement abandonné l'éducation de leur enfant et ils n'essaient même plus de dire non à leur caprices...
Comme les autres en ont un il en faut un...
Et de l'autre côté les parents s’inquiètent trop (on veut pouvoir te joindre à n'importe quel moment).
Ça doit être nul d'être un enfant aujourd'hui.
Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 11/06/2018 à 17:02
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Je pense que beaucoup de parents ont complètement abandonné l'éducation de leur enfant et ils n'essaient même plus de dire non à leur caprices...
Comme les autres en ont un il en faut un...
Et de l'autre côté les parents s’inquiètent trop (on veut pouvoir te joindre à n'importe quel moment).
Ça doit être nul d'être un enfant aujourd'hui.
ma fille 12ans, je lui est donné un téléphone à 50€ :
1) car avec les cours annulé/changement d'emploi du temps et les grèves de la sncf il faut que j'aille la chercher parfois
2) Il n'y a plus de cabine téléphonique comme a mon époque, donc le seul moyen qu'elle a pour m'appeler c'est d’emprunter un téléphone ou d'en avoir 1, j'ai opter pour la responsabiliser en lui refilant un smartphone low cost.

Du coup elle vas être hors la loi mais avec ma permission... parce que sans téléphone sa vas être difficilement gérable... évidement je ne cautionne pas l'utilisation du téléphone en cours mais en dehors je n'ai pas l'intention de la punir si elle a un mots d'un pion. Je l'inciterais a éviter de le faire pour pas avoir 50mots a signer/mois quand même
de toute façon, tant qu'elle a de bonne note, je vais rester tolérant, au moins quand elle sur son smartphone elle n'est pas avec de mauvaise fréquentation comme les segpa (le téléphone n'a pas de 3g/4g, donc aucun risque qu'elle parle avec un mec en ligne chelou)
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/06/2018 à 8:10
Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
au moins quand elle sur son smartphone elle n'est pas avec de mauvaise fréquentation comme les segpa
Ce ne sont pas forcément des mauvaises fréquentations...

Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
le téléphone n'a pas de 3g/4g, donc aucun risque qu'elle parle avec un mec en ligne chelou
Est-ce qu'elle a un appareil photo et la possibilité d’envoyer des MMS ?
Parce qu'il arrive parfois qu'une fille envoie une photo sexy d'elle à quelqu'un et que cette personne la partage et très vite tout le collège a vu la photo et connait l'histoire, ils appellent ça "revenge porn", c'est hyper glauque et ça peu pousser au suicide.

Si il n'a pas la 3g, il n'a pas le wifi non plus ?
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web